Hélène Richard

  • L'hydrographie est la science traitant du mesurage et de la description des éléments physiques des océans, des mers, des zones côtières, des lacs et des fleuves, ainsi que de la prédiction de leur changement dans le temps. Elle sert la sécurité de la navigation et soutient les autres activités maritimes, incluant le développement économique, la sécurité et la défense, la recherche scientifique et la protection de l'environnement.
    L'enjeu des cartes marines était bien identifié par Colbert qui avait fait cartographier les côtes françaises. La France, mesurant très tôt les enjeux de la connaissance des océans, a été le premier Etat à se doter d'un service hydrographique national. Le 19 novembre 1720 était créé le Dépôt des cartes et plans de la marine, dont le Shom est l'héritier. Charles-François Beautemps-Beaupré sera le grand artisan de l'hydrographie, et ses méthodes rigoureuses reprises universellement.
    Aujourd'hui le Shom a pour mission de connaître, décrire et prévoir l'Océan.

  • Sans équivalent au monde, les grands globes, que réalisa le cosmographe vénitien Vincenzo Coronelli pour Louis XIV à la demande du cardinal d'Estrées, n'ont cessé, depuis leur création en 1683, de fasciner par leurs dimensions - quatre mètres de diamètre, deux tonnes chacun - et par la qualité de leurs peintures.

    Hymne à la gloire du Roi identifié au Soleil qui éclaire le monde, le globe terrestre, fourmillant de détails exotiques et d'inscriptions, est à rattacher aux efforts de Colbert pour étendre le champ du commerce extérieur de la France en la dotant notamment d'une marine et d'une cartographie ; le globe céleste, d'un bleu profond, qui recompose, sous le pinceau des meilleurs peintres, les constellations telles qu'elles étaient en septembre 1638 au jour de la naissance de Louis XIV, est l'une des plus belles encyclopédies des astres.

    Depuis leur création jusqu'à leur réinstallation à la Bibliothèque nationale de France, dans son site de Tolbiac, ces gigantesques sphères, n'ont cessé d'être déplacées, montées, démontées, mises en caisses, exposées dans divers bâtiments tant à Marly, Versailles et Paris, parfois pour quelques mois seulement. Exposés au public, ces chefs-d'oeuvre de la cartographie baroque - qui nous permettent de contempler le monde tel qu'il s'offrait à la fin du XVIIe siècle - vont enfin pouvoir donner lieu aux recherches qu'ils méritent dans tous les domaines de l'histoire des sciences et de l'histoire de l'art.

    Voici, remarquablement illustrée, une visite savante et savoureuse, guidée par Hélène Richard, directeur honoraire du département des Cartes et Plans de la BnF.

  • Les globes de coronelli

    Hélène Richard

    • Seuil
    • 12 Octobre 2006

    Sans équivalents au monde, les grands globes que le cosmographe vénitien Vincenzo Coronelli réalisa pour Louis XIV à la demande du cardinal d'Estrées n'ont cessé, depuis leur création en 1683, de fasciner par leurs dimensions - 4 mètres de diamètre, 2 tonnes chacun - et par la qualité de leurs peintures. Hymne à la gloire du Roi identifié au soleil, qui éclaire le monde au centre du
    système planétaire, ces présents grandioses sont à rattacher aux efforts de Colbert pour étendre le champ du commerce extérieur de la France en la dotant des instruments indispensables à son expansion : notamment une marine et une cartographie. Coronelli avait commencé à réunir une riche documentation dans son atelier de gravure de cartes à Venise, avant de venir à Paris, qu'il diffusa dans toute l'Europe grâce à la création notamment de la première société géographique européenne, l'Académie des Argonautes.
    Le globe céleste, d'un bleu profond, « figure en relief de la nativité du Prince », recompose, sous le pinceau, entre autres, de Jean-Baptiste Corneille, les constellations telles qu'elles étaient en septembre 1638 au jour de la naissance de Louis XIV : le Centaure, le Petit Chien, Pégase, les Poissons, la Grue composent une des plus belles encyclopédies des astres où les étoiles sont figurées par des clous de bronze doré, ornées d'élégantes inscriptions en caractères grecs, latins et arabes. La dédicace du globe terrestre, où sont figurées les quatre parties du monde, présente au roi une Terre où : « mille grandes actions ont été exécutées et par luy-même et par ses ordres, à l'estonnement de tant de nations qu'il aurait pu soumettre à son empire si sa modération n'eust arrêté le cours de ses conquêtes ». Ce globe est d'une richesse qui peut sembler infinie : roses des vents, scènes de pêche à la morue ou à la baleine, vaisseaux de guerre européens ou asiatiques, embarcations exotiques. Si l'Europe, bien connue, est quasi vide, les mondes lointains livrent, sous le pinceau talentueux d'un François Desportes ou d'un Claude Audran, leur parfum d'exotisme : éléphants du Siam, cavaliers de Tartarie, pêche des perles en mer de Perse. ce sont toutes les ressources des terres et des mers qui sont offertes à la gloire du Roi-Soleil. Depuis leur création en 1683 à leur réinstallation actuelle à la Bibliothèque nationale de France, dans son site de Tolbiac, ces gigantesques sphères n'ont cessé d'être déplacées, montées, démontées, mises en caisses, exposées parfois pour quelques mois seulement. Cet ouvrage remarquablement illustré nous initie avec saveur à une visite savante et savoureuse guidée par Hélène Richard, conservateur directeur du département des Cartes et Plans de la BNF qui a la garde de ces précieux présents royaux.

  • Future reine d'Égypte, elle est l'égale de César et de Marc Antoine, et la dernière des pharaons. Cléopâtre a rayonné sur l'histoire du monde. Et comme on va le voir dans cette série, petite, elle avait déjà tout d'une grande !

  • Un conte écologique sur une île paradisiaque.

    Alors qu'humains et statues de pierre vivent en parfaite harmonie, Koko, une petite fille, et Ti'Mû son ami de pierre, vont devoir empêcher la destruction de leur écosystème par des industriels pollueurs et ainsi sauver leur île et leurs familles. Ils vont affronter de multiples épreuves pour atteindre le volcan, seul à pouvoir les aider dans leur mission.

    Un récit parlant de sacrifice pour sauver une cause qui semble juste.

  • Il était une fois une petite chèvre blanche qui rêvait d'échapper à l'attention de son maître, M. Seguin, pour aller gambader dans la montagne. Éprise de liberté et ignorant les avertissements, elle part à l'aventure. au risque de rencontrer le loup. Les enfants de 2 à 6 ans adoreront ce conte, issu des Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet, dans une version illustrée et sans texte. Une histoire également à raconter le soir grâce à la version classique du conte, incluse.

  • Nées dans les milieux maritimes méditerranéens au cours du XIIe siècle, les cartes marines dites « cartes-portulans » constituent le coeur de l'ouvrage. Dessinées sur parchemin, sillonnées de lignes en étoile évoquant les directions de la boussole et représentant la succession des ports et des mouillages le long des rivages, ces cartes accompagnèrent les navigations européennes et l'exploration du monde jusqu'au XVIIIe siècle. Instruments de navigation utilisés à bord des bateaux, elles furent aussi produites sous la forme d'images du monde enluminées, destinées à de riches commanditaires, illustrant les intérêts économiques et politiques des puissances maritimes européennes. Réunissant les contributions d'une quinzaine de spécialistes européens, le livre fait le point des connaissances sur ce type de cartes et reflète le renouveau historiographique des dernières années.

    Ainsi, sous un angle inédit, l'ouvrage interroge la manière dont les Européens ont découvert et conquis mais aussi étudié et représenté territoires et peuples du XIVe au XVIIIe siècle. Les cartes-portulans s'imposent au regard contemporain comme de véritables oeuvres d'art dont le caractère spectaculaire tient autant à leur taille, imposante, qu'à leur polychromie et à leur univers exotique.

  • Avant de devenir la plus grande reine d'Égypte, Cléo était une petite fille au caractère déjà bien trempé. Avec ses amis Thotsis et Cassandre et ses soeurs Bérénice et Arsinoé, elle nous avait déjà rendus esclaves de ses espiègleries. Cette fois, la petite Cléo revient avec des gags encore plus pharaonesques, pour nous faire rire, mais aussi pour nous dévoiler une multitude de secrets sur son époque et sur la civilisation égyptienne. Renoncez à toute résistance : vous allez être conquis !

  • L'Association les Femmes et la Ville (AFV) a 25 ans. À cette occasion, elle a réuni ses cofondatrices, ses membres et celles et ceux qui l'ont accompagnée au cours de ce dernier quart de siècle. Le temps d'une journée, elle a ainsi proposé au public une rétrospective de ses travaux historiques sur les Marseillaises, suivie d'une réflexion sur la diversité des parcours féministes marseillais.
    Pour clore cette rencontre, elle a apporté sa contribution aux « Mardis de l'Histoire » sur le thème des Marseillaises en politique, des suffragettes aux élues d'aujourd'hui.
    Cette publication reflète la richesse de ces contributions et des débats qu'elles ont suscités. Elle témoigne aussi de l'apport de l'AFV à la connaissance et à la reconnaissance, dans le passé comme dans le temps présent, de la place des Femmes à Marseille.

  • La série des "Expériences en Ergothérapie" s'enrichit ici d'une nouvelle contribution, la XXème, reflet comme les précédentes de l'actuelle pratique pluridisciplinaire et toujours dynamique, des ergothérapeutes français et francophones. Ils vous relatent le fruit de leur expérience quotidienne qu'ils vous font partager. Ils vous présentent leurs résultats, ils font état de leur participation à la recherche qui trouve dans l'ergothérapie un champ nouveau d'investigation. Les intervenants, en vous faisant bénéficier du texte de leur présentation, ont permis l'édition de cet ouvrage dès le jour de la rencontre des professionnels dans le cadre aujourd'hui classique des "Expériences en ergothérapie".Qu'ils en soient remerciés. Cet ouvrage, comme ceux qui l'ont précédés, concerne tous les participants à l'équipe de rééducation, médecine physique et réadaptation. Les ergothérapeutes sont les premiers concernés qu'ils soient professionnels ou en cours de préparation du diplôme d'état. Les masseurs-kinésithérapeutes vont découvrir ici ce que l'ergothérapie peut apporter de plus que leur propre activité en cherchant à atteindre un même objectif. Leur travail n'est pas concurrentiel, il est complémentaire. Les médecins de médecine physique et de réadaptation doivent connaître les possibilités que leur offrent les techniques d'ergothérapie, en appréciant les résultats ici apportés chaque année. Cela leur sera utile dans la préparation du programme de prise en charge de leurs patients handicapés. Le personnel soignant, qu'il s'agisse entre autres des médecins généralistes, des infirmiers, des praticiens de diverses spécialités, méconnaît le métier d'ergothérapeute. Il peut ici simplement le découvrir. Les personnes handicapés, les patients peuvent prendre connaissance à la lecture de ce livre des solutions parfois très simples, qu'on n'a pas toujours su leur proposer et ce face aux difficultés nombreuses et variées qu'ils rencontrent dans leur vie de tous les jours.

  • Le livre commence par une introduction portant sur les critères d'une grande décision. Ensuite, les décisions retenues sont classées par matière : celles relatives à l'introduction au droit, au droit des personnes et de la famille, au droit des biens, au droit des obligations, au droit des contrats spéciaux, au droit des sûretés et au droit des régimes matrimoniaux, des successions et des libéralités.
    Richard Desgorces est professeur de droit civil à l'Université de Rennes 1.
    Hélène Aubry est professeur de droit privé à l'Université Paris 13-Paris Nord.
    Estelle Naudin est professeur de droit civil à l'Université de Strasbourg.

  • Cet ouvrage regroupe l'ensemble des publications présentées lors de la 31e édition des «Expériences en Ergothérapie». Il témoigne une fois de plus de l'essor et du dynamisme de cette profession.
    L'ergothérapeute est devenu un acteur majeur du processus de Rééducation Fonctionnelle et de Réadaptation, avec une activité s'exerçant à la croisée des secteurs sanitaires et sociaux.
    L'ensemble des sujets abordés est à l'image de la diversité des domaines d'exercice et des avancées et évolutions, témoins des progrès technologiques et de la place croissante prise par l'Ergothérapie dans la prise en charge des patients.
    Un important chapitre est consacré à la formation, qu'il s'agisse de formation initiale ou de formation professionnelle. Plusieurs interventions font un état des lieux à distance de la réforme des études et de la mise en place progressive de la démarche d'universitarisation. Les innovations pédagogiques sont largement abordées telle que la place de la simulation comme outil pédagogique dans l'enseignement de l'Ergothérapie.
    Les grands domaines d'intervention de l'Ergothérapie font l'objet de nombreuses mises au point, avec une large place faite à l'Ergothérapie aux deux pôles de la vie, en milieu pédiatrique ou en gériatrie. Le rôle de l'Ergothérapie dans le domaine psychiatrique fait aussi l'objet de nombreux rapports d'expériences.
    Une place toute particulière est faite à la «Science de l'Occupation et Ergothérapie» à travers le colloque «Occupations Humaines et Santé». Les travaux rapportés ici concernent à la fois les démarches d'enseignement, mais aussi les applications à diverses pathologies.
    La richesse de ce travail est directement liée à l'implication de nombreux auteurs qui, en remettant en temps opportun le texte de leur publication, permettent la remise de cet ouvrage le jour même du congrès. Il faut remercier tous les intervenants et en particulier nos collègues québécois, suisses et belges qui, par leur présence et leurs interventions, font de ces 31e Expériences, un reflet exceptionnel de l'Ergothérapie francophone.
    La collection «Expériences en Ergothérapie» s'enrichit chaque année et constitue une banque de données inégalée à l'usage de l'étudiant comme du professionnel.
    Nous tenons à féliciter l'équipe de l'Institut de Formation en Ergothérapie de Montpellier, et tout particulièrement sa Directrice, Mme Marie-Hélène Izard, d'avoir su perpétuer ce rendez-vous incontournable de l'Ergothérapie.

  • Dans la petite ville de Nésensible, les gens ne visitent JAMAIS le zoo... à moins d'y être forcés. S'ils y vont, ils reviennent en criant : "SAUVE QUI PUE !" Dans ce Mini Big, tu feras la connaissance de Chanel la moufette qui aura pour mission de... CESSER DE PUER !

  • En octobre 1988 se déroulait, à la Grande-Motte, le congrès des premières «Expériences en Ergothérapie». Trente ans déjà... trente années de parcourues où, tous les ans, de nombreux professionnels se retrouvent durant deux jours pour ce rendez-vous automnal de l'ergothérapie francophone.
    Les «Expériences en Ergothérapie» sont, à travers les communications présentées, un reflet de l'évolution de l'ergothérapie tant en matière de formation, d'exercice professionnel que de démarche de recherche. Elles témoignent, d'année en année, de l'évolution de cette profession qui s'est imposée comme l'une des professions incontournables parmi les professionnels de santé de rééducation. L'ergothérapeute est aujourd'hui un acteur majeur dans le domaine de la restauration fonctionnelle, de la compensation et de la prise en charge dans diverses situations de handicap.
    L'ergothérapie a vu son nombre d'acteurs croître significativement chaque année : en 1988, on ne comptabilisait qu'environ 1 700 ergothérapeutes en exercice... Le cap de plus de 10 000 professionnels en France aujourd'hui a été dépassé et leur nombre a doublé en moins de 15 ans. Toutefois, ce chiffre reste encore insuffisant et bien en deçà de la situation d'autres pays européens.
    La formation initiale a profondément évolué. Le recrutement dans les Instituts de Formation se fait en partie et de façon non obligatoire à travers la Première Année Commune des Etudes de Santé (PACES). La formation a bénéficié d'une démarche d'universitarisation avec la reconnaissance du grade de Licence à l'issue des trois années de formation. La formation continue s'est, elle aussi, structurée à travers les diverses offres de formation professionnelle et le Développement Professionnel Continu.
    Les «Expériences en Ergothérapie» constituent d'abord un lieu de rencontres, d'échanges et de débats entre professionnels, témoignant de la grande diversité des champs de compétence de l'ergothérapie. C'est aussi un lieu de convergence entre praticiens de l'ergothérapie et acteurs de la formation initiale, ou encore, étudiants en cours de formation.
    Mais la plus grande spécificité des «Expériences en Ergothérapie», c'est de donner lieu chaque année à l'édition d'un ouvrage, remis le jour même à l'ensemble des participants. C'est ainsi que 30 ouvrages ont vu le jour, regroupant 1273 articles ou communications, constituant ainsi une exceptionnelle bibliothèque de référence en matière d'ergothérapie.
    Il faut d'abord et surtout remercier tous les conférenciers qui ont fait part de leur expérience et qui, grâce à leurs publications, ont contribué à cette compilation qui n'a pas d'équivalent.
    Cette trentième série, à l'instar des précédentes, aborde de nombreux sujets regroupés en grandes thématiques : formation et pédagogie, pédiatrie, psychiatrie, rééducation/réadaptation... ainsi que des sujets d'intérêt général, pouvant concerner aussi bien l'ergothérapeute praticien que l'étudiant en ergothérapie.
    Il faut remercier et féliciter, pour son investissement et contribution, l'ensemble du personnel de l'Institut de Formation en Ergothérapie de Montpellier, au premier rang desquels Marie-Hélène Izard, d'avoir permis de perpétuer d'année en année ces Expériences en Ergothérapie.
    Nous associons à cet hommage le Pr Lucien Simon, ancien directeur de l'Institut, qui a su initier ces journées devenues aujourd'hui une «tradition».
    Nous souhaitons une longue vie aux Expériences en Ergothérapie.

  • Offerts par le cardinal d'Estrées à Louis XIV en 1683, les globes terrestre et céleste réalisés par le grand cartographe vénitien Vincenzo Coronelli sont exceptionnels tant par leurs dimensions - quatre mètres de diamètre et deux tonnes chacun - que par ce qu'ils révèlent de l'état d'avancée des connaissances géographiques et scientifiques à la fin du xviie siècle. Ils furent exposés à Marly au temps de Louis XIV, puis attribués à la Bibliothèque royale en 1722 et placés en 1781 dans un salon sur deux niveaux spécialement conçu pour eux, avant d'être transférés au château de Versailles en 1915 où ils restèrent dans des caisses pendant près d'un siècle. Redécouverts par le public qui put les voir pendant deux semaines lors de la réouverture de la nef du Grand Palais en 2005, ils ont été installés en 2006 dans le hall de la Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand. Réunissant les contributions des meilleurs spécialistes - chercheurs, conservateurs et restaurateurs réunis lors du colloque international organisé par la BNF les 22 et 23 mars 2007 -, cet ouvrage éclaire le contexte politique, artistique, scientifique, économique et culturel dans lequel s'est inscrite la réalisation de ces gigantesques sphères. L'étude des matériaux, de la facture de la charpente, des parties constitutives du support et de la couche picturale contribue également à lever le voile sur les mystères que recèlent ces luxueux présents royaux.

  • Ce 26e tome de la série «Expériences en Ergothérapie» reflète le dynamisme des ergothérapeutes français et francophones. Les diverses publications regroupées ici nous font partager leur expérience quotidienne et nous permettent de mieux situer la place de l'ergothérapie dans la prise en charge des patients. Les différentes communications présentées traduisent bien le caractère pluridisciplinaire de l'ergothérapie, l'évolution de son champ d'action et la spécificité de ses compétences ; une part croissante est faite à l'évaluation et à la recherche. La lecture du sommaire montre que tous les âges sont concernés depuis la pédiatrie jusqu'à la gériatrie et, notamment, la problématique des maladies neurodégénératives.

    Il faut remercier les divers intervenants qui, en remettant le texte de leur communication, permettent ainsi l'édition de cet ouvrage. Les expériences rapportées s'adressent d'abord, et avant tout, aux professionnels d'ergothérapie mais aussi aux étudiants en formation.

    De façon plus large, tous les professionnels concernés par la rééducation fonctionnelle et la réadaptation, quel qu'en soit le domaine, trouveront sans aucun doute un grand intérêt pratique à la lecture de cet ouvrage.

    Les ergothérapeutes restent à l'évidence les premiers concernés. Leur formation professionnelle relève aujourd'hui de règles de mieux en mieux codifiées avec la mise en place, dès cette année, du Développement Professionnel Continu (DPC) : celui-ci visant à réunir, dans un concept commun, les notions de formation professionnelle continue et d'évaluation des pratiques. Les «Expériences en Ergothérapie» associant mises au point didactiques et rapports d'expériences pratiques s'inscrivent à l'évidence dans cette dynamique.

    A côté des ergothérapeutes, tous les membres de l'équipe de réadaptation, les médecins de Médecine de Physique et de Réadaptation, les autres professionnels de la réhabilitation seront intéressés de connaître les possibilités offertes par l'approche en ergothérapie et ce que l'on peut en attendre.

    Les médecins - généralistes ou spécialistes - et plus particulièrement ceux qui concourent au maintien à domicile retrouveront ici la place, parfois sous-estimée de l'ergothérapie dans ce processus.

    Les personnes en situation de handicap trouveront aussi un intérêt à la lecture de ce livre, mettant parfois en évidence des solutions simples permettant de faire face aux difficultés nombreuses et variées rencontrées dans leur vie de tous les jours.

    Cette 26e série des «Expériences en Ergothérapie» reflète les Rencontres Internationales des ergothérapeutes francophones, initiées et poursuivies par Marie-Hélène Izard qui, comme les années précédentes, a l'ambition de susciter des vocations pour une profession dont les besoins ne font que croître. Le nombre des ergothérapeutes en France a, en effet, doublé durant les 15 dernières années. La densité des ergothérapeutes est maintenant supérieure à 12 pour 100 000 habitants, mais elle est pratiquement 10 fois plus importante dans certains pays européens, notamment en Europe du nord. Cela traduit les très larges perspectives de développement s'offrant à cette profession, souvent encore méconnue, mais pourtant essentielle dans la dynamique de réadaptation.

    Christian Hérisson.

  • Ce 27e ouvrage regroupe l'ensemble des publications débattues lors des «Expériences en Ergothérapie», rencontre internationale des ergothérapeutes francophones.

    La richesse et la diversité des thèmes abordés est à l'image du dynamisme de l'ergothérapie. Les expériences professionnelles témoignent du large champ d'action de l'ergothérapie à tous les âges de la vie et dans les domaines les plus variés : le patient amputé, le cérébro-lésé, le douloureux chronique... Dans le domaine de la pédiatrie est très largement abordée la problèmatique du patient autiste et, dans le cadre de la gériatrie, il est mis en évidence les diverses approches que l'ergothérapie peut apporter au patient âgé, en particulier pour la chute, vis-à-vis des démences et des pathologies neuro-dégénératives.

    Un vaste chapitre est consacré à la formation en ergothérapie, à son évolution, à des innovations. Ainsi sont abordés, par exemple, entres autres, l'impact des softskills, la formation à l'Education Thérapeutique du Patient, la multiprofessionnalité ou la pratique réflexive...

    La diversité des auteurs est un reflet direct de l'ergothérapie francophone : les expériences rapportées ici sont françaises mais aussi québécoises, suisses ou encore belges. Cette confrontation d'expériences d'horizons différents est particulièrement fructueuse.

    L'ensemble des publications présentées concerne tous les ergothérapeutes dans leur pratique professionnelle et peut s'adresser tout aussi bien à l'étudiant en cours de formation initiale qu'au praticien dans le cadre de sa formation professionnelle continue.

    Si cet ouvrage s'adresse d'abord et avant tout aux ergothérapeutes, il intéressera aussi tous les membres de l'équipe de réadaptation et de rééducation fonctionnelle, les médecins de Médecine Phyique et de Réadaptation, les professionnels de la réhabilitation, les acteurs du maintien à domicile : chacun trouvera ici ce qui est offert par l'approche ergothérapique et ce qu'il peut en attendre.

    Il faut, une fois de plus, féliciter Madame Marie-Hélène Izard et l'équipe de l'Institut de Formation en Ergothérapie de Montpellier qui ont assuré, année après année, la pérennisation de ces rencontres permettant des échanges essentiels autour de la formation et de la pratique professionnelle des ergothérapeutes. Il faut aussi remercier l'ensemble des auteurs qui, à travers leur publication, permettent l'édition de cet ouvrage qui s'intègre dans une collection, véritable référence pour la pratique en ergothérapie.

    Christian Hérisson.

  • Voici le tome XXV de la série «Expériences en Ergothérapie». C'est une contribution de plus, reflétant l'activité pratique toujours croissante et diversifiée des ergothérapeutes français et francophones.

    Ils présentent ici le fruit de leur expérience quotidienne qu'ils nous font revivre. Ils exposent les résultats qu'ils obtiennent. Ils font état de leur contribution toujours croissante à la recherche. Les thèmes évoqués, nombreux et variés, témoignent du caractère pluridisciplinaire de l'ergothérapie, de l'étendue et de la spécificité de ses compétences.

    Les intervenants, en nous faisant bénéficier du texte de leur présentation orale, source de nombreux échanges, ont permis l'édition de cet ouvrage le jour même de la rencontre des professionnels, dans le cadre aujourd'hui classique des XXVe Expériences en Ergothérapie. Qu'ils en soient remerciés.

    Tous ceux qui sont concernés par la pratique de la rééducation, de la médecine physique et de la réadaptation, quel qu'en soit le domaine, trouveront un intérêt pratique à la lecture de ce livre. Cet ouvrage est, en premier lieu, destiné à l'ensemble des ergothérapeutes, professionnels ou en voie de formation.

    Les autres praticiens de l'équipe de soins, de rééducation, et en particulier les masseurs-kinésithérapeutes, vont découvrir ici ce que l'ergothérapie peut apporter en plus à leur activité propre en cherchant à atteindre un même objectif. Leur travail n'est pas concurrentiel, il est complémentaire.

    Les médecins physiques doivent connaître toujours davantage les possibilités que leur offrent les techniques d'ergothérapie, en appréciant les résultats et les innovations apportés chaque année. Ils pourront d'autant mieux intégrer l'ergothérapie dans la préparation du programme de prise en charge du patient.

    Le personnel soignant, qu'ils s'agissent des médecins, généralistes ou spécialistes, des praticiens de diverses disciplines méconnaissent encore le métier d'ergothérapeute. Ils peuvent ici très facilement le découvrir.

    Les personnes en situation de handicap peuvent prendre connaissance, à la lecture de ce livre, des solutions, parfois très simples, pour pallier les difficultés nombreuses et variées qu'ils rencontrent dans leur vie de tous les jours afin de maintenir une qualité de vie et une participation sociale correctes.

    Cette XXVe série des «Expériences en Ergothérapie» est le témoignage, cette année encore, des rencontres initiées et conduites par Marie-Hélène Izard. Ce recueil d'expériences, comme les précédents, a l'ambition de susciter des vocations pour cette profession dont les besoins ne cessent de croître et qui offre aujourd'hui de larges possibilités.

    La réingénierie de la formation a permis l'élaboration d'un nouveau programme des études pour l'obtention d'un diplôme d'Etat. Il est nécessaire à l'exercice professionnel et à la poursuite d'un cursus universitaire grâce aux équivalences de grade qu'il autorise.

  • La série des "Expériences en Ergothérapie" s'enrichit ici d'une nouvelle contribution, la 22ème série, reflet comme les précédentes de l'actuelle pratique pluridisciplinaire et toujours dynamique, des ergothérapeutes français et francophones. Ils vous relatent le fruit de leur expérience quotidienne qu'ils vous font partager. Ils vous présentent leurs résultats, ils font état de leur participation à la recherche qui trouve dans l'ergothérapie un champ nouveau d'investigation. Les intervenants, en vous faisant bénéficier du texte de leur présentation, ont permis l'édition de cet ouvrage dès le jour de la rencontre des professionnels dans le cadre aujourd'hui classique des "Expériences en ergothérapie".Qu'ils en soient remerciés. Cet ouvrage, comme ceux qui l'ont précédés, concerne tous les participants à l'équipe de rééducation, médecine physique et réadaptation. Les ergothérapeutes sont les premiers concernés qu'ils soient professionnels ou en cours de préparation du diplôme d'état. Les masseurs-kinésithérapeutes vont découvrir ici ce que l'ergothérapie peut apporter de plus que leur propre activité en cherchant à atteindre un même objectif. Leur travail n'est pas concurrentiel, il est complémentaire. Les médecins de médecine physique et de réadaptation doivent connaître les possibilités que leur offrent les techniques d'ergothérapie, en appréciant les résultats ici apportés chaque année. Cela leur sera utile dans la préparation du programme de prise en charge de leurs patients handicapés. Le personnel soignant, qu'il s'agisse entre autres des médecins généralistes, des infirmiers, des praticiens de diverses spécialités, méconnaît le métier d'ergothérapeute. Il peut ici simplement le découvrir. Les personnes handicapés, les patients peuvent prendre connaissance à la lecture de ce livre des solutions parfois très simples, qu'on n'a pas toujours su leur proposer et ce face aux difficultés nombreuses et variées qu'ils rencontrent dans leur vie de tous les jours.

empty