Les Editions Retrouvees

  • Qu'est-ce que la vie et d'où vient-elle ? Comment fonctionne l'univers ? Où en sommes-nous aujourd'hui ? La vie a-t-elle un sens ou est-elle une parenthèse entre deux néants ? Est-il permis d'espérer quoi que ce soit au-delà de la mort ?
    Avec des mots simples et clairs, avec une rigueur mêlée de gaieté, Jean d'Ormesson raconte le fabuleux roman de l'univers et des hommes.

  • Fait des proses et des poèmes que je connais - ou connaissais - par coeur, ce livre n'aspire à rien d'autre qu'à donner un peu de plaisir, et peut-être d'émotion, à ceux qui le liront.

    Voilà des mots qui ne sont pas de moi et qui valent mieux que moi, mais qui à force de familiarité, d'admiration, d'une répétition intérieure proche de la rumination, ont fini par se confondre avec moi. Ils tournent pour la plupart, autour de ces passions qui nous donnent à tous tant de bonheur et tant de souffrance.

    Les textes réunis ici ont le pouvoir mystérieux de rendre la vie plus belle et de transformer notre existence.

  • Un roman d'amour et un roman planétaire, d'où ne sont absents ni la science moderne, ni la philosophie : de 1925 à nos jours, le XXe siècle défile sous nos yeux.
    Tout commence dans un cimetière de banlieue où ses amis enterrent Romain. Comme dans tous les enterrements, le temps est suspendu et comme dans tous les enterrements, le narrateur voit défiler des personnages qui lui rappellent le passé. La vie apparaît comme une grande sarabande.
    Deux figures de femme règnent tout au long de ces pages : ce sont une mère et sa fille. Autour d'elles et de Romain, du New York des années 30 aux dernières découvertes de la science, en passant par les plaines d'Ukraine, une île grecque, un hôtel italien et la côte sud de la Turquie, on voit défiler le valet de chambre d'Hitler, les pilotes de l'escadrille de Normandie, Lucky Luciano, Churchill...
    A travers tous ces destins entrecroisés, reliés à cet homme qu'on enterre, Jean d'Ormesson retrace le parcours d'un siècle chaotique, d'histoires hors-normes.

  • L'écrivain mixe ses histoires et celle du siècle qui vient de s'achever. Il tente d'embrasser le monde. Après la guerre, une première aventure amoureuse, un bureau aux côtés d'un ambassadeur pittoresque et illustre, il part enseigner dans une université américaine où deux femmes changeront sa vie : Léa, juive polonaise et Maria, française, dont le frère a été fusillé à la Libération. Elles sont le fil rouge de plusieurs histoires d'amour d'hier et d'aujourd'hui.

    L'Histoire et ces événements se mêlent aux réflexions sur la vie politique, intellectuelle et sentimentale. L'existence est tragique, elle est aussi très belle. Le sourire et la tendresse remplacent peu à peu l'ironie. L'enchaînement des phrases crée une sorte d'enchantement.

  • Quatre amis - Edgar, psychiatre ; André, grand patron subtil ; François, professeur de physique ; et le narrateur - passent huit jours de vacances dans une île de la Méditerranée. Edgar a apporté un manuscrit envoyé par un certain Simon Laquedem et il voudrait connaître leurs avis. Sa lecture provoque dans leur groupe des réactions contradictoires.

    Un ange annonce à Simon qu'il est le nouvel Abraham, le nouveau Moïse, le nouveau Mahomet et que Dieu insiste pour lui parler. Dieu apparaît et lui raconte avec simplicité et clarté, parfois avec gaieté, les origines de l'univers, le big-bang, l'espace et le temps, l'eau, l'air, la lumière, la vie.

empty