Presses De La Cite

  • David Bowie était un lecteur compulsif qui ne se déplaçait jamais sans sa bibliothèque portative. Trois ans avant sa mort, en 2013, dans le cadre de la mémorable exposition qui lui a été consacrée, il a offert au public une liste des cent livres l'ayant le plus influencé. Dans cet ouvrage, John O'Connell a choisi de les passer en revue en examinant leur impact sur la vie et l'oeuvre de la star.
    Dans un premier temps, les titres semblent se succéder comme autant de pièces d'un puzzle insoluble : que viennent faire 1984 ou Sur la route à côté des Chants de Maldoror ? Fiction, essais, revues de bandes dessinées, occultisme, spiritualité, psychologie et histoire de l'art... La liste et les domaines qu'elle englobe sont pour le moins éclectiques !
    Au fil des pages, l'auteur nous abreuve d'indices et d'une mine d'anecdotes qui permettent de se faire une idée plus précise de cet artiste transformiste. Un éclairage passionnant sur un esprit curieux, qui a su se nourrir de ses diverses passions pour construire une carrière et une oeuvre devenues cultes.

  • Dans Les Rêves de mon père, Barack Obama raconte son exceptionnel parcours. Celui d'un homme charismatique, candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2008, qui représente désormais l'espoir et le renouveau pour des millions d'Américains. Dès les premières pages de son récit, le ton est donné : ni lyrisme ni pathos, mais une grande sincérité. Evoquant le bouleversement provoqué par la mort accidentelle de son père kenyan, qu'il n'avait pas revu depuis des années, Barack Obama déroule le fil de ses souvenirs. Des plages de Hawaii, où il vit avec sa mère blanche américaine, à Djakarta, où il passe une partie de son enfance, des bancs de la prestigieuse université Columbia aux quartiers les plus misérables de Chicago, où il choisit d'exercer le métier d'éducateur, le futur sénateur de l'Illinois retrace le chemin parcouru, jalonné de rencontres fortes. Avec franchise, il raconte ses interrogations, ses blessures, ses victoires et ses défaites, celles d'un homme qui n'a jamais cessé de vouloir réconcilier les couleurs de l'Amérique.

  • Née en 1979 à Ispahan, Dina Nayeri a vécu une enfance heureuse malgré la rigueur de la société iranienne. Jusqu'au jour où sa mère, convertie au christianisme, est menacée de mort par le régime islamique et fuit le pays avec ses enfants. Pendant deux années difficiles, la famille vit dans la clandestinité à Dubaï puis dans un centre d'accueil pour réfugiés en Italie, avant d'obtenir l'asile aux États-Unis. Dina a 10 ans lorsqu'elle commence une nouvelle vie en Oklahoma. Décidée dès la première heure à gommer son identité iranienne pour s'intégrer, elle entreprend alors une métamorphose douloureuse. Ses efforts acharnés la mènent à Princeton, puis à une brillante carrière et un beau mariage. Mais cette existence finit par lui sembler vide de sens : elle décide alors de tout quitter pour entamer une carrière d'écrivain, refait sa vie à Londres et donne naissance à une petite fille. En 2016, pour mieux comprendre son passé et la crise humanitaire qui se joue aux portes de l'Europe, elle part à la rencontre des réfugiés d'hier et d'aujourd'hui, de la Grèce à l'Angleterre en passant par les Pays-Bas.
    Ainsi, au fil des pages, sa voix se mêle à celle des réfugiés dont elle a croisé la route. Il y a Valid et Taraa, partis d'Afghanistan avec leurs enfants pour échapper aux Talibans, Kaweh, un jeune militant kurde devenu avocat en droit d'asile à Londres ou encore Kambiz, désespéré par des années d'errance et de rejet, qui s'immolera par le feu à Amsterdam. Tous ont quitté un pays qu'ils aimaient et affronté de terribles dangers pour rejoindre l'Europe, où ils peinent à survivre dans des camps surpeuplés. Et s'ils parviennent à obtenir l'asile, une autre épreuve commence : il leur faudra apprendre à réconcilier leur ancienne vie et la nouvelle, à s'intégrer sans se perdre tout en faisant face à une société qui ne leur pardonne rien mais attend d'eux une gratitude infinie...

  • Célèbre pour son campus universitaire et surtout pour son équipe de football - les Grizzlis -, l'université de Missoula est secouée par plusieurs affaires de viols commis entre 2010 et 2012 par des étudiants.
    À partir de ce scandale retentissant, Jon Krakauer brosse le tableau d'une Amérique où le viol est le crime le plus fréquent - même si près de 80% des victimes ne portent jamais plainte.
    Comment expliquer ce phénomène ? Peut-on dresser un portrait type du violeur ? Quelles sont les répercussions d'un tel traumatisme pour la victime ? Comment la société et la justice réagissent-elles ?
    C'est à toutes ces questions que Jon Krakauer entend répondre.

  • L'un des faussaires les plus prolifiques de son temps se raconte.
    Picasso, Chagall, Dali, Léger, Modigliani, Renoir. Pendant près de trente ans, Guy Ribes, faussaire véritable, a imité les plus grands peintres, avec une maîtrise technique et un talent hors du commun. Personnage truculent, né à la fin des années 1940, il grandit dans une famille où, dit-il, « on pratiquait plutôt le revolver que le pinceau ». Il s'évade de son milieu grâce à sa passion pour le dessin, passion qui ne le quittera jamais. Apprenti dans un atelier de soyeux à Lyon, il fait ses gammes et développe sa sensibilité. C'est le hasard d'une amitié avec un grand imprimeur qui transforme le jeune artiste spécialisé dans l'aquarelle en faussaire de génie. Guy Ribes oublie son propre style et apprend sur le bout des doigts à peindre comme les plus grands. Il ne fait pas de copies, il crée de nouvelles oeuvres. Au point de tromper les experts. Et d'attirer à lui de grands marchands d'art, puis une bande de trafiquants qui exploite son talent et arnaque plusieurs collectionneurs. Jusqu'au jour où, il y a dix ans aujourd'hui, la police vient frapper à sa porte.

  • À quoi sert la prostate ? Pourquoi les femmes ont-elles si souvent des cystites ? Comment lutter contre l'éjaculation précoce ? Faut-il vraiment utiliser une bouillotte en cas de douleurs rénales ?
    Qu'est-ce que l'injaculation ? Pourquoi l'urine est-elle jaune ?
    Ces questions, Volker Wittkamp y répond tous les jours, au service d'urologie où il exerce comme interne. Depuis cinq ans, cet amateur de musique urbaine reçoit adolescents timides, femmes au bord de la crise de nerfs, coureurs de jupons ou époux très rangés pour les aider à comprendre les mille et un trésors que recèle leur entrejambe. De cette expérience, le jeune médecin au verbe haut tire un livre amusant et passionnant, enrichi d'anecdotes stupéfiantes, de tests personnels, de quiz et d'illustrations, qui révèle tous les secrets du pénis, des testicules, du sperme, ou encore de la vessie et des reins. L'occasion, chemin faisant, de rappeler l'importance de la consultation urologique et de distiller quelques précieux conseils pour soigner et préserver nos bijoux de famille.

  • Comment écrire un best-seller ? Dans Mes secrets d'écrivain, Elizabeth George offre à tous ceux qui tentent l'aventure de l'écriture l'essentiel de ce qu'ils doivent savoir sur la façon de construire un roman.
    Sans fard, l'auteur nous livre ses astuces d'écriture, son emploi du temps quotidien, ses recettes pour créer des personnages, ses trucs pour repérer des décors et les retranscrire en leur donnant une âme. Elle raconte avec franchise son histoire personnelle, révèle comment elle a réussi à se faire publier pour la première fois, tout en livrant les secrets de fabrication qui ont fait d'elle l'un des plus grands auteurs de romans policiers a " à l'anglaise ".
    Illustré de nombreux extraits de ses propres romans, mais aussi de ceux d'une vingtaine d'auteurs de tous les genres littéraires (Dickens, P. D. James, Shakespeare, Edgar Allan Poe, Caroline Quine...), Mes secrets d'écrivain est destiné à devenir un ouvrage de référence pour tous les écrivains en devenir...

  • « Entre les Français et les politiques, la rupture est consommée. Peut-être définitivement. Et c'est en grande partie à cause de ces deux-là : Nicolas Sarkozy et François Hollande, présidents successifs aux personnalités si différentes et aux échecs si ressemblants...
    Pendant dix ans, rédiger l'éditorial de L'Express m'a permis de jauger les espoirs déçus, les réformes inabouties et les renoncements funestes. Même s'il y eut aussi du volontarisme, des audaces et des moments de courage, c'est l'impression d'un vaste gâchis qui saisit les citoyens. Sarkozy-Hollande : deux hommes d'Etat, deux politiciens endurcis, deux destins avortés, le côté pile et le côté face de la médaille de l'échec... ».
    Christophe Barbier

  • A peine la paix signée sur les décombres du IIIe Reich, l'alliance contre-nature du totalitarisme soviétique et des démocraties occidentales - alliance de circonstance contre la folie nazie - est brisée et la méfiance, puis l'affrontement, lui succèdent ; pendant près d'un demi-siècle, le moonde subit ainsi une période inédite où, du fait de l'entrée dans l'ère atomique, l'humanité va vivre au bord du gouffre sans qu'à aucun moment les deux blocs ne se livrent à un conflit militaire direct. Drôle de guerre où l'on se bat par tous les moyens et sur tous les fronts (Corée, Vietnam, Angola...), mais jamais face à face. Drôle de victoire, enfin, qui tombe, quasi inespérée pour un Occident qui s'était habitué à la perspective d'un antagonisme durable.
    Fondé en 1953, donc au moment où la guerre froide est déjà enclenchée, L'Express choisit résolument de s'inscrire dans le camp atlantiste et joue un rôle important dans la presse française.
    La Guerre froide rassemble les articles représentatifs, souvent "à chaud", de ce moment d'histoire contemporaine, où l'on trouve les signatures prestigieuses de Jean-Jacques Servan-Schreiber, Raymond Aron, Michel Bosquet, Jean-Marie Domenach, Jean Daniel, Jean-Paul Sartre, Michèle Manceaux, Jacques Derogy, Olivier Todd, Jean-François Revel et l'illustrateur Tim pour quelques dessins.
    Jean-Michel Demetz, grand reporter et ancien rédacteur-en-chef adjoint de L'Express, replace chaque article dans son contexte.

  • Dormez tranquilles, braves gens, nous veillons sur votre sécurité. Telle est, en substance, l'antienne que les autorités nucléaires françaises répètent depuis maintenant près de cinquante ans. Le parc nucléaire français est certes l'un des plus importants au monde, mais c'est aussi le plus sûr, nous dit-on. Et pour cause : depuis toujours la sécurité serait au centre des préoccupations de l'industrie nucléaire.
    Pour preuve, il n'y a pas eu, il n'y aura pas, il ne peut pas y avoir, de Tchernobyl ou de Fukushima. Pourtant, selon les auteurs, fins connaisseurs d'une industrie historiquement habituée à prendre ses aises avec la transparence, les choses sont loin d'être aussi claires. Car si la France a connu des incidents graves, dont certains auraient pu avoir des conséquences catastrophiques, elle a surtout eu beaucoup de chance.
    Ancrant leurs analyses dans une vision historique du développement du nucléaire français, armés d'une documentation imposante, fruit d'années d'études sur le sujet et d'une réelle compétence technique, les auteurs montrent à quel point la sécurité de nos cinquante-huit centrales en service tient parfois à un fil...

  • Que se passe-t-il lorsque l'armée américaine se lance dans la parapsychologie ? A la manière d'un Michael Moore ou d'un Borat, le journaliste britannique Jon Ronson explore un pan méconnu de l'histoire militaire américaine. Absurde mais véridique.
    Grâce à des portraits et des entretiens hilarants, l'auteur dévoile les nombreuses expériences secrètes menées par l'armée américaine et la CIA dans le domaine de la parapsychologie. Son enquête révèle comment les délires de quelques hurluberlus au lendemain de la guerre du Vietnam ont donné lieu à un arsenal de guerre psychologique efficace et terrifiant auquel l'armée américaine, notamment sous l'administration Bush, a régulièrement eu recours ces dernières années, que ce soit à Guantanamo ou dans la sinistre prison irakienne d'Abou Ghraib. " Un document à la fois désopilant et cauchemardesque. ", The New York Times.


  • soixante ans après la fin de la seconde guerre mondiale, matthias uhl, jeune historien allemand, découvre dans les archives russes un document d'un intérêt historique majeur.
    intitulé le dossier hitler, rédigé à l'usage exclusif de staline, il a été établi sur la base des procès-verbaux des interrogatoires de deux officiers ss : otto günsche, l'aide de camp personnel de hitler, et heinz linge, son majordome. débriefés par le nkvd, les services secrets soviétiques, de 1945 à 1949, les deux hommes avaient évolué dans la proximité immédiate de hitler durant de longues années.
    apportant une foule de renseignements inédits sur la vie au jour le jour du dictateur, de sa prise de pouvoir en 1933 à son suicide en 1945, ce document unique contient non seulement un grand nombre de détails qui étaient restés ignorés sur la politique et la conduite de la guerre de hitler, mais il donne également une image sans fard de ce qui se passait réellement dans son entourage. publié récemment à grand fracas en allemagne, cet ouvrage fascinant constitue à coup sûr l'une des sources historiques les plus impressionnantes récemment mises au jour sur le troisième reich.


  • La crise des dettes souveraines est devenue une crise de l'euro, voire de l'Europe. Le chaos qui caractérise actuellement le système financier est-il le signe annonciateur de la nouvelle grande dépression que tout le monde redoute ? Un des plus grands experts internationaux en la matière tire la sonnette d'alarme et appelle nos dirigeants à faire face à leurs responsabilités.

  • Imaginez-vous penché au-dessus d'un crâne. Imaginez ce crâne ouvert en deux. Imaginez avoir entre vos mains le siège de la pensée, de la raison, des émotions, des souvenirs de quelqu'un.
    Imaginez-vous oeuvrer à des miracles. Sachez maintenant que le moindre mouvement trop brusque du bras peut tuer ou handicaper à vie la personne allongée là. Pensez annoncer un diagnostic fatal. Vous aurez alors une idée - mais seulement une idée - de ce qui peut constituer le quotidien d'un neurochirurgien.
    Dans un recueil d'histoires inspirées de sa longue carrière - un bébé de trois mois opéré d'une tumeur au cerveau, une femme enceinte perdant la vue, un patient entré au bloc pour une simple hernie discale et qui en ressort avec une cheville paralysée -, le célèbre neurochirurgien Henry Marsh met à mal le cliché selon lequel, pour être un grand neurochirurgien, il faudrait des nerfs d'acier, un coeur de lion et des doigts de femme... Et il nous convie à une extraordinaire épopée au coeur du cerveau, notre organe le plus labyrinthique, le plus sensible et résolument le plus intelligent.

  • Faut-il présenter celui que l'on a surnommé, à tour de rôle, le « Chêne Autrichien » pendant ses années de culturisme, puis « Schwarzy » pendant sa carrière d'acteur et, plus récemment, « Gouvernator » pendant ses deux mandats à la tête de la Californie ?

    Né en Autriche en 1947, il est devenu l'un des plus grands culturistes de l'Histoire, avec notamment 5 titres de Monsieur Univers et 7 titres de Monsieur Olympia, et a immigré en 1968 aux Etats-Unis, où son physique hors normes lui a ouvert les portes d'Hollywood. Il y fera une carrière exceptionnelle, devenant l'une des plus grandes vedettes du cinéma mondial dans les années 1980-1990. Comment ne pas se souvenir de Total Recall, de la série des Terminator, mais aussi des comédies Un flic à la maternelle et Jumeaux ? Politiquement engagé dans le Parti républicain, il a été élu gouverneur de l'Etat de Californie en 2003, puis réélu à ce poste en 2006. On a dit de lui que si la Constitution n'interdisait pas à un Américain naturalisé de briguer la présidence des Etats-Unis, il serait peut-être aujourd'hui à la Maison-Blanche.
    Arnold Schwarzenegger prépare actuellement son retour sur le grand écran.

  • La France n'a jamais cessé de s'engager au chevet du Liban. Elle l'a payé très cher, face aux réseaux islamistes, soutenus par la Syrie et l'Iran. Les mêmes ennemis menacent aujourd'hui nos soldats au Sud-Liban. Ils ne feront aucun cadeau. A Beyrouth, la terrible campagne terroriste menée contre l'Occident culmina le 23 octobre 1983 : 241 marines américains et 58 paras français furent tués, à la même heure, dans un double attentat kamikaze. Leur mission de paix tourna au cauchemar. Cette tragédie (l' " affaire du Drakkar ") obsède encore l'armée française et les responsables politiques. Nourri de documents inédits et de témoignages saisissants, ce document révèle les dessous de cette guerre terroriste : les attentats du Hezbollah et les missions secrètes de la DGSE, les pièges tendus par Damas et Téhéran, une incroyable trahison au plus haut niveau de l'Etat français.

  • Durant sept mois, de novembre 2008 à juin 2009, des Français engagés dans la task force Tiger ont affronté les talibans extrémistes dans l'une des régions les plus dangereuses d'Afghanistan, les montagnes de la Kapisa. Composée principalement des chasseurs alpins du 27e BCA, mais aussi des artilleurs de montagne du 93e RAM, des légionnaires du 2e REG, des cavaliers du 9e Chasseurs, cette force a été le fer de lance de cette opération qui, de concert avec l'armée américaine, concourt à la lutte contre le terrorisme international. Au-delà de l'intervention armée, les chasseurs alpins ont joué un rôle humain déterminant, en ravitaillant et en soignant les habitants, hommes, femmes, enfants, vieillards, humbles villageois. Ils y ont laissé un tué, le caporal Belda, mort pour la France en pleine bataille d'Alasay. Ce livre raconte les faits et les hommes dans leur vie quotidienne de soldats mais aussi leurs pensées, leurs peines et leurs joies, leurs impatiences parfois, tout en restant des militaires disciplinés, aussi bien pendant les mois de préparation dans les Alpes françaises qu'en Afghanistan, autour des bases de Tagab et de Nijrab, en plein désert, que pendant les opérations de contrôle de zones et les combats proprement dits. Fondé sur leurs témoignages directs, recueillis depuis le début par l'auteur, intégré dans la réserve du 27e BCA, cet ouvrage nous raconte la vie quotidienne d'hommes engagés au service de la sauvegarde de la paix loin de leur pays, mais pour lui.

  • La mère d'une jeune fille de 16 ans partie en Syrie en 2013 avec un djihadiste témoigne. Aujourd'hui elle aide les parents qui sont dans la même situation qu'elle à surmonter ce drame.

    Juin 2013. Par un bel après-midi d'été, Léa quitte la maison de ses parents avec un sac de voyage et toute l'assurance de ses seize ans. Un dernier texto : « Je pars à Paris, maman. Bisou, je t'aime. » Elle va rejoindre son amoureux, un jeune islamiste radical. Depuis des mois, elle est sous son emprise, prête à croire à toutes ses promesses. Certains signes auraient pu alerter Valérie. Sa fille changeait, mais les adolescents sont si versatiles... Un mois plus tard, la police la retrouve : en burqa. Elle fugue de nouveau. Pour ne plus revenir. A ce jour, elle est en Syrie où elle a eu un enfant. Valérie a pu cependant renouer un fragile dialogue. Malgré la confiance et l'amour, l'éducation donnée et les valeurs transmises, « l'inconcevable est arrivé ». Sa fille était équilibrée, et les raisons qui l'ont poussée à partir restent en grande partie une énigme.

    Valérie de Boisrolin met aujourd'hui toute son énergie au service de parents qui vivent le même cauchemar.

  • De la pointe de Camau au sud jusqu'aux confins de la Chine, des bords du Mékong aux rivages de l'Annam, ils furent 14 000 gendarmes à servir en Indochine.
    Près de 700 d'entre eux y ont laissé leur vie. Retracer l'histoire des gendarmes en Indochine, c'est écrire celle de ces milliers de postes perdus qui " tenaient " le terrain, au contact des populations, sans liaisons, bien souvent sans armement lourd. Avec un exceptionnel courage, ces gendarmes ont donné le plus bel exemple des vertus qui sont l'apanage de leur Arme : l'obéissance, l'obstination, le sens de l'humain, le dévouement absolu.
    Gendarmes au combat est un superbe hommage rendu aux survivants. C'est également une belle leçon d'héroïsme.

  • Au point de contact entre les milieux politiques et les milieux d'affaires, il existe un territoire dangereux, rempli de pièges et de tentations, qui attire les canailles et engloutit les faibles. Les scandales y fleurissent, comme autant de thrillers, avec leurs intrigues complexes, leurs rebondissements, leurs chutes spectaculaires. Les victimes silencieuses sont le plus souvent de petites gens, contribuables ou épargnants ; c'est pourquoi il est important de ne pas laisser l'oubli effacer les traces de l'argent sale.
    Depuis la "Garantie foncière" en 1961 jusqu'aux affaires Dassault en 2012, les journalistes de L'Express ont toujours été à la pointe de l'investigation politico-financière. Voici leurs meilleures enquêtes, réunies et présentées par deux d'entre eux, Julie de La Brosse et Benjamin Masse-Stamberger.
    />
    1961 Le Comptoir national du logement - 1971. La pyramide de la Garantie foncière - 1972. L'affaire du parc du Béarn - 1975. Le scandale des avions renifleurs - 1976. Affaire de Vathaire - 1982. L'affaire Sormae - 1988. Le scandale Pechiney-Triangle - 1989. Les dérives du « 1 % logement » - 1992. L'affaire Tapie - 1992. L'affaire des frégates de Taïwan - 1993. Le scandale du Crédit Lyonnais BMS - 1993. Les fausses factures de Maillard et Duclos - 1994. L'affaire ELF- 1998. L'affaire Rhodia - 1996. Le scandale GIFCO - 1997. L'affaire des marchés publics d'Ile de France - 2002. L'affaire Messier - 2004. Le scandale Pétrole contre nourriture - 2005. L'affaire EADS - 2007. Les caisses noires de l'UIMM - 2008. Affaire Kerviel - 2010. L'affaire Bettencourt - 2011. Faux espionnage chez Renault - 2012. Les affaires Dassault

  • A seulement 14 ans, Arielle Desabysses claque la porte du domicile familial, avec l'espoir d'une vie meilleure et des rêves plein la tête. Arrivée à Montréal, désorientée, épuisée, elle se réfugie sur le banc d'un parc. Trois heures plus tard, elle est réveillée par quelqu'un qui fouille dans son sac, puis est violée et battue par deux hommes. Secourue par un inconnu qui lui offre son aide, elle se réveille à nouveau dans un lit, nue, écrasée sous un corps. Elle reprend conscience dans une ruelle, à plat ventre sur l'asphalte.
    C'est le début d'un long cauchemar qui l'entraînera malgré elle jusque dans un réseau de trafic humain, où les jeunes filles de son âge deviennent des esclaves sexuelles.
      Il lui faudra tout le courage et toute la volonté du monde pour sortir de cet enfer.

  • "Depuis la crise de la vache folle, notre pays se targue d'avoir une des meilleures viandes au monde et d'être à la pointe de la sécurité alimentaire.
    Le message des industriels de la viande se veut clair et rassurant : « La viande est tracée et contrôlée de la fourche à la fourchette. » Les Français peuvent savourer en paix... Et cela tombe bien, chacun d'entre eux consomme en moyenne 92 kg de viande par an.
    L'envers du décor est beaucoup moins idyllique. Depuis quelques années, plusieurs rapports des inspecteurs vétérinaires européens, de la Direction générale de l'Alimentation (DGAL) ou encore de la Cour des comptes tirent la sonnette d'alarme.
    Abattoirs non conformes, matières fécales visibles sur les carcasses, manque de prélèvements, détournement de la loi au profit de l'abattage halal et casher plus économique, remballe, baisse du nombre de vétérinaires d'Etat, absence de sanctions. Pendant un an, Anne de Loisy a interviewé les acteurs-clés de la filière. Son enquête met au jour les conséquences de ce manque d'hygiène et de contrôles : des intoxications alimentaires qui touchent plus particulièrement les jeunes enfants et les personnes âgées."

  • L'histoire vraie d'Audrey, 31 ans, une jeune fille de Basse-Normandie, devenue dealeuse, passée par la case prison, qui enseigne désormais aux enfants en primaire à devenir des hommes et des femmes, des êtres dignes. Une rédemption.
    Originaire de Caen, Audrey est une jeune fille qui réussit à l'école. Mais le cadre familial n'est pas brillant, entre un père maniaco-dépressif et une mère qui ne s'en sort pas. Pour ne pas sombrer avec le navire, Audrey décide de prendre sa vie en main et de quitter la maison. Mais à 16 ans, comment gagner sa vie ? Elle a deux choix : vendre son corps, pas son genre, ou dealer ; c'est la seconde option qu'elle choisit, sans états d'âme... Et sa clientèle, elle la recrute naturellement dans le lycée où elle étudie, qu'elle continue de fréquenter. Qui soupçonnerait cette bonne élève qui réussit à passer son bac de science éco ? La drogue, c'est juste un moyen de gagner sa vie. C'est l'escalade. Et ce qui devait arriver, arrive, et son réseau tombe : direction la prison. Versailles puis Fresnes, où elle découvre l'univers carcéral féminin. Sa brutalité, mais aussi, pour la première fois, la solidarité entre femmes. La prison la révolte, elle se heurte de front à l'administration pénitentiaire, mais la rencontre d'un vieux prof qui anime des débats lui permettra de se reconstruire - et de découvrir sa vocation d'enseignante.
    Aujourd'hui, après avoir réussi à faire purger son casier judiciaire - un véritable parcours du combattant - Audrey est institutrice dans une école primaire à Bondy où en plus de l'enseignement classique, elle initie les enfants à la boxe, sa passion. Toute une philosophie de la vie : la maîtrise de soi, apprendre à esquiver les coups, se sentir forte ; des principes fondateurs, qu'elle veut transmettre aux enfants pour survivre dans ce monde de brute.
    C'est la belle histoire d'une fleur poussée au milieu du béton, celle d'une rédemption...

empty