André Turcat

  • André Turcat est un pilote d'essais de légende. Au sortir de l'Ecole Polytechnique, l'Histoire le conduit successivement au pont aérien de Berlin puis à la guerre d'Indochine. C'est à son retour en France qu'il s'envole pour sa brillante carrière de pilote d'essais. Aux commandes de prototypes extraordinaires, il établit plusieurs records du monde et remporte à deux reprises le prestigieux « Harmon Trophy ».
    Ensuite, il débute la passionnante aventure des essais de Concorde. Mais d'autres vies l'attendent...
    Après un bref passage en politique au Parlement Européen et à la Mairie de Toulouse, il entame de nouvelles études. il décroche un Doctorat d'Etat en Histoire de l'Art et une licence de Théologie. Disparu au début de l'année 2016, son dernier ouvrage posthume nous révèle bien d'autres facettes de cette étonnante personnalité et de cette soif insatiable d'horizons nouveaux.


  • andré turcat a déjà raconté dans concorde, essais et batailles (le cherche midi) l'aventure de cet avion exceptionnel dont il fut le premier pilote.
    il nous propose aujourd'hui un récit plus personnel oú se mêlent émotion et humour au fil d'anecdotes savoureuses. parfois, aussi, il évoque des drames, mais il le fait avec pudeur. andré turcat profite de cet ouvrage pour dresser le portrait, à coups de touches intimistes, d'hommes d'exception, qu'ils aient été pionniers de l'air ou de l'espace. ses souvenirs fraternels vont à l'encontre de toutes les idées reçues sur le métier de pilote d'essais.
    la rencontre d'un homme et d'une passion.

  • Le 2 mars 1969, le premier prototype de Concorde décolle de la piste de Toulouse-Blagnac. Aux commandes, André Turcat, alors directeur des Essais en Vol de Sud Aviation. André Turcat aime dire qu'il ne fut, avec ses équipes des essais en vol, que l'accoucheur de Concorde. Une belle formule pour rendre hommage à tous ceux qui, en amont, avaient voulu, imaginé et construit cette fabuleuse machine. La période qui sépare le lancement du programme, au début des années 1960, de la mise en service commercial de Concorde, en 1976, fut riche de batailles (gagnées) et d'essais (réussis). Personne d'autre qu'André Turcat ne pouvait mieux raconter l'épopée humaine et technologique que fut la genèse de Concorde. Son récit est aujourd'hui réédité et réactualisé. Le mythe de Concorde a été atteint à la suite du tragique accident de Gonesse mais André Turcat croit encore à l'avenir du transport supersonique.

  • Le 2 mars 1969, le premier prototype de Concorde décolle de la piste de Toulouse-Blagnac. Aux commandes, André Turcat, alors directeur des Essais en Vol de Sud Aviation.
    André Turcat aime dire qu'il ne fut, avec ses équipes des essais en vol, que l'accoucheur du Concorde. Une belle formule pour rendre hommage à tous ceux qui, en amont, avaient voulu, imaginé et construit cette fabuleuse machine. La période qui sépare le lancement du programme, au début des années 60, de la mise en service commercial de Concorde, en 1976, fut riche de batailles (gagnées) et d'essais (réussis).
    Personne d'autre qu'André Turcat ne pouvait mieux raconter l'épopée humaine et technologique que fut la genèse de Concorde. Son récit est aujourd'hui réédité et réactualisé. Le mythe du Concorde a été atteint à la suite du tragique accident de Gonesse mais André Turcat croit encore à l'avenir du transport supersonique.


  • le 2 mars 1969, à toulouse-blagnac, andré turcat effectue, avec son équipage d'essais, le premier vol de concorde et attache à jamais son nom à celui du plus bel avion du monde.
    son expérience de pilote est bien plus étendue, du transport aérien militaire de ses jeunes années aux essais en vol d'avions mythiques, gerfaut, griffon, caravelle. qui ont fait la grandeur des ailes françaises. andré turcat poursuit ici l'évocation de ses souvenirs, initiée dans pilote d'essais, mémoires 1. son style attachant, riche de culture, d'émotion et d'amitié pour ses camarades, révèle, derrière le grand professionnel, un homme profond et érudit.
    le livre d'un pilote d'exception.

  • Tout naturellement, la mémoire collective s'estompe. Les années 50 sont désormais lointaines et, inévitablement, les acteurs de cette décennie hors du commun s'effacent. Pour la plupart d'entre eux, notamment les navigants d'essais, une grande modestie les a conduits à rester en retrait : à de rares exceptions près, ils ont peu écrit et encore moins publié des mémoires. Leur rôle a pourtant été décisif dans la reconstruction volontariste de l'aéronautique française au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Tout était à refaire, et cela dans des conditions difficiles, notamment en raison de la faiblesse des moyens d'essais alors disponibles. Or il s'agissait de faire voler des prototypes de conception souvent très audacieuse, d'en évaluer les mérites (mais aussi les défauts). Avant qu'il ne soit irrémédiablement trop tard, André Turcat, lui-même acteur de tout premier plan dès cette période importante, a eu l'idée de réunir les témoignages de ceux qui sont encore là, dont les propos étaient indispensables pour réussir à combler in extremis une vraie lacune historique. C'est chose faite grâce à cet ouvrage, lequel ne cherche en aucun cas à être exhaustif. Il n'a d'autre prétention que de faire revivre une époque extraordinaire à bien des égards. Cela en donnant la parole à ceux qui l'ont faite. C'est un document exceptionnel.

empty