Altipresse

  • Quand une catastrophe aérienne survient, il est souvent difficile d'en connaître immédiatement les causes.

    Ce n'est qu'après de longues enquêtes que les boîtes noires livrent enfin leurs secrets.
    Les passagers ont le droit de savoir.
    Des négligences incroyables sont parfois à l'origine de ces accidents, mais elles sont souvent dissimulées au grand public en raison des intérêts considérables qui sont en jeu.
    Jean-pierre otelli, pilote professionnel (10 000 heures de vol) est titulaire de plusieurs records.
    Il est leader de patrouille acrobatique et pilote de démonstration en salons aéronautiques. c'est l'un des plus performants du monde dans cette discipline.
    Il nous révèle les circonstances exactes de plusieurs catastrophes comme le crash du vol twa 800 ou celui du mont saint-odile.
    On découvre également comment une américaine commandant de bord s'est battue jusqu'au bout pour sauver son dc 9 en flammes, et d'autres récits tout aussi incroyables.

    Le public sait-il qu'un pilote s'est suicidé en vol, qu'un contrôleur aérien en confondant sa droite de sa gauche a dirigé un airbus droit sur une montagne.
    Jean-pierre otelli nous livre ici les dernières conversations des pilotes enregistrées par les "cockpit voice recorder".

  • Dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2009, un Airbus A330 de la compagnie Air France disparaît au-dessus de l'Atlantique.
    On ne retrouve que quelques débris flottant sur l'océan. Il n'y a eu aucun contact radio avant le crash. Les seules informations proviennent des systèmes automatiques de communications par satellites qui ont signalé que l'avion avait des problèmes. Onze mois après le drame, on pense avoir localisé les boîtes noires. En fait, elles restent introuvables et le gouvernement français vient de lancer une troisième campagne de recherche.
    Deux après la catastrophe, Roger Rapoport analyse tous les paramètres du drame. Les éléments qu'il met en lumière permettent de faire le point sur une situation où les anomalies succèdent aux erreurs.

  • Les défaillances techniques sont rarissimes sur les avions d'aujourd'hui... La réalité, c'est que les accidents aériens sont majoritairement causés par des erreurs humaines. Dans ce huitième opus de la série Erreurs de Pilotage, Jean-Pierre OTELLI décrypte de nouveaux crashs avec la plus grande précision.
    - Un Boeing 747 pénètre dans l'espace aérien soviétique : 269 morts. Une bourde qui aurait pu déclencher une guerre mondiale.
    - Le pilote ne vole que sous « cocaïne ». La drogue lui donne un sentiment d'invulnérabilité.
    - L'équipage de l'Airbus effectue des essais après révision au milieu du trafic aérien.
    -Le commandant du Jumbo Jet rate son atterrissage. Son avion termine au sol... sur le dos.
    -Le stagiaire passe un examen sur Boeing 777... L'instructeur ne corrige pas ses erreurs.
    - Etc.

  • Un choc avec des oiseaux... Une odeur de chair brûlée... Puis le silence et un avion qui plonge rapidement vers les gratte-ciel de New York. Les experts sont unanimes, les passagers n'avaient aucune chance. Et pourtant, ils sont tous vivants... Aujourd'hui, les rescapés du Vol 1549 racontent ce qu'ils ont vécu lorsque les réacteurs de l'Airbus se sont arrêtés. Ce livre n'a rien d'un rapport d'enquête glacial, c'est au contraire un témoignage vibrant et unique. Ils ont regardé la mort en face... Certains ont eu la sensation d'avoir franchi un seuil lumineux... ils se sont vus à côté de leur corps. Après cette expérience extraordinaire, aucun d'eux n'a envisagé l'existence de la même manière. Un ouvrage absolument fascinant qui ne laissera aucun lecteur indifférent. Les auteurs sont tous les deux journalistes pour Vanity Fair.

  • Les enquêteurs du BEA (Bureau d'Enquêtes et d'Analyses pour la sécurité de l'aviation civile) sont au nombre d'une cinquantaine.
    Ingénieurs, pilotes, techniciens, ils se transforment en détectives pour mener à bien leurs enquêtes sur les accidents d'avions, dans une démarche qui ressemble fort à celle de policiers traitant d'affaires criminelles. Mais ils ne traquent pas d'éventuels coupables, ils recherchent les erreurs et les manques qui ont débouché sur une catastrophe aérienne, ou un accident dramatique. Afin que les précautions soient prises pour que de tels événements ne se reproduisent plus.
    Un avion Twin Otter qui décolle de l'île de Moorea (Polynésie) et plonge vers la mer, tuant les vingt personnes à bord. L'épave montre que les câbles de commande de la gouverne de profondeur ont cassé en vol. Pourquoi ? Les enquêteurs découvriront que l'usure, au point de rupture, est due à une tension excessive provoquée par le souffle d'un Airbus A340 qui met les gaz pour sortir d'un parking et agit sur la gouverne de profondeur du Twin Otter garé à proximité.
    Maigret ou Sherlock Holmes n'auraient pas fait mieux... Pourquoi un planeur s'est-il désintégré en vol, provoquant la mort des deux jeunes de 18 et 19 ans qui se trouvaient à bord ? Les enquêteurs se poseront la question durant des mois, sans trouver d'explication satisfaisante. Jusqu'au jour où les parents de l'un des pilotes, sachant que leur fils filmait toujours les évolutions du planeur avec sa caméra, fouillent les buissons et les bois de l'endroit où les débris sont tombés et retrouvent la caméra.
    Six mois après l'accident...

  • Jean-Pierre Otelli et François Bousseau ont conjugué leurs talents pour raconter et illustrer des histoires authentiques de pilotes, pleines de suspense et d'émotion.
    Au travers des récits qui composent ce livre, les passionnés d'aviation partageront des aventures exceptionnelles comme seul le ciel peut en offrir. Cet ouvrage est aussi une magistrale leçon de pilotage illustrée de superbes dessins au trait vigoureux.

  • Bolivie, début 1967.

    Dans une région sauvage du pays, deux embuscades meurtrières à l'encontre de militaires font ressurgir le spectre de la guérilla. Alors que le président Barrientos ne cesse de réclamer toujours plus d'argent et d'armes aux États-Unis, le jeune capitaine Prado parvient à le convaincre que l'armée, plutôt désorganisée, doit être convenablement formée pour éradiquer les rebelles sur lesquels plane l'ombre de Che Guevara. Aucun Américain ne devant officiellement participer aux combats, les Bérets verts des Forces spéciales américaines entreprennent de transformer en rangers dignes de ce nom des conscrits incultes. Ils ont 179 jours pour cela.

    Alors que des révoltes éclatent dans le pays (mineurs, étudiants, etc) et que la guérilla risque de s'étendre aux pays voisins, les Bérets verts menés par le major Shelton créent de toutes pièces un camp d'entraînement près du petit village de La Esperanza. Parallèlement la CIA envoie deux agents d'origine cubaine assister le gouvernement bolivien. Che Guevara est bien à la tête des guérilleros mais il sera finalement capturé et interrogé. Les Américains veulent le ramener sain et sauf aux États-Unis mais Barrientos ordonne de l'exécuter. Sa mort renforcera son image romantique chez les jeunes en rébellion du monde entier.

    Ce livre constitué de témoignages se lit comme un roman. Ses auteurs sont Mitch Weiss, lauréat du prix Pulitzer, et Kevin Maurer qui a cosigné un ouvrage consacré à la traque et la mort de Ben Laden.

  • Après le succès des quatre premiers tomes, Jean-Pierre Otelli poursuit la série des erreurs de pilotage. L'évolution de l'actualité permettra certainement d'y inclure l'explication détaillée de l'un des crash les plus mystérieux de ces dernières années : le crash de l'Air France 447 Rio/Paris. Cet accident et le mystère qui l'a entouré ont suscité une immense émotion en France aussi bien qu'au Brésil. Pendant près de deux ans, le monde a tenté de comprendre ce qui était arrivé au vol AF 447. De nombreuses hypothèses ont été évoquées. La plupart reposaient sur une défaillance des sondes Pitot de l'Airbus mais rares ont été ceux qui ont imaginé qu'il s'agissait d'une banale erreur de pilotage. Ce n'est que lorsque les enregistreurs de vol ont enfin été retrouvés par 3 900 m de fond que la vérité est apparue. Au-delà des questions qui se posent sur la sécurité aérienne moderne et sur la formation des pilotes, le crash du vol Rio/Paris restera un cas d'école dans les annales du transport aérien.

  • Un Ecureuil se lance dans la traversée de l'Atlantique sans escale.
    Un autre se hisse au sommet de l'Everest. Huit hélicoptères de l'US Navy partent libérer les otages américains en Iran. Un Hughes OH-6 sauve des religieuses prises au piège des combats au Vietnam. Un Sikorsky s'écrase au Tchad en poursuivant un chameau... Sous toutes les latitudes, dans toutes les circonstances, l'hélicoptère participe aux aventures humaines les plus extraordinaires. L'improbable machine qui a fait ses débuts au combat en 1944 est devenue au fil des décennies un monstre de technologie.
    En une trentaine d'années à peine, puissance, capacité d'emport et autonomie ont été multipliées par cinquante. Mais malgré des révolutions techniques en cascade, un élément est resté inchangé : le pilote, avec ses forces et ses faiblesses, tellement humaines. Journaliste aéronautique spécialiste des hélicoptères, Frédéric Lert a retrouvé les acteurs de missions aussi incroyables qu'authentiques. Onze récits au total, tragiques ou heureux, mais toujours spectaculaires.

  • Les pilotes de l'aéronautique navale ne sont pas des pilotes comme les autres.
    Chevaliers du ciel, ils sont aussi des hommes de mer, aviateurs par passion et marins dans l'âme. Ancien pilote de chasse embarqué, Frédéric Zumbiehl recrée l'ambiance fiévreuse des missions de combat, de la Seconde Guerre mondiale aux conflits les plus récents. Vous vivrez le crash au catapultage de ce pilote de Crusader qui ne parvient pas à se détacher de son siège. Vous serez aux côtés d'un pilote qui, tentant d'apponter en pleine tempête, envisage de s'éjecter dans les flots déchaînés.
    Vous suivrez le récit épique du sauvetage, en pleine nuit, de l'équipage du pétrolier Erika, par un Super Frelon. Vous partagerez l'aventure d'Eugène Ely, ce pionnier, qui tenta le premier appontage de l'histoire. Vous serez aux commandes d'un Rafale, en Afghanistan, pendant la traque de Ben Laden... et embarqué dans bien d'autres aventures encore.
    Pilotes de l'aéronavale est un recueil d'histoires authentiques plus palpitantes les unes que les autres.

  • Tout comme les deux premiers volets de la série, cet ouvrage est une compilation d'erreurs de pilotage caractéristiques: l'équipage d'un jumbo-jet focalise son attention sur une minuscule ampoule du tableau de bord sans réaliser que l'avion plonge vers le sol.
    Un commandant de bord réprime son copilote si durement qu'il ne s'aperçoit pas qu'il est en train de perdre le contrôle de son appareil. des pilotes refusent de faire confiance à l'ordinateur de bord. pourtant, c'est l'avion qui a raison. etc. bien au-delà de leur aspect anecdotique, ces récits parfaitement authentiques ont une valeur pédagogique incontestable. ce sont des retours d'expérience très utiles aussi bien pour les pilotes que pour les instructeurs.
    Certaines compagnies aériennes ne s'y sont pas trompées puisqu'elles utilisent très régulièrement les précédents ouvrages de jean-pierre otelli pour sensibiliser leurs élèves-pilotes sur les problèmes de la sécurité aérienne.

  • Le dernier ouvrage de JP Otelli (ERREURS DE PILOTAGE 5 Crash Rio-Paris) a soulevé des questions brûlantes sur la sécurité aérienne. Après la parution du livre, l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale a remis en cause certaines techniques de formation des pilotes.
    Depuis, les écoles de pilotage commencent à modifier leurs procédures d'enseignement du décrochage.
    L'auteur a été attaqué en diffamation pour avoir révélé certaines conversations : les plaignants ont été débouté. Les mentalités sont en train de changer. Aucune conversation ne peut aujourd'hui être considérée comme privée, dès lors qu'elle se tient dans un cockpit. C'est un endroit désormais qualifié de « stérile ».
    Dans la poursuite de cette recherche de la vérité, Jean-Pierre OTELLI publie à présent le Tome 6 de la série. On y découvre des navigants en train de discuter de tout : de leurs chiens, de leurs technique de jardinage, de leurs augmentations de salaire et même... de leurs problèmes conjugaux, ils oublient seulement de se concentrer sur le pilotage de l'avion...

  • Nicolas Declairvaux est capitaine de l'armée française. Officier expérimenté issu du corps de sous-officiers, il est affecté au Groupement Interarmées des Actions Civilo-Militaire (GIACM) depuis plusieurs années, où il occupe la fonction d'officier spécialiste en projets de développement.

    Il s'apprête à partir pour une nouvelle opération extérieure (OPEX) en Afghanistan. Cette mission est complexe et dangereuse. Bien au-delà du quotidien en Kapisa, ce séjour va donner à Declairvaux l'occasion de réfléchir sur sa vie personnelle et de faire le point sur ce qu'il veut vraiment pour son avenir.

    Comme de nombreux militaires, son couple a été mis en péril par ses absences fréquentes et un mode de vie toujours difficile à supporter pour sa famille et ses enfants.
    Il va peu à peu prendre conscience de ses propres erreurs de jugement et de son égoïsme qui l'ont amené à ne pas voir la dégradation de sa situation personnelle.

    Malgré son désarroi, ses doutes et ses peurs, il saura néanmoins être à la hauteur de sa tâche.
    Il nous fera ainsi partager tout au long de ce récit captivant, son cheminement personnel parsemé de remises en question, qui lui fera finalement rencontrer l'amour de façon inattendue, tout en nous faisant découvrir l'univers particulier des Opex en Afghanistan.

    Il nous permettra également, de découvrir la vie quotidienne des soldats sur la base de Nijrab et de leurs interrogations sur l'utilité réelle de leur mission, face à un ennemi invisible et pernicieux qui les observent en permanence, guettant leur moindre faux pas.

    Ce récit se lit comme une épopée des temps modernes, présentant de façon originale la complexité du conflit afghan.
    Aujourd'hui la France a retiré ses troupes, mais le bilan est-il vraiment positif, après plus de 10 ans de présence, 89 soldats tués et des centaines de blessés ? Difficile à dire...
    Quoi qu'il en soit, ce livre fait ressortir de façon éclatante les nouveaux défis, moraux, professionnels et personnels que doivent sans cesse relever les soldats français.

  • 2003, Bagram, Afghanistan, à la limite des montagnes du nord qui culminent à plus de 5 400 m.

    Piloter un AV-8 Harrier est une lutte. Un pilote risque sa vie à chaque fois qu'il décolle, il a de quoi cauchemarder. Les brusques vents de travers des montagnes, combinés aux caprices de l'AV-8, rendent les sorties quotidiennes tendues. De longues sorties, sans cibles autorisées, ponctuées de moments de combats acharnés, donnent le ton d'une guerre qui traîne en longueur.

    L'escadrille reste onze mois, un des plus longs déploiements de la guerre. Les Talibans et Al Qaïda, regroupés en toute sécurité au Pakistan, organisent leurs unités, se réfugient parmi les tribus. Ils s'infiltrent par l'arrière, profil bas, pour ne pas déclencher le déferlement des attaques américaines. Pas question d'utiliser des bombes contre des civils.
    Cependant, les Talibans s'élancent au combat depuis leurs retranchements parmi les civils.
    Les missiles, tirés de drones Predator, causent quelques dizaines de morts, mais ne changent pas la donne.

    Pour les chasseurs, la mission devient réactive. Ils ne peuvent bombarder que si la mission concorde avec des règles qui les obligent à rester en alerte, épée rengainée.
    Nul repos. Il faut garder le moral dans la poussière, le vent, la pluie et la boue. Les avions se montrent capricieux, et ne pardonnent rien.

  • Les erreurs de pilotage coûtent cher.
    La récente disparition du chef de l'état polonais en est un exemple terrible... Certains pilotes oublient qu'on ne peut pas faire n'importe quoi. Après le succès des premiers " Erreurs de Pilotage ", voici le quatrième tome de la série. L'explication du crash qui a tué le Président polonais Lech Kaczynski : l'avion doit absolument atterrir, quelle que soit la météo. Le pilote donne les commandes à son fils...
    C'est le drame ! Les instructeurs avaient prévenu : " ce pilote doit être surveillé de près ". C'était écrit dans son dossier professionnel. La compagnie n'a rien voulu savoir et elle l'a promu commandant de bord... Pendant le trajet, les deux pilotes travaillent sur leur ordinateur portable. Ils oublient de surveiller l'avion. Le commandant de bord russe est complètement ivre... Alors que l'avion décolle de Bruxelles avec des explosifs, le commandant commet une erreur grave...

  • Ce quatrième tome d'As de Légende est consacré aux As de la seconde guerre mondiale.

    Vous découvrirez comment la RAF utilisa des Spitfire pour la reconnaissance-photo dès 1939, grâce à un pilote qui fut également espion pour le compte des services secrets britanniques. Il volait alors aux commandes d'un Lockheed Electra.
    Vous apprendrez ensuite comment la prison d'Amiens fut bombardée par un aviateur légendaire à la tête d'un groupe de Mosquito.
    Vous ferez la connaissance de Ralph Sampson qui fut à la tête d'un Wing de chasse de Français libres, dans les derniers mois de la guerre.
    Vous découvrirez également Jean Batten, une Néo-Zélandaise qui remporta une série de records dans les années 30.

    /> Vous vivrez l'histoire de l'hydravion Corsair, qui se posa sur une rivière au Congo belge à la veille de la Seconde Guerre mondiale... Et comment il fut remis en état de vol après des mois d'efforts dans des conditions épouvantables... avec un atelier de fortune perdu dans la brousse !

    Vous ferez connaissance avec Neil Armstrong, lorsqu'il était encore pilote d'essais, avant de poser le pied sur la Lune.

    Et bien d'autres récits authentiques d'As de légende...

  • Quand la Navy envoie ses meilleurs hommes sur le terrain, elle envoie les SEALS. Quand les SEALS ont besoin des meilleurs, ils envoient la "ST6". La "Seals Team SIX"... une unité secrète formée à la lutte anti-terroriste et à la libération d'otages.

    Dans "SNIPER Navy Seals", Howard Wasdin emmène le lecteur dans l'univers secret des tireurs d'élite des forces spéciales. Vous vivrez le processus de formation des SEALS réputé pour être le plus dur du monde.

    Howard Wasdin a d'abord été envoyé en Irak lors de l'opération Desert Storm. A son retour il a suivi le processus de sélection qui lui a permis d'intégrer la ST6. Il a alors appris à combattre sans arme... à crocheter une serrure avec des moyens rudimentaires. à faire sauter une porte de ses gonds sans effort ainsi que toutes les techniques secrètes en matière d'explosifs. Tout est révélé dans cet ouvrage.
    Puis, enfin, en tant que membre du ST6, il est devenu Sniper, le rang le plus prestigieux de la formation.

    Il est ensuite parti pour une mission qui marquera le monde : capturer ou tuer le chef de guerre somalien Mohamed Farrah Aidid. Depuis les toits, les hélicoptères, et les ruelles, Howard Wasdin va poursuivre Aïdid.
    Ce sera alors la tristement célèbre bataille de Mogadiscio. un fiasco au cours duquel, les Américains perdront 18 de leurs meilleurs hommes.

  • Il y a 5 ans.
    La date du 11 septembre 2001 est un tournant dans l'Histoire du monde. Un drame majeur après lequel, rien ne sera plus comme avant. Qui ne se rappelle pas ce qu'il était en train de faire au moment où les avions se sont écrasés sur les tours du World Trade Center ?
    Le livre de Jean-Pierre OTELLI raconte avec précision, ce qui s'est passé dans les avions à partir des enregistrements des conversations de l'équipage et des coups de téléphone des passagers. L'agression, la sauvagerie des terroristes, l'angoisse des dernières secondes avant l'impact...
    L'auteur revient également sur la formation aéronautique des pirates de l'air. Comment ont-ils appris à piloter ? Etaient-ils doués ? Savaient-ils vraiment contrôler un avion ? Les impressions de leurs instructeurs de vol ? Comment se sont-ils débrouillé pour tenir les commandes des Boeing ?
    " LES FOUS DU CIEL " n'est pas uniquement consacré au drame du 11 septembre. Le lecteur y trouvera également toute une série d'agressions contre des avions de ligne. Certaines ont été perpétrées par des intégristes religieux mais ce ne sont pas les seules : employés voulant se venger de leur compagnie, passagers en crise de démence, tentative de hold-up. On y découvrira également que certains états-majors militaires ne sont pas aussi innocents qu'ils voudraient le faire croire.

  • Depuis octobre 2001, la France est engagée dans les combats en Afghanistan. Depuis cette date, les pilotes et équipages de l'armée de l'air et de l'aviation navale sont chaque jour au contact d'une guerre qui ne veut pas dire son nom.
    Pilotes au combat raconte cette histoire au quotidien. Depuis les premières missions de reconnaissance des Mirage IV à la fin 2001 jusqu'à la participation actuelle des équipages des hélicoptères Caracal à Kaboul et des Mirage 2000D et Rafale à Kandahar. Sans oublier le travail des avions de transport et ceux des avions embarqués sur le porte-avions Charles de Gaulle, à 6000 km des bases françaises de métropole.
    L'auteur décrit le quotidien des équipages sur les immenses bases de l'Otan au coeur de l'Afghanistan, il fait pénétrer le lecteur dans les cockpits au cours de missions difficiles. On revit avec les hélicoptères Caracal l'embuscade d'Uzbin du 18 aout 2008 au cours de laquelle 9 paras français furent tués et 23 autres blessés. On participe aux côtés d'un équipage de Mirage 2000D aux bombardements de précision contre un ennemi très accrocheur. On est sur le pont du Charles de Gaulle après les premiers tirs au combat des pilotes de Rafale Marine. On lutte avec les équipages de Transall contre la chaleur et l'altitude aux commandes d'avions de transport vieillissants et mal adaptés aux conditions de chaleurs qui prévalent sur ce théatre d'opération extraordinairement difficile...

  • Au coeur de toutes les opérations de la France ces vingt dernières années, les commandos des forces spéciales constituent une carte maîtresse pour les présidents français. Sur terre, sur mer, dans les airs, ils ont bâti leur excellence, prenant des risques extrêmes pour sauver nos ressortissants, ou neutraliser les ennemis de la France, terroristes patentés, miliciens ou narcotrafiquants. Ils s'inscrivent dans la tradition créée par leurs aînés pendant la seconde guerre mondiale, les SAS et commandos marine, formés en Grande-Bretagne.
    Leur volonté de fer est le produit d'une sélection implacable. En Afrique (Mali, Somalie, Libye, RDC, Côte d'Ivoire, Tchad, Rwanda), en Afghanistan et dans les Balkans, ce livre nous amène au coeur des opérations les plus discrètes et permet de comprendre comment ces hommes et femmes hors du commun préparent et exécutent leurs missions. "Nulle part sans eux" livre aussi les techniques qu'ils utilisent, et la manière dont ils procèdent pour se procurer les matériels les plus exotiques, n'hésitant pas, souvent, à les concevoir eux-mêmes.
    Ce livre est le résultat de neuf ans de reportages et d'enquête du journaliste Jean-Marc Tanguy, en Afrique et en Afghanistan, mais aussi au coeur de leurs bases, en France.

  • Dans cette guerre d'Algérie qui ne voulait pas dire son nom, l'armée de l'Air a joué un rôle majeur par l'appui qu'elle apportait aux troupes au sol. Francis Ducrest a été l'un de ces pilotes qui ont combattu de l'autre côté de la Méditerranée. Sous le pseudonyme de Erkel, c'est son histoire qu'il rapporte. Elève de l'Ecole de l'Air de Salon-de-Provence, nourri de la lecture des récits de grands anciens qui avaient combattu en Angleterre durant la Seconde Guerre mondiale, il rêvait de prendre leur suite aux commandes des tout nouveaux avions à réaction. D'accomplir comme eux des exploits. De défendre le ciel de son pays, la France, contre la menace des appareils du Pacte de Varsovie. Officier, breveté aux Etats-Unis, pilote de jet, promu chef de patrouille, il sera comme beaucoup d'autres envoyé en Algérie pour participer à la lutte contre ceux qu'on appelait les "rebelles". Il découvrira alors la réalité du combat au quotidien, à mitrailler ou bombarder des gens au sol. Les tourments de sa conscience le pousseront à prendre du recul par rapport à un métier qui était toute sa vie. Et à choisir une autre voie d'accomplissement.

  • Quatre jours avant Noël 1943, un bombardier américain B-17 sérieusement endommagé, lutte pour survoler l'Allemagne en guerre. Plus de la moitié de son équipage est mort et les survivants sont gravement blessés. Aux commandes se trouve un jeune pilote de 21 ans, dont c'est la première mission.
    Soudain, une forme inquiétante apparaît derrière le B-17 : un Messerschmitt, un redoutable chasseur Allemand ! Pire encore, le pilote de chasse est un As qui n'a plus qu'à presser la détente pour envoyer définitivement le bombardier Américain au tapis. Ce qui se passe ensuite défie l'imagination et sera reconnu plus tard, comme étant la rencontre la plus incroyable de la Seconde Guerre mondiale : deux pilotes dont les destins se croisent, là-haut, en plein ciel : celle du sous-lieutenant Charlie Brown, pilote de l'US Air Force, et celle du sous-lieutenant Franz Stigler, de la Luftwaffe.
    Cet événement sans précédent sera classé plus tard « Top Secret » par la 8e Air Force...
    Une histoire d'amitié qui traversera les âges et les amènera à se retrouver 40 ans plus tard, pour une ultime mission : celle qui changera leurs vies à jamais.

empty