Epure

  • Grandir dans le ferme de ses grands-parents dans les années 70, participer aux travaux des champs et aux nombreuses activités et traditions qui rythment les saisons... lorsque l'on est enfant c'est barbant. Cueillir les fruits rouges, récolter les haricots verts, semer le maïs, cuire les confitures, transformer les légumes en conserves, ramasser les oeufs, cuisiner les confits, préparer les charcuteries...d'innombrables activités fastidieuses auxquelles on ne peut échapper. Le pèle-porc, l'effeuillage du maïs, la saison du gras, la fabrication maison des gâteaux à la broche...autant de traditions en cours de perdition ou qui n'existent plus.
    Quarante ans plus tard, l'auteur raconte en suivant les saisons, tous ces moments qui ont rythmé son enfance. Avec le temps, ce qui n'était que corvées et obligations a pris une toute autre signification : transmission et partage.

  • Brassages

    Jean-Paul Romac

    La collection 'Lectures nourricières' réunit des textes contemporains qui sont autant de témoignages d'un patrimoine culinaire en constante mutation.
    L'ambition de ce livre est d'éclairer l'amateur de cuisine qui s'intéresse aux techniques et à la culture issues des découvertes des premiers agriculteurs contemporains d'Adam & Ève. En ces temps-là ils ont cultivé l'orge, puis après des expériences ils ont réussi à le transformer en bouillie, en pain, en bière et en whisky. Ils ne se sont pas arrêtés en chemin, ils ont transformé d'autres plantes amylacées, ils les ont saccharifiées.... Les sujets sont traités par ordre alphabétique, il faut commencer par le début, Adam & Ève, le brassage, les histoires, les nouvelles... tout est brassé dans l'ordre, à chacun d'y puiser avec une chope sa ration de recettes, de trucs et de culture ; le livre se termine par zymurgiste, le brasseur devenu expérimenté.
    De la bière à la réalisation des recettes à la bière, un seul pas, vite franchi... les sous-produits du brassage sont récupérés et introduits dans des recettes de cuisine originales.
    Le livre contient presque toutes les réponses aux questions qui ne sont pas posées en plus de 250 articles sérieux, pratiques, techniques, historiques, curieux ou amusants ; plus de 35 recettes de bières et une centaine de recettes de cuisine ! Au bout de quelques consultations tout s'enchaîne. Il ne reste plus au lecteur qu'à brasser chez lui et à émerveiller ses amis, c'est simple, peu coûteux et pour un brassin de raté, comme dit le proverbe, dix de réussis !
    Brassons, embrassons : faites la bière pas la guerre !

  • Ce livre est une forme de témoignage, profession de foi d'un humaniste qui aime et goûte le monde dans toutes ses diversités et qui nous invite à en partager le sel et le feu... avec gourmandise.
    Raymond Buren nous livre, son regarde sur l'usage du feu, des origines à nos jours, et singulièrement son interpré-tation des différents modes de cuisson par le feu. Observateur curieux, il conte l'histoire des braises, mêlant références bibliques, mythologiques, historiques, gérographiques et culinaires. De l'Éthiopie aux Steppes, de l'Asie centrale, du Texas aux Îles sous le vent, du Beaujolais aux Ardennes, il entretient un feu nourri de recettes inattendues et nous décrit des mises à feu truculentes. Tout est cuit (ours, agneau, perche, saumon, boeuf, banane, etc.), braisé à point et narré sous toutes les latitudes avec toujours une pointe d'humour qui lui permet toutes les audaces.
    Plus de 200 recettes...

  • Au-delà de leurs différences et de leurs spécificités culturelles, de leurs terroirs, ou encore de leurs manières de table, existe-t-il des points de convergence entre les cuisines françaises et chinoises, considérées comme parmi les meilleures du monde, avec une histoire gastronomique riche de plusieurs siècles ?
    A travers le prisme de 70 recettes étudiées conjointement entre ces deux pays, on découvrira que les similitudes et les ressemblances sont nombreuses. Elles se jouent sur les destins historiques et parallèles des recettes emblématiques qui deviennent des icônes des gastronomies des deux pays, comme le tandem canard laqué de Pékin et canard au sang de Paris ; sur des recettes qui se rapprochent par les ingrédients et les techniques utilisés comme les grenouilles sautées à l'ail et les crêpes ; sur la même vision d'une cuisine qui soigne et qui fortifie le corps, comme ce bouillon de poule ; sur des cuisines qui utilisent joyeusement l'alcool comme principe d'assaisonnement avec le coq au vin jaune du Jura et le coq ivre à l'alcool de Shaoxing ; sur des cuisines capables d'incorporer des ingrédients culinaires venus du nouveau monde comme la pomme de terre et la tomate grâce à la force de leur grammaire culinaire !

  • La collection 'Lectures nourricières' réunit des textes contemporains qui sont autant de témoignages d'un patrimoine culinaire en constante mutation.
    Puisant dans les ressources de son terroir et de la France entière, largement ouverte aux apports étrangers, Paris diffuse depuis des siècles la nouveauté culinaire dans le monde entier. Paris fut une ville boueuse de marais, entourée de plateaux céréaliers, mais heureusement bordée de vignobles. Elle en a gardé le goût des légumes primeurs, du bon pain et de la cuisine piquante au vin blanc et au vinaigre. L'entassement des pauvres lui donna ses préparations simples de potages et de purées. Le spectacle affiché du pouvoir et de la richesse fit briller une cuisine de grandes sauces et magnifier l'art décoratif des buffets de pâtisseries et d'entremets. C'est ici qu'apparut il y a deux siècles la gastronomie, ce mot nouveau qui voulait instituer la science du bien manger, sans se soucier de diététique ou de santé. Prise dans le mouvement de l'histoire, la cuisine de Paris se transforme au gré des mondialisations. Bien avant le prêt-à-manger de l'Amérique, l'Espagne du Siècle d'Or souffla des techniques nouvelles, et l'Angleterre de la révolution industrielle installa la mode de la viande saignante, des condiments exotiques ou des légumes bouillis servis au beurre fondu.
    L'ouverture au monde amène aussi à Paris les cuisines des migrants. Hier ce fut celle des pâtes, de la tomate ou de l'ail, aujourd'hui ce sont celles du Proche-Orient et du Maghreb, ou encore celles de la cuisson au wok et des goûts de l'Asie.
    Ce livre de cuisine parisienne propose des recettes pour ceux qui veulent manger sain et léger au quotidien. Ce sont les recettes d'une cuisine attachée à son histoire, mais enrichie de cette nouvelle diversité.

empty