Sepia

  • Archibald le marin

    Yvon Thalamer

    Archibald est sans doute le plus attachant des personnages créés par Hergé. Depuis 1940 et sa rencontre avec un petit reporter à bord d un vieux cargo, on sait tout de la vie aventureuse que ce marin a menée à ses côtés, mais sur sa vie antérieure, c est le black-out complet ! Une longue et minutieuse enquête a permis de révéler que la mer et les bateaux ont toujours eu une importance capitale pour ce capitaine désormais célèbre dans le monde entier. On apprendra aussi pourquoi les amateurs de BD l ont découvert sous les traits d un véritable ivrogne, capitaine d opérette d un bateau utilisé à son insu pour le trafic de drogue.

  • Hugo le terrible

    Maryse Condé

    • Sepia
    • 18 Février 2010

    " 16 septembre 1989, 15h35.
    Attention Cyclone Hugo se dirige rapidement sur la Guadeloupe. Rejoignez les habitations ou les abris. Alerte 2 déclenchée ce jour à compter de 12 heures. " Préfet Région Guadeloupe. Les écoliers vont vire une rentrée scolaire pas comme les autres. Michel abandonne ses leçons et se prépare, avec sa famille, à résister à Hugo le terrible.

  • Tintin est souvent armé mais c'est surtout lui qui est victime de la violence. Ses aventures se déroulent généralement dans un contexte réel. Hergé savait utiliser l'actualité pour donner tout le réalisme qu'il souhaitait à ses albums. Certaines guerres sont bien réelles comme dans Le Lotus Bleu ou L'Oreille cassée. D'autres paraissent imaginaires et pourtant... Comment faire la part entre la réalité et la fiction ? C'est tout le but de cet ouvrage qui fourmille d'informations très précises aussi bien dans les conflits abordés que dans le choix des armes, légères ou lourdes ! Plus de 150 entrées pour revivre en détail une grande page de l'histoire du XXe siècle.

  • Quelle est l'origine de l'Oreille cassée ? D'où vient l'expression « Caramba, encore raté » ? Quelle erreur figure sur la couverture de Vol 714 pour Sydney ? Que signifient les caractères chinois présents dans Le Lotus Bleu ? Quels changements les Scandinaves et les Finlandais ont-ils exigés pour que Tintin au Congo puisse être vendu dans leurs pays ? Pourquoi l'épave de La Licorne n'aurait jamais dû être retrouvée ?A toutes les questions que vous vous posiez à la lecture des ouvrages d'Hergé, ce livre donnera les réponses !Patrick Merand y décortique, album par album, toutes les informations nécessaires pour approfondir l'univers d'Hergé sur 250 pages, dans un ouvrage superbement illustré et richement documenté.

  • "Curieusement, alors que tout a été dit sur Hergé et Tintin, peu d analyses ont été consacrées aux femmes dans une oeuvre pourtant universelle. Cela signifie-t-il que cette moitié de l humanité est si peu présente dans les 24 albums qu il n y a rien à en dire ? L univers du petit reporter serait-il uniquement masculin ? Les héros qui le peuplent seraient-ils machistes au point de ne laisser aucune place à leurs homologues féminins ? Ce livre a pour ambition de combler cette lacune, en s interrogeant sur cette rareté, et de faire le point sur la pertinence de la critique la plus répandue à l encontre d Hergé (en concurrence avec le racisme !) : la misogynie du monde de Tintin..."

  • "En relisant les albums de Tintin sous le prisme de la faune et de la flore, les tintinophiles avertis auront à nouveau l occasion de mesurer l immense travail de documentation engrangé par Hergé et son équipe et de préciser des connaissances qui sont souvent bien anciennes ! Plus de 200 entrées pour relire les albums d un autre oeil même si l on pense les connaître par coeur..."

  • Hergé avait parsemé ses albums de mots ou d'expressions en langues étrangères dont il ne fournissait pas la traduction. Certains lecteurs se demandent même si ces transcriptions ont un sens : pour l'essentiel, la réponse est oui. Mais que signifient-elles ? C'est là l'objectif de ce petit ouvrage : profiter des aventures de Tintin pour découvrir d'autres langues, parfois l'origine étrangère de certains noms et, surtout, fournir au lecteur la traduction de tout ce qui est écrit dans des langues autres que le français.
    Hergé nous réserve quelques surprises, pour notre plus grand plaisir !

  • "Au cours de ses nombreux voyages, de 1929 à 1976, Tintin n hésite pas à se fondre parmi la population qui l entoure en adoptant ses costumes. La lecture des albums des aventures de Tintin permet d analyser presque un demi-siècle de mode vestimentaire en Europe et d admirer des costumes venus des pays où Tintin était censé exercer son métier de reporter : en Amérique, en Asie, en Afrique. Hergé a mis un soin particulier à reproduire les vêtements de l époque des habitants des pays traversés par son héros."

  • Quand Félicie apprend qu'elle va retrouver sa mère en France, elle comprend vite qu'il va falloir laisser seule sa grand-mère, Man Ya, qui l'a élevée... Quand, dans une cité de la banlieue parisienne, elle fait la connaissance de sa mère, de Papa Jo et de son nouveau petit frère, elle supporte un peu mieux sa nouvelle vie. Quand elle se lie d'amitié avec un camarade de classe venu, lui aussi, d'ailleurs, elle ne rêve que d'une chose : luire faire connaître son île lointaine... Un roman plein de tendresse, d'humour et se sensibilité qui enchantera aussi bien les jeunes que leurs aînés.

  • Vous avez déjà lu des albums d'Hergé et vous pensez bien les connaître. Mais est-ce si sûr ? Ainsi, par exemple, vous souvenez-vous de l'événement très important qui a inspiré Le Sceptre d'Ottokar ? Savez-vous pourquoi le Pérou n'a pas du tout apprécié la parution de L'Oreille cassée ? La gare de Moulinsart a-t-elle existé ?... En cherchant la réponse à ces 300 questions, vous allez lire ou relire les albums avec un autre oeil et vous saurez pourquoi ils sont destinés aussi bien aux enfants qu'aux adultes de 77 ans et même plus !

  • En analysant tous les moyens de transport présents dans les albums, utilisés ou non par Tintin lui-même, le lecteur sera surpris par la précision des détails dessinés par Hergé. Il apprendra aussi de très nombreuses informations à partir des dessins des albums, en s'amusant à les relire avec un autre oeil. Pourquoi une prestigieuse marque allemande d'automobiles porte un nom espagnol ? Comment sont immatriculés les avions présents au fil des pages ? Pourquoi les hydravions apparaissant dans plusieurs albums ont subitement disparu du ciel et des mers ?

  • "Les pays visités par Tintin au cours de ses aventures ne sont pas tous imaginaires. La documentation d Hergé permet d identifier des monuments, des immeubles ou des lieux publics. Tintin entre dans un cinéma à Shanghaï : en existait-il à l époque du Lotus bleu ? Quelle ville est représentée par la maquette détruite par les Bordures dans l Affaire Tournesol ? En partant à la recherche des lieux visités par tintin, le lecteur fera à son tour un voyage qui le mènera à travers quatre continents."


  • terres cuites de nok, bronzes d'igbo-ukwu, d'ifé, de bénin et bâtons cultuels yorouba au nigeria ; masques-cimiers bamana du mali ou baga de guinée ; statues sénoufo ou baoulé et masques de guerre wé ou de course dan de côte d'ivoire ; masques zoomorphes gurunsi du burkina faso ; reliquaires mahongwé du gabon.
    cette approche de la sculpture en afrique noire rassemble et commente une vingtaine de représentations emblématiques d'un art presque toujours de nature religieuse, trait d'union entre le monde tangible et l'au-delà, voué à assurer à l'homme l'aide de forces invisibles dans un environnement hostile. chaque ethnie se représentant ce trait d'union à sa façon, selon ses mythes et ses croyances, l'art africain doit son extrême richesse à cette diversité même.


  • Savannah blues

    Maryse Condé

    • Sepia
    • 5 Mars 2009

    Un père absent, parti loin de la maison à la recherche d'un travail, une mère qui a lâché prise, deux petits frères livrés à eux-mêmes et turbulents...
    Zora n'a pas la vie des petites filles de son âge. Dans cette Amérique profonde en pleine crise, la vie ne fait pas de cadeaux : c'est la grande pauvreté, voire la misère.
    Mais Zora fait face et prend les choses en mains. L'espoir renaît...

  • L'objet de cet ouvrage est de présenter d'une manière à la fois descriptive et analytique le théâtre de marionnettes africain - sans pour autant négliger celui de masques - espérant ainsi ouvrir quelques pistes pour une étude plus approfondie.

    Longtemps ignoré en occident, le théâtre de marionnettes africain se révèle, en effet, selon les recherches les plus récentes, ou moins aussi important que le théâtre de masques, pourtant plus connu.
    Fruit d'une recherche de 35 ans, mûrie pendant plusieurs années de séjour en afrique, cette étude s'adresse aussi bien ou lecteur désireux d'approfondir sa culture générale qu'au professionnel des arts du spectacle.
    Les historiens du théâtre, psychologues, thérapeutes, enseignants y trouveront information et, sons aucun doute, matière à réflexion. enfin, la variété de formes, la richesse des matériaux utilisés ainsi que la beauté de certaines marionnettes ne pourront que séduire les amateurs d'art africain.

  • Cet ouvrage a été conçu pour aider le lecteur à identifier les influences artistiques, picturales, cinématographiques, musicales ou littéraires du père de Tintin. Dans quels albums peut-on voir un tableau de Picasso ou un autre de Sisley ? Quels designers modernes ont inspiré Hergé pour représenter le mobilier présent dans les albums ? Quels cinéastes ont influencé Hergé ?
    Avec les moyens de l'époque, Hergé avait réussi à rassembler une documentation très variée, tant artistique que scientifique.

  • En partant à la découverte des contextes géographique et historique des albums qui ont enchanté notre enfance, on les relit avec un tout autre regard, même après 77 ans ! Et si la lecture des aventures de Tintin pouvait nous permettre d'enrichir nos connaissances ? C'est tout le pari de cet ouvrage qui analyse chacun des vingt-trois albums et qui promet quelques surprises...

  • On parle beaucoup des enfants des rues, avec pitié et commisération et on occulte le courage de ces petits que la vie livre à eux-mêmes et qui luttent comme ils peuvent contre les violences qui leur sont faites.
    Tovonay est l'un d'entre eux, petit paysan victime de l'exode rural et qui va devoir survivre avec sa mère et sa soeur en ville. Il va le faire avec courage et opiniâtreté. Puisse ce petit livre être un hommage à tous les " Porter panier Madame ".

  • À la suite des 12 nouvelles des Chroniques de Madagascar, ces quatre récits sont à mi-chemin entre le roman, le conte et la nouvelle. Dans la ville d'Antananarivo, les villages tsimihety de l'Ouest et en Algérie, ils mettent en scène des personnages à la vie à la fois ordinaire et fascinante. Le lecteur accompagnera paysans, citadins et soldats dans leurs dilemmes et leurs découvertes grâce à des écritures qui mêlent habilement le rêve et la réalité. Loin des caricatures exotiques, ces textes malgaches attestent du dynamisme d'une langue française résonnant de multiples échos.

  • Vous connaissez Le Lotus Bleu, bien sûr ! Mais savez-vous qu'Hergé le travailla avec une extrême minutie ? Après avoir fait la connaissance de Tchang, il se documenta très sérieusement sur la Chine, son contexte historique et culturel. Et, surtout, il demanda à Tchang de lui tracer tous ces caractères chinois qui émaillent plus de cent cases de l'album. Mais que signifient-ils donc ? Le contexte historique correspond-il vraiment à la réalité de l'époque ? Cet ouvrage permet de découvrir avec un autre oeil une bande dessinée extrêmement populaire.


  • ce petit guide a été conçu pour être un outil pratique à avoir toujours sous la main pour s'y référer à tout moment.
    son format, vous permettra de le glisser aisément dans une poche, un sac à dos ou une valise. rien ne sert d'avoir un beau livre cartonné au fond de votre bibliothèque si vous ne pouvez pas l'emporter avec vous à l'occasion de votre prochain voyage, que ce voyage se vive au bout de votre rue ou aux confins du monde. avec ce guide, dans toutes les conditions, même les plus extrêmes, vous pourrez utiliser et tester des conseils pratiques, mais aussi et surtout pinocher dans une multitude d'idées pour enrichir votre carnet et ne jamais vous trouver démuni devant une page blanche !.


  • Ces quatorze courts textes écrits en français par des Mauriciens entraîneront le lecteur au-delà des clichés associés à cette île tropicale de l'océan Indien, dans les méandres des communautés, aux mémoires et aux langues diverses.
    Signes de la vitalité d'une littérature francophone capable de faire l'écho des voix les plus lointaines, ces brefs récits brillent d'éclats à la fois jubilatoires et tragiques, généreux et cruels. Une traversée entre langues et cultures qui mène à la rencontre de l'Autre et de soi.

  • Enfant-pluie (l')

    Francis Bebey

    • Sepia
    • 4 Avril 2008

    " le temps, c'est comme l'eau du fleuve.
    On a l'impression qu'elle passe, mais elle est toujours là. va au bord du fleuve à n'importe quel moment, il y a toujours de l'eau et tu puises si tu en veux. crois-moi, le temps ne passe pas, mwana. il passerait pour aller où ? " c'est avec cette conviction, continuellement insufflée par sa grand-mère iyo, que mwana grandit. la vie est belle à douala, quelle que soit la saison. belle et pleine de péripéties souvent amusantes que ce roman raconte comme de vive voix.
    Mais tout va devenir différent à partir du jour où, adolescent, mwana entrera à l'école. et découvrira, tout surpris, un tyran à l'air conciliant pourtant : la montre. a vrai dire, avec mwana, c'est tout un continent qui est ainsi pris au piège d'un temps nouveau. car maintenant, même en afrique et n'en déplaise à iyo, le temps s'est mis à passer. bel et bien. comme partout ailleurs dans le monde.

  • Objets et récits s'éclairent et s'enrichissent réciproquement dans le vaste domaine des gris-gris, des amulettes et des talismans, de tous ces petits objets auxquels tant de gens font appel pour se protéger des difficultés de la vie.
    Les récits de voyageurs comme Mungo Park, René Caillié et bien d'autres qui, depuis le XVIIIe siècle, ont parcouru l'Afrique, les montrent en situation, dans les cadres de vie de leur époque que nous sommes bien loin d'imaginer. Il s'agissait d'objets secrets. Comment les portait-on ? Quel secours en attendait-on ? Inversement, tels petits objets mystérieux, tels bijoux, de simples brins de papier, retrouvent un sens qu'ils avaient perdu.
    Ils n'étaient pas seulement destinés à " faire beau ", on en espérait une protection efficace dans certaines situations, comme le racontent les voyageurs.

empty