Le Bateau Ivre

  • En 1932, Le Figaro commande une série de chroniques à Alexandre Vialatte. Le jeune journaliste, écrivain et traducteur de Kafka, va rendre visite aux communautés indiennes, arabes, russes et chinoises pour écrire ces "Étrangers de Paris", qui paraîtront de décembre à mars de l'année suivante.
    Avec la fantaisie dont il fera preuve, 20 ans plus tard, dans ses chroniques pour le journal La Montagne, il fait un récit savoureux de ses rencontres. Et si le jeune chroniqueur ne s'affranchit pas de tous les stéréotypes de son époque, il s'attache avec délicatesse à retourner les préjugés.

empty