Christophe Etemadzadeh

  • Beaucoup de mes souvenirs d'enfance ressemblent à des rêves.

    Que comprenons-nous de notre propre existence ? Tout ne nous échappe-t-il pas depuis toujours ?
    Récit d'enfance, La vie sans savoir est une invitation à plonger dans le sentiment du temps, de ce qu'on croyait éternel et qui a disparu - c'est l'imparfait d'une vie.
    Par-delà les accidents d'une histoire familiale tumultueuse, où la Flandre et l'Iran se rencontrent comme dans un rêve, Christophe Etemadzadeh retrace les souvenirs incertains, drôles ou douloureux de paysages et de visages disparus, d'amours et d'amitiés, de chagrins et de fautes.
    Orgueilleuse recherche et désir mélancolique de fixer ce qui n'est plus - ne fut peut-être jamais.

    La Vie sans savoir est un défi littéraire audacieux, peut-être impossible, assurément insensé. Mais quel talent !

  • Quand votre première affectation vous envoie à cent kilomètres de chez vous, dans ce territoire énigmatique qu'est la Zone interdite, quand les élèves relèvent de catégories qui vont du pénible au débile profond, quand la violence verbale ou physique occupe le plus clair de vos journées et que la formation pédagogique ne vous a pas appris l'art de la guerre... alors, oui, le métier d'enseigner tourne au supplice. Christophe Etemadzadeh brosse un tableau impitoyable de l'Education nationale. Et que celui qui n'a jamais rêvé d'assommer le crétin au fond de la classe lui jette la première pierre.

empty