Actes Sud-papiers

  • Deux fresques violentes sur la jeunesse, autour de l'homosexualité et de la perte d'identité, mettant en scène deux morts, après lesquelles tout bascule.

    La Faculté :
    Jérémy tarde à rejoindre son ami Ahmed sur le terrain de foot de la cité des Iris. Celui-ci se drogue en l'attendant, ce qui attire alors l'attention des frères de Jérémy et de leur ami Harouna. Sous l'emprise de la drogue Ahmed se laisse aller en dévoilant ouvertement ses sentiments pour Harouna. Scandalisés par son homosexualité, ils vont le battre à mort et l'abandonner dans la neige.
    Une fois découvert, le meurtre d'Ahmed, très médiatisé, devient le symbole à tord d'un crime raciste. Mais Jérémy, lui aussi homosexuel, est au fait de la vérité. Il décide alors de tout avouer à la police, sacrifiant ainsi sa famille.
    Personnages : 3 femmes, 6 hommes.

    Un jeune se tue :
    Yohanna, Alice, Laura, et Gaëlle reviennent de boîte de nuit. C'est l'été, elles sont en voiture sur une route de campagne. Yohanna conduit, elle croit voir sur la route un jeune homme. C'est l'accident et la terrible violence du choc entraîne la mort de Gaëlle. Sa disparition va alors être l'occasion pour ses proches, sa famille et ses amis, de revenir sur les événements précédant la tragédie, sur leurs relations, d'amour ou d'amitié, avec elle. Notamment pour Quentin avec qui elle a eu une brève histoire d'amour quelques années auparavant, une histoire finalement beaucoup plus importante qu'il n'y paraissait.
    Personnages : 10 femmes, 6 hommes.

  • C'est un dyptique : une histoire sur la violence faite aux femmes et la violence faite par les femmes. Deux histoires en parallèle mais qui ne se rencontrent jamais. Deux histoires qui s'influencent, se réverbèrent, sans démonstration.

empty