Claude Fischler

  • Du vin

    Claude Fischler

    • Odile jacob
    • 9 Novembre 1999

    L'amateur est une espèce rare.
    Il ne discourt pas, il s'interroge. Devant un connaisseur qui pontifie en évoquant arômes de violette ou entrailles de lièvre, il ferme les yeux pour goûter tranquille. Ce qui le définit, c'est l'amour. Et vous, dans quel camp êtes-vous ? Amateur de bordeaux ou connaisseur de bourgogne ? Qu'aimez-vous dans le vin ? Le savoir qui l'entoure ou le plaisir qu'il donne ? Le prestige de l'étiquette ou l'authenticité du terroir ? Que valent vraiment ces catégories ? Les mythologies du vin décryptées avec minutie et vécues avec gourmandise.

  • Claude Fischler interroge les racines de nos représentations, de nos goûts et de nos dégoûts alimentaires. Il décrit les mutations des modes de vie, l'invasion de la diététique, le souci croissant du corps et du poids, les révolutions de la haute cuisine et montre qu'à l'âge de l'abondance nous sommes sans doute plus menacés par la cacophonie diététique ambiante que par ce que contiennent nos assiettes. Claude Fischler, sociologue, est chercheur au CNRS.

  • Les alimentations particulières ; mangerons-nous encore ensemble demain ?

    Claude Fischler

    • Odile jacob
    • 27 Juin 2013

    Tandis qu'une partie de la population est contrainte de surveiller son alimentation à cause de pathologies graves, une autre gênée par des intolérances diverses adopte un régime de santé spécifique. La nature, les causes et les effets de ces alimentations particulières qui sont autant d'engagements éthiques, politiques, religieux ou spirituels sont analysés.

  • Manger : mode d'emploi

    Claude Fischler

    • Puf
    • 7 Septembre 2013

    Pour nous permettre de mieux approcher la réalité actuelle de la " culture alimentaire française ", Claude Fischler, spécialiste incontesté des comportements alimentaires en Europe et aux États Unis, s'entretient avec Monique Nemer afin d'en dresser, à grands traits, un " état des lieux ". Ce qu'il fait ici en toute rigueur mais aussi avec humour, racontant, au passage, des anecdotes savoureuses - c'est le cas de le dire -, des expériences étonnantes - mesurons-nous combien nous restons attachés, dans ce domaine, à la " pensée magique " ? - ou revisitant notre long héritage de traditions en matière de " repas ".
    Mais aussi soulevant des questions apparemment incongrues, comme " Pourquoi ne mange-t-on pas de choucroute au petit déjeuner ? " Premier temps, stupeur : " Quelle idée ! ". Deuxième temps, perplexité ; " Au fait, oui, pourquoi ? " Troisième temps, assurance ; " Parce que ça va de soi ! " Tel est le maître-mot de toute culture homogène ; " cela va de soi ". Mais qu'en est-il lorsque, nouveaux rythmes de vie et mondialisation aidant, de moins en moins de choses " vont de soi " ?

empty