Didier Grumbach

  • Arrivé dans la mode âgé d'à peine vingt ans au milieu des années 50, Didier Grumbach aura au long de sa carrière largement participé aux grandes évolutions de ce métier, de l'éclosion du prêt-à-porter des couturiers à l'internationalisation des marques ou à l'émergence des créateurs, et dont témoignent des succès aussi éclatants que ceux de Mendès, Saint Laurent rive gauche ou Thierry Mugler.

    En homme de projets, il a dans le même mouvement créé ou soutenu nombre de passerelles entre entrepreneuriat et création - Créateurs & Industriels dans les années 1970 ou Mode & Finance dans les années 2000 - et joué un rôle central dans des instances telles que l'Institut français de la mode, le festival international de mode et de photographie d'Hyères ou la Fédération de la haute couture et de la mode. Témoignage d'un homme de son siècle, d'une enfance bousculée par la guerre à la volonté de faire bouger les lignes et de transmettre, ce nouvel ouvrage publié par les éditions IFM-Regard dessine également le portrait d'un homme de culture, passionné par le talent et ses formes, de la mode à l'art contemporain.

  • Didier Grumbach sait de quoi il parle : il est né, a grandi et s'est affirmé dans le cercle qu'il ouvre ici pour nous. Il ne s'est cependant pas contenté de convoquer ses souvenirs. Depuis des années, il accumule les archives, rencontre les témoins, franchit les portes qui d'habitude restent closes. Et il nous propose enfin une histoire de la mode au XXe siècle conçue à la manière d'une saga, d'une affaire de famille, avec ses pères nobles, ses fils prodigues, ses enthousiasmes, ses passions, ses haines, ses coups de génie, ses échecs. Les aventures individuelles - nos «héros» s'appellent Dior, Saint Laurent, Kenzo, Sonia Rykiel, Prada ou Hermès - s'ordonnent selon une chronologie et une logique qui, jusqu'alors, n'avaient pas été établies.
    De la haute couture à l'explosion du prêt-à-porter, des confectionneurs, des stylistes et des créateurs, nous voyons tout à la fois évoluer les techniques, varier un marché, mûrir un art et changer une culture. Nous découvrons aussi comment les Français sont sortis de Paris pour aller à la rencontre de New York, de Tokyo et de Pékin.

    Ce livre est indispensable au connaisseur qui y trouvera mille références jamais rassemblées. Il est aussi l'outil d'initiation de l'amateur désireux de visiter les coulisses du plus séduisant des théâtres.

  • Didier Grumbach sait de quoi il parle : il est né, a grandi et s'est affirmé dans le cercle qu'il ouvre ici pour nous. Il ne s'est cependant pas contenté de convoquer ses souvenirs. Depuis des années, il accumule les archives, rencontre les témoins, franchit les portes qui d'habitude restent closes. Et il nous propose enfin une histoire de la mode au XXe siècle conçue à la manière d'une saga, d'une affaire de famille, avec ses pères nobles, ses fils prodigues, ses enthousiasmes, ses passions, ses haines, ses coups de génie, ses échecs. Les aventures individuelles - nos « héros » s'appellent Dior, Saint Laurent, Kenzo, Sonia Rykiel, Prada ou Hermès - s'ordonnent selon une chronologie et une logique qui, jusqu'alors, n'avaient pas été établies.
    De la haute couture à l'explosion du prêt-à-porter, des confectionneurs, des stylistes et des créateurs, nous voyons tout à la fois évoluer les techniques, varier un marché, mûrir un art et changer une culture. Nous découvrons aussi comment les Français sont sortis de Paris pour aller à la rencontre de New York, de Tokyo et de Pékin.
    Ce livre est indispensable au connaisseur qui y trouvera mille références jamais rassemblées. Il est aussi l'outil d'initiation de l'amateur désireux de visiter les coulisses du plus séduisant des théâtres.

empty