Flammarion

  • Dans la haute société new-yorkaise de la fin du XIXe siècle, Newland Archer est tiraillé entre deux femmes, deux vies: sa fiancée, la jeune et pure May Welland, et la comtesse Olenska, une divorcée fraîchement revenue d'Europe, auréolée de mystère et d'une réputation sulfureuse.
    Le clan familial et son confort pèsent sur Newland Archer, qui ne sait s'il doit céder à la passion et renoncer pour toujours à la vie qu'il a connue jusqu'alors, ou s'il doit s'en remettre à la prudence et protéger son statut pour rester dans ce monde, au risque de vivre la vie d'un autre, brillante en apparence mais creusée par le regret. Un roman poignant qui éclaire avec finesse la tension entre le désir de liberté et l'attrait du quotidien familier.

  • À Nice, au début du XXe siècle, Kate Clephane lutte pour sa survie sociale. Issue de la haute société new-yorkaise, elle vit aujourd'hui parmi les parias : tous ceux qui, comme elle, ont failli aux yeux du beau monde. Alors qu'elle était une jeune mariée et une jeune mère, Kate a eu une aventure avec un artiste et, rejetée par tous, a fui New York pour la France. Mais, presque vingt ans après son départ, sa fille Anne lui écrit : le mari de Kate est décédé et la fille veut retrouver sa mère. De retour en Amérique, Kate se construit avec Anne un foyer idyllique, que seul un homme pourrait venir troubler...
    Dans ce roman de 1925, Edith Wharton revient sur un thème qui lui est cher : la tension entre les désirs d'un individu et le poids des conventions sociales. Comme dans Le Temps de l'innocence et Ethan Frome, elle dépeint des personnages en combat permanent pour trouver une place dans un monde qui devrait être le leur. La Récompense d'une mère est l'une de ces tragédies dorées.

  • «Les programmes de Mrs Manford étaient immuables. On en venait à douter que la maladie, ou même la mort, puisse les désorganiser. Tenter de modifier la mosaïque complexe de ses rendez-vous aurait été comme chercher à démolir la pyramide de Khéops...» Prise dans le tourbillon de la vie new-yorkaise, Pauline ne s'épargne pas. Guérisseurs, assistantes sociales, gourous et marchands d'art s'arrachent le temps de cette femme exemplaire qui préfère s'adonner aux exercices d'élévation de l'âme plutôt que de se plier aux aspirations intimes de son époux.
    Rien d'étonnant à ce que celui-ci soit sensible à l'extrême légèreté de Lita, sa belle-fille, à son profil d'ange primitif, voire à ses extravagances. Mais ce besoin d'évasion annonce un drame...

  • Un milliardaire de Wall Street se retrouve littéralement envahi par la très entreprenante famille de sa toute jeune et ô combien charmante épouse.
    Une femme mariée plante son amant à la gare pour rester avec son mari parce qu'elle s'est trompée de jour pour sa permanente. Jeunes intrigantes, maris trompés, de New York à Vienne en passant par Paris, elle plonge dans les profondeurs ténébreuses des coeurs amoureux, disséquant avec une savoureuse férocité cet univers cosmopolite et mondain. Au sommet de son art de conteuse, Edith Wharton ne se lasse pas de croquer les riches oisifs et leurs tourments dans ces textes courts au style incisif et ironique.
    Sept nouvelles inédites qui raviront les inconditionnels d'Edith Wharton.

  • Suzy et Nick Lansing passent leur voyage de noces en Italie aux crochets d'amis plus fortunés. En échange, Suzy a accepté de rendre un service à la maîtresse de maison : envoyer chaque semaine au mari de cette dernière une lettre, écrite à l'avance, donnant l'illusion qu'elle et sa fille sont toujours à Venise alors qu'elle sillonne l'Italie en compagnie de son amant. A son retour, la richissime amie offre de superbes pierres précieuses au jeune couple pour les remercier. Mais ce cadeau, bien loin de leur apporter sérénité et sécurité financière, agit comme un révélateur de la nature profonde de chacun. De Venise à Gênes et jusqu'à Paris, Edith Wharton plonge dans les profondeurs ténébreuses des coeurs amoureux, disséquant avec une savoureuse férocité cet univers cosmopolite et mondain La Splendeur des Lansing, son dernier roman inédit, est une étonnante réussite de cette experte du combat des âmes et des caprices de la fatalité. Un roman élégant et acerbe.

  • Affinités spirituelles et affectives peuvent-elles l'emporter sur la dictature des conditions sociales et de l'étiquette de la Nouvelle-Angleterre du XIXe siècle. Ces questions tourmentent et enferment les protagonistes de ce roman : Vance, Halo et Laura Lou.

  • Vieux new york

    Edith Wharton

    Quatre courts romans. Quatre décennies : 1840, 1850, 1860, et 1870. Un thème commun : les moeurs de la faune aristocratique new-yorkaise qu'Edith Wharton connaissait si bien, son aveuglement, son égoïsme, son arrogance.
    Du fils de famille qui revient de son voyage dans le Vieux Monde avec une inestimable collection de tableaux et ne récolte chez lui que rebuffades et mépris à la jeune femme qui, suprêmement fidèle dans l'infidélité même, se sacrifie pour son mari et se trouve livrée à l'ostracisme général, chaque personnage se heurte aux contraintes d'une société cruelle décidée à écraser tous les germes de la liberté individuelle, qu'elle soit de corps ou d'esprit.
    Satire dévastatrice d'un monde où la morale est sacrifiée à l'apparence, Vieux New York est un recueil éblouissant d'intelligence. Edith Wharton s'y attaque avec une ironie jubilatoire, mais pénétrée de compassion, à de vieilles mentalités qui, en Amérique comme ailleurs, n'en finissent pas de mourir.

  • Les dieux arrivent

    Edith Wharton

    Voici la suite des aventures de Vance Weston et de Halo Tarrant, qui se sont rencontrés«Sur les rives de l'Hudson». Vance est devenu un écrivain fêté; Halo, toujours tenue à un mariage malheureux, a de la peine à obtenir le divorce...

  • Le premier texte, écrit en 1877 à l'âge de 14 ans, décrit les chassés-croisés amoureux de Georgie et de Guy Hastings et contient en germe les thèmes whartoniens : l'impossibilité d'aimer son égal, l'horreur du mariage ou la solitude de l'adolescence. La seconde nouvelle, rédigée trente ans plus tard, se moque des ambitions littéraires passées d'E. Wharton et des moeurs éditoriales.

  • Le premier roman inédit d'Edith Wharton.

  • En 1993, la brillante adaptation du Temps de l'innocence de Martin Scorsese, incarnée par une brochette d'acteurs prestigieux, faisait redécouvrir l'oeuvre d'Edith Wharton au grand public.
    Aussi nécessaire qu'attendue, cette anthologie permet de resituer ce récit éblouissant, prix Pulitzer 1921, dans l'ensemble de l'oeuvre d'Edith Wharton, qui, avec une ironie jubilatoire, n'a eu de cesse d'épingler Les vieilles mentalités, en particulier les conventions et la superficialité de l'aristocratie new-yorkaise de son temps. On retrouvera donc ici ses classiques, parmi lesquels La Récompense d'une mère et Fièvre romaine, mais aussi le surprenant Libre et Légère, écrit à 14 ans, qui contient déjà en germe les thèmes qu'elle ne cessera ensuite d'aborder, ou Ethan Frome, portrait au vitriol de la Nouuelle-Angleterre rurale.
    /> Plongeant comme peu d'autres ont su le faire dans les profondeurs des coeurs tourmentés, Wharton se révèle être L'experte du combat des âmes et des caprices de la fatalité. Une belle occasion de découvrir ou redécouvrir ce grand auteur.

  • La Porte fermée : Un homme tue son cousin pour s'approprier sa fortune et avoir le temps de réaliser son rêve : écrire ! Dix ans plus tard, il se rend à l'évidence : sa vocation de dramaturge est un échec cuisant.
    Voulant en finir avec la vie mais n'osant pas porter le coup fatal, il décide alors de se dénoncer. Mais voilà : le meurtre, seule réussite de son existence, est si parfait que personne ne le croit ! La Sonnette de Madame : Ms Brympton était très attachée à sa femme de chambre, Emma, aujourd'hui décédée. Toutes celles qui lui ont succédé ont fui après quelques semaines seulement. Car lorsque sa maîtresse sonne la cloche de la femme de chambre, Emma répond encore à l'appel...
    Preuve d'amour : Un malade en convalescence dans un sanatorium tombe follement amoureux d'une mystérieuse jeune femme venue ici fuir un passé plus que trouble. On savait la sagacité d'Edith Wharton dans l'étude ironique des moeurs. Avec ce recueil de nouvelles inédites en français on la retrouve tout aussi à son aise dans des chefs-d'oeuvre de la littérature policière ou gothique, au sommet de son art de conteuse et de son style incisif et ironique.

  • Les chemins parcourus nouvelle edition Nouv.

  • Un fils sur le front Paris, fin juillet 1914. John Campton, portraitiste américain installé à Montmartre, attend son fils George qu'il n'a pas revu depuis de longues années de séparation imposée par son ex-femme, une mondaine impénitente remariée aux États-unis. À l'heure de la déclaration de guerre, George, né en France, est aussitôt mobilisé. Son père intervient en sa faveur mais George refuse ces passedroits et part au front avec la Croix-Rouge. À mesure que la guerre fait rage et révèle toute son horreur, John Campton n'apprend pas seulement à découvrir le courage de ce fils qu'il connaît si mal : il s'identifie pour la première fois pleinement aux autres, partageant les émotions, les joies et les douleurs de toutes les victimes de la plus grande tragédie de son temps.
    À travers l'évocation émouvante de l'amour d'un père pour son fils, Edith Wharton réussit une description magistrale de la guerre et des souffrances qu'endurent ceux qui ne la font pas.

empty