Histoire

  • L'historiographie  et  la  mémoire  collective  associent  souvent  les  notions  d'internationale  aux  internationales  socialistes ou  à  l'internationale  communiste  (Komintern).  Durant  les  années  1970,  sur  fond  de  terrorisme  «  noir  »  opposé  au «  rouge  »,  des  journalistes  ont  glosé  sur  une  «  internationale  noire  »  ou  un  «  orchestre  noir  »  :  leur  interprétation  était décalquée  des  formes  d'expression  marxistes  structurées,  ce  que  n'ont  jamais  été  sérieusement  les  forces  néofascistes après  le  second  conflit  mondial.
    Cet  ouvrage  propose  une  nouvelle  histoire  des  internationales.  Il  réévalue  les  chronologies  convenues  -  en  amont  de  la naissance  de  la  première  internationale  socialiste  jusqu'à  nos  jours  -  avec  le  développement  de  modes  d'action  inédits.
    Il  élargit  la  notion  d'internationale  en  y  incluant  une  «  internationale  noire  »  après  1945,  ou  une  «  internationale libérale  »  durant  la  première  moitié  du   XIX e  siècle.

empty