Georg

  • Alfred Dumont est un peintre, amateur et collectionneur tombé très tôt dans l'oubli. Sa vie durant, il s'est engagé pour le développement des beaux-arts et des lettres à Genève et en Suisse. Son abondante production se compose principalement de dessins, mais également de peintures et de gravures, qui permettent de documenter sa vie, ses réseaux et ses nombreux déplacements en Suisse, en Europe et sur le reste du globe.

    La réhabilitation du peintre genevois, une véritable redécouverte, s'inscrit dans le cadre d'un projet de valorisation des collections historiques de la Société des Arts de Genève. Elle est le fruit d'une collaboration avec le Cabinet d'arts graphiques des Musées d'art et d'histoire et l'Unité d'histoire de l'art de l'Université de Genève.
    En revenant sur le parcours cosmopolite de cet artiste oublié, elle se propose d'appréhender, à la lumière de nouveaux documents d'archives et d'oeuvres d'art inédites, toute la complexité et la richesse de la seconde moitié du XIXe siècle suisse.

  • Dans la seconde moitié du XIXe siècle, Genève, comme la plupart des villes suisses et européennes, subit de profondes transformations, invitant la ville à repenser son identité au sein d'une Europe dont les frontières et les systèmes politiques demeurent instables.

    Comment cette période de changements est-elle perçue par les artistes actifs à Genève et comment se traduit-elle en termes plastiques ? Quels rapports ces artistes entretiennent-ils entre eux, avec le reste de la Suisse et de l'Europe ? Leur production se distingue-t-elle de celle de leurs contemporains ? Qu'en est-il des collectionneurs, des critiques, des premiers conservateurs de musées, des politiques et du public ?

    Prolongeant la réflexion du volume précédent, dont les études portaient sur la première moitié du XIXe siècle, ce nouvel ouvrage de la collection « Patrimoine genevois » vise à reconstruire le contexte artistique et institutionnel entre la révolution radicale de 1846 et l'exposition nationale de 1896.

  • Depuis la Réforme, les collections d'art à Genève connaissent une tension constante entre les valeurs morales du protestantisme et les idées cosmopolites issues du réseau européen.
    Histoire des collections genevoises du XVIe au XIXe siècle se penche sur ce rapport dialectique en réunissant les actes d'une journée d'étude organisée le 7 mai 2010 à l'Université de Genève. Ce volume est le premier jalon d'un programme de recherche universitaire qui cherche à valoriser le patrimoine genevois dans une perspective internationale.

empty