Franck Prévot

  • Un roi tyrannique père de trois garçons dont les infirmités respectives (sourd, aveugle et muet) symbolisent les fautes de leur père à l'égard de son peuple, est chassé de son trône. Seul, son deuxième fils, Oddvin, échappe au chaos. Aveugle, guidé par son renne Pernelius, il entame un voyage sylvestre vers le grand nord. Il y rencontre tour à tour une hermine, une chouette, un renard, un loup et un ours blancs. Humble, Oddvin sait recevoir d'eux de précieux présents. Le coeur éclairé, son retour est possible. Alors, ses larmes d'or rendront leurs richesses disparues à son peuple et lui rendront la vue. On acclamera ce prince qui, vivant dans deux mondes, savait pleurer.
    Les illustrations de Régis Lejonc revisitent une image classique à forte valeur ornementale autant que symbolique.

  • Voleuse !

    Franck Prévot

    Le père de Patricia est en prison, pour un hold-up, tout le monde le sait, sa photo est passée dans le journal lors du procès. C'est un voleur ; et tel père, telle fille, n'est-ce pas ? Aussi, lorsque le stylo plume de Sophia disparaît, inutile de chercher bien loin la coupable. Et Patricia a beau faire, les soupçons pèseront toujours sur elle, sauf si le stylo revient... Il faut se méfier des apparences, des phrases toutes faites, des rumeurs ; telle est la leçon de ce texte incisif.

  • Une déclaration d'amour tout en retenue, par mots cachés ou dévoilés au gré des perforations du papier.

    Un étui fleuri cache un écrin rouge-bordeaux dans lequel se trouve six cartes et tryptique qui, au gré des perforations du papier, laisse apparaître de courts textes d'amour.

  • Alam vit sur une petite île indonésienne.
    Cueillette de langsats, de noix de coco, pêche et baignades ponctuent sa vie au village où tout le monde se connaît, où les personnes âgées bénéficient du respect de chacun. Pourtant la famille d'Alam a connu un drame avec la mort de son petit frère Salah. Grâce à la légende d'Ibou Min' que lui a racontée son grand-père, Alam a un peu moins de peine. Selon cette légende les enfants morts se transforment en tortue et rejoignent Ibou Min', mère tortue, dans l'océan. Elle niche à Bolilanga, une île toute proche. Mais lorsqu'un projet immobilier touristique risque de transformer l'île, Alam décide, avec ses copains, de protéger le sanctuaire de Ibou Min' de la voracité des promoteurs.
    S'appuyant sur une légende indonésienne, Franck Prévot, qui connaît bien la région, a tricoté une très jolie histoire mêlant culture et vie quotidienne indonésienne.

  • Dans Voleuse !, publié aux Éditions Thierry Magnier, Patricia a fait figure de coupable idéale dans une affaire de stylo volé en classe. Elle a dû se battre contre les préjugés puisque son père, un cambrioleur, était en prison et que les autres élèves semblaient unanimes en affirmant que « les chiens ne font pas des chats ». Dans ce second opus, Patricia interpelle de nouveau ses lecteurs pour revenir sur l'affaire qui, pour elle, n'est pas vraiment terminée. Si elle a finalement été officiellement innocentée, le lecteur, lui, n'est pas au bout de ses surprises. Rien n'est jamais tout blanc, ni tout noir...

  • La collection Papillotes comporte 10 recueils contenant chacun une centaine de pensées humoristiques, poétiques ou philosophiques de 7 auteurs différents. Une trentaine sont illustrées par un illustrateur différent. « Une véritable somme de pensées profondes ! » Franck Prévot, directeur de la collection « Papillotes », ancien instituteur, auteur de nombreux livres pour la jeunesse, dont plusieurs aux éditions l'Édune, a eu l'idée de regrouper au sein d'un recueil, le fruit de son expérience d'animateur d'ateliers de lecture et d'écriture autour de la collection, dont il connaît par coeur le contenu de chaque livre.
    Il donne dans ce livre plusieurs pistes :
    - activités et jeux de lecture permettant une exploration du genre grâce à des dispositifs ludiques : reconstituer des pensées, mener des débats d'interprétation, lien texte-image, observation de la langue, lecture en réseau.
    - production d'écrits : explorer un champ lexical, compléter des pensées, écrire avec des contraintes, d'après une illustration, sur un thème choisi.
    - réalisation d'un recueil, illustration, diffusion sur internet.
    - 17 annexes photocopiables pour disposer d'outils prêts à l'emploi.
    La mise en pages de ce recueil, fonctionnelle et ludique, en fait un outil agréable à feuilleter et représente pour les enseignants un formidable vivier d'activités pédagogiques et ludiques.
    Franck Prévot a édité des livres aux éditions Rue du monde, au Buveur d'encre, chez Thierry Magnier.
    Il a édité aux éditions l'Édune « Édith en effets », illustré par Stéphane Girel, 3 recueils dans la collection « Papillotes », un livre dans la collection Empreintes (« Les Indiens », illustré par Régis Lejonc), ainsi que « Paradiso », illustré par Carole Chaix, Prix Chrétien de Troyes 2011.
    Un livre indispensable aux enseignants soucieux d'apprendre les subtilités de la langue et désireux de former l'esprit des enfants à la gymnastique des mots.

  • Persuadée bien avant la « mode verte » qu'en préservant la Terre, on protège les hommes, Wangari Maathai a lancé une opération, vaste et symbolique, de reboisement de l'Afrique par les femmes.
    30 millions d'arbres ont déjà été plantés en 30 ans.
    Mais les droits des femmes, la démocratie, la non-violence sont aussi au coeur de tous les combats qui font sa vie. Elle a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2004.

  • Notre maîtresse, elle a un secret de magie !
    Elle a des lunettes qui transforment les mots écrits en mots à dire. Mais, nous, on ne sait pas encore lire. Alors heureusement qu'elle est là, avec ses lunettes magiques !
    Mais un jour... ELLE A OUBLIÉ SES LUNETTES !

  • Sur un air de vacances et sous ce titre en forme de présage, l'histoire d'une relation entre un petit-fils et son grand-père, terreau fertile à l'imaginaire autant qu'à l'émancipation de l'enfant.

    Un enfant et son grand-père, marin aguerri, sont en vacances. L'innocence de l'un, l'assurance de l'autre. Quand ils trouvent un coquillage portant l'inscription « Écoute-moi ! », Grand-père n'entend que la mer. L'enfant, lui, entend un poème. C'est une langue étrange qu'il ne connaît pas. Mais petit à petit, le poème est moins impénétrable pour cet enfant qui se laisse toucher et s'amuse à le traduire. Viendra le temps où il écrira son propre poème.

  • Quelle que soit sa forme, la vie a toujours sa place dans la nature, et elle apporte sa contribution à son équilibre. Grand prédateur, oiseau éblouissant ou petite chenille, tous ont leur intérêt.

    Au milieu de la grande forêt, parmi les arbres gigantesques et les plantes luxuriantes, minuscule, insignifiante aux yeux des habitants de la forêt (jaguar majestueux, oiseau multicolore ou crocodile puissant), Édith la chenille se sent abandonnée. Mais il lui reste ses sens aiguisés qui lui permettent de se singulariser et de vivre sa métamorphose. Elle deviendra papillon aux couleurs chatoyantes le temps d'apporter sa contribution éphémère à la beauté de la nature.

  • Paradiso

    ,

    " Maurice M Mona " disent tes oiseaux qui ne se trompent jamais.
    Maurice ou 9ème étage, Mona au 8ème. " On n'est pas mariés mais on a déjà la même adresse ", dit Maurice te poète qui s'ignore. " Le voisin Le plus marrant de la terre ! ", lance Mona. " Poésie ! Ecris-lui de ta poésie ! ", conseille Pablo à son jeune ami... et dès la première scène on est au cinéma ! Sur l'écran passe un grand film d'amour dans lequel un garçon inspiré écrit pour la Mlle qu'il aime, Mona sa muse...
    Heureusement, il y a Pablo et son livre. Heureusement, il y a ces deux-là sur l'échafaudage, eux et Leur parade poétique... Heureusement, il y a le cinéma, la poésie... et l'amour !

  • Dix ans tout juste

    ,

    • Hongfei
    • 26 Octobre 2017

    10 ans, un âge à croquer !
    Chaque année, la terre compte 120 millions d'habitants de 10 ans. À coup sûr, ils sont partout, partout différents et pourtant émouvants de la même façon.

    Dans Dix ans tout juste, Franck PRÉVOT et YU Liqiong, deux auteurs sensibles, chacun avec son expérience d l'universel, disent le souffle de la vie à 10 ans. Au fil de dix portraits pour l'un et de dix épisodes de vie pour l'autre, ils manifestent la multiplicité des enfants de 10 ans dans le monde, approchent leur diversité et affleurent leurs humeurs singulières.

  • Le climat de peur et d'insécurité créé par un acte barbare est une injustice terrible et un vol de l'enfance.
    Le ciel n'est pas souvent bleu dan la cité et il n'y a guère que Hakim pour chanter à tue-tête que son papa il est beau, que son papa c'est le soleil. Hakim a trente-huit ans, il est il est un peu l'idiot du village. Il est surtout l'Apache le plus drôle que les enfants connaissent ! Chaque jour, il vient jouer aux indiens avec ses camarades de CM2 jusqu'à cette terrible nuit.

  • Voici livrée à votre sensibilité une véritable somme de pensées profondes.
    D'aucuns y verront un exercice de style sympathique destiné à égayer les emballages de papillotes, d'autres auront la naïveté suffisante pour y trouver de la poésie. Certains étiquetteront ces bizarreries du label neutre mais technique de "formes brèves", mais leurs voisins, ou leurs frères peut-être, s'enthousiasmeront pour ces leçons de choses un rien décalées.

  • Un petit garçon va au bord de la rivière pour lancer des pierres dans l'eau en compagnie de son grand-père...

  • Louis et Zoé vont dans un centre commercial acheter les fournitures scolaires avec leurs
    parents. Un comédien, déguisé en "Trucman", donne à Louis, fan de Trucman, des chocolats. Le papa
    s'insurge contre cette façon d'appréhender les enfants en leur imposant, sous couvert d'un super
    héros, des trousses ou des cartables. Devant la réaction du comédien et à la demande du papa, ils
    se retrouvent tous dans le bureau du directeur, où chacun défend son point de vue. Finalement, la
    famille repart sans rien acheter et le papa trouve la solution pour satisfaire son fils Louis.
    Un album à mettre entre les mains de tous les écoliers, de la maternelle au collège.
    Sous la forme d'une histoire qui arrive à tous ceux qui ont des enfants, ce livre est un plaidoyer
    contre l'envahissement des marques ou des héros de films ou de livre dans la société de consommation.
    Il nous montre que l'on peut s'en passer et que l'on doit résister à la tentation des enfants.
    C'est un livre nécessaire, qui nous concerne tous.

empty