Jacqueline Dauxois

  • Le premier livre sur Roberto Alagna, soixante rôles, trente ans de carrière. Le ténor qui se révèle dans ces pages est celui que le public ne voit jamais. Dans les loges, les coulisses, les studios, les plateaux des plus grands Opéras où se préparent les spectacles dans lesquels il triomphe, Roberto Alagna recherche les personnages qu'il incarne sur scène par la splendeur de son chant et la perfection de son jeu.
    En compagnie de l'écrivain qui l'a suivi dans ces lieux interdits, vous découvrez ici le prodigieux travail en coulisses d'un artiste génial et la fabuleuse métamorphose du chanteur au divo.

  • Nefertiti

    Jacqueline Dauxois

    • J'ai lu
    • 5 Juillet 2001

    Roman «Néfertiti fut le soleil féminin qui donnait la vie à l'Egypte. Auprès d'elle, Akhénaton représentait le principe masculin de la création. Leur puissance devint si absolue que des souverains firent représenter leur peuple non plus debout mais prosterné devant eux.» Très tôt, alors qu'elle n'est pas encore la Grande Epouse royale, Néfertiti découvre le secret d'Akhénaton : détruire la triade sacrée, Isis, Osiris, Horus - supprimer le culte d'Amon pour adorer un dieu unique : Aton-le-Globe.
    Elle initie le sacrilège, rallie les hésitants, paraît, séduit, persuade... Mais la religion d'Aton ne plaît pas au peuple. Et lorsqu'un vieillard du nom de Moïse se met à parler lui aussi d'un dieu unique, l'Eternel, Néfertiti sait qu'elle va affronter plus puissant qu'elle... Néfertiti serait-elle le pharaon de la Bible ?

  • Dix ans avant l'attentat du 14 juillet 2016, qui a fait 86 morts dont 13 enfants, et 400 blessés sur la promenade des Anglais, à cet endroit même, en plein carnaval, Laura, adolescente de quinze ans, a voulu devenir une bombe vivante.

    L'attentat manqué, comment a-t-elle a échappé à la police et aux tueurs de son réseau ? Qu'est-elle devenue ? Qui sont ces personnages qui ont vécu près d'elle, issus de tous les milieux, de toutes les origines : des Parisiens importés aux descendants d'émigrés russes, princes, artistes, délinquants, fanatiques, tueurs, harkis, chrétiens à la dérive, imams, moines inquiétants, saints, prostituées, fous, terroristes ?

    Des vies se croisent, parfois se brisent. Certaines sont sauvées. La plupart des questions restent sans réponse, mais la dernière page ouvre sur un rayon d'espoir.

    Notons que pour éviter d'inspirer tin attentat sanglant, la publication de ce livre a été retardée de dix ans.

  • A travers les combats quotidiens contre les oukases du médicalement correct pour conquérir une fin libre, ce récit raconte une apnée dans les grands fonds du triple mystère de l'amour, de la mort et de la vie - qui sont peut-être un seul mystère. Pendant des mois, jour après jour, nuit après nuit, un homme et une femme découvrent un amour de lumière, un étrange et douloureux bonheur qui ne ressemble à aucun de ces merveilleux bonheurs qu'ils ont partagés pendant des années, un amour qui va plus loin que les mots et qui suffit à tout.
    Un amour plus grand que leur amour.

  • . il était fatal que l'auteur des Jupons de la Révolution aborde enfin le personnage féminin le plus prodigieux : Ève, la première femme, l'objet de toutes les fascinations.

    Qui n'a rêvé d'assister à la naissance d'Ève, à sa vie dans le jardin d'Éden en présence des anges et à sa tentation par le Serpent ? Pour la première fois c'est à travers le regard de la Femme originelle que nous découvrons les commencements du monde.
    Lorsque Ève est chassée du paradis terrestre avec Adam, le fruit défendu lui paraît bien amer. Désormais elle ne cherche plus l'Éden dans le passé mais devant elle et en elle. Comment réagira-t-elle à la naissance de ses enfants puis au meurtre d'Abel par son frère Caïn?

    Inspirée par une connaissance approfondie de la Bible et de l'exégèse juive et chrétienne, voici l'histoire d'Ève telle qu'on ne l'a jamais racontée, dans un style superbe où sur chaque mot brille ecore la rosée de l'aube de l'humanité.
    Un roman qui réveille en chacun le goût du paradis perdu.

  • Reine de saba (la)

    Jacqueline Dauxois

    • J'ai lu
    • 5 Juillet 2001

    Roman «... Salomon. Pourquoi ce roi, qu'admire son père et qu'elle jalouse inexplicablement, surgit-il au coeur d'une nuit infernale comme l'image d'un phare éclairant de sa lumière rassurante les ténèbres de la sorcellerie ?» Il y a trois mille ans, la reine de Saba quitte son royaume d'Ethiopie. Traversant mer et déserts, elle apporte au roi Salomon de multiples trésors jusqu'alors inconnus dans la Ville sainte : or d'Ophir, encens, épices, ivoire et animaux.
    Le secret de ce périple, le mystère à l'origine de cette rencontre, les interrogations au sujet de leur fils, suscitent encore, depuis plus de trente siècles, un très vif intérêt.
    Puisant dans les traditions qui s'affrontent autour de la plus mystérieuse des reines, Jacqueline Dauxois restitue ici l'épopée d'une passion royale dans un style flamboyant, au diapason des magies d'un Orient éternel.

  • Dans les forêts du Royaume du Milieu se cache le secret de la soie, le Bombyx Mori, chenille gourmande, ignorante des querelles, conquêtes et massacres qui seront commis pour le précieux fil dont est fait son cocon. Cocon prodigieux, dans lequel la chenille s'enroule, effectuant trois cent mille rotations de la tête. Nüwa, déesse solitaire à l'écart des querelles divines, façonne l'homme afin de tuer son ennui. C'est elle qui aurait aussi créé le ver à soie. Lei Zu, épouse de l'empereur Houang-ti, apprit aux Chinoises le travail de la soie. Tuant le papillon dans son cocon, elle donne à la Chine son plus grand trésor. La route de la soie est ouverte par Alexandre le Grand, nouvel Achille, parti de Grèce pour gagner les portes de l'Asie. Cette voie reliant les hommes est le théâtre de la cruauté, des célèbres "supplices de la soie", d'une perversité rare, mais aussi de scènes devenues mythiques: Cléopâtre est cachée dans un tapis de soie, déroulé aux pieds de César. Leur union symbolise le rêve de la monarchie universelle de l'Orient et de l'Occident. Jacqueline Dauxois dénoue les fils de la grande aventure humaine, d'Alexandre le Grand à Marco Polo, ponctuée d'anecdotes surprenantes, qui ne manquent ni de faire rire, ni de terrifier. Ce livre conte l'histoire de la route la plus ancienne du monde, chemin terrestre vers la " cité céleste", lien physique témoignant du rêve de synthèse spirituelle entre l'Orient et l'Occident.

  • Nouvelles d'un monde cruel Nouv.

  • Elles ont régné, il y a des siècles sinon des millénaires, avec une telle audace et une telle liberté que lHistoire a gardé leurs noms à jamais.
    Si Néfertiti et Messaline portèrent le diadème grâce à leur mariage avec le pharaon dÉgypte et lempereur de Rome, la Reine de Saba et Cléopâtre gouvernèrent en leur propre nom.
    Aussi différentes quelles aient pu être, reines dÉgypte et dÉthiopie, ou impératrice de Rome, elles eurent en commun la gloire et la beauté, la couronne et limmortalité.
    À travers leurs fabuleuses destinées, Jacqueline Dauxois entraîne son lecteur dans les grands moments sombres et resplendissants de lAntiquité et nous immerge dans des mondes disparus dont les splendeurs nont pas fini de nous fasciner.

    />
    Couverture : La reine Cléopâtre, peinture dAlexandre Cabanel, musée royal des Beaux Arts dAnvers, Belgique © De Agostini / Leemage

  • Cleopatre

    Jacqueline Dauxois

    Montée sur le trône à dix-huit ans, elle se suicida à trente-neuf en se faisant mordre par un aspic pour éviter d'être exhibée à Rome, enchaînée au char d'Octave.
    Ses amours passionnées avec César, puis avec Marc Antoine, les fabuleuses richesses dont elle disposait, son bateau d'or, ses perles, ses trésors, la bataille d'Actium à laquelle elle a participé à la tête de son escadre, tout contribue à faire de la dernière reine d'Egypte un personnage prodigieux porté par la légende et par l'histoire.
    Loin de représenter Cléopâtre comme une séductrice rouée abusant de ses charmes pour réduire les Romains à sa merci, Jacqueline Dauxois nous entraîne auprès d'une jeune reine au charme irrésistible, à l'inébranlable volonté politique, à l'intelligence hors du commun et au courage intrépide. Elle nous montre une souveraine consciente de la grandeur et de la fragilité de l'Egypte pharaonique face aux légions romaines en train d'asservir des civilisations millénaires, une femme éperdument éprise de César et qui, après l'assassinat de cet inoubliable amant, espère à nouveau, avec Marc Antoine, unir sous son sceptre l'Orient à l'Occident.

  • Marie-madeleine

    Jacqueline Dauxois

    L'auteur restitue Marie-Madeleine dans sa vraie dimension, à la lumière de l'Ancien et du Nouveau Testament.

  • Messaline

    Jacqueline Dauxois

    Depuis bientôt deux millénaires, Messaline passe pour l'impératrice romaine la plus cruelle et la plus débauchée.
    Elle a grandi sous les règnes monstrueux de Tibère et de Caligula, l'empereur fou. Elle a vécu au milieu des intrigues de la famille impériale entre exécutions, suicides, orgies et jeux du Cirque. Par son mariage avec Claude, «l'idiot» de la famille, elle est devenue impératrice, précédant sur le trône Agrippine et Poppée.
    Elle mena, dit-on, une existence dépravée, se prostituant dans les lupanars des quartiers chauds de Rome. On prétend qu'elle fut aussi une criminelle sans pitié. Ses détracteurs lui attribuent même des crimes qui ont contribué à sa perte.
    Intriguée par ces incohérences, Jacqueline Dauxois a enquêté sur les textes anciens. Le résultat est la redécouverte captivante d'une impératrice que l'auteur tire de la gangue des poncifs et lieux communs.
    Dans un récit passionnant, au style lyrique et sensuel, l'auteur restitue l'univers crépusculaire d'une dynastie qui va s'éteindre, peu après la fin de Messaline, avec le suicide de Néron.

empty