Jean-Claude Lalumière

  • Le petit Bernard, oui oui Bernard... difficile à porter aujourd'hui ! Bref le petit Bernard, Bernie pour les intimes, et ses amis Félix, Pierre, Simon et Hugo, ont un gros gros souci : une autoroute doit se construire près de leur village et passer en plein milieu de leur cabane construite dans les bois. Une cabane qui est bien plus qu'une cabane, un refuge, un sanctuaire où les filles sont bannies et où ils se retrouvent après l'école pour jouer principalement à quatre jeux : les pirates, les chasseurs de Nazis, La Guerre des étoiles et les super héros. Pour éviter cette catastrophe, la petite troupe veut attirer des zadistes pour bloquer les travaux. Après tout cette méthode a bien fonctionné pour l'aéroport Notre-Dame des Landes ! Il faut juste trouver une cause écologiste à défendre, un animal ou une plante... même imaginaire, qui serait mise en danger mortel par la construction de cette voie. Aussitôt dit aussitôt fait, les enfants rédigent des tracts criant au scandale, la survie de la salamandre des pins est en péril... Et si ça ne suffit pas, ils sont prêts à en découdre et à tout faire pour empêcher les bulldozers de passer...

  • On vous envoie sur le front russe ! C'est un nouveau.
    Je n'avais pas envie de discuter de cela avec lui. Pouvez-vous simplement me dire où cela se trouve ? insistai-je. C'est dans les nouveaux quartiers, juste derrière la gare d'Austerlitz. Qui veut voyager loin passe un concours du ministère des Affaires étrangères. Mais le quai d'Orsay n'est pas toujours un quai d'embarquement et le narrateur se retrouve dans un obscur service, le "Bureau des pays en voie de création-Section Europe de l'Est et Sibérie"...

  • « Quel chemin j'ai parcouru. Même si je n'en étais pas au point de croire que Milo était un sculpteur grec, le retard que j'accusais était sévère. J'ai dû travailler de longues années pour en combler une partie, seulement. Il m'a fallu, en effet, accepter que demeurent des lacunes, des cavités béantes à mes yeux, que je m'efforce de cacher à grand renfort d'artifices. Et c'est sans doute cette distance infranchissable qui maintient dans mon regard un léger mépris pour l'art que je suis supposé promouvoir. » J.-C. L.

    « La satire irrésistible du monde de l'art contemporain. » Christian Authier, La Figaro littéraire.

    « Parcours balzacien d'un apatride social entre vie rêvée et tristes réalités. L'humour pétillant de Lalumière se teinte de mélancolie. » Claire Julliard, Le Nouvel Observateur.

  • Sur l'île d'Oléron, trois hommes, trois générations : Mickaël, Christophe et Philippe. Ils vivent au rythme de l'océan, badinent, se moquent de la fragilité des « choses de la vie ». Des femmes se sont éloignées. Le mur de l'Atlantique paraît infranchissable. Les corps parfois défaillent. Mais les trois hommes ne cèdent jamais à la gravité. Il y a des recettes de cuisine à réinventer, une maison à rénover, des romans à lire ou à jeter, telles des bouteilles à la mer. Et peut-être un secret à partager. Surtout, Mickaël, Christophe et Philippe s'apprêtent à mettre le cap vers une ligne d'horizon chargée d'embruns et porteuse de promesses.
    Un roman étincelant, plein d'humour et de poésie, une ode à l'amitié, qui suspend le temps et rend la mélancolie plus douce.

  • A l'issue de leurs études à la fac de Tours, Alexandre et Otto ont l'idée de créer une agence de voyages culturels. Le voyage culturel, c'est mort, pour survivre, il faut du « grand public », recommande leur comptable. Une notion quelque peu absconse pour nos deux aventuriers, férus d'art et de littérature, qui imaginent un circuit dont la destination serait Bergues, rendue célèbre par Dany Boon et Bienvenue chez les Ch'tis, en passant par la demeure de François Mauriac et Oradour-sur-Glane.... Une douzaine de retraités de Saint-Jean-de-Luz renoncent à leur voyage en Egypte pour monter dans le Cultibus.

    « Hilarante satire d'un pays transformé en parc à thème pour grands-parents dynamiques ». Benoît Duteurtre, Marianne.

    « Subtil portraitiste, satiriste féroce, marionnettiste habile et juge impitoyable de son époque, Lalumière marche à l'éclat de rire comme d'autres marchent au canon ». Sébastien Lapaque, Le Figaro littéraire.

  • Miss

    Jean-Claude Lalumière

    • Arthaud
    • 11 Avril 2018

    "Les paillettes font rêver les petites filles et je n'en suis plus une. Je voulais quitter Abbeville. Fait. Devenir Plus Belle Femme de France. Fait. Rencontrer mon Aga Khan. Essaye encore..." Pour échapper à sa cité HLM des Pâquerettes, Morgane Bellamy se présente au concours de la Plus Belle Femme de France. Déterminée et maline, elle n'hésite pas à tendre des pièges à ses concurrentes pour les éliminer les unes après les autres et remporter le titre.
    Sous la férule de La Baronne, personnage haut en couleur, ancienne reine de beauté gouvernant sans partage le business des miss, Morgane enchaîne inaugurations, salons du mariage et foires agricoles. Mais aussi plateaux télé, radios, réceptions. Trouvera-t-elle, après avoir rompu avec son provincial Quentin, dans tous les hommes qui inévitablement la courtisent, de l'animateur télé au chanteur de rap, l'âme soeur avec qui convoler hors du commun ? Ou retournera-t-elle à ses chères études de lettres en méditant le beau vers de La Fontaine "Aucun chemin de fleurs ne conduit à la gloire" ? Un parcours facétieux du rêve à la réalité pour une comédie humaine pleine de rebondissements !

  • Les Bijoux d'Hiver sont une collection de nouvelles au concept assez particulier mais qui peut se résumer en peu de mots... et de chiffres : un hôtel de charme à Arcachon, quatre auteurs invités, quatre nouvelles, et un recueil original au doux parfum iodé. A l'origine, une invitation lancée au hasard, un écrivain perdu dans les couloirs de l'Hôtel Ville d'Hiver, puis deux, trois et quatre qui font le compte. L'an dernier, la première édition des Bijoux d'Hiver entremêlaient avec succès des textes d'Hervé Le Corre, Nathalie Bernard, Jonathan Hénault et Arnaud Cathrine, dont les doux maux furent illustrés avec grâce par le talentueux Guillaume Trouillard. Un an plus tard, les couloirs de l'Hôtel Ville d'Hiver d'Arcachon se sont remplis de nouvelles (fortes) têtes venues d'horizons divers et au style diamétralement opposée : la romancière et journaliste Colombe Schneck (17 ans, L'Increvable Monsieur Schneck...) s'essaie avec succès au genre érotique, l'hilarant Jean-Claude Lalumière (Comme un karatéka belge qui fait du cinéma, Le Front Russe...) nous livre une nouvelle d'un cynisme désopilant, la scénariste Pauline Baer (Anthologie de la Plage, J'étais à Nuremberg...) construit patiemment l'aventure d'une cadre quadra en chute libre, tandis que la grande Simonetta Greggio (Dolce Vita, Les Nouveaux Monstres...) brosse avec le talent le portrait troublant de l'incroyable star italienne Loredana Berté.

  • Odyssées chimériques

    Claude Lalumiere

    • Alire
    • 18 Avril 2013

    Imaginez que de minuscules dieux capricieux règnent sur un monde de femmes, ou que des zombies élèvent du bétail humain... Imaginez que le fils de Hochelaga, le super-héros qui veille sur la ville de Montréal, doive choisir entre son héritage et sa religion, ou que, amoureux fou des araignées, un jeune homme timide rencontre un couple fabuleux qui vénère la grande divinité araignée primitive... Imaginez un pêcheur à la retraite pris au coeur d'un conflit entre des dieux et des super-héros, imaginez des adolescents qui luttent pour leur survie après la venue d'une ère glaciaire surréaliste, imaginez.... Claude Lalumière aborde de manière originale tant la science-fiction que le fantastique en pratiquant l'urban fantasy.

empty