Langue française

  • De 1999 à 2012, une équipe franco-albanaise a réuni, sous l'égide du ministère français des Affaires étrangères, de l'École française d'Athènes et de l'Institut archéologique de Tirana, des spécialistes de l'époque protobyzantine autour de Skënder Muçaj, qui avait mené les fouilles archéologiques sur la ville tardo-antique de Byllis dans les années 1980. Ce premier volume sur le site se propose d'étudier une partie des structures de l'Antiquité tardive mises au jour dans cette cité épiscopale de l'intérieur de l'Épire nouvelle: le mur d'enceinte de la ville remanié sous le règne de l'empereur Justinien, et trois parmi les cinq églises paléochrétiennes connues, les basiliques A, C et D. Outre le rempart et l'architecture de ces édifices de culte, la sculpture, les aménagements et le mobilier liturgique, la décoration des sols et les objets recueillis, offrent une richesse et une variété exceptionnelles, qui font de cet ensemble encore méconnu un jalon urbain essentiel du Sud-Ouest des Balkans.


    From 1999 to 2012, a Franco-Albanian team was brought together, under the aegis of the French Ministry of Foreign Affairs, the French School at Athens and the Archaeological Institute of Tirana. They were specialists of the Protobyzantine period around Skënder Muçaj, who had carried out archaeological excavations on the lateantique city of Byllis in the 1980s. This first volume on the site presents a study of part of the structures of Late Antiquity unearthed in this episcopal city in the interior of Epirus Nova: the city wall, altered during the reign of Emperor Justinian, and three of the five known early Christian churches, basilicas A, C and D. Besides the rampart and the architecture of these cult buildings, the sculpture, layouts, liturgical furniture, decoration of the floors and the collected objects offer an exceptionally rich and varied assemblage, still overlooked, which is an essential urban landmark in the southwest of the Balkans.

  • Ce volume est issu des travaux du XXe Congrès international des Etudes byzantines réuni à Paris en 2001. Il comprend trente-neuf contributions dont vingt-deux en anglais, quinze en français, une en allemand et une en italien. Historiens et archéologues y analysent l'évolution du village médiéval dans le monde méditerranéen du Ve au XVe siècle depuis la France et l'Italie jusqu'à la mer Noire et à l'Égypte en passant par la Grèce et les Balkans, l'Asie Mineure, Chypre, la Syrie et la Palestine. La naissance et la transformation du village byzantin y sont abordées dans une perspective pluridisciplinaire à partir des documents d'archives et des résultats de l'archéologie et de la numismatique (fouilles, prospections, découvertes monétaires). Ce livre, accompagné de nombreuses illustrations, cartes et plans inédits, et de bibliographies thématiques, fait pour la première fois le point sur le peuplement rural dans le monde byzantin, en le comparant à l'évolution mieux connue de l'Occident médiéval et du Proche-Orient islamique.

  • Cet ouvrage retrace les différentes phases de transformation d'une maison à Thasos entre le IIIe et le début du VIIe siècle, rythmées par l'évolution du site et de l'histoire : montée de la nappe phréatique, tremblement de terre, fin du paganisme et essor du christianisme. Aucune rupture apparente cependant, mais une récupération heureuse d'une construction romaine et des mosaïques - préservées malgré la montée de l'eau et leur iconographie païenne - et l'installation dans le péristyle d'un nymphée à deux niveaux de colonnes. Ce monument, dont nous proposons une reconstitution complète, représente la seule copie connue - presque une maquette - des nymphées urbains qui se répandirent dans les villes romaines d'Orient jusqu'à Constantinople et furent, dans la mesure du possible, entretenus et restaurés jusqu'au VIIe siècle.

empty