Laura Nsafou

  • Nos jours brûlés t.1

    Laura Nsafou

    2049. Depuis vingt ans, le soleil a disparu et le monde est plongé dans la pénombre. La faune et la flore se sont peu à peu adaptées, et les espèces nocturnes, multipliées. Pour les humains, s'éclairer, se nourrir, survivre sont devenus des défis quotidiens. Elikia, née peu après l'avènement de la Grande Nuit, et sa mère Diba, se sont fixé pour mission de ramener le jour sur le monde. Persuadées que la disparition du soleil est liée à celle de Juddu, une ancienne et mystérieuse cité ayant abrité des esprits et des individus dotés de pouvoirs, toutes deux sillonnent le continent africain dont elles sont originaires à la recherche de témoignages. Les récits glanés auprès des Anciens les conduisent jusqu'à l'Adamaoua, une montagne où nulle âme sensée n'oserait s'aventurer...
    Après la perte brutale de sa mère, Elikia va rencontrer l'Éclaireur, un des seuls survivants du massacre de Juddu. À son côté, elle découvrira qu'elle peut faire usage de la magie... et aussi que les deux marques incrustées sur sa joue gauche la relient malgré elle à Guddi, la divinité responsable de la disparition du soleil. La jeune fille parviendra-t-elle à s'affranchir de l'emprise que la nuit exerce sur elle afin de respecter la dernière volonté de sa mère : poursuivre leur quête ?

  • Après le succès de Comme un million de papillons noirs et du Chemin de Jada, nouvel album de Laura Nsafou avec une nouvelle illustratrice, Olga Guillaud. Avec sensibilité et tendresse, elle interroge la question du deuil par une petite fille qui a du mal à comprendre la mort de sa grand-mère et lui organise malgré tout une très belle fête d'anniversaire. Un album également bouleversant et juste sur la question de la transmission.

  • Adé est une jolie petite fille à la peau noire, aux grands yeux bruns et aux cheveux crépus. Une chevelure magnifique et fournie, qui lui vaut néanmoins de nombreuses moqueries à l'école, les autres enfants lui disant notamment qu'ils ont l'impression qu'elle a « comme un million de papillons noirs sur la tête ». Adé aime les fleurs, les papillons, les éclairs au chocolat et poser des questions. Un jour qu'elle est en compagnie de sa mère et de ses tantes, elle les interroge donc sur ses cheveux sans cesse raillés. Grâce à elles, elle va découvrir en douceur la beauté de ces papillons endormis sur sa tête, jusqu'à leur envol final. Un ouvrage qui invite à la tolérance, l'acceptation de soi et vise à introduire un peu de diversité dans la littérature jeunesse. « »

  • Après le succès de « Comme un million de papillons noirs », le nouveau livre de Laura Nsafou et Barbara Brun. Reprenant les codes du conte africain, elles proposent une histoire de formation et de tolérance autour de deux soeurs jumelles à la teinte de peau de couleur pourtant différente. Au cours d'une partie de cache-cache prolongée jusqu'à la nuit tombée, celle à la peau plus foncée découvrira que sa beauté, sans être semblable à celle de sa soeur, est bien réelle. Une formidable histoire de réconciliation sur la sororité et l'acceptation de soi peu courante en littérature jeunesse.

empty