Luigi Pirandello

  • Pirandello invite le spectateur à assister à ce qui lui est généralement caché : ce qui se passe sur une scène lorsque la salle est vide ; ce qui se passe dans l'esprit du metteur en scène aux prises avec des personnages qui lui sont confiés ; et plus encore, tout ce qui se passe dans le coeur d'un auteur lorsque s'imposent à lui des personnages, et qu'il les sent plus forts qu'il n'est.

    Traduit de l'italien par Michel Arnaud et André Bouissy.

    Ajouter au panier
    En stock
  • «Ne dites plus, ne dites jamais plus que l'approbation de votre conscience vous suffit. Quand vous avez commis telle action ? Hier, aujourd'hui , il y a une minute ? Et maintenant ? Ah, maintenant, vous voilà prêt à admettre que vous auriez peut-être agi de façon différente. Et pourquoi ? Vous pâlissez ? Peut-être reconnaissez-vous aussi à présent, qu'il y a une minute, vous étiez un autre ? Mais oui, pensez-y bien. Une minute avant que ne se produise le fait qui vous occupe, vous étiez non seulement un autre, mais aussi cent autres, cent mille autres... Et il n'y a pas lieu d'en être surpris. Êtes-vous bien sûr que vous serez demain celui que vous affirmez être aujourd'hui ?»

  • Sur une scène de théâtre, au cours de la répétition d'une pièce, six personnages font irruption. Issus de l'imagination d'un auteur qui a refusé de leur donner une existence artistique, ils sont livrés à eux-mêmes et demandent l'assistance du metteur en scène.

  • Dix ans après la fin de la Grande Guerre, la scène est à Berlin - ville où Pirandello résida plusieurs années, à la veille de la prise du pouvoir par les Nazis. Au centre de la pièce, « L'inconnue », une danseuse de cabaret, maîtresse de l' écrivain Salter, qu'a reconnue dans la rue un photographe italien. Selon lui, elle n'est autre qu'une certaine Lucia, jeune mariée portée disparue à la fin du conflit mondial au nord de l'Italie, dans une région qu'avaient occupée et dévastée les troupes autrichiennes. Rentré de la guerre dans une maison vide, Bruno, son époux, n'a cessé de la chercher. Mais est-ce bien elle, cette femme qui semble vouloir oublier son passé dans une vie de débauche ? Ses réactions, face à ces retrouvailles, sont ambiguës, et le restent lors qu'elle retourne vivre auprès de son époux, en Italie.Imposture ou amnésie traumatique ? Et du côté de Bruno, foi dans le miracle ou opportunisme de celui qui,veuf, aurait été dépossédé des biens de sa femme ? Mi-drame policier, mi-fable existentielle, Comme tu me veux est aussi une pièce sur fond de ruine et de désastre, située dans une Europe au bord d'un nouveau naufrage.

  • Ces nouvelles ont été choisies à dessein pour dévoiler un aspect Inconnu de Pirandello, un Pirandello régionaliste, tout nourri du folklore de son île, hanté par les récits entendus dans son enfance - légendes garibaldiennes, évocations de brigands. La Sicile de Pirandello se réduit d'ailleurs à un coin bien localisé, son pays natal, le pays d'Agrigente, son port, ses soufrières, sa campagne semi-tropicale, ses populations croupissant dans la misère, la superstition et l'ignorance séculaires, entretenues par le régime des Bourbons et des prêtres. Ce qu'on trouvera dans ce recueil, à travers la variété des images et du ton, c'est donc l'atmosphère et comme la sensation charnelle de cette " Vieille Sicile ", base solide et point de départ de toute l'oeuvre pirandellienne.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Chacun son tour

    Luigi Pirandello

    • Sillage
    • 2 Février 2010

    Marcantonio Ravi est un père soucieux du bonheur de sa fille ; c est du moins ce qu il affirme quand il prend la décision de la marier à un homme riche, de cinquante ans son aîné. Dans une petite bourgade sicilienne, il y a là de quoi jaser, s émouvoir, se battre en duel et intenter des procès. C est ce dont va s apercevoir Pepe Alletto, charmant jeune homme un peu mou qui se retrouve presque malgré lui proclamé prétendant.Toute la verve de Pirandello, sa vivacité, son extraordiaire sens des dialogues se retrouvent dans ce roman, le deuxième qu il publie, à l âge de trente-cinq ans, en une sorte d hommage à Agrigente, la ville qui l a vu grandir.Traduction de Maurice Darmon

  • Lorsque pirandello décide de rassembler toutes les nouvelles qu'il a déjà publiées et toutes celles encore à venir sous le titre nouvelles pour une année, il a l'ambition d'une oeuvre unique et monumentale, qui, telles les mille et une nuits, n'aurait ni début ni fin.
    Nous offrons ici, pour la première fois, l'édition intégrale en français des 237 nouvelles - dont de nombreuses inédites - qu'il a écrites tout au long de sa vie, et jusqu'à la veille de sa mort. dans cette éblouissante collection de contes modernes, d'un réalisme dramatique et cruel, tour à tour drôles, insolites, dérangeants, bouffons, le " sicilien planétaire " perce les secrets les plus ahurissants de la vie.

  • «Pirandello (1867-1936) aborda le théâtre à travers les nouvelles et les romans. Il découvrait tôt que l'homme est "un, personne et cent mille" et, à la veille du fascisme, auquel il adhéra cependant, le thème de la destruction de l'identité individuelle hantait sa réflexion. Nul héros viril, nulle gloire nationale sur cette scène, mais des âmes en peine, placées dans des intérieurs bourgeois, exposés aux éclairages, du "théâtre dans le théâtre". Pour qu'à la fin les personnages déposent le "masque" social et paraissent "nus"».
    Marziano Guglielminetti.

  • Le rideau vient de tomber sur les dernières paroles d'Ersilia Drei. Autour d'elle sont réunis le romancier Ludovico Nota, la propriétaire de l'appartement, Mme Onoria, sa femme de chambre, Emma, et un groupe de trois hommes qui sont à des titres divers responsables du drame. Tous sont intervenus pour échafauder, compléter ou nuancer, avec Ersilia ou contre elle, le tableau de la pauvre vie à laquelle elle vient de mettre fin en s'empoisonnant... Une pièce d'une rare intensité devenue un grand classique du théâtre italien contemporain.

    Ajouter au panier
    En stock
  • "Une des rares choses, et peut-être même la seule que je savais de façon certaine, était celle-ci : je m'appelais Mattia Pascal. Et j'en abusais. Chaque fois qu'un de mes amis ou qu'une connaissance perdait la raison au point de venir me voir pour un conseil ou une suggestion, je haussais les épaules, fermais à demi les yeux, et répondais :
    -Moi, je m'appelle Mattia Pascal.
    -Merci, mon cher. Cela, je le sais.
    -Et ça te semble futile ?
    A vrai dire, ça ne me semblait pas très important, à moi non plus. Mais j'ignorais alors ce que signifiait ne pas savoir même cela, ne plus pouvoir répondre, comme auparavant, si nécessaire :
    -Moi, je m'appelle Mattia Pascal."

  • Préface de l'auteur

    Ajouter au panier
    En stock
  • " terrifiante, dans l'immobilité de sa posture, la statue.

    Terrifiante cette éternelle solitude des formes immuables arrachées au temps.
    A une seule condition, mesdames et messieurs, peut à nouveau se convertir en vie et recommencer à se mouvoir ce que l'art a ainsi fixé dans l'immuabilité d'une forme ; à la condition que cette forme recouvre grâce à nous, le mouvement, une vie multiple, diversifiée et passagère : celle que chacun de nous sera capable de lui donner.
    ".

  • «Héritier des conteurs italiens de la Renaissance, mais aussi du vérisme de Verga, et également par tempérament, Pirandello veut surprendre le lecteur, l'arracher à son confort matériel et intellectuel, à son apathie, lui ôter ses idées reçues en le mettant en présence du réel, en transformant ses modes de pensée. Quoi de plus indiqué alors que d'avoir recours à l'intarissable réservoir d'histoires que recèle la Sicile ? Non seulement à cause de leur contenu dramatique, mais aussi de l'occasion qu'elles offrent, par leur caractère peu commun, de démolir l'image conventionnelle qu'on se fait de la nature humaine.» Georges Piroué.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Luigi Pirandello
    1867-1936

    Trois nouvelles
    Tre novelle

    Traduction, présentation et notes par Aurore Mennella

    Trois nouvelles de l'un des plus grands auteurs italiens du XXè siècle

    - L'uscita del vedovo
    La première sortie du veuf
    Teodoro Piovanelli est paralysé par la jalousie de sa femme ; il a perdu le goût de la vie et des autres. A la mort de son épouse va-t-il retrouver sa joie de vivre ?

    - Prima notte
    Première nuit
    L'histoire d'une jeune fille le jour de son mariage avec un homme bien plus âgé qu'elle. Elle pleure Tino, son amour mort noyé en même temps que son père, tandis que lui est inconsolable depuis la mort de Nunzia, sa première épouse...

    - Con altri occhi
    Avec d'autres yeux
    Alors qu'elle prépare le nécessaire de voyage de son mari, Anna trouve une photo de sa première épouse qui la bouleverse et la pousse à s'interroger sur son mariage.

    La série BILINGUE propose :
    - une traduction fidèle et intégrale, accompagnée de nombreuses notes,
    - une méthode originale de perfectionnement par un contact direct avec les oeuvres d'auteurs étrangers.

  • «Pirandello (1867-1936) aborda le théâtre à travers les nouvelles et les romans. Il découvrait tôt que l'homme est "un, personne et cent mille" et, à la veille du fascisme, auquel il adhéra cependant, le thème de la destruction de l'identité individuelle hantait sa réflexion. Nul héros viril, nulle gloire nationale sur cette scène, mais des âmes en peine, placées dans des intérieurs bourgeois, exposés aux éclairages, du "théâtre dans le théâtre". Pour qu'à la fin les personnages déposent le "masque" social et paraissent "nus"».
    Marziano Guglielminetti.

  • C'est entre 1920 et 1930 que la production théâtrale de Pirandello a été la plus riche, et c'est à ce moment qu'il a connu ses plus grands succès. Avec les Six personnages en quête d'auteur et Ce soir on improvise, qui sont sans doute ses oeuvres les plus connues et les plus jouées, Chacun à sa manière constitue la trilogie du théâtre, qui illustre brillamment tous les conflits possibles entre le texte, le metteur en scène, les comédiens et le public.
    Cette pièce démontre avec virtuosité l'impossible coexistence d'une dramatique histoire passionnelle avec la représentation qu'en donnent des comédiens, dans un théâtre qui est à la fois montré de l'extérieur et de l'intérieur.

    Ajouter au panier
    En stock
  • «Qu'elle soit d'agence, exploitée par le journaliste, ou littéraire, conçue et rédigée par le poète, la nouvelle relate un événement, et plus il est exceptionnel mieux cela vaudra. Héritier des conteurs italiens de la Renaissance, mais aussi du vérisme de Verga, et également par tempérament, Pirandello veut surprendre le lecteur, l'arracher à son confort matériel et intellectuel, à son apathie, lui ôter ses idées reçues en le mettant en présence du réel, en transformant ses modes de pensée.Quoi de plus indiqué alors que d'avoir recours à l'intarrissable réservoir d'histoires que recèle la Sicile ? Non seulement à cause de leur contenu dramatique, mais aussi de l'occasion qu'elles offrent, par leur caractère peu commun, de démolir l'image conventionnelle qu'on se fait de la nature humaine.»Georges Piroué.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Eau amère

    Luigi Pirandello

    Son mariage l'ayant rendu malade, Bernardo doit suivre une cure dans la campagne toscane. Il comprend vite que le jeune médecin qui le soigne avec l'eau amère et sulfureuse des thermes pourrait bien le guérir définitivement en le débarrassant de sa femme... Quelques nouvelles aussi acides que malicieuses sur les relations entre les hommes et les femmes.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Nouvelles extraites du recueil Nouvelles complètes : Nouvelles pour une année

    Ajouter au panier
    En stock
  • Dans la campagne toscane, Donna Anna retrouve son fils, revenu mourir auprès d'elle après avoir disparu pendant des années qu'il a passées auprès de son amante Lucia, par ailleurs mariée et mère de famille. Mais sa mort n'empêche pas Anna de vouloir continuer à le croire en vie, comme elle l'a toujours fait en ne cessant de penser à lui alors qu'il était au loin. Quand elle reçoit une lettre de Lucia qui, ignorant le drame, annonce sa venue, elle décide de cacher la réalité à la jeune femme pour raviver la présence de son fils.

empty