Sciences humaines & sociales

  • De 1999 à 2012, une équipe franco-albanaise a réuni, sous l'égide du ministère français des Affaires étrangères, de l'École française d'Athènes et de l'Institut archéologique de Tirana, des spécialistes de l'époque protobyzantine autour de Skënder Muçaj, qui avait mené les fouilles archéologiques sur la ville tardo-antique de Byllis dans les années 1980. Ce premier volume sur le site se propose d'étudier une partie des structures de l'Antiquité tardive mises au jour dans cette cité épiscopale de l'intérieur de l'Épire nouvelle: le mur d'enceinte de la ville remanié sous le règne de l'empereur Justinien, et trois parmi les cinq églises paléochrétiennes connues, les basiliques A, C et D. Outre le rempart et l'architecture de ces édifices de culte, la sculpture, les aménagements et le mobilier liturgique, la décoration des sols et les objets recueillis, offrent une richesse et une variété exceptionnelles, qui font de cet ensemble encore méconnu un jalon urbain essentiel du Sud-Ouest des Balkans.


    From 1999 to 2012, a Franco-Albanian team was brought together, under the aegis of the French Ministry of Foreign Affairs, the French School at Athens and the Archaeological Institute of Tirana. They were specialists of the Protobyzantine period around Skënder Muçaj, who had carried out archaeological excavations on the lateantique city of Byllis in the 1980s. This first volume on the site presents a study of part of the structures of Late Antiquity unearthed in this episcopal city in the interior of Epirus Nova: the city wall, altered during the reign of Emperor Justinian, and three of the five known early Christian churches, basilicas A, C and D. Besides the rampart and the architecture of these cult buildings, the sculpture, layouts, liturgical furniture, decoration of the floors and the collected objects offer an exceptionally rich and varied assemblage, still overlooked, which is an essential urban landmark in the southwest of the Balkans.

  • L'Albanie est riche de paysages et de monuments. Son patrimoine archéologique, d'une vaste diversité, reste encore en grande partie méconnu. Sujet du premier volume du Corpus of the mosaics of Albania, le site de Butrint, connu par les récits mythologiques, étonne par l'aspect romantique de sa presqu'île couverte de ruines, perdue au milieu des eaux du lac. Les mosaïques reflètent la fébrile activité culturelle de la côte Adriatique depuis l'époque hellénistique jusqu'à celle de Justinien.
    Leur inventaire très largement illustré en couleurs, de dessins, de restitutions et de photographies, contribue à découvrir le travail d'équipes de mosaïstes successives et à préciser l'évolution historique et religieuse, du sanctuaire d'Asklepios à la cité épiscopale. Le grand baptistère aux 69 médaillons peuplés d'animaux ainsi que quelques thèmes classiques rencontrés sont mis en perspective dans ce contexte méditerranéen de l'Antiquité.

empty