Michel Zévaco

  • Jamais édité en volume, Le Chevalier de la Barre est le premier feuilleton historique publié par Michel Zevaco dans Le Journal du Peuple. Accusé de sacrilège, condamné sur de faux témoignages pour servir d'exemple, torturé et exécuté en 1766 à l'âge de 19 ans, le véritable chevalier de la Barre fut le "héros" de l'une des causes célèbres âprement défendues par Voltaire et Diderot. Ce champion de la laïcité, réhabilité lors de la Révolution, ne pouvait que plaire à l'anticlérical convaincu qu'était Zevaco. Il mêle donc ici les ingrédients de ce qui deviendra sa "marque de fabrique": un personnage et un arrière-plan historiques; une victime, homme ou femme, entraînée dans une cascade d'effroyables malheurs, généralement ourdis par un adversaire farouche - ici un prêtre odieux! - s'acharnant à provoquer sa perte au fil d'épisodes rythmés par les rebondissements et les coups de théâtre incessants.

  • En 1553, Jeanne, fille du seigneur de Piennes, épouse secrètement François, le fils aîné du connétable de Montmorency. La guerre qui s'achève contre Charles Quint sépare le jeune couple. Jeanne se retrouvant seule, met au monde une petite fille Loïse. Mais Henri, frère de François, est amoureux lui aussi de Jeanne et dévoré par la jalousie. Lors du retour de François, Henri fait enlever la petite Loïse par le vieux chevalier Honoré de Pardaillan et oblige Jeanne à s'accuser d'adultère devant son époux qui la quitte effondré...

  • Évidemment, Pardaillan père et fils se sont retrouvés et reconnus.
    Une fois encore, les chevaliers de Pardaillan se montrent dépourvus d'avidité, eux pour qui la réussite n'est jamais matérielle. Dans ce nouvel épisode, Michel Zévaco nous brosse un tableau attachant du fils de Pardaillan qui fait honneur à son père. En France, la menace pèse toujours sur Henri IV et un certain Ravaillac entre en scène et le trésor de la Fausta reste introuvable.

  • Borgia !

    Michel Zévaco

    Ils aiment passionnément le crime, il ont le pouvoir, ils incarnent le mal.
    Michel Zévaco n'a pas tenté de réhabiliter les Borgia. Il reprend à son compte la légende sulfureuse et traite ses personnages comme on aime : à la hussarde. Un pur roman d'action, où les bons, les méchants et l'Histoire prennent des coups à chaque page.

  • A Paris, Clother de Ponthus découvre qu'il n'est pas le fils de Philippe de Ponthus mais que ce dernier l'a adopté à la mort de sa mère, Agnès de Sennecour.
    Le secret de la naissance de Clother se trouve enfoui quelque part dans la chapelle de l'hôtel d'Arronces. Justement, Léonor d'Ulloa habite cet hôtel et dans cette chapelle repose la dépouille de son père, don Sanche d'Ulloa. Elle rêve de venger la mort de son père et celle de sa soeur bien aimée, et de tuer l'infâme don Juan. Le séducteur n'a de cesse de la harceler, afin de l'accrocher au tableau de ses conquêtes.
    Et, il s'acoquine avec Amauri de Loraydan, le redoutable conseiller de François ler. Loraydan ayant du pouvoir, poursuit impitoyablement Clother qui contrecarre ses plans. Au péril de sa vie, Clother défendra son honneur et celui de Léonor, et, découvrira le secret incroyable de sa naissance. Suite de Don Juan, Le Roi Amoureux entraîne le lecteur à la cour de François Ier. Michel Zévaco, l'inoubliable auteur du Capitan et de Buridan, montre une fois encore son talent de romancier de cape et d'épée.

  • 1590. À Rome, Fausta, après avoir mis au monde le fils de Pardaillan, bénéficie de la grâce du pape Sixte Quint, qui se prépare à intervenir auprès du roi d'Espagne Philippe II dans le conflit qui l'oppose à Henri IV roi de France. Fausta est investie d'une mission auprès de Philippe II : lui faire part d'un document secret par lequel le roi de France Henri III reconnaissait formellement Philippe II comme son successeur légitime sur le trône de France. En France, Henri IV confie au chevalier de Pardaillan une double mission : déjouer les manoeuvres de Fausta et obtenir de Philippe II la reconnaissance de la légitimité d'Henri de Navarre comme roi de France. Pardaillan et Fausta s'affrontent à Séville.
    L'épopée que raconte Zévaco fourmille de personnages. Entre 1553, date où commence l'action, jusqu'en presque 1614 où elle s'achève sous la régence de Maris de Médicis. Pardaillan croisera tous les grands de ce monde:
    Catherine de Médicis, le Duc de Guise, Louis XIII et Concini, Henri IV et Philippe II, le Pape Sixte Quint et même Cervantès.

  • Le 24 août 1572, jour de la Saint Barthélemy, Jean de Pardaillan et son père Honoré vont permettre à Loïse et à sa mère Jeanne de Piennes de retrouver François de Montmorency après 17 ans de séparation. Catherine de Médicis, ayant persuadé son fils Charles IX de déclencher le massacre des huguenots, Paris se retrouve à feu et à sang. Nos héros vont alors tout tenter pour traverser la ville et fuir la vengeance de Henry de Montmorency, maréchal de Damville et frère de François...

  • Nous sommes en 1573. Jean de Kervilliers, devenu Monseigneur l'évêque prince Farnèse, fait arrêter Léonore, sa maîtresse, fille du baron de Montaigues, supplicié pendant la Saint Barthélémy. Alors que le bourreau lui passe la corde au coup, elle accouche d'une petite fille. Graciée par le Prévôt, elle est emmenée sans connaissance vers la prison. Devant les yeux du prince Farnèse torturé par la situation, le voilà père et cependant homme d'église, la petite Violette est emportée par maître Claude, le bourreau...

  • Nous sommes donc toujours en 1588, sous le règne d'Henri III, en lutte contre le duc de Guise et la Sainte ligue, le premier soutenu par Pardaillan, et le second par Fausta... Sans vous dévoiler les péripéties multiples et passionnantes de cette histoire, nous découvriront que le duc de Guise et Henri III mourront tous deux (Zévaco, malgré son imagination, ne peut changer l'Histoire...), et que Pardaillan vaincra Fausta...Michel Zevaco excelle, dans cette série d'aventures historiques au coeur de la Renaissance, à créer un personnage original et attachant, tout en conservant à l'Histoire une place importante, qui sert de toile de fond à ses récits, dans la veine des Trois Mousquetaires

  • Roland Candiano, le fils du Doge de Venise, a tout pour se réjouir ; aimé du peuple, il succèdera certainement à son père, et ses amours avec la belle Léonore vont bientôt être couronnées par un mariage qui fera des jaloux.
    Et des envieux, ce n'est pas ce qui manque autour de lui et de sa famille...
    A l'instar d'un Edmond Dantès, Candiano va être victime d'un complot ourdi par quatre arrivistes de ses amis. Accusé d'un crime odieux le jour de ses noces, il est emprisonné tandis que son père est destitué. Comme Montecristo, il s'évadera après six ans de captivité, et décidera de se venger. Mais la comparaison avec le héros de Dumas s'arrête là, car la vengeance de Roland Candiano sera autrement plus expéditive...
    Premier volet de la fesque vénitienne de Zévaco, Le Pont des Soupirs se poursuit avec Les Amants de Venise.

  • Buridan, le roman de Michel Zévaco est paru en deux épisodes, le Héros de la Tour de Nesle, et la Reine sanglante. Le premier épisode, c'est le scandale des amours adultères et criminelles de la Reine de France, épouse de Louis le Hutin, la belle Marguerite de Bourgogne. Buridan, l'Ecolier en Sorbonne, refuse ses avances et déclenche ainsi le drame. Tout se noue alors, la destinée de Buridan et de Marguerite, mais aussi du jeune roi Louis X, dit le Hutin, batailleur et joueur, amoureux éperdu de sa belle jeune femme, du ministre haï Enguerrand de Marigny, de son rival, l'oncle du roi, l'ambitieux Charles de Valois, des jeunes chevaliers les frères d'Aulnay, et d'une multitude de personnages vrais ou faux, tous hardis, complexes, tantôt odieux, tantôt séduisants. Tout se déroule en 1314, dans le Paris du Moyen Age, plein de vie et de liberté, où se côtoient seigneurs, truands et gens d'armes. Ce premier épisode, dramatique à souhait, aux multiples rebondissements inattendus, est aussi d'une drôlerie et d'un humour réjouissants.

  • Ce deuxième tome des aventures de triboulet va peu à peu dénouer l'écheveau des intrigues.
    Trois personnes, enlevées à leurs parents dans leur tendre enfance, vont voir leur destin s'entrecroiser et finalement se réunir après bien des intrigues et des rebondissements. de paris à fontainebleau, puis rambouillet, la cour des miracles est un beau périple au coeur des complots de la cour des valois.
    Triboulet, de son vrai nom ferrial ou le févrial (1479 1536) fut historiquement le bouffon des rois louis xii et françois 1er.
    Il est le personnage principal de la pièce de victor hugo (1802 1885), le roi s'amuse (1832), qui a ensuite inspiré francesco maria piave (1810 1876) pour le livret de rigoletto (1851) de giuseppe verdi (1813 1901).

  • Fleurs de Paris

    Michel Zévaco

    Fleurs de Paris, ce sont quatre femmes : Lise, Marie Charmant, Magali et Rose de Corail.

    Fleurs de Paris est aussi l'histoire de la famille du baron d Anguerrand et celle de la vengeance inassouvie de Jeanne Mareil.
    Le roman se déroule dans le Paris de la fin du XIXe siècle.
    Disparitions, réapparitions, trahisons, meurtres, etc... se succèdent.
    Roman populaire, Fleurs de Paris est considéré comme l'un des premiers romans policiers.
    Fleurs de Paris est le seul roman policier de Michel Zévaco.

  • Les Vénitiens en liesse acclament Roland Candiano, le fils du doge, qui s'apprête à fêter ses fiançailles avec Léonore, descendante de l'illustre famille Dandolo - et pourtant le doge et la dogaresse tremblent dans leur palais: en ce début du XVIe siècle, il est mortel à Venise de porter ombrage au Conseil des Dix et une telle popularité ne peut que désigner Roland au bourreau. Ils ont raison de craindre. En pleine réception, le grand inquisiteur d'État Foscari vient l'arrêter comme traître et conspirateur. Son père destitué, aveuglé, devenu fou, est jeté sur les chemins, lui est enfermé dans un de ces puits dont nul prisonnier ne sort vivant. Pendant un temps sa raison chancelle, puis il se reprend et se met à creuser une galerie, aboutit dans la cellule de Scalabrino, un bandit condamné à mort, et s'évade avec lui. C'est pour découvrir qu'il est resté emprisonné six ans et que bien des changements sont intervenus à Venise : Foscari est doge, Léonore a épousé Altieri, son meilleur ami, et Bembo qu'il a naguère tiré de la misère est cardinal.Alors Roland devine de quel complot il a été victime et, avec la patience de celui qui n'a rien à perdre, il entreprend son oeuvre de vengeance...

  • Triboulet

    Michel Zévaco

    À 50 ans, François 1er est las de la belle Ferronnière, il aime la douce et jeune Gilette. Or Gilette n'est autre que la fille adoptive de son fou,Triboulet, et est aimée de Manfred, truand de la Cour des Miracles.
    D'autres surprises attendent encore le roi...
    François Ier, grande figure de la renaissance, nous apparaît ici sous un jour peu brillant : coureur de jupon, obsédé, lâche, il va se retrouver confronté à la vengeance de son ancienne maîtresse, odieusement traitée.
    Nous retrouvons, au coeur de ce récit, d'autres grandes figures historiques, telles que Ignace de Loyola (bras armé de l'Inquisition) ou Étienne Dolet (imprimeur et esprit éclairé).
    Comme toujours avec Zévaco, le style est vif, alerte, l'histoire pleine d'action et de rebondissements : on ne s'ennuie pas un instant. Il n'est pas besoin d'aller chercher loin l'inspiration de l'auteur, en la circonstance.
    Triboulet, personnage historique, qui fut le bouffon de la cour de France sous les règnes de Louis XII et François Ier, est le personnage principal de la pièce de Victor Hugo, Le Roi s'amuse, qui a ensuite inspiré Francesco Maria Piave pour le livret de l'opéra Rigoletto de Giuseppe Verdi.

  • Buridan, le roman de Michel Zévaco est paru en deux épisodes, le Héros de la Tour de Nesle, et la Reine sanglante.
    Le premier épisode, c'est le scandale des amours adultères et criminelles de la Reine de France, épouse de Louis le Hutin, la belle Marguerite de Bourgogne. Buridan, l'Ecolier en Sorbonne, refuse ses avances et déclenche ainsi le drame. Tout se noue alors, la destinée de Buridan et de Marguerite, mais aussi du jeune roi Louis X, dit le Hutin, batailleur et joueur, amoureux éperdu de sa belle jeune femme, du ministre haï Enguerrand de Marigny, de son rival, l'oncle du roi, l'ambitieux Charles de Valois, des jeunes chevaliers les frères d'Aulnay, et d'une multitude de personnages vrais ou faux, tous hardis, complexes, tantôt odieux, tantôt séduisants.
    Tout se déroule en 1314, dans le Paris du Moyen Age, plein de vie et de liberté, où se côtoient seigneurs, truands et gens d'armes. Ce premier épisode, dramatique à souhait, aux multiples rebondissements inattendus, est aussi d'une drôlerie et d'un humour réjouissants.

  • Deuxième épisode de Buridan, le roman de Michel Zévaco, La Reine sanglante est le dénouement tragique des intrigues nouées dans le tome premier, Le Héros de la Tour de Nesle.
    Buridan en fuite, se réfugie à la Cour des Miracles dont il devient le capitaine éphémère, et d'où il tente de sauver ceux que la Reine Marguerite a entraînés dans sa déchéance. Truands et victimes ne peuvent empêcher les arrestations, mises au cachot, tortures et assassinats crapuleux, mais permettent à Buridan de sauver ceux qu'il aime, sa mère, sa fiancée et ses meilleurs auxiliaires. L'Histoire s'accomplit.

  • Un jour de 1744, Jeanne Poisson, belle jeune femme, rencontre au hasard d'un bois, le roi Louis XV qui chasse et obtient de lui la grâce d'un cerf.
    Son coeur est alors conquis par le Bien Aimé, ce roi à qui on reproche déjà les fastes de la cour de Versailles et son insouciance vis à vis du peuple. Ce même jour, Jeanne Poisson apprend qu'elle est la fille d'Armand de Tournehem et que sa mère est morte de désespoir. A la suite d'un ignoble chantage visant son père, elle est obligée d'épouser un homme qu'elle n'aime pas, le peu ragoûtant Henri d'Etioles.
    Mais le roi a à son tour succombé au charme de Jeanne et leur idylle éclate au grand jour, lors d'un bal à l'hôtel de ville de Paris.
    Les complots se succèdent, les intrigues s'échafaudent et de sinistres personnages comme le comte du Berry ou le mystérieux M. Jacques manigancent dans l'ombre. Quel sera le destin de Jeanne d'Etioles ?

  • Au début du XVIe siècle, le pouvoir de Venise est encore considérable et la position du Doge de la Sérénissime suscite bien des convoitises et bien des jalousies.
    Un jeune homme, Roland Candiano, fait pourtant trembler la noblesse vénitienne. Il est devenu un bandit célèbre, aimé du peuple, depuis que son père a été déchu de ses droits et est devenu fou. Avec sa bande, Roland Candiano va mettre au point sa propre vengeance et détruire au fur et à mesure, tous ceux qui ont contribué à la disgrâce et la déchéance de son père. De rebondissements en rebondissements, de duels en intrigues, Roland écartera l'évêque de Venise, trop occupé par ses moeurs dissolues, déjouera un complot visant à renverser le pouvoir et sauvera le Doge.
    Michel Zévaco, l'inoubliable auteur du Capitan et de Buridan, entraîne le lecteur dans une formidable aventure de cape et d'épée, à travers Venise, des bas fonds jusqu'au Palais des Doges.

  • Don Juan

    Michel Zévaco

    Après la signature du traité de paix entre François Ier et Charles Quint, en 1538, la ville de Gand s'est rebellée.
    Afin de briser au plus vite cette mutinerie, l'empereur Charles Quint n'a q'une solution : passer avec ses troupes à travers le royaume de François Ier. C'est pourquoi il envoie à la cour du roi de France, son ambassadeur secret, don Sanche d'Ulloa. Ce dernier revient avec l'accord du roi mais en arrivant en Espagne, il a l'affreux pressentiment qu'un malheur s'est abattu sur sa famille laissée à Séville et sur ces ses deux filles ; Reyna-Christa et Léonor.
    En effet, Reyna-Christa n'a pu résister à Tenorio, gentilhomme espagnol qui a bien que marié à dona Silvia, l'a séduite. Pour éviter le déshonneur et la honte, Reyna-Christa s'est laissée mourir. Léonor part alors à la recherche de son père, poursuivie à son tour par don Juan ébloui par sa fascinante beauté. Il va même jusqu'à demander sa main à don Sanche d'Ulloa qui pour venger cet affront et la mort de sa fille, Reyna-Christa, se bat en duel contre le vil Séducteur qui hélas le tue.
    Et l'empereur fiance Léonor - contre son gréà Amauri de Loraydan, un conseiller de François Ier. Heureusement que Léonor a pour défenseur un jeune chevalier, Clother de Ponthus et son valet, Bel-Argent. Sous la plume de Michel Zévaco, l'inoubliable auteur de Capitan et de Buridan, le mythe de Don Juan devient une époustouflante aventure de cape et d'épée, où le roi de France , François Ier et l'empereur Charles Quint jouent leur propre rôle.

  • Jeanne Poisson, devenue madame d'Etioles se retrouve prisonnière du mystérieux M.
    Jacques et du comte du Barry. Juliette Bécu, fausse comtesse du Barry mais vraie prostituée, devient grâce à un subterfuge, la maîtresse en titre du roi. Sa présentation à la cour est imminente. Louis XV est par ailleurs convaincu que Jeanne Poisson a un amant : le chevalier d'Assas. Et, il le fait tour à tour embastiller puis gracier, et de nouveau emprisonner. Autour du roi s'agite une étrange association, une conspiration, à laquelle participent son propre valet Lebel mais aussi des membres de sa garde, et même le futur cardinal de Bernis,...
    Il est vrai que le chevalier d'Assas est amoureux de Jeanne. Il va tout faire pour la libérer, triomphant de duels, déjouant les intrigues. Réussira-t-il ? Avec panache et au milieu d'un tourbillon d'intrigues et de duels, Michel Zévaco, l'inoubliable auteur du Capitan et de Buridan, narre, dans Le Rival du Roi (suite de La Marquise de Pompadour), les amours de Jeanne Poisson et de Louis XV. Une étonnante aventure de cape et d'épée.

  • Georges, alias le riche et mystérieux comte de Rosay, est à la tête d'une société secrète, Le Royaume de Minuit, dont le but est de rétablir une justice sociale en répartissant la richesse mal acquise. En même temps, il doit protéger Armande, son amante, de la jalousie maladive de la belle et diabolique duchesse Fédora. Celle-ci s'allie à Jacques Trent', agent de la sûreté, qui est le portrait craché de Georges... Dans l'engrenage de ce terrible combat vont être pris Gringalet, l'enfant du faubourg, la riante et naïve Marcelle, jeune fille-fleur, et le vieux docteur Petrus, dont l'immense science lui permet de lutter contre la mort elle-même. Des aventures complexes, au coeur du Paris de la Belle Epoque. L'Ombre Fatale, premier volume de la série Le Royaume de Minuit, est le premier véritable roman-feuilleton de Michel Zévaco. Celui-ci est encore journaliste, socialiste et activiste anarchiste, et cette série, qui concentre sa fougue de militant, est le témoin d'un style en gestation, parfois un peu maladroit, mais indéniablement puissant. Elle est publiée pour la première fois depuis sa parution en feuilletons en 1890. Publié dans L'Egalité en 1890.

empty