Pascale Chevalier

  • Cet ouvrage a un triple objectif. Il permet d'abord de revenir sur l'émergence de nouveaux espaces et scènes de l'action publique locale et sur la diversification des ressources mobilisées par les acteurs qui contribuent à la construction pluraliste des politiques d'aménagement rural. Il permet aussi d'interroger les différentes caractéristiques des transformations de l'action publique dans un contexte de nouvelles formes de coordination entre acteurs publics et acteurs privés. Dans une perspective résolument géographique, cet ouvrage permet enfin d'appréhender le territoire comme lieu de gestion et de projets de développement rural. Partant de ces trois entrées, ce livre questionne l'action publique en prenant comme exemple la politique européenne de développement rural. Au-delà de son contenu intrinsèque et de son mode d'élaboration, c'est sa mise en oeuvre dans les territoires ruraux qui retient ici l'attention. Tout en faisant preuve « d'interdiscipline » - c'est-à-dire sans évacuer les emprunts très nombreux et les apports variés disciplinaires et a-disciplinaires - le sens de ce livre est alors de contribuer, via l'analyse de la mise en oeuvre des politiques de développement rural en Europe, à cette géographie de l'action publique à définir entre acteurs et territoires ruraux.

  • La reprise démographique, le déploiement des fonctions résidentielles et touristiques et les nouvelles formes de mobilité attestent une certaine dynamique des espace ruraux. Avec la crise du modèle urbain, l'image positive véhiculée par les campagnes et leur patrimoine explique en partie cette attractivité. A quels éléments de l'histoire le système des représentations des espaces ruraux renvoie-t-il ? Quelles images véhicule-t-il ? Comment s'inscrit-il dans les politiques publiques de développement territorial ?

  • Expérimenté avec succès par les anciens Etats membres de l'UE, un modèle de développement local, sous la forme du programme LEADER (Liaison Entre Actions de Développement de l'Economie Rurale), a été proposé aux nouveaux Etat membres d'Europe centrale, au lendemain de leur adhésion. Les mécanismes et les modalités pratiques du processus de transfert de ce modèle européen, ainsi que leurs effets sur les systèmes politiques des nouveaux Etats membres sont au coeur de cet ouvrage.

  • Qu'est-ce qu'un risque relatif ? La fraction attribuable du risque ? Une enquête cas-témoins au sein d'une cohorte ? Il est indispensable aujourd'hui de comprendre tous ces termes si on veut lire la littérature médicale courante.
    Une première partie, parue en feuilleton dans la revue Prescrire, conte les aventures du Dr. E. Epidémio et de son amie Anna-Lise. On y voit comment se présentent, en situation, tous les aspects pratiques d'une enquête épidémiologique. Sans perdre une occasion de rire... La seconde partie est un exposé systématique des méthodes de l'épidémiologie. Très largement complétée par rapport à la 1re édition, elle ne fait pas double emploi avec celle-ci, à laquelle elle apporte de très nombreux compléments.
    L'Epidémologie sans peine s'adresse à tous : médecins, hospitaliers, de ville et de collectivité, infirmiers, administrateurs... et plus généralement à tous les membres des professions de santé. L'ouvrage couvre également le programme d'épidémiologie de l'internat. Ne nécessitant aucune connaissance préalable, il propose une initiation simple, accessible à tous et de lecture facile, aux principales méthodes épidémiologiques.

  • Dans un contexte d'organisation spatiale largement influencé par les dynamiques urbaines, les trajectoires des campagnes européennes se sont complexifiées au cours des dernières décennies.
    Les interférences entre les différents facteurs déterminant ces trajectoires et la complexité des mécanismes en oeuvre rendent de plus en plus nécessaire une réflexion pragmatique, privilégiant certains aspects au détriment d'autres. Les changements des systèmes politiques, les révolutions agricoles, industrielles ou tertiaires, le renforcement du système productiviste comme sa contestation, l'idéalisation des grands espaces et de la nature sont autant de processus qui s'inscrivent, avec d'autres, dans les dynamiques rurales contemporaines.
    Ces changements entraînent des modifications plus ou moins brutales dans des structures spatiales, elles-mêmes héritées de l'histoire. Dans cet ouvrage, les auteurs analysent une ruralité dont la polymorphie ne cesse de s'accuser.

  • De 1999 à 2012, une équipe franco-albanaise a réuni, sous l'égide du ministère français des Affaires étrangères, de l'École française d'Athènes et de l'Institut archéologique de Tirana, des spécialistes de l'époque protobyzantine autour de Skënder Muçaj, qui avait mené les fouilles archéologiques sur la ville tardo-antique de Byllis dans les années 1980. Ce premier volume sur le site se propose d'étudier une partie des structures de l'Antiquité tardive mises au jour dans cette cité épiscopale de l'intérieur de l'Épire nouvelle: le mur d'enceinte de la ville remanié sous le règne de l'empereur Justinien, et trois parmi les cinq églises paléochrétiennes connues, les basiliques A, C et D. Outre le rempart et l'architecture de ces édifices de culte, la sculpture, les aménagements et le mobilier liturgique, la décoration des sols et les objets recueillis, offrent une richesse et une variété exceptionnelles, qui font de cet ensemble encore méconnu un jalon urbain essentiel du Sud-Ouest des Balkans.


    From 1999 to 2012, a Franco-Albanian team was brought together, under the aegis of the French Ministry of Foreign Affairs, the French School at Athens and the Archaeological Institute of Tirana. They were specialists of the Protobyzantine period around Skënder Muçaj, who had carried out archaeological excavations on the lateantique city of Byllis in the 1980s. This first volume on the site presents a study of part of the structures of Late Antiquity unearthed in this episcopal city in the interior of Epirus Nova: the city wall, altered during the reign of Emperor Justinian, and three of the five known early Christian churches, basilicas A, C and D. Besides the rampart and the architecture of these cult buildings, the sculpture, layouts, liturgical furniture, decoration of the floors and the collected objects offer an exceptionally rich and varied assemblage, still overlooked, which is an essential urban landmark in the southwest of the Balkans.

empty