Philippe Bertrand

  • Linda aime l'art

    Philippe Bertrand

    Jean-Marc Thévenet, qui dirigeait Pilote Mensuel, accueille Philippe Bertrand en 1983, et commence à publier Linda aime l'art dans sa revue , qui sera ensuite éditée en albums (entre 1985 et 1992, quatre albums dont trois chez Dargaud et un aux Humanoïdes Associés), puis librement adaptée en dessins animés chez Canal+.
    La série Linda est très appréciée des amateurs d'érotique-chic, et nous renvoie à l'esthétique bigarrée et  graphique des années 1980. Jamais rééditée depuis sa parution, nous proposons ici le premier volume de la série, avec une préface de Frédéric Beigbeder et un avant-propos de Jean-Marc Thévenet.

  • Fab est un garçon très aimé de ses camarades. Cela commence comme une histoire banale de jeux d'enfants mais l'homme a sévi et l'eau s'est répandue partout dans cet univers futuriste. La nature a été maltraitée et la cupidité, l'inconscience, la barbarie ont modifié la donne.
    Il reste cependant un espoir...

  • D'accord.
    On disait que la baronne, à l'heure du thé, débraguettait son majordome, lui sortait la queue et la trempait dans sa tasse. C'était exact. Il était bien placé pour le savoir, le majordome, c'était lui. La vérité historique oblige à dire que le breuvage était tiède et que le majordome était flic. Ce qui change tout, il faut en convenir. L'inspecteur Morel jugea plus tard qu'il n'était pas nécessaire de faire figurer ce genre d'anecdote dans son rapport.
    Après tout ce n'était pas la peine d'en rajouter. On en racontait déjà assez sur la baronne. Après 18 meurtres pornos dans un supermarché (où la Sardine et l'inspecteur Morel se faisaient déjà face), Philippe Bertrand, dessinateur BD, auteur reconnu pour la jeunesse, récidive et commet une nouvelle erreur de... maturité.

  • Dans le supermarché Bravo, à Pithiviers, il se passe de drôles de choses. Deux hommes font tout à coup irruption pour braquer la caisse et la prise d'otages se révèle rapidement scabreuse.

  • Une nuit dans la forêt

    Philippe Bertrand

    • Seuil
    • 31 Octobre 2007

    Entre le renard affamé qui rêve de croquer le lapin blanc, la chouette qui fait semblant de ne rien voir, le loir qui a tout espionné, et le lapin blanc que personne ne trouve, l'éccureuil a vraiment de quoi passer une nuit très agitée !

  • Toujours le nez dans ses bouquins, Albert est un passionné d'astronomie, de botanique océanique et de trucmachinbidule. Lorsqu'il prend la parole, la classe en reste baba. Albert sait tout sur tout, explique tout, corrige ses camarades, et ça, à la longue, ça fatigue.

  • Quatorze portraits de femmes à regarder et à garder.

  • Quand j'serai grand

    Philippe Bertrand

    • Hoebeke
    • 21 Avril 2006

    Depuis deux ans, Philippe Bertrand produit et anime sur France Inter l'émission " Quand j'serai grand ", un entretien d'une heure avec des personnalités d'horizons variés : scientifiques, acteurs, avocats, écrivains, etc. qui s'attache à percer l'origine de leur vocation en sollicitant leurs souvenirs d'enfance.
    En s'attachant à percer l'origine d'une vocation, Philippe Bertrand sollicite la mémoire de son interlocuteur : les souvenirs d'enfance resurgissent et, avec eux, le quotidien de la vie de famille, les recommandations des parents, les passions, les rêves et les craintes.
    Comment se forge un destin? De quelle manière transmettre un idéal aux jeunes générations? Telles sont les questions que tentent d'élucider ces entretiens qui emportent le lecteur au coeur des années de formation de chacun, période décisive et parfois si fragile qu'un événement suffit à en bouleverser le cours.
    De fil en aiguille, il se dessine ainsi le portrait d'un individu, portrait passionnant car parfaitement inattendu, tressé de hasards et de nécessités, d'illusions perdues ou de credos obstinés, d'injustices cuisantes, d'ambitions précoces, de rencontres capitales.
    Regroupant une trentaine d'entretiens avec de forts tempéraments, l'ouvrage brosse autant d'itinéraires singuliers, exemplaires en cela qu'ils sont riches d'enseignement.

    Avec :
    Alain Afflelou, Pierre Amoyal, Bartabas, Enrico Bernardo, Romane Bohringer, Cabu, Jean-Claude Casadesus, François Cheng, Gilbert Collard, Didier Daeninckx, Jean-Pierre et Luc Dardenne, Xavier Emmanuelli, Maud Fontenoy, Jean Hatzfeld, Albert Jacquard, Axel Kahn, Maurice Mimoun, Michel Onfray, Jean-Marie Pelt, Georges Pernoud, Marc Perrone, Ernest Pignon-Ernest, Yann Queffélec, Willy Ronis, Sonia Rykiel, Denis Seznec, Philippe Starck.

  • Dans le supermarché Bravo, du côté de Pithiviers, il se passe de drôles de choses. On ne s'étendra pas sur l'utilisation que fait le charcutier de son saucisson ni de l'utilité de certains légumes pour les jeux entre filles. Sur ces entrefaites, deux loubards de la pire espèce, à la génétique mal engagée, font irruption pour braquer la caisse. Le plan est foireux, la prise d'otage scabreuse, les morts pullulent et l'issue ne fait aucun doute. Un récit déjanté à ne pas mettre entre toutes les mains.

  • Philippe Bertrand, homme de radio et de télévision, produit et anime depuis deux ans l'émission Carnets de campagne, diffusée chaque jour à 12h30 sur France Inter avant «Le Jeu des mille euros».
    Il a su faire de cette mini tranche horaire une magnifique plateforme de rencontres avec ceux, souvent anonymes, qui ont décidé de valoriser leur région et de la faire vivre culturellement, socialement ou économiquement. Pour preuve, l'émission est la plus écoutée de toutes les émissions de la chaîne avec plus d'un million d'auditeurs chaque jour et quelque 20 000 initiatives récoltées depuis sa création.

    Ils sont attachés à leur territoire ou ils font partie de cette nouvelle génération de néo-ruraux qui a décidé de changer de vie. Aujourd'hui de nouveaux besoins apparaissent conditionnés par une vraie qualité de vie, par la nécessité de trouver des solutions à moindre coût dans un environnement qui donne accès à un autre rythme de vie. Associations, coopératives, réseaux d'économie alternative, producteurs, acteurs culturels, créateurs d'entreprises, initiateurs d'un développement durable, notre territoire fourmille de mille exemples d'actions locales rurales et périurbaines. Comme ce garage associatif à Bordeaux dans lequel chaque adhérent peut réparer son véhicule, grâce au savoir-faire d'un professionnel, cette salle de théâtre installée en pleine campagne dans le Massif central et qui attire aujourd'hui, outre les habitants du bourg, des spectateurs des grandes villes environnantes ou encore ces deux amies qui ont rouvert un bar-épicerie dans les Côtes d'Armor redonnant ainsi une nouvelle vie à un village de 200 habitants

    En prolongement de son émission, Philippe Bertrand nous donne à comprendre dans ce livre la transformation des régions à travers plus de 200 initiatives concrètes d'actions sociales, culturelles et économiques. Il nous prouve que notre territoire peut réserver de bonnes surprises.

    Ce livre est publié en co-édition France Inter

  • C'est une époque qui se profile à l'horizon, où les corps n'auront plus grand-chose d'originel, où les greffes se seront multipliées, donnant des êtres vénérant l'efficacité et le jeunisme, où la culture aura dû céder devant les dictatures castratrices. Une époque descendante de 1984 et du Meilleur des mondes, avec un goût perfectionné pour le bistouri et les individus lobotomisés, dans le cadre d'un monde aseptisé et... inondé, réchauffement climatique oblige. Si loin de nous ?

  • Nans, comme beaucoup d'écoliers, a beaucoup d'imagination. Malheureusement il est en difficulté scolaire.
    'Nans les pieds nus' est une petite nouvelle pour tous les enfants qui cherchent le fil d'Ariane dans les méandres de l'apprentissage.

  • Entre désert aride et riches vallées fluviales, se sont développés des civilisations brillantes et ouvertes. Au tout début du IIIe millénaire avant notre ère, les Sumériens y ont inventé l'écriture cunéiforme, l'agriculture céréalière irriguée, la civilisation urbaine autour de vastes palais ainsi que les premières formes de l'État. Par la suite, alors que les caravanes des marchands allant de l'Anatolie jusqu'à la vallée de l'Indus dessinent les routes commerciales et transportent métaux et produits précieux, les rois font mettre par écrit la législation, établir les règles de la comptabilité publique et de la diplomatie... Au tournant du Ier millénaire, la Mésopotamie est le centre de gravité de grands empires : assyrien, babylonien, puis perse achéménide. Leurs capitales ont laissé des vestiges impressionnants et l'activité de leurs scribes nous a transmis l'essentiel de leur tradition écrite, associant les Annales royales assyriennes, l'Épopée de Gilgamesh ou l'astrologie mésopotamienne...
    Depuis la redécouverte, au milieu du XIXe siècle, des restes architecturaux de cette civilisation et le déchiffrement de milliers de textes cunéiformes, les historiens ont pu reconstituer l'essentiel des événements qui ont scandé 3 000 ans de l'histoire du Proche-Orient mésopotamien. Cet ouvrage a pour ambition de présenter, sur la longue durée, une vision des lieux et des acteurs de cette histoire, de mettre en évidence l'inventivité de leurs réalisations et l'importance de l'héritage matériel et culturel qu'ils nous ont laissé.

  • Exposition présentée au musée des Beaux-Arts de Dijon, du 16 novembre 2020 au 15 février 2021.

    Peintre « militant bourguignon pour le bonheur et la fraternité des hommes », antimilitariste en 1914, dessinateur politique dans la presse libertaire anticlérical des années 1920, professeur à l'Institut National des Arts de Pékin, témoin du Front populaire, socialiste, résistant, anti-colonialiste, André Claudot est un artiste engagé dans son siècle.
    Nommé professeur à l'École des Beaux-Arts de Dijon entre 1933 et 1940, révoqué par le régime de Vichy en septembre 1941, comme franc-maçon, il participe à la Résistance dans le Front national. Par la suite, il dénonce avec vigueur le franquisme et la guerre du Vietnam.
    En 1956, il crée rue Musette à Dijon où il habite9, une école de peinture, L'Atelier et il est honoré d'expositions.
    À 85 ans, toujours révolté et véhément, il raconte son itinéraire à l'historien du mouvement ouvrier Jean Maitron, dans un documentaire.
    Le catalogue de l'exposition suit la chronologie de la vie de l'artiste et reviendra vers des moments charnières tels que ses dessins pacifistes pendant la 1ère guerre mondiale, sa notoriété croissante dans les années vingt et trente ainsi que son voyage en Chine et son enseignement aux jeunes peintres chinois et ses oeuvres communistes durant la guerre froide.
    Les musées de Dijon conservent un nombre important d'oeuvres d'André Claudot qui reste aujourd'hui une personnalité importante dans I'histoire de Dijon

  • Droit constitutionnel et institutions politiques Nouv.

    Cet ouvrage est avant tout un manuel qui expose de façon synthétique et aussi claire que possible l'ensemble des connaissances indispensables à un étudiant en droit, notamment de première année, ou d'un institut d'études politiques. Il permet à ses lecteurs de participer efficacement aux travaux dirigés et de se présenter dans les meilleures conditions à l'examen.
    Pour permettre une maîtrise des notions essentielles de la discipline, il offre une vision classique du droit constitutionnel et des institutions politiques en France et dans les principaux États étrangers.
    Pour permettre une réflexion sur les évolutions importantes du droit constitutionnel, il accorde une place aux débats actuels sur les institutions, les droits des citoyens, la démocratie, la souveraineté, le rôle des juges.
    De ce point de vue, il intéresse également les responsables politiques et institutionnels, comme un public plus large.
    Cette trente-troisième édition prend notamment en compte la situation politique en France, les crises que doit affronter le système institutionnel et l'évolution des démocraties en Europe, ainsi que d'autres systèmes politiques.

  • Une vie de loup est une histoire naturelle qui se tient au plus près de la rigueur et de la vérité biologiques. Une meute vit sous nos yeux au fil des saisons et des années. Des loups chassent et se battent, naissent et meurent, se perdent et se retrouvent. Ils traquent cerfs, élans, sangliers, chevreuils, et côtoient ours, renards, gélinottes, grues cendrées, balbuzards ou grands coqs de bruyère.
    Ce récit de Philippe Huet, accompagné de photographies de Vincent Munier et de Jean-Michel Bertrand, nous fait découvrir une nature sauvage où règnent les grands équilibres naturels et nous convie à un voyage en immersion totale dans la peau d'un loup.

  • Louis Henri de Montespan épouse le 18 janvier 1663 la somptueuse Françoise de Rochechouart. Quatre ans plus tard, elle devient la favorite de Louis XIV. Le Montespan fait alors repeindre son carrosse en noir et l'orne de ramures de cerf. La provocation fait scandale. Jusqu'à la fin de ses jours, le marquis n'aura de cesse de braver l'autorité du roi et d'exiger de lui qu'il lui rende sa femme.

  • À travers une série d'expériences concrètes à l'échelle locale, cet essai nous fait découvrir le foisonnement des initiatives dont la majorité relève de l'économie sociale et solidaire. Bien que cette économie ne soit pas neuve - 150 ans pour les coopératives, un bon siècle pour les mutuelles et les associations -, elle porte les germes d'innombrables solutions aux maux actuels : éducation, santé, logement, emploi, production, consommation... aucun secteur de vie n'est oublié.
    Malgré cela, de nombreux blocages freinent le déploiement de ces méthodes dans une société dominée par l'économie libérale et il est d'autant plus primordial de mettre en avant leurs avantages, de leur donner une autre envergure en les partageant, en suscitant un réel débat démocratique et en apportant des pistes pour qu'elles se développent.
    La société de « demain » est déjà en route avec ses emplois relocalisés, ses coopératives d'activités, ses structures d'insertion, ses nouvelles énergies, ses espaces de travail partagé et son interactivité entre les villes et les campagnes.
    Issu des onze années de l'émission quotidienne Carnets de campagne sur France Inter, ce livre donne des directions qui contribuent au mieux vivre ensemble et changent les rapports sociaux qui, bien souvent, minent notre société. Comme le dit Michel Onfray : « C'est le roman d'aventure de l'entraide avec des situations, des personnages, des actions, des faits et gestes, des paroles et des actes, de la théorie et de la pratique, des idées et des hommes. »

  • Un beau livre dont les photos ont été choisies en priorité pour le message qu'elles délivrent.
    Réchauffement climatique et ses conséquences, paupérisation d'une partie de la population mondiale, raréfaction de ressources naturelles, problème de l'eau potable, désertification, nouvelles énergies, pollutions diverses, biodiversité, agriculture intensive, urbanisation, aucun des grands problèmes écologiques de notre temps n'est laissé de côté et des solutions sont avancées.
    Grâce aux photographies époustouflantes de Yann Arthus-Bertrand, à des textes clairs et précis, L'avenir de la Terre raconté aux enfants est un livre accessible qui apporte un point de vue différent.

    Un livre qui s'adresse en priorité aux adultes de demain avec un message simple : la dégradation de notre planète n'est pas une fatalité !

  • L'Aristoloche qui piège de petits insectes puis les libère quand ils se sont couverts de pollen, l'Ophrys qui joue les poupées gonflables parfumées aux fragrances des compagnes de leurs pollinisateurs. dans nos forêts, sur la dune, dans nos jardins, partout où il y a de la vie, il y a des merveilles d'interactions entre les végétaux et leur environnement. Avec plus de 85 espèces courantes, choisies comme exemples, ce livre abondamment illustré révèle les stratégies utilisées par les plantes pour se disséminer, s'implanter, croître et se reproduire. Vers un émerveillement au quotidien !

  • L'école d'hier / l'école d'aujourd'hui. Une autre façon de regarder l'école, une autre manière d'aborder l'éducation. L'école d'aujourd'hui n'est pas la fabrique de crétins que l'on se plaît à stigmatiser. Pourquoi fait-on la comparaison entre une école dite d'excellence et une école considérée comme abâtardie ? Au travers de différents exemples de la vie quotidienne scolaire, les trois intervenants (Philippe Meirieu, Jean-Bertrand Pontalis, Emmanuel Davidenkoff) tordent le cou aux idées toutes faites et démontent les a priori qui bloquent le débat sur l'école et empêchent d'imaginer l'école de demain. Les auteurs décryptent quelques témoignages de professeurs, d'élèves et de parents. Chaque thème est illustré par des photographies : carte blanche est donnée à une trentaine de photographes dont le travail s'est porté sur l'école.

empty