De Boeck Superieur

  • A la suite de Former des enseignants professionnels. Quelles stratégies ? Quelles compétences ?, de Formateurs d'enseignants. Quelle professionnalisation ? et de Entre sens commun et sciences humaines. Quels savoirs pour enseigner ?, tous publiés chez De Boeck, Philippe Perrenoud, Marguerite Altet, Claude Lessard et Léopold Paquay s'attaquent à un problème central de la formation des enseignants : les rapports difficiles entre savoirs des praticiens et savoirs issus de la recherche.
    Qu'ils soient ouvertement en conflit ou s'ignorent mutuellement, le résultat est le même : un appauvrissement de la pensée et de la pratique. Pourtant, leur alliance ne va pas de soi, car ces savoirs diffèrent par leurs origines, leur langage et leur degré d'abstraction, leur rapport à l'action, leurs critères de validité. Ils sont portés par des acteurs différents, les enseignants et les chercheurs, les uns préoccupés d'efficacité pratique, les autres de rigueur scientifique. Les formateurs d'enseignants sont souvent des médiateurs entre ces deux mondes. L'ouvrage leur est en priorité destiné, de même qu'aux responsables des instituts de formation et à tous ceux qui veulent améliorer la qualité de l'enseignement et de la formation des maîtres.
    Cet ouvrage analyse les obstacles qui rendent difficiles les métissages féconds et durables entre savoirs. Il propose aussi des dispositifs, dans le cadre plus global des réflexions contemporaines sur l'alternance, l'articulation théorie-pratique, l'apprentissage par problèmes et le développement de compétences.

  • La formation initiale des enseignants se réfère-t-elle au travail réel qui attend les enseignants dans les classes? La question peut sembler provocatrice et pourtant il n'est pas illégitime de se demander dans quelle mesure les cursus de formation initiale tiennent compte du travail des enseignants, et comment ils le font tant au niveau du curriculum formel de l'énoncé des objectifs de la formation, des contenus de la formation initiale et de la prise en compte des prescriptions, qu'au niveau du curriculum réel des dispositifs et des contenus effectifs de formation.

    Si l'institution fait référence au travail à travers des référentiels de compétences, des chercheurs et des formateurs, proposent eux des dispositifs complémentaires d'analyse de pratiques, et d'analyse clinique du travail pour former.
    Les auteurs de cet ouvrage montrent l'intérêt de connaître, de comprendre le travail réel des enseignants afin de le transformer en développant dès la formation initiale non seulement le prescrit, mais aussi une capacité de jugement et d'analyse du travail.

empty