Sarane Alexandrian

  • La magie sexuelle : bréviaire des sortilèges amoureux

    Sarane Alexandrian

    • La musardine
    • 14 Avril 2022

    Depuis la nuit des temps, à travers l'emploi de talismans et de filtres d'amour, de rituels et de pratiques ascétiques, les hommes et les femmes usent de magie sexuelle.
    Ils détournent la sexualité de la procréation ou du plaisir, en vue d'acquérir des pouvoirs et d'agir sur la réalité?: favoriser la vie amoureuse, vaincre l'impuissance, empêcher l'infidélité, se faire aimer de quelqu'un, ou encore trouver l'extase.
    De l'Antiquité à nos jours, cet ouvrage se présente comme un catalogue raisonné de la magie sexuelle. De sortilèges en envoûtements, Sarane Alexandrian nous entraîne à la découverte des techniques et pratiques : l'art de faire l'amour avec des créatures invisibles ou celui de chevaucher le tigre, magie blanche de l'amour, sans oublier la sexualité sacrée, grande oeuvre de chair.
    Étayée par une documentation inédite, d'une grande érudition, voici une histoire de la magie amoureuse bien loin du folklore, qui met en lumière les individus et les groupes qui l'ont pratiquée en pleine conviction. Un essai fondamental.

  • Histoire de la littérature érotique

    Sarane Alexandrian

    • Pocket
    • 29 Août 2019

    Alexandrian puise dans les comédies, les contes et poèmes galants, les fabliaux du Moyen Âge, mais aussi les coquins du XVIIIe siècle et les livres interdits du XIXe siècle, le matériau d'une passionnante histoire de la littérature érotique. Grâce à cette lecture-promenade, le lecteur redécouvre un ensemble de trésors d'auteurs illustres comme Sade ou Genet, mais nous fait aussi redécouvrir des écrivains plus méconnus comme Chorier, Blessebois, Gallais ou Glatigny. En distinguant clairement l'obscène, l'érotique et le pornographique, ce livre de haute critique allie avec allégresse l'érudition et le non-conformisme. L'auteur nous propose une analyse incontournable d'un genre littéraire souvent décrié, voire violemment combattu, mais néanmoins éternel.

  • Victor Brauner

    Sarane Alexandrian

    • Oxus
    • 19 Février 2004

    Ces monographies présentent les brillantes figures artistiques, culturelles et scientifiques, venues de tous les pays faire de Paris, au XXe siècle, le centre du monde et de la Modernité. Les Roumains de Paris est dédié à ces personnalités, arrivées de Moldavie, de Transylvanie ou de Valachie, dont l'oeuvre novatrice, dans le génie et la transgression, au croisement des cultures, annonce l'homme européen de demain. Victor Brauner est peut-être le peintre le plus étrange du XXe siècle. Reconnu internationalement, dépassant le surréalisme dont il est issu, Brauner s'est illustré avec ses compositions ésotériques, reprenant des symboles rosicruciens, maçons ou égyptiens, et par ses tableaux érotiques. Le pape du surréalisme, André Breton lui-même, proclamait : " Devant la peinture actuelle de Victor Brauner, ma joie participe du sacré. " La première monographie sur l'artiste, Victor Brauner l'illuminateur, parue il y a un demi-siècle, est un livre devenu légendaire. Son auteur, Sarane Alexandrian, y inaugurait une méthode très originale de critique d'art, saluée alors par Alain Jouffroy : " La chance de Victor Brauner est d'avoir trouvé en Sarane Alexandrian non seulement un exégète passionné et scrupuleux, mais encore un véritable écrivain, qu'on peut situer dans la tradition de Saint-Simon et de Huysmans ". C'est donc un livre-évènement qui paraît aujourd'hui. Le lecteur y trouvera le texte de Victor Brauner l'illuminateur, avec un chapitre inédit dans l'édition de 1954, et plusieurs textes rares ou inédits dans lesquels Alexandrian, qui a été son ami a intime, donne de nouvelles précisions sur cet artiste génial.

  • La magie sexuelle

    Sarane Alexandrian

    • La musardine
    • 1 Mai 2000

    De l'antiquité à nos jours, le « catalogue raisonné » et éclairé de l'histoire des procédés magiques pour améliorer la sexualité. Etayée par une documentation inédite, cette somme incontournable traite de l'art des ensorcellements de l'amour à travers les âges.
    Sarane Alexandrian a fréquenté les Surréalistes et publié une trentaine d'ouvrages d'analyse de la littérature, de l'art et de l'érotisme.
    Impression autorisée : 20%

  • Le grand astrosophe

    Sarane Alexandrian

    • Joelle losfeld
    • 1 Mai 1994
  • « L'esprit littéraire de la fin du XXe siècle et du début du XXIe est devenu si réactionnaire, conventionnel, mercantile, décadent, que tout livre qui s'en moquera indirectement, d'une façon ou d'une autre, sera un écrit libérateur. » C'est à partir de ce constat que Sarane Alexandrian a relevé cette gageure: réunir et développer en un seul volume soixante sujets de fictions, si différents entre eux qu'on y trouvera, comme en se jouant, un large aperçu des secrets de la création romanesque. Du roman naturaliste, expressionniste, futuriste, surréaliste, uchronique, romantique, unanimiste, existentialiste, au roman policier, historique, fantastique, érotique, burlesque, politique ou délirant, voici autant de sujets originaux, prétextes à virtuosité, mais aussi petites leçons de choses littéraires destinées à contrer l'asthénie imaginative des uns aussi bien qu'à provoquer l'esprit de sérieux ou la myopie critique des autres.


    Sarane Alexandrian, essayiste, romancier et historien d'art, a été aussi critique littéraire. Désigné après la guerre, avant sa rupture avec André Breton, comme le « théoricien n ° 2 du surréalisme », auteur d'une quarantaine d'ouvrages (dont une remarquable Histoire de la littérature érotique) et traduit en quatorze langues, il dirige la revue Supérieur Inconnu qu'il a fondée à Paris en 1995.

  • La sexualité de narcisse

    Sarane Alexandrian

    • Jardin des livres
    • 15 Mai 2003

    La masturbation du tout premier dieu sumérien Enki donna le fleuve Euphrate.
    En Grèce avec Diogène elle devint un acte public. En Inde, Shiva y encourageait les amants. En Europe certains prêtres la célébraient avec leurs fidèles.
    Les Anglais la mirent au rang d'activité mystique et d'interaction directe avec les dieux. Quant au Tao, il dit simplement, et avec beaucoup de sagesse, qu'avant de jouer avec l'être aimé, il importe de "savoir s'auto-cultiver".
    Mais ce qui surprend le plus dans ce livre extraordinaire de Sarane Alexandrian est la relation inamovible qui existe entre créativité et auto-érotisme, comme le prouvent les textes des plus grands écrivains et artistes comme Diderot, Rousseau, Kierkegaard, Artaud, Proust, Joyce, Freud, Eluard, Aragon, Prevert, André Breton, Yves Tanguy, Max Ernst, Salvadore Dali et tant d'autres.
    Cet ouvrage richissime - dans lequel on apprend plus de choses sur soi-même en quelques heures que pendant toute une vie de méditation - donne au lecteur le bonheur de (re)découvrir que la solitude offre parfois bien plus d'intensité que les tièdes étreintes en couple.
    Grâce à Sarane Alexandrian, on comprend alors mieux cette phrase mystérieuse de Pascal "Tout le malheur des hommes vient du fait qu'ils ne savent pas rester seuls dans une chambre" et on se surprend à le remercier d'avoir écrit ce livre avec une telle érudition.

empty