Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • Thierry Dubois, c'est le grand spécialiste de la Nationale 7, mais c'est surtout un dessinateur qui veut faire revivre et partager toutes ces petites histoires qui ont fait le mythe de la plus célèbre route de France...
    Ces Chroniques racontent le quotidien de la route, la vie des automobilistes, des chauffeurs routiers, des garagistes, des hôteliers, le soleil, la pluie, le froid, le verglas...
    Traitées avec humour, mais surtout, surtout, avec un souci de réalisme, ces Chroniques sont toujours authentiques !
    Les Nuits de Donzère - Le Premier voyage Paris-Lyon - Le Garage Moderne - L'Auberge du Morvan - La Dynamite - La Fille du Nougatier - La Malédiction de Lecot.

  • La route Paris-Côte d'Azur, cela vous dit quelque chose ?
    Mais si, voyons ! La Nationale 7, vous connaissez assurément.

    Pour un bon nombre de Français, et les Parisiens ne sont pas les moins nombreux, cette belle route de près de mille kilomètres reliant la Capitale à la Méditerranée symbolise le temps des vacances, de l'insouciance, du soleil assuré et du bleu azuréen. C'était aussi les embouteillages dantesques, les poids lourds coincés dans les rues étroites des villages, les bouchons surchauffés...
    L'itinéraire Paris-Côte d'Azur, c'est aussi la Nationale 6, route souvent confondue avec son illustre soeur, et c'est enfin la Route Bleue, échappée bucolique qui quittait la Nationale 7 avant Lyon pour la rattraper à Valence.
    La Nationale 7, c'est la mère des routes françaises où la grande Histoire est souvent dépassée par l'anecdote quotidienne. A travers 208 pages abondamment illustrées (dessins, photos, brochures publicitaires et cartes routières d'époque), c'est à un voyage dans l'imagerie populaire que nous convie Thierry Dubois.
    Il redonne vie, étape par étape, aux grandes heures de la Route des Vacances, de l'entre-deux-guerres aux années 60.

    1 autre édition :

  • Cet «Autorama» regroupe une trentaine d'illustrations présentant une sélection de lieux ou de bâtiments emblématiques de la célèbre route vers le soleil. La route Paris-Côte d'Azur, c'est la Nationale 7, assurément.

    Pour un bon nombre de Français, et les Parisiens ne sont pas les moins nombreux, cette belle route de près de 1000 kilomètres reliant la Capitale à la Méditerranée symbolise le temps des vacances, de l'insouciance, du soleil assuré et du bleu azuréen. C'était aussi les embouteillages dantesques, les poids lourds coincés dans les rues étroites des villages, les bouchons surchauffés... Inlassable découvreur des trésors de la Nationale 7, Thierry Dubois est également un illustrateur passionné par cet environnement exceptionnel.

  • Les chroniques de la nationale 7 ; par tous les temps Nouv.

    Nationale 7, Nationale 6, Route Napoléon... Du nord au sud, la vie trépidantes des routes mythiques.  Sur ces routes qui relient Paris à la Méditerranée, de nombreux véhicules se croisent chaque jour, des destins se nouent aux volants de camions de transport, parmi les vacanciers qui filent au soleil, dans les stations services ou dans les restaurants de bord de route.  Thierry Dubois, c'est le grand spécialiste de la nationale 7.

  • Mai 1940, l'exode, une colonne de camions tente de monter au front. Mais la percée allemande est trop forte. La troupe est faite prisonnière. Pour Georges Colin, soldat de 25 ans, il n'est pas question de moisir dans les camps. à la première occasion, il s'évade et rentre chez lui, tant bien que mal. L'armistice est signé. L'occupation commence. La petite entreprise familiale de transport est réduite à néant, ou presque. Il faudra plus que du courage pour relancer l'activité. Quand on conduit un camion, et que l'on passe régulièrement la ligne de démarcation, on intéresse bien du monde.

  • Une aventure de Jacques Gipar T.9 ; le Christ de Saclay Nouv.

    Jacques Gipar a disparu. Petit-Breton a beau retourner tout Paris, aucune trace du célèbre journaliste. A-t-il été enlevé par les russes qu'il avait pris en chasse ? Et si Jacques Gipar était mort ? Petit-Breton va devoir prendre les choses en main et donner de sa personne afin d'élucider cette étrange disparition. Mais être enquêteur n'est pas de tout repos, et il va s'en apercevoir bien vite !

    1 autre édition :

  • En pleine nuit, banlieue de Paris, un enlèvement... Quelques jours plus tard, Pierre Garry, le rédacteur en chef de France Enquêtes, présente Vladimir Ouliakoff à Jacques Gipar. Sa fille a disparue... Est-ce lié à cet enlèvement ? Gipar et Petit-Breton vont se lancer à corps (et voitures) perdus dans cette enquête qui va les conduire dans les méandres de la société russe de Paris.

    1 autre édition :

  • Célèbre reporter à France Enquêtes, le grand quotidien d'informations des années 50-60, Jacques Gipar ne manque jamais une occasion de se plonger dans des enquêtes toujours plus risquées.
    Accompagné de Petit-Breton, un petit malfrat bien renseigné sur la pègre, il sillonne les routes de France au volant de multiples véhicules qui finissent bien souvent en mauvais état.
    Le long de la Nationale 7, il va ainsi croiser la route du Gang des Pinardiers, déjouer les plans des redoutables Capucins, et même servir de chauffeur à Lucky Luciano...
    Pour la première fois dans l'ordre chronologique, un ouvrage incontournable pour découvrir les Aventures de Jacques Gipar, déjà reconnu comme un classique de la bande dessinée.

  • Septembre 1954, Jacques Gipar et Petit Breton sont en route pour la Normandie. Un petit séjour vers Deauville, prétexte à roder la nouvelle Vedette Trianon récemment acquise par le plus célèbre des journalistes d'investigation. Mais un restaurant qui brûle, des soupçons de racket, il n'en faut pas plus pour que Gipar se jette sur la piste d'une nouvelle affaire. Mais quand une brune piquante se mèle à l'aventure, ne serait-ce pas le grain de sable qui va faire sortir de la route un Gipar amoureux...

    1 autre édition :

  • 1953. Sur la Nationale 7, un groupe de malfrats s'attaque aux pinardiers, ces camions citernes qui ravitaillent la capitale en vin. Vol de camions, attaque de chauffeurs, tous les moyens sont bons pour s'emparer de la précieuse cargaison. Alors qu'il rentre sur Paris, Jacques Gipar tombe sur un chauffeur qui a échappé de peu au gang. Intrigué par ces attaques sur lesquelles semble régner la loi du silence, il se lance sur l'affaire pour France-Enquêtes, son journal. De la vallée du Rhône aux entrepôts de Bercy, il cherche à remonter toute la filière pour en savoir plus.

  • La guerre des blondes fait rage dans le sud. Jacques Gipar enquête sur le trafic et observe depuis la Station du Clair de lune, une station service idéalement placée.

    1 autre édition :

  • Automne 1953. Henri Polinet, dit « Caracas », s'est évadé juste avant son procès. Jacques Gipar est sur le coup mais la piste de l'ancien bagnard va le mener sur les traces des Capucins, une bande de malfrats tout droit sortis de l'Histoire... L'attitude des gendarmes est étonnante : connaîtraient-ils la véritable identité des Capucins ?

  • Comment Jacques Gipar et Petit-Breton se sont-ils rencontrés ? Vous le découvrirez en lisant Du Rififi à Pouilly, première des quatre histoires de ce recueil.
    On y découvrira aussi les amours de Petit-Breton, qui mettent nos deux héros aux prises avec la mafia italienne de la Côte d'Azur dans Dernière Séance sur la Durance. Quel est le mystère de L'Hispano Disparue?
    Jacques Gipar enquête sur fond de projets autoroutiers. Enfin, Une 2CV pour Luciano leur permettra-t-elle d'échapper aux gangsters à leurs trousses ? Entre N7 et route Napoléon, Seine- et-Marne et Luberon, un album où nos héros en verront de toutes les couleurs...
    Tout au long des routes de France !
    />

  • Etrange, ce meurtre d'un simple représentant de commerce, abattu près de sa voiture. On murmure qu'il connaissait bien la femme du notaire. Lequel notaire ne va pas tarder à le suivre dans la tombe ! La police a bien arrêté un gitan, mais cela semble trop simple pour Jacques Gipar, envoyé spécialement dans la Somme pour tenter de démêler les certitudes policières des incohérences de l'enquête... D'autant que les crimes continuent ! Mais, au fait, qui est vraiment la femme du Notaire ?

  • Février 1954, que peut cacher le meurtre d'un simple représentant de commerce ? Mai 1954, Marseille voit la mortalité par balle bondir... Quelle relation entre ces affaires ? Jacques Gipar bien entendu ! Le célèbre journaliste de France Enquêtes ne peut pas rester en marge de ces crimes et va mener à toute allure ses investigations. Du nord au sud, deux grandes aventures du plus connu des reporters des années 50. Un ouvrage incontournable pour découvrir les Aventures de Jacques Gipar, déjà reconnu comme un classique de la bande dessinée.

  • La Nationale 10, la route de Paris à Hendaye, l'autre route des vacances, celle du sud de l'Europe et du sud-ouest.
    Laurent Carré la connaît par coeur et la raconte comme personne. Accompagné par Thierry Dubois, illustrateur et grand défenseur des routes mythiques françaises, ils nous emmènent à travers les paysages de la touraine, du poitou, de la charente ou du bordelais. Une histoire de la route, mais aussi des publicités liées aux voyages, de l'accueil de l'automobiliste, de la vie des routiers.
    Après C'était la Nationale 7, ouvrage indispensable à tout amateur de la route vers la méditerranée, un nouvel ouvrage pour conserver la mémoire de nos routes historiques.

  • La guerre des gangs fait rage dans le sud. Jacques Gipar fonce à Marseille, il n'est pas question que le meilleur reporter de France Enquête ne soit pas au coeur de l'action.

    1952. Un cargo faisant du cabotage en Méditerranée, quitte le port de Tanger avec une cargaison de cigarette. En pleine mer, il est abordé par des pirates et deérouté...
    1954. Jacques Gipar et Petit Breton se rendent à Marseille pour enquêter sur les récents meurtres qui secouent le milieu local. En chemin, ce sont de drôles d'auto-stoppeurs qui vont s'inviter dans leur voiture et nos héros vont se retrouver en pleine guerre des blondes ! Sous le ciel de la Côte d'Azur, il n'y a pas que le soleil qui chauffe les esprits.

    1 autre édition :

empty