Sciences humaines & sociales

  • Bolivie, début 1967.

    Dans une région sauvage du pays, deux embuscades meurtrières à l'encontre de militaires font ressurgir le spectre de la guérilla. Alors que le président Barrientos ne cesse de réclamer toujours plus d'argent et d'armes aux États-Unis, le jeune capitaine Prado parvient à le convaincre que l'armée, plutôt désorganisée, doit être convenablement formée pour éradiquer les rebelles sur lesquels plane l'ombre de Che Guevara. Aucun Américain ne devant officiellement participer aux combats, les Bérets verts des Forces spéciales américaines entreprennent de transformer en rangers dignes de ce nom des conscrits incultes. Ils ont 179 jours pour cela.

    Alors que des révoltes éclatent dans le pays (mineurs, étudiants, etc) et que la guérilla risque de s'étendre aux pays voisins, les Bérets verts menés par le major Shelton créent de toutes pièces un camp d'entraînement près du petit village de La Esperanza. Parallèlement la CIA envoie deux agents d'origine cubaine assister le gouvernement bolivien. Che Guevara est bien à la tête des guérilleros mais il sera finalement capturé et interrogé. Les Américains veulent le ramener sain et sauf aux États-Unis mais Barrientos ordonne de l'exécuter. Sa mort renforcera son image romantique chez les jeunes en rébellion du monde entier.

    Ce livre constitué de témoignages se lit comme un roman. Ses auteurs sont Mitch Weiss, lauréat du prix Pulitzer, et Kevin Maurer qui a cosigné un ouvrage consacré à la traque et la mort de Ben Laden.

  • Nicolas Declairvaux est capitaine de l'armée française. Officier expérimenté issu du corps de sous-officiers, il est affecté au Groupement Interarmées des Actions Civilo-Militaire (GIACM) depuis plusieurs années, où il occupe la fonction d'officier spécialiste en projets de développement.

    Il s'apprête à partir pour une nouvelle opération extérieure (OPEX) en Afghanistan. Cette mission est complexe et dangereuse. Bien au-delà du quotidien en Kapisa, ce séjour va donner à Declairvaux l'occasion de réfléchir sur sa vie personnelle et de faire le point sur ce qu'il veut vraiment pour son avenir.

    Comme de nombreux militaires, son couple a été mis en péril par ses absences fréquentes et un mode de vie toujours difficile à supporter pour sa famille et ses enfants.
    Il va peu à peu prendre conscience de ses propres erreurs de jugement et de son égoïsme qui l'ont amené à ne pas voir la dégradation de sa situation personnelle.

    Malgré son désarroi, ses doutes et ses peurs, il saura néanmoins être à la hauteur de sa tâche.
    Il nous fera ainsi partager tout au long de ce récit captivant, son cheminement personnel parsemé de remises en question, qui lui fera finalement rencontrer l'amour de façon inattendue, tout en nous faisant découvrir l'univers particulier des Opex en Afghanistan.

    Il nous permettra également, de découvrir la vie quotidienne des soldats sur la base de Nijrab et de leurs interrogations sur l'utilité réelle de leur mission, face à un ennemi invisible et pernicieux qui les observent en permanence, guettant leur moindre faux pas.

    Ce récit se lit comme une épopée des temps modernes, présentant de façon originale la complexité du conflit afghan.
    Aujourd'hui la France a retiré ses troupes, mais le bilan est-il vraiment positif, après plus de 10 ans de présence, 89 soldats tués et des centaines de blessés ? Difficile à dire...
    Quoi qu'il en soit, ce livre fait ressortir de façon éclatante les nouveaux défis, moraux, professionnels et personnels que doivent sans cesse relever les soldats français.

  • Quand la Navy envoie ses meilleurs hommes sur le terrain, elle envoie les SEALS. Quand les SEALS ont besoin des meilleurs, ils envoient la "ST6". La "Seals Team SIX"... une unité secrète formée à la lutte anti-terroriste et à la libération d'otages.

    Dans "SNIPER Navy Seals", Howard Wasdin emmène le lecteur dans l'univers secret des tireurs d'élite des forces spéciales. Vous vivrez le processus de formation des SEALS réputé pour être le plus dur du monde.

    Howard Wasdin a d'abord été envoyé en Irak lors de l'opération Desert Storm. A son retour il a suivi le processus de sélection qui lui a permis d'intégrer la ST6. Il a alors appris à combattre sans arme... à crocheter une serrure avec des moyens rudimentaires. à faire sauter une porte de ses gonds sans effort ainsi que toutes les techniques secrètes en matière d'explosifs. Tout est révélé dans cet ouvrage.
    Puis, enfin, en tant que membre du ST6, il est devenu Sniper, le rang le plus prestigieux de la formation.

    Il est ensuite parti pour une mission qui marquera le monde : capturer ou tuer le chef de guerre somalien Mohamed Farrah Aidid. Depuis les toits, les hélicoptères, et les ruelles, Howard Wasdin va poursuivre Aïdid.
    Ce sera alors la tristement célèbre bataille de Mogadiscio. un fiasco au cours duquel, les Américains perdront 18 de leurs meilleurs hommes.

  • Au coeur de toutes les opérations de la France ces vingt dernières années, les commandos des forces spéciales constituent une carte maîtresse pour les présidents français. Sur terre, sur mer, dans les airs, ils ont bâti leur excellence, prenant des risques extrêmes pour sauver nos ressortissants, ou neutraliser les ennemis de la France, terroristes patentés, miliciens ou narcotrafiquants. Ils s'inscrivent dans la tradition créée par leurs aînés pendant la seconde guerre mondiale, les SAS et commandos marine, formés en Grande-Bretagne.
    Leur volonté de fer est le produit d'une sélection implacable. En Afrique (Mali, Somalie, Libye, RDC, Côte d'Ivoire, Tchad, Rwanda), en Afghanistan et dans les Balkans, ce livre nous amène au coeur des opérations les plus discrètes et permet de comprendre comment ces hommes et femmes hors du commun préparent et exécutent leurs missions. "Nulle part sans eux" livre aussi les techniques qu'ils utilisent, et la manière dont ils procèdent pour se procurer les matériels les plus exotiques, n'hésitant pas, souvent, à les concevoir eux-mêmes.
    Ce livre est le résultat de neuf ans de reportages et d'enquête du journaliste Jean-Marc Tanguy, en Afrique et en Afghanistan, mais aussi au coeur de leurs bases, en France.

  • Quatre jours avant Noël 1943, un bombardier américain B-17 sérieusement endommagé, lutte pour survoler l'Allemagne en guerre. Plus de la moitié de son équipage est mort et les survivants sont gravement blessés. Aux commandes se trouve un jeune pilote de 21 ans, dont c'est la première mission.
    Soudain, une forme inquiétante apparaît derrière le B-17 : un Messerschmitt, un redoutable chasseur Allemand ! Pire encore, le pilote de chasse est un As qui n'a plus qu'à presser la détente pour envoyer définitivement le bombardier Américain au tapis. Ce qui se passe ensuite défie l'imagination et sera reconnu plus tard, comme étant la rencontre la plus incroyable de la Seconde Guerre mondiale : deux pilotes dont les destins se croisent, là-haut, en plein ciel : celle du sous-lieutenant Charlie Brown, pilote de l'US Air Force, et celle du sous-lieutenant Franz Stigler, de la Luftwaffe.
    Cet événement sans précédent sera classé plus tard « Top Secret » par la 8e Air Force...
    Une histoire d'amitié qui traversera les âges et les amènera à se retrouver 40 ans plus tard, pour une ultime mission : celle qui changera leurs vies à jamais.

  • Cet ouvrage captivant, reposant sur des archives et des témoignages inédits, met fin à une grande injustice historique. Peu de soldats ont été aussi durement critiqués que les combattants italiens des deux guerres mondiales. Présentés de manière caricaturale comme des militaires d'opérette, sans grande valeur combattive, les clichés n'ont pas manqué pour fustiger, tourner en ridicule des hommes qui n'ont pourtant pas démérité lors des combats.

    Durant la Première Guerre mondiale (1915-1918), l'armée italienne lutte dans les pires conditions, sur un front montagneux, très favorable à la défense des troupes austro-hongroises. Soutenus par une faible artillerie, les soldats italiens lancent de nombreuses offensives pour conquérir des sommets, dont certains culminent à 3 500 mètres d'altitude ! La bataille de l'Isonzo, plus meurtrière que celle de Verdun, de même que les combats du Trentin, des Dolomites et du Piave témoignent de la bravoure et de l'immense sacrifice des combattants italiens. En fixant une soixantaine de divisions ennemies, l'armée italienne apporte une solide contribution à la victoire des Alliés en 1918.

    Durant la Seconde Guerre mondiale (1940-1945), les combattants italiens, pauvrement équipés, luttent avec la même bravoure sur divers théâtres de guerre, dans les Alpes, dans les Balkans, en Afrique, en Russie, dans les airs et sur mer. L'imposture du régime fasciste de Mussolini, qui se targuait d'avoir doté l'Italie d'une armée puissante et moderne, apparaît alors en pleine lumière.

    Historien et auteur d'une centaine d'ouvrages, membre de l'Institut Jean Moulin, chevalier de la Légion d'honneur, lieutenant-colonel de réserve, Dominique Lormier est l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire des deux guerres mondiales.

  • " Seul Dieu peut juger les terroristes. Nous, on se contente de prendre le rendez-vous. " La devise est peinte sur le fuselage d'un avion affecté au transport des Forces Spéciales américaines.

    Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les hommes de la Force Delta sont entrés en croisade anti-terroriste. Pas de quartier pour ceux qui ne respectent pas les règles de la démocratie. Et tous les coups sont permis !

    Dès le mois de décembre 2001, les Delta passent à l'action pour traquer Oussama Ben Laden réfugié dans son repaire de Tora Bora en Afghanistan.

    C'est cet épisode longtemps tenu secret qui est relaté dans ce livre. Anonymes au milieu des combattants pachtoun, les Delta sont arrivés à portée de fusil de Ben Laden. Sans pouvoir l'abattre... Un véritable échec dont les Forces Spéciales sauront tirer profit, plus tard.

    Un témoignage haletant.

  • Curveball est le nom de code d'un obscur transfuge irakien, réfugié en Allemagne en 1999, qui berna les services secrets occidentaux et joua un rôle décisif dans le déclenchement de la Guerre en Irak.
    C'est l'incroyable affaire des prétendues « armes de destruction massive » de Saddam Hussein que relate en détail Bob Drogin dans ce récit solidement documenté qui se lit comme un roman d'espionnage.
    Cette histoire véridique et passionnante reste l'une des plus grandes supercheries de l'histoire du renseignement.

  • Cet ouvrage captivant présente une quinzaine d'histoires extraordinaires de la guerre aérienne 1939-1945.
    On y découvre la résistance héroïque de l'aviation polonaise en septembre 1939, luttant contre une Luftwaffe équipée d'avions beaucoup plus performants.
    Le parcours d'Eino Luukkanen, as de la chasse finlandaise illustre parfaitement le courage de ce petit pays contre le géant soviétique, durant la campagne d'hiver de 1939-1940. Les as français oubliés de mai-juin 1940 rappellent que l'aviation tricolore n'a pas démérité durant cette période, en causant de lourdes pertes à la Luftwaffe. Il en va de même de l'Aéronautique Navale française qui, en mai-juin 1940, lance des attaques suicidaires pour enrayer la progression des Panzerdivisions. L'épopée des Forces Aériennes Françaises Libres nous fait revivre des exploits souvent méconnus, avec notamment des évasions spectaculaires et des combats aériens extraordinaires. La guerre aérienne italo-grecque de 1940-1941, tombée totalement dans l'oubli, met en avant des pilotes courageux dans les deux camps, avec des appareils souvent vétustes.
    Carlo Emanuele Buscaglia et les autres pilotes italiens des avions torpilleurs Aerosiluranti incarnent l'héroïsme de la guerre aérienne en Méditerranée, lors d'assauts d'une grande audace contre la puissante flotte britannique.
    Le tableau officiel de 27 victoires homologuées entre 1940 et 1942 fait de Robert Tuck une légende vivante de la RAF. Il compte à son actif deux collisions en plein vol, des évacuations en parachute, des atterrissages de fortune et un amerrissage dans la Manche ! Abattu à quatre reprises, deux fois blessé, il reçoit le surnom de « Tuck l'immortel ».
    Douglas Bader n'est peut-être que le 11e as anglais et le 18e de l'Empire britannique de la Seconde Guerre mondiale, mais ses 22 victoires confirmées ont été obtenues en 15 mois. En outre et surtout, il pilote sans jambe. Il devient la personnification vivante de l'héroïsme de la Royal Air Force (RAF).
    Du fait de ses nombreuses victoires aériennes et son esprit foncièrement indépendant, Adolf Galland, général de la Luftwaffe à 29 ans, est une légende de la Seconde Guerre mondiale.
    Avec 352 victoires homologuées, dont 345 sur le front de l'Est, Erich Hartmann détient le record absolu des pilotes de chasse de tous les temps.
    Kobayashi, as de la chasse japonaise. Pattle as de l'Empire britannique. Bong, as des Etats-Unis, et bien d'autres grands pilotes de chasse illustrent des destins hors du commun.

  • L'action se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale alors que l'US Air Force bombarde l'Allemagne. L'appareil chargé de ces missions est un B-17...
    Aux commandes se trouvent deux hommes : Werner Goering, le pilote et Jack Rencher, le copilote. Tous deux sont des patriotes américains, issus du peuple et excellents professionnels. Pourtant... le copilote a reçu l'ordre d'abattre le pilote si jamais leur avion devait se poser en catastrophe sur le territoire allemand. L'ordre est « top-secret ». Il émane du FBI qui se méfie de Werner Goering qu'il prend pour le neveu de Hermann Göring, le patron de la Luftwaffe... Mais cet ouvrage est également un témoignage passionnant sur la vie difficile des petites gens dans l'Amérique profonde des années 40. Jack Rencher est un exemple parfait de « l'american way of life » à cette époque. Quant à Werner Goering, il est l'incarnation de l'autre face de l'Amérique, celle du devoir, de la religion et du dévouement dont ont fait preuve les immigrés envers le pays qui les a accueillis en si grand nombre. C'est un tableau d'une Amérique contrastée qui n'existe plus aujourd'hui.
    Par ailleurs, cet ouvrage est une description remarquable de l'état d'esprit des militaires américains tout au long de la guerre. On suit l'évolution de la politique de défense des USA, son efficacité mais aussi son côté obscur lorsqu'il s'agit de pertes humaines. Les chiffres fournis par l'auteur permettent de se faire une idée de l'ampleur de l'effort de guerre américain et de l'abnégation des hommes qui partaient pour des missions dont ils n'étaient absolument pas certains de revenir.
    Un véritable « tableau vivant » pour tous ceux qui n'ont jamais connu la guerre autrement que par le cinéma.

empty