Belin Education

  • L'historiographie est conçue comme l'histoire de l'histoire et participe, à ce titre, à l'histoire des sciences sociales. Longtemps parent pauvre de l'école historique française, les enjeux de pouvoir au sein de la discipline ne prédisposaient pas à un développement des approches réflexives. Depuis deux larges décennies, la multiplication des approches
    historiographiques et épistémologiques concourt au tournant réflexif pris par la discipline historique. L'ouvrage adopte une démarche chronologique et thématique. Dans la première partie, il souligne les étapes de la construction de la discipline historique, du Moyen Age à l'époque contemporaine. Il décrit ensuite les principaux domaines de
    la discipline : l'histoire sociale, l'histoire économique, l'histoire politique, l'histoire culturelle, l'histoire du temps présent. Il analyse enfin les principaux enjeux : les relations entre les historiens et les médias, l'évolution du métier d'historien, les relations avec les autres sciences sociales, l'internationalisation croissante de la discipline historique. La seconde partie, structurée autour de dossiers thématiques, permet de faire le point sur des questions essentielles : la réception d'historiographies étrangères comme les Cultural Studies et la microstoria, l'affirmation de la sociohistoire, les défis de l'histoire des femmes et du genre, les historiens et les nouvelles technologies de l'information et de la communication.

  • Un précis concis et détaillé, envisageant d'abord le récit de l'histoire romaine de la fondation à la fin de l'empire : 1re partie, « Le fil de l Histoire ».
    Ensuite, une seconde partie, « Le monde romain en dix questions » qui traite des questions rarement envisagées dans ce genre de manuel, comme "La démographie", "L économie. Les mines et le métal", "Une société multiculturelle unifiée par la culture", etc. En outre, documents commentés, dissertations corrigées, bref tous les outils de l'étudiant en histoire ancienne.

  • Nouvelle édition Universitaire ?????????????????????????













    Présentation de l'ouvrage En 1945, alors que s'achève la Seconde Guerre mondiale, l'affrontement entre les deux principaux vainqueurs (Etats-Unis et Union soviétique) commence. Il prend différentes formes (géopolitiques, militaires et idéologiques) et lance l'histoire du "second XXe siècle". A la fin des années 1980, les Etats-Unis sortent vainqueurs de cette guerre de plus de quarante ans. Mais l'attentat dont ils sont les victimes le 11 septembre 2001, rappelle l'existence d'une opposition à l'ordre américain. Destiné aux étudiants du premier cycle universitaire et des classes préparatoires, cet ouvrage retrace les grandes lignes de l'affrontement Est-Ouest, en envisageant toutes ses dimensions...

    Présentation de l'auteur Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé d'histoire en 1991, Mathias Bernard est aujourd'hui professeur d'histoire contemporaine à l'université Blaise Pascal Clermont II et doyen de l'UFR des Lettres, Langues et Sciences Humaines. Ses travaux portent sur l'histoire politique et culturelle du XXe siècle.

    Points forts - Une nouvelle édition mise à jour - Des dossiers complets et concis.
    - L'essentiel pour s'initier à un sujet pendant l'année, pour réviser et préparer un examen.
    - Des outils de base : chaque dossier comporte une définition, des exemples, des documents, des illustrations, des cartes et une bibliographie.

    Public concerné Etudiants en classes préparatoires, sciences politiques, histoire.

    Dans la même collection ????????????????????????????????????????????????

  • Cette introduction au second xixe siècle propose aux étudiants d'histoire de licence et des classes préparatoires l'essentiel de ce qu'ils doivent savoir sur la période 1871-1914.
    Durant ce moment clé de l'histoire, le monde connaît une ère de paix relative, propice aux progrès, et l'europe vit son apogée. l'humanité entre dans la contemporanéité par une série de bouleversements dans tous les domaines. le xixe siècle est " européen ", ce qui justifie la place importante occupée par le vieux continent dans cet ouvrage. les autres espaces ne sont pas négligés pour autant. sept chapitres denses, clairs et richement illustrés, retracent les principaux aspects politiques, diplomatiques, économiques, sociaux, culturels et religieux de l'histoire mondiale, comblant une lacune de la production historique française.
    Chacun est complété par de courts exercices, des biographies, un point historiographique et une bibliographie succincte. s'y ajoutent trois dossiers thématiques, un glossaire, une chronologie. cet ouvrage est donc à la fois une référence et un atout maître pour tous ceux qui se destinent aux études en histoire.

  • Cette période est marquée par deux phénomènes principaux : la grande guerre et ses conséquences (essor des totalitarismes et des aspirations autoritaires, déséquilibres internationaux, renforcement du rôle de l'etat) ; l'avènement d'une société industrielle, oú les " masses " commencent à jouer un rôle important dans la vie sociale, culturelle et économique des différents etats.
    A partir de 1929, la crise économique internationale révèle les déséquilibres de cette nouvelle société et renforce les tensions issues de la grande guerre, qui s'exacerbent lors de la seconde guerre mondiale. l'ouvrage adopte une démarche thématique et comparatiste. les différents chapitres correspondent à autant d'intitulés de cours (les démocraties, les totalitarismes, le communisme, la société industrielle, les deux guerres mondiales.
    ). tout en privilégiant l'histoire européenne et nord-américaine, l'ouvrage apporte un éclairage sur l'histoire des autres continents : mondes colonisés, mais aussi extrême-orient et amérique latine. il correspond au champ chronologique et à la problématique de la nouvelle question mise au capes et à l'agrégation d'histoire " guerres, paix et sociétés de 1914 à 1947 ". cette question est traitée directement par deux chapitres et des dossiers thématiques.

  • Cette introduction au premier XIXe siècle propose aux étudiants d'histoire en deug, licence et classes préparatoires l'essentiel de ce qu'ils doivent savoir sur la période 1815-1870.
    Durant ces années d'apogée de l'europe, le monde, épargné par les conflits généraux, connaît une ère de paix relative, propice aux progrès, faisant de ce siècle un moment clé de l'histoire. L'humanité entre dans la contemporanéité par une série de bouleversements dans tous les domaines. Le XIXe siècle est " européen ", ce qui justifie la place importante occupée par le vieux continent dans cet ouvrage.
    Mais les autres n'en sont pas négligés pour autant. sept chapitres denses, clairs et richement illustrés retracent les principaux aspects politiques, diplomatiques économiques, sociaux, culturels et religieux de l'histoire mondiale, comblant une lacune de la production historique française. Chacun est complété par de courts exercices, des biographies, un point historiographique et une bibliographie succincte.
    S'y ajoutent trois dossiers thématiques, un glossaire, une chronologie. Cet ouvrage est donc à la fois une référence et un atout maître pour tous ceux qui se destinent aux études en histoire.

  • Un ouvrage d'une conception originale, qui se situe entre le lexique (trop bref) et l'encyclopédie (trop lourde), et qui est particulièrement adaptée aux étudiants des classes préparatoires et de licence : après une introduction générale, il propose 100 notions essentielles regroupées en 7 parties : Politique, Vie internationale, Institutions, Économie, Société, Religion, Culture.
    100 notions nécessaires et suffisantes pour faire le tour de l'histoire moderne.

empty