Cinq Continents

  • Cet ouvrage permet de présenter la totalité des dessins autographes de l'artiste conservées au département des Arts graphiques du musée du Louvre.

    La collection des dessins de Laurent de La Hyre (1606-1656) comprend douze feuilles consacrées, à l'exception de deux, à des sujets religieux, une série de dix-neuf dessins relatifs à l'histoire de Saint-Etienne, préparatoires à la sculpture de la chaire de l'église Saint-Étienne du Mont à Paris et aux tapisseries qui devaient orner la nef de la même église. S'y ajoutent dix-sept esquisses à l'huile sur toile, peintes en grisaille, représentant le prophète Elie, le Christ, Saint Pierre et quinze fondateurs d'ordres religieux, entrées dans les collections nationales à la Révolution et préparatoires à la décoration du réfectoire du couvent des Minimes de la Place royale, également à Paris.
    Cet ensemble nous permet de voir comment l'artiste, qui n'est jamais allé en Italie, a pu s'enrichir des leçons du Maniérisme, et notamment de l'École de Fontainebleau, de l'Antiquité et des Maîtres de la Renaissance et du Baroque italien et flamand connus à travers la gravure. Il permet également de découvrir un artiste observateur, sensible d'une nature à la fois sauvage et civilisée et disciple de Girard Desargues (1591-1661), fondateur de la géométrie projective. Toutes ces composantes misées au service d'une foi catholique, riche et profonde, amènent La Hyre à créer un style personnel et classique, fait d'équilibre entre les lignes et les couleurs et de clarté.

  • Siennois, à peine plus jeune que Raphaël, Beccafumi a été dès l'enfance enclin au dessin. Un artiste qui l'a bien connu, Giorgio Vasari, a rapporté l'histoire, banale et extraordinaire, de ce jeune pâtre qui dessinait sur les pierres et sur le sable en gardant ses brebis. Qui, envoyé bien vite en formation chez un peintre médiocre, dessina d'après les dessins des meilleurs maîtres et d'après les tableaux de Pietro Perugino. Qui, pendant quelques temps, à Rome, dessina d'après les peintures de Michel-Ange et de Raphaël et d'après les oeuvres antiques.
    Un art, dit Vasari, plus merveilleux que beau, un art où la maniera, ce dépassement par un style élevé de la simple imitation de la nature, est l'exaspération sensible d'une virilité ou d'une vénusté vues de l'intérieur.
    Son dessin règle une sorte de théâtralité de la peinture, de la xylographie, de la marqueterie de marbre monumentale. Il modèle les figures isolées comme des acteurs, esquisse les consonances de mouvement entre les protagonistes et développe l'espace comme une scène. Il cherche dans la brume de la pierre noire la mobilité de l'action et du sentiment des personnages, dans la densité du lavis leur part d'ombre souterraine ou d'éclat divin, dans des réseaux de hachures croisées, plats et presque abstraits, l'apparition de leur image spirituelle.

  • Toussaint Dubreuil Dominique Cordellier Ce livre, le premier consacré à ce
    peintre, présente cinquante de ses dessins qui sont parmi le plus beaux et les
    plus méconnus de l'art français. Peintre du roi sous Henri IV, merveilleux
    luthiste, passionné d'équitation comme on peut l'être quand on est l'enfant
    d'un sellier, capable de jouter à la lance aussi bien qu'un fils de famille,
    Toussaint Dubreuil semble avoir eu dans sa vie ces nobles manières qui donnent
    de l'assurance au bonheur. Son art doit être lu à la lumière de cette maîtrise
    du corps qui fait de la vie sociale un engagement physique et de cette
    virtuosité musicale qui, en accompagnant le chant, conduit à la poésie. Ses
    contemporains, qui l'appréciaient, parlent de ses « beaux tableaux » ; ils
    l'estimaient « singulier en son art ». Ceux qui redoutaient son talent
    soulignaient son ambition « d'invanter et peindre ansamble » comme l'avait fait
    Primatice à Fontainebleau. Ils l'ont vu disparaître jeune, en 1602, âgé de 41
    ou de 44 ans, laissant derrière lui l'image d'un peintre «exceptionnellement
    intelligent et savant notamment quant au dessin et aux nus ». En vingt ans, il
    avait fait siennes les meilleures expériences des artistes maniéristes actifs
    en Italie (Michel-Ange, Tibaldi, Passerotti) ou en France (Primatice, Niccolò
    dell'Abate, Antoine Caron) et, non content d'être leur brillant héritier, il
    s'était imposé, avant Martin Fréminet et Ambroise Dubois, comme le maître
    incontesté de la seconde école de Fontainebleau. A la fin de sa brève carrière,
    sans doute informé de la réforme artistique conduite par les Carrache à
    Bologne, il a su trouver une expression nouvelle, claire et éloquente, qui
    ouvrait la voie au classicisme français de La Hyre, Vouet et Poussin. Dominique
    Cordellier est conservateur en chef au département des Arts graphiques du musée
    du Louvre. Dans la présente collection, on lui doit les volumes consacrés à
    Polidoro da Caravaggio (Louvre, 2007) et à Domenico Beccafumi (2009). Cabinet
    des dessins 21 x 21 cm, 84 p. 50 ill. en couleurs broché avec rabats ISBN 978-
    88-7439-552-1 ? 20,00 coédition avec le musée du Louvre (05 mai 2010)
    Exposition Musée du Louvre, Paris du 25 mars au 21 juin 2010 Points forts
    RAYON : HISTOIRE DE L'ART 1. Premier catalogue de l'exposition consacrée à
    Toussaint Dubreuil, maître de la seconde école de Fontainebleau, présente
    cinquante de ses dessins parmi les plus beaux de l'art français. 2. Toussaint
    Dubreuil est un artiste de la seconde Renaissance, qui a travaillé pour Henri
    IV dont on célèbre cette année le 400e anniversaire de la mort avec des
    expositions au Musée national du château à Pau et aussi à Fontainebleau. 3.
    Grand intérêt pour les historiens d'art, les artistes, les étudiants, les
    spécialistes du dessin. 4. De la série « Cabinet des dessins », coédition avec
    le musée du Louvre à l'occasion d'une exposition. Cette série permet de révéler
    l'extraordinaire patrimoine de dessins anciens du musée du Louvre. Déjà parus
    BACCIO BANDINELLI ISBN 978-88-7439-453-1 DOMENICO BECCAFUMI ISBN 978-88-7439-
    527-9 COROT ISBN 978-88-7439-424-1 PIERRE MIGNARD ISBN 978-88-7439-428-
    9 POLIDORO DA CARAVAGGIO ISBN 978-88-7439-427-2

  • Luca Cambiaso Federica Mancini Connu du grand public pour sa façon
    stéréométrique de schématiser la figure humaine, Luca Cambiaso est en fait un
    artiste aux multiples facettes. Célèbre de son vivant pour ses décors peints
    dans les somptueux palais génois et pour son imagination inépuisable qui le
    poussait à travailler et retravailler sur papier toutes ces idées, Luca
    Cambiaso (Moneglia [Gênes] 1527 - El Escorial, 1585) est un artiste aux
    multiples facettes, dont la renommée a été liée à la vaste quantité de dessins
    conservée dans la plupart des collections publiques internationales. Le
    département des Arts graphiques du musée du Louvre possède une trentaine de
    dessins originaux parmi les plus beaux et significatifs de son corpus
    graphique, réalisés tout au long de sa carrière, des années de jeunesse auprès
    de son père Giovanni jusqu'aux années avant son départ pour l'Espagne, en 1583.
    Fin dessinateur à la plume, séduisant dans ses compositions, Cambiaso dévoile,
    à travers une ligne mouvementée et des volumes élaborés, l'influence de Michel
    Ange et Perino del Vaga dans les premières feuilles de sa formation pour
    parvenir, par la suite, à une manière plus synthétique voire géométrique dans
    les esquisses de la figure humaine. L'oeuvre graphique de Luca Cambiaso a
    intéressé les plus grands collectionneurs, en dépassant les frontières de
    l'Italie : en France, l'intérêt pour l'artiste avait déjà saisi le Roi Louis
    XIV et le banquier Everhard Jabach, Pierre-Jean Mariette, Saint-Morys et le
    Comte. Federica Mancini est chargée d'expositions au département des Arts
    graphiques du musée du Louvre. Cabinet des dessins 21 x 21 cm, 84 p. 50 ill. en
    couleurs broché avec rabats ISBN 978-88-7439-553-8 ? 20,00 coédition avec le
    musée du Louvre (1 juillet 2010) Exposition Musée du Louvre, Paris du 7 juillet
    au 11 octobre 2010 Points forts RAYON : HISTOIRE DE L'ART 1. Un choix très
    divers des dessins permet d'évoquer pour la première fois au Louvre l'art de ce
    grand innovateur génois du XVIe siècle. 2. Le Cabinet des dessins du musée du
    Louvre possèdent environ deux cents feuilles de son école, dont on publie à
    cette occasion une vingtaine de dessins parmi les plus intéressants et
    complexes avec des nouvelles propositions d'attribution. 3. Grand intérêt pour
    les historiens d'art, les artistes, les étudiants, les spécialistes du dessin.
    hÑ > & 7 O u v Ú Û å é ê hÑ hÑ . De la série « Cabinet des dessins », coédition
    avec le musée du Louvre à l'occasion d'une exposition. Cette série permet de
    révéler l'extraordinaire patrimoine de dessins anciens du musée du Louvre. Déjà
    parus BACCIO BANDINELLI ISBN 978-88-7439-453-1 DOMENICO BECCAFUMI ISBN 978-88-
    7439-527-9 PIERRE MIGNARD ISBN 978-88-7439-428-9 POLIDORO DA CARAVAGGIO ISBN
    978-88-7439-427-2 TOUSSAINT DUBREUIL ISBN 978-88-7439-552-1

empty