L'harmattan

  • Comment les partis politiques se saisissent-ils des questions européennes ? Voici étudiée l'adaptation et les stratégies des pays européens au développement de l'U.E. Les idées d'une "européanisation" croissante et d'une montée de l'euroscepticisme sont remises en cause. Comment les partis dominants développent-ils des stratégies pour éviter le conflit sur l'intégration européenne ? Maintenir des lignes politiques floues et nationaliser cet enjeu permet aux partis d'agir librement au niveau européen, tout en évitant une politisation de l'U.E; on interdit aux citoyens ordinaires d'accroitre leur connaissance de l'UE par la critique et le débat public

  • Plus d'un demi-siècle après sa création, l'Europe, censée se construire sur de valeurs de démocratie, de transparence et de liberté, reste une expérience inachevée faute d'un projet politique partagé. L'abstention aux élections le montre : l'identité européenne reste indéfinie et la plupart des citoyens ne se reconnaissent pas dans cette construction. La bonne gouvernance est un leurre : la construction européenne a perdu ses valeurs fondatrices et, par là sa crédibilité. Il reste à réinventer les contours d'une Europe tournée vers l'intérêt général.

  • "Le nazisme et ses horreurs sont-ils la vraie raison de la présence persistante, dans la mémoire collective française, de la germanophobie, ce sentiment de rejet anti-germanique ? Quelles sont les raisons profondes de la renaissance, ces dernières années et en dépit du processus de construction européenne, d'un ressentiment anti-allemand, partagé par des secteurs de plus en plus larges de la société française ? Pourquoi une partie de la gauche radicale est-elle devenue germanophobe ? C'est à ce questionnement que ce livre, écrit par un philosophe franco-allemand, tente de trouver une réponse."

  • "Le 29 mars 2017, Theresa May, Premier ministre britannique, vient de déclencher l'article 50 du traité de Lisbonne, neuf mois après la décision par référendum du peuple britannique de voter pour le Brexit. - L'Europe est à un tournant de son histoire, et les déclarations du couple franco-allemand formé par Angela Merkel et François Hollande au lendemain du 23 juin 2016 sont le signe d'une grave prise de conscience. Comme lors de chaque séparation, on peut s'interroger sur l'échec de cette relation. Le couple était-il bien assorti ? Le naufrage était-il vraiment inéluctable ? - Depuis 1973 il est indéniable que deux visions de l'Europe se sont affrontées..."

  • "Face à la montée des populismes et du nationalisme, l'Europe se découvre mortelle. Cet essai revient sur le parcours de vie de la génération Erasmus qui, dans ce contexte, a le choix de rebâtir le projet européen ou de le laisser périr. L'auteur examine les enthousiasmes et déceptions de cette génération pour ne garder que ce qui peut sauver l'Europe : l'identité européenne, un projet d'excellence écologique et un nouveau progressisme. Ce livre inspirera ceux qui veulent nourrir ce projet d'avenir et prononcer un fier : « Nous, Européens »."

  • "La création, dans le cadre de l'Union Européenne, d'une politique étrangère et d'une politique de défense communes aurait pu donner à l'Europe une position à la hauteur de celle qu'a occupée la France jusqu'au désastre de mai 1940. Tel n'a pas été le cas. Les deux guerres mondiales ont abouti à cette aberration : une population de 500 millions d'habitants, unie par une histoire et une culture communes, dont la défense repose, en dernier ressort, sur des décisions étrangères. Cet ouvrage examine les raisons de cet échec et définit une méthode pour parvenir concrètement à une véritable « Europe de la défense », une « Europe-Puissance » capable de tenir son rang dans le monde."

  • "Des noyades en cascade aux refoulements des migrants et réfugiés tentant d'atteindre les rivages de l'Europe, en passant par le développement des formes d'asile au rabais, cet ouvrage expose de manière circonstanciée les drames humanitaires symptomatiques de la politique migratoire de l'Union européenne en mer Méditerranée. En vue de combler le vide de mémoire relatif à la question migratoire en Europe, il rappelle que la migration n'est pas une exceptionnalité africaine, du Proche et du Moyen-Orient. Le processus de construction de la politique migratoire de l'UE est retracé afin de montrer comment celle-ci, caractérisée par une philosophie défensive, a contribué à l'instauration et à l'accélération d'une immigration irrégulière. Cet ouvrage analyse également les préjugés et les discours stéréotypés qui participent de la fabrique de la peur de l'immigration. La politique migratoire de l'UE n'a pas réussi le test de l'universalité des droits de l'homme."

  • "Comment anticiper et façonner l'avenir ? À quelle évolution du monde peut-on s'attendre et quelle est la place de l'Europe à l'horizon 2050 ? Quels sont les grands défis de la transition énergétique, de la lutte contre les changements climatiques et du Pacte vert ? Quel enchevêtrement existe entre l'homme et la technologie, entre la société et la science, entre le coeur et la raison ? Avec enthousiasme et idéalisme, mais aussi avec clairvoyance et réalisme, l'auteur montre que l'Europe peut être un phare pour le monde. Elle allie le progrès socio-économique et la protection de la planète, la précaution et l'innovation, l'imagination et la planification, l'amour de la lettre et la force du chiffre. Europe en avant !"

  • L'Europe héberge des nombreux acteurs qui cohabitent sur son territoire. Qu'il s'agisse d'individus, d'entreprises ou d'Etats, chacun développe des stratégies d'actions adaptées à ses ambitions. Cet ouvrage propose des éclairages sur ces acteurs avec des réticulaires partant de comportements individuels pour analyser les enjeux des territoires à l'échelle mondiale, en passant par des analyses relatives aux Etats. Il s'agit d'analyses sélectionnées pour leur capacité à proposer à l'Europe des actions à mener pour son développement futur.

  • L'économie française va mal et le moral des populations est au plus bas. Le malaise est devenu international. Comment en est-on arrivé là ? Dans cet ouvrage, un large panorama économico-politique de la France contemporaine dans son environnement mondial sert de cadre à l'analyse. Il revient donc sur les causes de l'asthénie française, et est rédigé à l'attention de tout lecteur et électeur curieux d'esprit et intéressé par la vie économique et politique.

  • Expérimenté avec succès par les anciens Etats membres de l'UE, un modèle de développement local, sous la forme du programme LEADER (Liaison Entre Actions de Développement de l'Economie Rurale), a été proposé aux nouveaux Etat membres d'Europe centrale, au lendemain de leur adhésion. Les mécanismes et les modalités pratiques du processus de transfert de ce modèle européen, ainsi que leurs effets sur les systèmes politiques des nouveaux Etats membres sont au coeur de cet ouvrage.

  • L'Europe et l'Union européenne ne sont pas faciles à appréhender, à analyser ni à aimer. L'Europe à contre-pied, c'est éviter les idées reçues... C'est faire d'un carnet de voyage de ville en ville, la radioscopie d'un géant aux pieds d'argile et retrouver ce qui est caché sous le tapis, comme ce qui est recouvert par l'immédiate actualité. Il ne faut pas désespérer de cette Europe. L'expliquer avec liberté peut la rendre plus proche et nous faire réagir en tant que citoyen européen.

  • Le marché est aujourd'hui présenté comme la pierre angulaire de la construction européenne et de l'émergence d'une identité commune. Pourtant, rien n'est dit sur sa possible contribution à un tel processus. La dramatique situation économique de la Grèce, de l'Espagne ou du Portugal semblerait davantage annoncer l'éclatement de l'Europe sous l'action des mécanismes de marché. Dans quelle mesure les marchés peuvent-ils, seuls, fonder une nation et créer une identité commune ? Y parviennent-ils aujourd'hui ?

  • "La majorité des États européens fait aujourd'hui partie d'un projet politique commun. Pourtant, l'Union Européenne n'a pas réussi à créer l'empathie nécessaire à l'unité des sujets - individuels et collectifs - ainsi qu'à la légitimité de la construction politique. Dans cette étude, l'européanité, la vision européenne du monde sera questionnée au-delà de l'approche de la politologie qui tend à se focaliser sur le mode de fonctionnement de l'Union Européenne. Plus que le comment de l'Union Européenne, il s'agit de comprendre le sens de l'Europe ainsi que sa capacité ou non à rassembler les Européens en vue d'un devenir commun."

  • Depuis 2015, la Pologne est gouvernée par les conservateurs et ultra catholiques. Depuis, c'est un parti perverti, le démantèlement de l'Etat de droit et la haine. La Pologne s'est coupée de l'UE en retournant aux valeurs obscurantistes d'une hiérarchie catholique arrogante et réactionnaire : à l'inverse du pape, le pays refuse d'accueillir les réfugiés politiques, pour préserver la pureté. Malgré sa croissance économique, la Pologne souffre d'un déficit social. Kaczynski a su l'exploiter. Il a paralysé le Tribunal constitutionnel, assujettit le pouvoir judiciaire et les médias pour réécrire l'histoire.

  • "Orban, Salvini, Le Pen. Voici les nouveaux visages de l Europe. Partout les populistes progressent. Pourquoi ? L Europe de la paix perd du sens. La génération actuelle vit dans l insécurité sociale, économique et écologique, dans une Europe trop peu démocratique et impuissante face aux enjeux contemporains. Les citoyen(n)es cherchent un nouveau souffle et croient trouver la solution dans les discours souverainistes. Doit-on s y résigner ? Le souverainisme est-il la seule alternative au libéralisme économique ? Ce livre propose une vision plus enthousiasmante de notre avenir, il déconstruit les arguments souverainistes et expose les outils nécessaires pour faire vivre une troisième offre politique, une voie européenne du progrès, du progrès social, écologique et démocratique."

  • "Qu'avons-nous fait de l'Europe ? Comment a-t-on pu dévoyer cette belle idée en un bouc émissaire pour tous les malheurs du monde ? Il y a des choses qui ne fonctionnent plus en Europe. Sans langue de bois, l'auteur s'empare de ces sujets et y apporte des réponses concrètes et pragmatiques. Il propose un projet de civilisation européenne dans une Union à visée fédéraliste qui sache respecter la richesse des nations. Aux populismes et replis sur soi, il a voulu répondre par le rassemblement des peuples d'Europe autour d'une Union réelle et forte."

  • "Vu les échecs à obtenir de l'Union européenne une solidarité intergouvernementale, d'autres priorités citoyennes apparaissent. Face à l'imbroglio institutionnel créé par nos dirigeants, leur inaction, l'absence de souveraineté européenne et la menace de la Chine, remettre de l'ordre démocratique dans l'UE est une priorité. Il s'agit de refonder l'Europe comme un authentique Etat de droit. Le Charte des droits fondamentaux de l'UE donne de nombreux arguments en faveur d'un changement de structure du pouvoir. En réponse aux Gilets jaunes en colère devant le Parlement européen, la société civile européenne peut et doit étoffer ses revendications de projets de réforme. Elle peut réaliser son propre projet de Constitution d'un Etat de droit européen : les Etats-Unis d'Europe."

  • "La crise de l'Union européenne a atteint un point de non-retour. Désillusion politique à l'égard du projet communautaire, appel à une reconquête de souveraineté nationale, sinon séparatisme, sont autant de symptômes politiques qui entretiennent un lien étroit avec l'échec socio-économique de l'intégration européenne. L'asymétrie entre le centre et les périphéries de l'UE pose la question de « l'intégration différenciée », de ses formes, de ses risques. Cet ouvrage éclaire les enjeux de cette Europe différenciée et en fournit une perspective historique. Il invite à réfléchir à des politiques alternatives et vise des relations Centre-périphéries plus égalitaires, polycentriques et respectueuses des droits sociaux et environnementaux."

  • "La chute du Mur de Berlin, en 1989, a ouvert un vaste espace de migration en Europe et réveillé l'idéal européen des peuples unis. Les Roms, dont les traditions séculières inquiétaient les régimes autoritaires, se sont présentés comme un nouveau défi posé à l'Union européenne en construction. Trente ans plus tard, l'hostilité envers la communauté est croissante. Cette stigmatisation signe l'échec de l'idéal européen. Dès lors, une politique volontaire européenne d'intégration apparaît nécessaire. L'insuffisance du cadre national à intégrer la communauté Rom confirme qu'il s'agit d'une question paneuropéenne."

  • "Jean-Paul II disparu en 2005, l'Église polonaise se heurte aux bouleversements liés à l'entrée forcée dans la modernité. L'adhésion du pays à l'Union européenne et son ouverture sur le monde ont changé la donne. Toutefois, elle continue de se comporter comme l'Église du triomphe (sur le communisme), habituée à être obéie sans restriction. Pourtant, la pratique des fidèles chute et l'Église subit de plein fouet la remise en cause de son autorité. Depuis l'arrivée au pouvoir en 2015 de Jaroslaw Kaczynski, elle fait corps avec les idées nationalistes et autoritaires de celui-ci. Sans leadership, peu encline à faire de la place aux fidèles, elle fait figure d'un corps malade dans une société dont elle fut, il y a peu, le fleuron. - - "

  • "Cet ouvrage propose une vision européenne différente à travers une démarche « plurielle », qui relate l'histoire de l'Europe, explique son organisation et lance des débats porteurs de questionnements et de solutions. Ce redressement de situation s'avère très complexe car l'UE a été mal préparée avec une absence d'anticipation des problèmes qu'elle pouvait générer."

  • Cet essai met en perspective le projet européen à la lumière de son histoire. Il aborde notamment : le mythe grec de la princesse Europe ; le grand dessein européen de Sully et Henri IV ; ce que Victor Hugo imaginait pour les Etats-Unis d'Europe ; tout ce qui s'est déroulé depuis la déclaration Schuman du 9 mai 1950 jusqu'au Brexit. Dans une dernière partie sont abordées les problématiques actuelles de l'Europe : ce qu'elle nous apporte et ce qu'elle nous coûte, la place du couple franco-allemand, la question de l'immigration, et pourquoi l'Europe peut être notre avenir.

  • "Un an avant les élections au parlement européen en mai 2019, les auteurs nous donnent à découvrir leur vision de l'Europe. Ils sont ancien président du CESE (Comité économique et social européen) et président de l'ONG internationale « ONG CNRJ » (Organisation Non Gouvernementale des Cercles Nationaux de Réflexion sur la Jeunesse). Au travers d'une dizaine de questions, ils conversent, divergent, se retrouvent et nous offrent une démocratisation du discours qui ne fait pas l'économie de la réflexion. Il s'agit d'aller plus loin sur ce qu'est Europe d aujourd hui."

empty