Memoire De La Drome

  • L'ouvrage décrit deux situations hivernales extrêmes et exceptionnelles qui se sont produites dans la Drôme : - 1956 : après deux mois très doux, une extraordinaire vague de froid fait irruption, le 1er février 1956, la chute de la température est spectaculaire. Le mistral déchaîné rend le froid insoutenable, qui durera pendant les 29 jours de ce mois de février. Plus terrible que février 1954, très médiatisé avec l'appel de l'abbé Pierre, février 1956 est le mois le plus froid du XXe siècle. il laisse un bilan humain et économique catastrophique. - 1970 : les 26, 27 et 29 décembre 1970, en pleine trêve des confiseurs, la vallée du Rhône subit trois énormes chutes de neige, la couche dépasse un mètre et forme "la marée blanche". La Drôme offre alors le spectacle d'une société moderne paralysée par la neige et le froid, situation catastrophique qui dure jusqu'à la mi-janvier 1971. Résultat de nombreuses années de recherche, cet ouvrage fournit une analyse précise et rigoureuse, une description fouillée des événements. Il s'appuie sur de nombreux témoignages et présente de nombreuses illustrations en N/B et en couleurs.

  • Ce livre ce propose d'explorer l'évolution des mobilités et modes de transports et de communications dans la Drôme sur la longue durée...
    Des sentiers aux premières routes préhistoriques, de l'époque Romaine à nos jours. Sur la route dans les airs et sur l'eau, l'auteur, Philippe Bouchardeau, traite dans un style abordable par tous, l'ensemble des sujets liés aux déplacementx et aux communications des hommes, l'évolution des technologies et des pratiques.
    Ouvrage en quadrichromie, richement illustré comprenant plus de 300 documents iconographiques issus en grande partie du fonds documentaire de Mémoire de la Drôme, un livre à la couverture semi-rigide, au format 21 x 29,7 cm, de 180 pages.

  • Jean-Noël Couriol et Lucien Dupuis vous convient à un voyage le long du Rhône, le fleuve-dieu, de Saint-Rambert d'Albon au Nord à Pierrelatte au Sud en passant par Romans, Valence et Montélimar. Cette décize, comme disaient autrefois les mariniers, est l'occasion de visiter la rive drômoise du fleuve.?C'est une succession de défilés où s'accroche un vignoble réputé, et de plaines opulentes où les lotissements et les zones industrielles grignotent lentement les labours.
    Depuis l'antiquité, la voie rhodanienne est l'une des grandes routes de l'Europe : des éléphants d'Hannibal aux cyclotouristes de la Viarhôna, c'est l'itinéraire obligatoire vers le Midi, ses mirages et ses enchantements.? Une connaissance intime des paysages et des hommes qui les peuplent permet aux deux compères de rencontrer le génie du lieu, qui habite un château, une église, mais aussi bien une grotte, une source et pourquoi pas, une centrale nucléaire.

  • Les grands travaux, les mouvements sociaux, les manifestations sportives et culturelles, les loisirs, le tourisme, des fait divers... des grandes villes et des petites communes drômoises.
    Le reflet de l'après-guerre, une radiographie du vécu des Drômois ainsi qu'un formidable témoignage de la vie de nos parents et de nos grands-parents.

  • Ce livre de 300 pages est illustre´ de 200 photos (issues en grande partie du fonds documentaire de Me´moire de la Dro^me), cartes, croquis permettant de mieux appre´hender ce qu'ont subi les Dro^mois pendant plus de quatre ans et comment ils ont re´agi face a` cette situation d'oppression permanente.
    Son format 21 x 29,7, une couverture cartonne´e, un papier assurant une grande qualite´ des illustrations font que SUBIR... MAIS LUTTER sera un ve´ritable album sur les Dro^mois et les Dro^moises pendant la Seconde Guerre mondiale.

    UN TRAVAIL D'E´QUIPE Les auteurs travaillent depuis une quinzaine d'anne´es sur l'histoire de la Dro^me pendant la Seconde Guerre mondiale (DVD-Rom sur La Re´sistance dans la Dro^me-Le Vercors. Site internet : museedelaresistanceenligne.org). Ils ont re´dige´ de nombreux articles sur le sujet. L'e´quipe est constitue´e d'Alain Coustaury et Danielle Bertrand, agre´ge´s de ge´ographie et d'histoire, de Pierre Balliot, colonel en retraite, de Jean Sauvageon, de Claude et Michel Seyve, enseignants retraite´s, auteurs de nombreux livres sur l'histoire dro^moise de l'Ancien Re´gime a` nos jours. L'ouvrage est pre´face´ par Gilles Vergnon, agre´ge´ d'histoire, mai^tre de confe´rences a` l'IEP de Lyon.

    UNE PREMIE`RE.
    Pour la premie`re fois, un ouvrage couvre l'ensemble de l'histoire de la Dro^me pendant la Seconde Guerre mondiale et l'imme´diate apre`s-guerre. SUBIR... MAIS LUTTER aborde la vie des Dro^moises et des Dro^mois, les difficulte´s auxquels ils sont confronte´s, le grand nombre des prisonniers interne´s en Allemagne, l'accueil des re´fugie´s de la zone occupe´e, les camps ouverts pour les e´trangers et les opposants au re´gime de Vichy, les rafles des Juifs... La Dro^me, cas particulier, envahie deux fois par l'Allemagne, occupe´e par les Italiens, fut une grande terre de Re´sistance, libe´re´e relativement to^t, le 1er septembre 1944.
    Tous les aspects des luttes, y compris celles des Allie´s lors de la bataille de Monte´limar, y sont e´voque´s. Les conse´quences de la guerre, au dela` du 8 mai 1945, sont e´galement approche´es, notamment la me´moire et ses enjeux.

  • Albert Fié a 20 ans en 1943. Il est donc concerné par la réquisition pour le Service du Travail Obligatoire (STO) en Allemagne. Devenu d'abord bucheron-réfractaire ayant des contacts étroits avec la Résistance de la région de Crest dans la Drôme. Il participe au réseau Buckmaster dès janvier 1943. Le 6 juin 1944, il rejoint, avec beaucoup d'autres jeunes, la compagnie de Résistants constituée par Paul Pons, « le vieux ». Ce chef de compagnie en fait rapidement son secrétaire qui note, mais surtout qui enregistre dans sa mémoire, tous les épisodes de cette vie d'insurgés, de « terroristes », de maquisards. Albert Fié participe aux combats de la région, est blessé à deux reprises, le 6 juin et le 21 août 1944.
    Après la guerre, avec son talent de dessinateur, il nous restitue ses réflexions, ces moments de vie sous forme de centaines de planches, de dessins, de caricatures. Ce sont plus de 130 dessins légendés par l'auteur qui ont été sélectionnés, non sans difficulté, dans cette oeuvre inédite et exceptionnelle. Une façon originale de conter ces mois d'insurrection contre les occupants nazis et leurs valets du gouvernement de Vichy !
    Préface d'Olivier Vallade historien ingénieur au CNRS, introduction de Jean Sauvageon historien. Quelques pages rappellent les grands événements de la Seconde Guerre Mondiale par Alain Coustaury historien.
    Ouvrage en quadrichromie, richement illustré, un livre à la couverture à rabats semi-rigide, au format 21 x 29,7 cm, de plus de 150 pages.

  • Un très beau livre de Jean Noël Couriol, photographies d'André Fiore, images anciennes issues du fonds documentaire de Mémoire de la Drôme, 132 pages en quadrichromie enrichies d'environ 200 documents iconographiques, format 20x20. De l'antiquité à nos jours, vous découvrirez la très belle histoire du vignoble et des vins dans la Drôme.

  • Ce livre de Pierre Vallier journaliste et écrivain Drômois, réunit 70 chroniques récentes parues dans le Dauphiné Libéré.
    René Char, Albert Camus de passage dans la Drôme y côtoient Wilfrid Piollet danseuse étoile de l'opéra de Paris, née dans le nord de notre département et bien d'autres personnalités telles que Michel Rocard, Maurice Pic... Sans oublier de nombreux points de vue et témoignages sensibles sur notre région et sur le temps qui passe.
    Un ouvrage agrémenté de superbes photographies, dessins et peintures issus pour beaucoup du fonds documentaire de Mémoire de la Drôme.
    De nombreux artistes ont participé à l'enrichissement de l'ouvrage, dont Louis Monier, un des plus grand portraitiste français.
    Un très beau livre de 152 pages en quadrichromie avec couverture à rabats.

  • La visite du palais idéal du facteur Cheval s'impose. Ancien journaliste, Claude Didier, par le fruit de ses recherches, nous apporte ici un éclairage inédit sur ce qu'ont pu être les sources d'inspiration du facteur Cheval.
    Un livre qui permet de mieux appréhender tous les messages que nous a laissés Joseph-Ferdinand Cheval.

  • Cet ouvrage d'Alain Balsan, de 160 pages en quadrichromie est illustré de plus de 260 documents iconographiques issus pour beaucoup du fonds documentaire de Mémoire de la Drôme. Après "Valence 2000 ans d'histoire" l'auteur poursuit ses recherches sur sa ville natale, au fil d'une quarantaine de rubriques thématiques liées à l'histoire de la cité. A coté des événements religieux, politiques, militaires et autres qui ont forgé l'histoire de la cité durant vingt siècles, les noms de fonctions ou les institutions disparues sortent de l'oubli grâce à de simples plaques émaillées... Un très beau livre à découvrir..

  • Inauguré en 1905, ce parc public situé au coeur de Valence est présenté ici au travers de plus de 300 documents (photographies, gravures, plans et autres) issus pour beaucoup du fonds iconographique de Mémoire de la Drôme.

    L'auteur nous raconte l'histoire de ce lieu, l'intervention des architectes paysagistes qui ont contribué à sa réalisation, les oeuvres d'art que l'on peut y découvrir et nous convie à une promenade littéraire avec les écrivains qui ont écrit sur celui-ci.
    Une des grandes pages de l'histoire de Valence à découvrir.

  • "Il était une fois Châteauvert..." un très bel ouvrage écrit par un groupe d'habitants de ce quartier de Valence, animation et coordination éditoriale : Christine Mas administratrice de Mémoire de la Drôme. Ce livre constitue une rétrospective d'une centaine d'années sur ce quartier atypique aujourd'hui résidentiel qui a vu naître dans les années d'avant guerre plusieurs entreprises aujourd'hui mondialement connues. Un livre de 127 pages en quadrichromie, enrichi de plus de 330 documents iconographiques, format 21x29,7. En vente su

  • Créé en 1773, le Champ de Mars est un lieu public privilégié de promenade, de contemplation, de rencontres, de rassemblements, de divertissements, de fêtes, d'expositions et autre événements qui ont constitué une grande part de l'histoire de Valence. De cette terrasse s'apprécie le mieux le panorama réputé sur Crussol.

    Du temps de la Révolution, les gardes républicains s'y rassemblaient, le jeune Bonaparte parmi eux, ainsi que le général valentinois Championnet dont la statue trône sur la place qui porte son nom. Ce site est devenu la vitrine de Valence par les nombreuses expositions qu'il a accueillies, les manifestations culturelles, sportives et autres.

    Fortement imprégné par les dessins « amouristiques » de Peynet, qui lui procurent une renommée mondiale, le « Kiosque des amoureux de Peynet » est devenu un monument historique. L'espace autour de ce nouveau temple de l'amour, porte le nom de Jacques Pic, qui a élevé la cuisine au rang des beaux-arts et contribue lui aussi, au renom de Valence.
    Splendidement aménagé en esplanade jardin, en 2000, avec ses tapis verts et ses fontaines, le Champ de Mars supporte bien sa transformation en champ d'amour.

  • C'est l'ouvrage de la mémoire de Montmeyranais, des précieux témoignages de leur vie quotidienne et d'événements exceptionnels, heureux ou non : l'arrivée de l'eau, de l'électricité, du tram, les années douloureuses des deux guerres, l'hiver 70-71, les fêtes au village... Les anciens qui ont participé à ce livre ont souhaité transmettre aux jeunes générations ce que fut le village et ses habitants, son évolution au cours du XXe siècle ; les nombreux documents iconographiques venant illustrer et enrichir les témoignages.
    Il n'y a dans ce livre aucune nostalgie d'un temps révolu ; il répond simplement à quelques interrogations, à la curiosité des Montmeyranais de "souche" ou d'adoption, de tout âge, et peut créer un lien indispensable entre les générations.

  • La matière de cet ouvrage a été glanée au coeur des mondes sportif, économique, politique et communautaire, à partir d'archives, de témoignages et du fonds photographique de Mémoire de la Drôme, complétée par les documents aimablement fournis par d'anciens sportifs et dirigeants de clubs. Supportées par des centaines de photos, les petites histoires et la grande histoire du sport valentinois vous feront aussi découvrir l'histoire de la ville et de ses équipements, de ses habitants et de leurs ambitions.
    Un ouvrage référençant des milliers de sportifs et dirigeants locaux, riche de plus de 500 photos.

  • Cet ouvrage de Bernard-Marie Despesse d'environ 140 pages en quadrichromie, est constitué de textes de l'auteur mais aussi de grands spécialistes de l'art moderne, conservateurs, historiens et journalistes mettant en valeur cette oeuvre mondialement connue de Philolaos. Le livre est enrichi de nombreuses illustrations : photographies, dessins... comme il est d'usage dans nos publications. De format 21X28 cm avec couverture à rabats, il devrait trouver bonne place dans les bibliothèques, compte tenu de la qualité d'écriture de l'auteur et de la richesse des documents iconographiques provenant en grande partie du fonds documentaire de Mémoire de la Drôme.

  • Un livre de Philippe Bouchardeau, réalisé en collaboration avec le syndicat mixte Rovaltain et une commission de suivie composée d'élus et de techniciens. Un ouvrage qui relate l'histoire et l'évolution d'un territoire traversé par le 45ème parallèle qui s'articule autour de trois pôles urbains : Romans, Valence et Tain. Une véritable réussite économique avec plus de 1800 emplois crées autour d'une gare d'interconnexion TGV/TER et d'entreprises de pointes. Une entité doté d'un projet urbain et environnemental ambitieux. Un ouvrage très riche en iconographie et documents d'archives concernant également la vie politique de la région.

empty