Orep

  • Les Vikings qui se sont installés sur le territoire de l'actuelle Normandie n'ont finalement laissé que peu de traces matérielles. Les archéologues n'ont découvert qu'une dizaine d'objets apportés par ces colons nordiques, tandis qu'aucun site révélateur d'habitat scandinave n'a été mis au jour. En revanche, leur impact culturel a sans doute été plus important, même s'ils se sont très vite fondus au sein de la population locale : en témoignent les nombreux noms de lieux d'origine scandinave qui caractérisent le paysage toponymique de la Normandie, ainsi que divers noms de famille considérés de nos jours comme typiquement normands. Tout ceci est maintenant bien connu. Il est, toutefois, un domaine qui a été rarement abordé : celui de la religion. Ces colons étaient pour l'essentiel païens. Ils sont nécessairement venus avec leur bagage culturel de mythes, de légendes, de pratiques qui leur sont propres. Malgré leur intégration à la société franque, est-il possible d'en retrouver des traces en Normandie, même infimes ?

  • Cet ouvrage, le premier en France sur un pareil sujet, aimerait faire connaître Snorri Sturluson (1178-1241), le meilleur écrivain européen du Moyen Âge, auteur de splendides sagas exemplaires, d'une parfaite présentation de la poésie scaldique, la plus savante qu'ait jamais inventée l'Occident, mais aussi d'une version de l'Edda grâce à laquelle nous connaissons la mythologie des anciens Scandinaves. Il incarne à lui seul ce que l'on appelle, faute de meilleure caractérisation, le « miracle islandais ».
    Il s'agit donc ici d'une ouverture en même temps que d'une réhabilitation car si les eddas, la poésie nordique ancienne et les sagas commencent à être connues en France, c'est bien grâce à la divulgation de ses mérites. Au demeurant, l'homme fut aussi intéressant que l'artiste et le présent livre propose aussi une présentation de sa personnalité. Le regard s'élargit aussi, un peu, pour donner une idée de la culture et de la civilisation islandaise médiévale. L'accent, finalement, est mis sur l'art de cet écrivain et de ses émules islandais, art narratif dont on n'a jamais retrouvé le secret.

  • Dictionnaire des mots issus de l'ancien scandinave dans les parlers de Normandie, des îles Anglo-Normandes et de Bretagne (du Moyen Âge à nos jours) Qui penserait aujourd'hui que des mots à l'apparence bien française tels que flotte ou duvet sont arrivés dans notre langue par l'intermédiaire des Vikings ? Sous la forme d'un dictionnaire étymologique et encyclopédique, ce livre recense et analyse des mots lexicaux d'origine scandinave attestés et employés du Moyen Âge jusqu'à nos jours, dans les anciens établissements vikings de Francie occidentale.

  • Entre la fin du viiie et le début du xie siècle, les Vikings déferlent sur l'Occident pour piller et commercer. Mais ils cherchent aussi à s'installer et fondent des États. L'Empire franc n'échappe pas à l'immense tourbillon des invasions scandinaves. Passée la période des raids, dont le souvenir sanglant nous est rapporté par les moines, les Vikings s'établissent en Francie occidentale : ils s'installent à l'embouchure de la Loire pour fonder une principauté à Nantes, qui sera éphémère, prennent le contrôle d'un territoire dans la basse vallée de la Seine qui deviendra le duché de Normandie.
    Si l'impact des Vikings sur l'Empire franc est à première vue catastrophique, les Vikings s'intègrent aussi remarquablement dans le paysage politique franc et laissent peu de traces matérielles de leur passage et de leur installation.
    Leur héritage à la société carolingienne s'avère de ce fait limité, même si l'on décèle des éléments originaux dans les pratiques maritimes. Alors que dès le xe siècle se construit une identité normande fondée sur les origines vikings du duché, la Normandie a déjà perdu ses particularités nordiques. Afin de distinguer les Normands des Francs, le mythe viking en Normandie naît donc très tôt. Mais c'est surtout à partir du xixe siècle que l'imaginaire collectif s'emparera des Vikings pour emprunter des voies idéologiques et politiques parfois douteuses.
    Afin de donner une autre image des contacts entre Francs et Vikings, de l'héritage scandinave en France, cet ouvrage collectif fait appel aux meilleurs spécialistes. Ils sont historiens, archéologues, linguistes, conservateurs du patrimoine.

empty