Panini

  • Demon slayer T.1

    Koyoharu Gotôge

    Publié sous le nom de Kimetsu No Yaiba au Japon, Demon Slayer a été lancé en février 2016 dans les pages du célèbre magazine Weekly Shonen Jump. Véritable phénomène au Japon, dans la pure tradition des shonen nekketsu, cette série aux plus de 7 millions d'exemplaires vendus dans le monde est adaptée en anime, actuellement diffusé sur Wakanim TV sous le nom Demon Slayer : Kimetsu No Yaiba. Il existe à ce jour 15 tomes au Japon, preuve s'il en faut, du succès de la série.

  • Après une nuit de combat acharné contre les avatars de la lune supérieure Hantengu, les pourfendeurs sont galvanisés par l'aurore imminente. Tanjiro, qui a localisé le corps originel, rassemble ses ultimes forces pour le rattraper et le terrasser avant qu'il ne parvienne à se réfugier dans l'ombre. Mais si les rayons du soleil sont les alliés des pourfendeurs, ils sont mortels pour Nezuko. Tanjiro hésite : doit-il abandonner sa course-poursuite pour protéger sa soeur, ou bien doit-il la sacrifier pour vaincre la lune supérieure ? Tanjiro parviendra-t-il à décapiter Hantengu ?! Qu'adviendra-t-il de Nezuko ?!

    En mai 2020, c'est dans une ambiance d'excitation générale que le célèbre Shonen Jump a publié le 205e et dernier chapitre de la série, mais sa popularité ne faiblit pas pour autant : le tirage du 21ème tome paru début juillet au Japon était de 3 millions d'exemplaires !!! En France le succès est également au rendez-vous à la sortie de chaque tome, permettant ainsi aux pourfendeurs de démons de s'installer durablement au sommet du classement de GFK.
    En partenariat avec Wakanim qui diffuse l'anime, le film très attendu Le train de l'infini sortira au cinéma le 16 octobre 2020 au Japon. Cet évènement sera relayé par d'importants dispositifs marketing et communication : la visibilité de ce titre sera à son apogée !

  • Tanjiro et Nezuko sont aux prises avec deux des «douze lunes démoniaques», le terrible bataillon d'élite aux ordres du machiavélique Kibutsuji. L'une utilise de puissantes balles qu'elle projette violemment sur ses adversaires, tandis que l'autre en dirige la trajectoire au moyen de flèches invisibles...
    La lutte est acharnée, mais avec l'aide de Tamayo et Yushiro, nos héros s'en sortent victorieux... Ils acquièrent par la même occasion de précieux renseignements qui pourraient les aider à remonter la piste de Kibutsuji !

  • Alors qu'il sort épuisé mais victorieux de son combat contre l'ogre aux tambours, Tanjiro découvre Zenitsu en train de se faire rouer de coups par le mystérieux garçon à tête de sanglier. Sans hésiter, notre héros s'élance pour porter secours à son nouvel ami.
    Mais qui est cet adversaire redoutable et que veut-il ? Et pourquoi porte-t-il deux sabres du soleil ? Tanjiro ne va pas tarder à le découvrir... Plus tard, une nouvelle mission entraîne Tanjiro et ses acolytes sur le mont Natagumo où les attend une épreuve terrifiante...

  • À peine Tanjiro et Genya croient-ils avoir vaincu la lune supérieure Hantengu que celui-ci créé un avatar encore plus puissant : Zohakuten, la personnification de la Haine. Heureusement que Mitsuri, le pilier de l'Amour, est là pour leur prêter main-forte.Pendant ce temps, la lune supérieure Gyokko s'apprête à tuer Haganezuka, qui ne peut pas interrompre son travail de polissage sous peine de ruiner à jamais un sabre précieux... Seul Tokito, le pilier de la Brume, peut encore le sauver. Alors qu'il combat, des souvenirs perdus remontent à la surface... En mai 2020, c'est dans une ambiance d'excitation générale que le célèbre Shonen Jump a publié le 205e et dernier chapitre de la série, mais sa popularité ne faiblit pas pour autant : le tirage du 21ème tome paru début juillet au Japon est de 3 millions d'exemplaires !!! En France le succès est également au rendez-vous à la sortie de chaque tome, permettant ainsi aux pourfendeurs de démons de s'installer durablement au sommet du classement de GfK.En partenariat avec Wakanim qui diffuse l'anime, la sortie du film tant attendu et prévue en cette fin d'année 2020, sera relayée par d'importants dispositifs marketing et communication, la visibilité de ce titre sera à son apogée !

  • Une série atypique, entre conte, histoire d'horreur et shonen classique. L'histoire, qui se déroule dans le dépaysant Japon du début du XXe siècle, est bien écrite et bénéficie d'un dessin original et percutant. Tanjiro, Zenitsu et Inosuke combattent une famille de démons araignées. Tanjiro et ses compagnons essaient de sauver Nezuko prise dans une toile d'araignée, mais face à des ennemis aussi puissants, Tanjiro doit faire appel à sa grande habileté et à la chance ! La bataille attire d'autres pourfendeurs de démons, mais tous ne quitteront pas le mont Natagumo !

  • Pour la première fois depuis 113 ans, un démon de la Lune supérieure a été battu. Hors de lui, Muzan convoque les autres démons de la lune supérieure afin de leur ordonner d'intensifier l'attaque contre les pourfendeurs. Lors de la bataille contre Dahi et Gyutaro, le sabre de Tanjiro a été brisé.
    Tandis qu'il est à la recherche d'un nouveau sabre, Tanjiro visite le village caché des forgerons où se trouve Haganezuka.

  • Les lunes supérieures Gyokko et Hantengu ont attaqué le village caché des forgeurs de sabres. Tandis que Tanjiro, Genya et Nezuko font face à Hantengu (qui se dédouble à chaque fois qu'on lui coupe un membre), Tokito, le pilier de la Brume, et Kanroji, le pilier de l'Amour, affrontent Gyokko et son vase tout droit sorti d'un cauchemar.
    Quatre pourfendeurs de démons, dont deux piliers, et un démon seront-ils assez forts pour vaincre deux lunes supérieures ?

    En mai 2020, c'est dans une ambiance d'excitation générale que le célèbre Shonen Jump a publié le 205e et dernier chapitre de la série, mais sa popularité ne faiblit pas pour autant : le tirage du 21ème tome paru début juillet au Japon est de 3 millions d'exemplaires !!! En France le succès est également au rendez-vous à la sortie de chaque tome, permettant ainsi aux pourfendeurs de démons de s'installer durablement au sommet du classement de GfK.
    En partenariat avec Wakanim qui diffuse l'anime, la sortie du film tant attendu et prévue en cette fin d'année 2020, sera relayée par d'importants dispositifs marketing et communication, la visibilité de ce titre sera à son apogée !

  • Même si Uzui a annoncé avec beaucoup d'assurance savoir comment porter le coup de grâce au duo de la 6e lune supérieure, le combat est loin d'être gagné.
    Daki et Gyutaro attaquent avec fureur et les pourfendeurs de démons doivent serrer les rangs.
    Uzui finira-t-il comme Rengoku, tué par une lune supérieure ?
    Quel est le traumatisme qui a poussé Daki et Gyutaro à prêter allégeance à Muzan et à renoncer à leur humanité...?

  • Lancé en février 2016 dans les pages de Weekly Shonen Jump, DEMON SLAYER (KIMETSU NO YAIBA) est un véritable phénomène d'édition, dans la pure tradition des shonen nekketsu. Cette série aux plus de 7 millions d'exemplaires au Japon est adaptée en anime. Diffusée sur Wakanim TV sous le nom de DEMON SLAYER : KIMETSU NO YAIBA, c'est actuellement la série numéro 1 en part d'audience, tant en usage payant que gratuit. À peine sortis du difficile combat contre les démons-araignées, Tanjiro et Nezuko sont de nouveau attaqués. Et cette fois, leur adversaire n'est autre qu'une jeune humaine, membre des pourfendeurs de démons. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, la virevoltante guerrière prend le dessus et fait prisonniers nos deux héros. Mais que veut-elle exactement ?

  • Tanjiro, Zenitsu, Inosuke  se sont enfin remis de leurs blessures grâce aux soins prodigués par les guérisseuses de Shinobu et l'entraînement récupérateur. Ils ont également appris la puissante technique du souffle perpétuel. Ce pouvoir leur sera d'une grande aide pour leur prochaine mission à bord du mystérieux train de l'Infini.

    Depuis ses débuts dans le Weekly Shonen Jump, Demon Slayer n'a cessé de gagner en popularité au Japon au point qu'en octobre 2019, il a détrôné One Piece, le souverain des ventes de manga depuis près de 20 ans. Porté par l'immense succès de l'anime diffusé sur Wakanim, le manga de Gotouge Koyoharu caracole dans le top des ventes de manga en France depuis sa sortie en septembre 2019.
    />

  • Après avoir fusionné avec son obi ( large ceinture traditionnelle de kimono), dans lequel elle avait transféré une partie de ses pouvoirs, Daki, la sixième lune supérieure, est plus forte que jamais. Épuisé d'avoir trop utilisé la danse du dieu du feu, Tanjiro a du mal à faire face. Nezuko et Uzui interviennent pour l'aider, mais le combat tourne d'une manière imprévue lorsque Nezuko perd le contrôle de son côté démoniaque...

    Porté par l'immense succès de l'anime, le manga Demon Slayer est devenu un véritable phénomène de société au Japon, à tel point que début février 2020, la série a occupé les 10 premières places du classement des meilleures ventes Oricon !


    La collaboration au Japon avec  le jeu mobile «  Monster Strike  » vient d'être annoncée et la suite de la première saison de l'animé, le film «  le train de l'infini  », est attendue au cinéma. En France, l'oeuvre de Gotouge Koyoharu ne cesse de gagner en popularité, le tome 1 se classe dans le top 15 hebdomadaire GfK !

  • Alma T.1

    Shinji Mito

    Dans un monde en ruine d'où l'humanité semble avoir été éradiquée, Ray cherche désespérément d'autres survivants sous le regard inquiet de son amie Trice. Lorsqu'un attaquant venu du ciel tente de tuer Ray, Trice s'interpose et révèle au grand jour un secret caché depuis quinze ans... Commence alors pour le jeune homme un long voyage, guidé par les paroles de son amie.

  • Une mystérieuse créature géante appelée Tensho, vole dans la stratosphère supérieure. On ignore d'où elle vient et ce qu'elle veut. Shinobi est une jeune fille choisie pour embarquer à bord d'un avion militaire affrété pour détruire cette « chose ». Mais Shinobi n'est pas une jeune fille comme les autres. Comme quelques rares enfants dans le monde, elle possède un pouvoir unique lui permettant de rendre et de se rendre invisible. Seul son mystérieux coéquipier est capable de la voir lorsqu'elle utilise son pouvoir...

  • L'espoir de l'humanité est entre les mains d'enfants dotés de capacités spéciales. Appelés « Fire balls », littéralement boules de feu, treize enfants sont mis au service de l'armée. Parmi eux, Shinobu a le pouvoir d'invisibilité. Avec son coéquipier Dunke, mi-homme mi-monstre, ils surmontent de nombreuses crises. Peu à peu un lien solide se crée entre les deux personnages blessés par leur anormalité. Totalement atypique, tant au niveau du graphisme que de la narration, ce shonen n'enchaîne pas uniquement les scènes d'action comme c'est souvent le cas dans cette catégorie. Si l'action est bien présente, les auteurs ont aussi conçu un univers à la fois poétique et mystérieux. Une autre particularité qui différencie ce titre de la majorité des shonen est que le protagoniste est une héroïne. Cette série a été nommée pour le prix Tezuka en 2020 dans la catégorie Grand Prix à l'instar de mangas reconnus tels Demon Slayer, Spy x Family ou encore Blue Period. À suivre absolument...

  • Sidooh T.1

    Tsutomu Takahashi

    Milieu du dix-neuvième siècle au Japon. Une femme meurt emportée par l'épidémie de choléra qui ravage le pays, elle laisse deux jeunes enfants livrés à eux-mêmes : Shotaro, 14 ans et Gentaro, 10 ans. Suivant les dernières recommandations de leur mère, ils savent que pour survivre, ils devront devenir forts car les faibles sont voués à mourir. Ils se mettent alors en quête d'un maître qui leur apprendra à manier le sabre pour devenir comme leur défunt père, un samouraï. Ces innocents orphelins sont loin de s'imaginer combien le monde qui les entoure peut-être sans pitié envers ceux qui ne savent se défendre...

    En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant. Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent.
    Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur. À travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • Le robot géant est terminé. Il n'attend plus que son réveil. Ami n'a toujours pas été identifié. Les jours se succèdent jusqu'au 31 décembre 2000. Le jour de la fin du monde...
    Les seuls à pouvoir sauver la Terre sont les « neuf amis » qui ont écrit le Cahier de Prédictions alors qu'ils étaient enfants. L'humanité connaîtra-t-elle le XXIe siècle ?

    NOTES DE L'EDITEUR Une série qui n'est plus à présenter ! Ce thriller passionnant s'est vu décerner le prix des éditions Kodansha, fait rarissime puisqu'il était publié par un autre éditeur. En France, le manga de Naoki Urasawa a reçu le prix du meilleur scénario Angoulême 2004 et a été couronné d'un Japan Expo Awards en 2008. Cette nouvelle édition bénéficie de pages couleur, d'une traduction revue et d'une fin inédite qui reprend la conclusion de l'adaptation en film de 20th Century Boys.

  • Sidooh T.2

    Tsutomu Takahashi

    Shotaro apprend qu'il va être sacrifié au cours d'un combat truqué, organisé par les « coeurs purs » dans le cadre d'un spectacle donné devant les dignitaires d'Edo. Sa seule chance de s'en sortir est de se battre. Mais en deux nuits, comment le jeune garçon pourrait-il apprendre à manier suffisamment bien le katana pour rivaliser avec un adversaire surentraîné ?

    En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant. Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent.
    Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur. À travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • Grâce à son pouvoir, Kanna gagne le respect des malfrats et des sans-abris de Shinjuku. Elle est enfin en mesure de se lancer dans le combat contre Ami et pourra ainsi venger son oncle Kenji. Mais voici qu'un homme surgit du passé pour la rencontrer. Une série qui n'est plus à présenter ! Ce thriller passionnant s'est vu décerner le prix des éditions Kodansha, fait rarissime puisqu'il était publié par un autre éditeur.
    En France, le manga de Naoki Urasawa a reçu le prix du meilleur scénario Angoulême 2004 et a été couronné d'un Japan Expo Awards en 2008. Cette nouvelle édition bénéficie de pages couleur, d'une traduction revue et d'une fin inédite qui reprend la conclusion de l'adaptation en film de 20th Century Boys.

  • Que s'est-il réellement passé au cours du nouvel an sanglant qu'a connu l'humanité ? Comme s'ils ne pouvaient échapper à leur destin, Kenji et ses compagnons ont été pris de pulsions diaboliques. Mais l'héroïsme dont ils ont fait preuve pour empêcher la destruction de la Terre est gravé à jamais dans l'esprit de Kanna. L'inébranlable détermination de Kenji est en train de changer le cours de l'histoire...
    Une série qui n'est plus à présenter ! Ce thriller passionnant s'est vu décerner le prix des éditions Kodansha, fait rarissime puisqu'il était publié par un autre éditeur. En France, le manga de Naoki Urasawa a reçu le prix du meilleur scénario Angoulême 2004 et a été couronné d'un Japan Expo Awards en 2008. Cette nouvelle édition bénéficie de pages couleur, d'une traduction revue et d'une fin inédite qui reprend la conclusion de l'adaptation en film de 20th Century Boys.

  • Sidooh T.4

    Tsutomu Takahashi

    Désormais membres du bataillon blanc de Kiyozo Asakura, Gentaro et Shotaro se rendent à Edo, où ils ont rejoint les rebelles qui veulent renverser le Bakufu. Alors qu'ils s'apprêtent à partir pour Yokohama, ils sont attaqués de nuit par des hommes du gouvernement. Un baptême du feu sanglant pour le byakurentaï !

    En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant. Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent.
    Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur. À travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • Sidooh T.3

    Tsutomu Takahashi

    Dans l'arène de la résidence des coeurs purs, Shotaro livre un combat difficile contre Asaji, un jeune prodige du combat appartenant à la terrible dorentaï. Malgré son manque d'entrainement, le jeune captif parvient à toucher son adversaire mais affamé, blessé et peu sûr de lui, le jeune garçon sent le piège se refermer. En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant.
    Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame ! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent. Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur.
    A travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • Désormais privés de la couverture de " blanchisseurs " que les rebelles de Mito leur fournissaient avant d'être exterminés par le Bakufu, Kiyozo et les autres membres du Byakurentaï sont contraints d'élaborer un nouveau plan d'attaque pour remplir la mission qui leur a été confiée : couler le " navire noir " que les Américains ont amarré dans le port de Yokohama... - " Graphisme éblouissant " - Manganews En une trentaine d'années de carrière et une quinzaine d'oeuvres, Tsutomu Takahashi s'est imposé comme l'un des grands noms du seinen au pays du Soleil Levant.

    Il a également formé Tsutomu Nihei, l'auteur de Blame ! Repéré en 1987 par la maison d'édition Kodansha, il prend son indépendance en 1989 avec Jiraishin. C'est un maître du suspense et du surnaturel. Il aime mettre en scène des anti-héros non conformistes confrontés à un destin surnaturel ou violent. Takahashi raconte dans Sidooh un pan de l'histoire du Japon : le Bakumatsu. Ce mot désigne une période mouvementée durant laquelle le Japon s'ouvrait au monde extérieur.

    A travers le périple de ses deux jeunes protagonistes, il nous conte cette histoire douloureuse qui a vu s'effondrer le shogunat, remplacé par un régime impérial moderne.

  • Complexée et timide, Tsubasa Ono rêve d'entrer dans la célèbre fanfare de son nouveau lycée pour y jouer de la trompette. Mais elle n'a jamais joué d'un instrument, et celui qu'elle a choisi n'est pas le plus facile à maîtriser. En plus, l'orchestre de son école est très réputé, seuls les meilleurs musiciens peuvent y accéder. Sa rencontre avec Daisuke Yamada, un sportif accompli et membre du club de base-ball du lycée, va être pour elle une révélation. Elle qui jusque-là avait toujours marché les yeux baissés, relève enfin la tête. Entourée d'une bande d'amis, elle est prête à relever tous les défis.Kazune Kawahara, l'auteur de Koko Debut est une mangaka reconnue par ses pairs et très appréciée des lecteurs français. Fidèle au magazine Betsu Margaret, édité par Shueisha, la plupart de ses séries sont devenues des histoires phares de la revue. Aozora Yell a rencontré un vif succès auprès des adolescents japonais qui se sont retrouvés dans les difficultés rencontrées à cet âge et abordées avec une grande finesse. Comme d'habitude les personnages sont bien construits et font preuve de beaucoup de sensibilité. Par ailleurs, le nombre de héros est l'assurance de ne pas s'ennuyer. Ce sera un plaisir d'encourager tout ce joli monde à atteindre ses objectifs !

empty