Robert Laffont

  • Sceptre royal, chaussures pointues, cigare ou guitare électrique : le pénis a souvent bénéficié des représentations les plus flatteuses, tandis que le vagin était considéré comme un cloaque obscur et impur. La découverte du sexe d'un homme peut toutefois se révéler source de bien des déconvenues... Le malentendu ne viendrait-il pas de ce que les représentants de la gent masculine ont toujours placé le centre du monde à la hauteur de cet étrange appendice, objet d'autant de tourments et de railleries que de fierté et de plaisir ?
    Pourquoi la taille de leur pénis préoccupe-t-elle à ce point les hommes ? Quels bienfaits retirent-ils de l'acte sexuel ? Quelle signification attribuer à la castration ? Pour quelle raison le marquis de Sade devait-il tricher au jeu pour entrer en érection ? À ces questions - et à bien d'autres ! -, Tom Hickman répond à l'aide de son prodigieux savoir en la matière. Histoire, religion, médecine ou littérature. Hickman nous entraîne dans un étourdissant tour du monde des civilisations, de la Grèce antique à Hollywood et de l'Angleterre victorienne à l'Empire ottoman, afin de percer " le secret le mieux gardé de l'homme ".
    Vous découvrirez ainsi, parmi bien d'autres choses, la différence (de taille) qui existe entre Ernest Hemingway et Jimi Hendrix, et ce que Charlie Chaplin appelait " la huitième merveille du monde ". Vous apprendrez que les hommes à grosses testicules sont plus infidèles, que ce sont les Japonais qui se disent les moins satisfaits de leur vie sexuelle et pourquoi, pour les Chinois, l'orgasme de la femme était essentiel en vue de procréer. Le Bidule de Dieu est un livre-miroir passionnant dans lequel, à un moment ou à un autre, tout homme se reconnaîtra - et qui fera également, à n'en pas douter, le bonheur de bien des lectrices...

  • "Le choc des civilisations, ce serait : les démocraties occidentales d'un côté, l'Islam de l'autre. Deux mondes, figés dans leurs différences historiques, culturelles, religieuses, et de ce fait voués au conflit. Face à la menace, plus de place pour le dialogue ou pour le mélange. Et pas d'autre alternative que la "fermeté". Voire la guerre. Par tous les moyens. Peut-on vraiment s'assurer, lorsque l'on raisonne ainsi, que la barbarie et la civilisation continueront de se trouver du côté que l'on croit ? S'il est impératif de défendre la démocratie, il est aussi crucial de ne pas se laisser dominer par la peur et entraîner dans des réactions abusives. Car l'Histoire nous l'enseigne : le remède peut être pire que le mal." T.T.
    Dans une réflexion qui nous fait traverser des siècles d'histoire européenne, Tzvetan Todorov éclaire les notions de barbarie et de civilisation, de culture et d'identité collective, pour interpréter les conflits qui opposent aujourd'hui les pays occidentaux et le reste du monde. Une magistrale leçon d'histoire et de politique - et une véritable "boîte à outils" pour décrypter les enjeux de notre temps.

  • La deuxième vie des femmes commence quand la première se modifie pour des raisons évidentes : physiologiques, professionnelles, économiques, affectives ou personnelles.
    Christiane Collange a voulu comprendre comment et pourquoi certaines femmes réussissent cette mutation. Car toutes, moins jeunes mais certainement pas vieilles, forment la première génération qui avance dans le temps en si bon état physique et moral. De nouvelles libertés, le temps de vivre, des découvertes et des rencontres permettent d'envisager des années d'équilibre, de sérénité et de joies. Sans regret ni peur de l'avenir, ces femmes ont tout en main à notre époque pour affronter les vingt, trente années qui viennent.
    Peut-être moins, peut-être davantage ! Qui sait ?.

  • " Un homme se penche sur son passé.
    Le passé ne lui renvoie que les reflets d'une mauvaise vie, bien différente de celle que laisse supposer sa notoriété. Autrefois on aurait dit qu'il s'agissait de la divulgation de sa part d'ombre ; aujourd'hui on parlerait de "coming out". Il ne se reconnaît pas dans ce genre de définitions. La mauvaise vie qu'il décrit est la seule qu'il a connue. Il l'a gardée secrète en croyant pouvoir la maîtriser.
    Il l'a racontée autrement à travers des histoires ou des films qui masquaient la vérité. Certains ont pu croire qu'il était content de son existence puisqu'il parvenait à évoquer la nostalgie du bonheur. Mais les instants de joie, les succès, les rencontres n'ont été que des tentatives pour conjurer la peine que sa mauvaise vie lui a procurée. Maintenant cet homme est fatigué et il pense qu'il ne doit plus se mentir à lui-même.
    " Avec une liberté d'esprit exceptionnelle, Frédéric Mitterrand, ici, ose tout dire.

  • Huit morts suspectes...
    Un milliard d'euros engloutis... Des soupçons de corruption qui remontent jusqu'aux plus hauts responsables de la République... C'est le plus grand scandale politico-financier des dix dernières années : l'affaire des frégates de Taiwan. De Paris à Taipei, il a fallu à Thierry Jean-Pierre deux ans d'une enquête tenace, de solides contacts et quelques coups de chance pour démêler les fils de cette affaire et la raconter enfin.
    Au-delà du réquisitoire, derrière le procès-verbal et la valse des milliards, il nous fait entrer dans un monde fascinant. On y trouve des capitaines d'industrie prêts à tout pour réussir, des intermédiaires insaisissables et quelques espionnes au charme vénéneux. On y rencontre l'intérêt déchaîné, le double jeu, l'héroïsme et le meurtre. Au terme d'un récit palpitant, Thierry Jean-Pierre nous laisse avec une question : pourquoi l 'Etat français (gauche et droite confondues) continue-t-il d'opposer le secret-défense à toutes les demandes des juges qui, en France, en Suisse et à Taïwan s'obstinent courageusement à se battre pour faire éclater la vérité ?

  • Comment les jeunes filles qui ont eu vingt ans en 2001 pourraient-elles imaginer le monde d'avant la mixité, d'avant la pilule et d'avant ce qu'on a appelé " la libération sexuelle " ? C'est pour elles que Xavière Gauthier a décidé de raconter le siècle dans ce livre qui relève du devoir de mémoire.
    A travers une série de témoignages bouleversants, elle évoque les destins de femmes meurtries et humiliées, contraintes à des avortements clandestins qui leur ont parfois coûté la vie, et les âpres joutes politiques devant des auditoires masculins peu disposés à renoncer à leur pouvoir. C'était hier. Xavière Gauthier retrace avec passion le combat historique qui, grâce à une vraie solidarité féminine et au travail colossal des organismes comme le Planning familial et le MLAC, a abouti en France aux victoires successives que furent le vote de la loi Neuwirth, autorisant la contraception (1967), et celui de la loi Veil (1975), autorisant l'avortement et donnant surtout à la femme la liberté d'en décider seule.
    Xavière Gauthier a enquêté dans toute l'Europe, révélant de curieuses disparités d'un pays à l'autre dans les législations et les pratiques. Le panorama sur le monde est encore plus inquiétant, montrant l'ampleur de la tâche qui reste à accomplir, notamment dans les pays du Tiers-Monde.

  • " Même "enfant de Bohême" et contrairement à ce que prétendait Carmen, l'amour connaît beaucoup, beaucoup de lois ! " Qui ne recherche le grand amour, l'ultime, le vrai, l'unique ? Que ce soit en Casanova ou en femme fatale, nous sommes prêts à tout - ou presque - pour prendre l'autre dans les rets du désir.
    Seulement voilà: nous ne sommes, en fait, que le jouet des sens et des instincts qui, à notre insu, nous disent où " l'amour " doit nous conduire, pauvres esclaves... C'est en savant et en humaniste non dénué d'humour que Patrick Lemoine nous invite à découvrir la véritable nature de ces " atomes crochus " qui unissent mystérieusement les êtres. Mettant à contribution tous les domaines, de la littérature à la science, n'hésitant pas à payer de sa personne en organisant des expériences olfactives et visuelles, il explore pour nous le rôle des sens dans l'entreprise de séduction, composant, chemin faisant, une véritable histoire naturelle de l'amour...
    Gageons que ce livre, où l'on ne cesse, page après page, de s'instruire en se divertissant - le plus souvent aux dépens de ce séducteur endiablé que l'homme s'imagine être -, ne manquera pas d'exercer sur ses lecteurs un irrésistible attrait... " Patrick Lemoine transforme les faits scientifiques en roman poétique. " Boris Cyrulnik

empty