Géographie

  • La région, la ville, en Europe et dans le monde : tel est l'objet de ce livre. Il est porté aussi par une plus grande ambition : par ces villes, ces régions et ces territoires, peut se dessiner comme un portrait de la France. Villes et régions ne sont pas de simples objets mais des sujets où vivent quelque 65 millions de personnes. C'est la somme de leurs activités, de leurs passés, de leurs cultures et de leurs passions, de leurs contradictions et de ce qui les rassemblent qui composent, dans les plis et les replis du temps et de l'espace, cette réalité et ce rêve : la France.
    Sans méconnaître les évolutions de la discipline (désormais plus technicienne, plus économiste, modifiée par la mobilité des espaces et des populations), Armand Frémont soutient que la région reste au coeur des interrogations les plus actuelles sur l'urbanisme, l'aménagement du territoire, l'écologie, le patrimoine ou l'immigration.
    Riche d'une expérience de 50 ans de géographie, il en propose une vision très personnelle - à la fois ultra documentée et s'assumant comme impressionniste.
    Cette nouvelle édition de Portrait de la France, qui conserve la forme d'un dictionnaire par régions (une trentaine de chapitres, assortis de cartes, avec une place particulière faite aux DOM-TOM), a été entièrement revue et enrichie : une nouvelle introduction, la mise à jour systématique de toutes les données chiffrées, l'ajouts de nombreux encarts (soulignant un trait, la présence d'un artiste, d'un monument, d'une entreprise, d'un paysage significatifs de la région étudiée) en rendent la consultation aisée, plus adaptée à un public étudiant, et la lecture agréable pour quiconque voudra suivre la plume alerte d'un géographe qui se voit d'abord en voyageur.

  • La région, la ville, en Europe et dans le monde : tel est l'objet de ce livre. Il est porté aussi par une plus grande ambition : par ces villes, ces régions et ces territoires, peut se dessiner comme un portrait de la France. Villes et régions ne sont pas de simples objets mais des sujets où vivent quelque 65 millions de personnes. C'est la somme de leurs activités, de leurs passés, de leurs cultures et de leurs passions, de leurs contradictions et de ce qui les rassemblent qui composent, dans les plis et les replis du temps et de l'espace, cette réalité et ce rêve : la France.
    Sans méconnaître les évolutions de la discipline (désormais plus technicienne, plus économiste, modifiée par la mobilité des espaces et des populations), Armand Frémont soutient que la région reste au coeur des interrogations les plus actuelles sur l'urbanisme, l'aménagement du territoire, l'écologie, le patrimoine ou l'immigration.
    Riche d'une expérience de 50 ans de géographie, il en propose une vision très personnelle - à la fois ultra documentée et s'assumant comme impressionniste.
    Cette nouvelle édition de Portrait de la France, qui conserve la forme d'un dictionnaire par régions (une trentaine de chapitres, assortis de cartes, avec une place particulière faite aux DOM-TOM), a été entièrement revue et enrichie : une nouvelle introduction, la mise à jour systématique de toutes les données chiffrées, l'ajouts de nombreux encarts (soulignant un trait, la présence d'un artiste, d'un monument, d'une entreprise, d'un paysage significatifs de la région étudiée) en rendent la consultation aisée, plus adaptée à un public étudiant, et la lecture agréable pour quiconque voudra suivre la plume alerte d'un géographe qui se voit d'abord en voyageur.

  • Les classes moyennes donnent le ton de la géographie sociale de la France ; elles en recomposent les paysages : après la fin des paysans, le crépuscule des ouvriers. Mais cette nouvelle dominante s'inscrit dans les structures fondamentales de l'organisation régionale, au sein d'un pays à la fois fortement centralisé et dissymétrique. La société française n'en finit pas, en effet, d'opposer ses contraires : les frontières et l'intérieur, les rivages et la terre paysanne, Paris rayonnant et la province fermée. Si l'Hexagone est clos, a trouvé la ligne de ses limites, de grandes questions se posent, sources de nouvelles évolutions : les régions en recherche, les minorités en émergence, l'Europe en mouvement, les technologies nouvelles à maîtriser, la mondialisation de la communication. Entre les joies tranquilles de la province et l'invention de nouveaux rivages, le système devra se recomposer.
    Un ouvrage qui reste important dans l'histoire de la discipline et offre un portrait nuancé de la société française à l'aube des années 2000.

empty