Gallimard

  • Antigone

    Jean Anouilh

    « L'Antigone de Sophocle, lue et relue et que je connaissais par coeur depuis toujours, a été un choc soudain pour moi pendant la guerre, le jour des petites affiches rouges. Je l'ai réécrite à ma façon, avec la résonance de la tragédie que nous étions alors en train de vivre. » Jean Anouilh.

  • Le Mahabharata, immense poème épique au creuset duquel se sont forgés la culture indienne, est à la démesure de l'imaginaire du sous-continent. Pour nombre d'Occidentaux, il s'agit d'une oeuvre inassimilable car trop complexe, trop foisonnante, trop étrange. L'annonce faite par Peter Brook qu'il monterait en 1985 pour le festival d'Avignon une pièce basée sur cette épopée fit l'effet d'un coup de tonnerre, et le résultat, qui emporta l'adhésion totale du public, devait faire date dans l'histoire contemporaine du théâtre.
    À ce succès phénoménal, le texte de Jean-Claude Carrière n'était pas étranger. Avec une limpidité exemplaire, il fait revivre la lutte cosmique que se livrèrent les Kauravas et les Pandavas, impliquant les mondes des démons, des hommes et des dieux.
    Publié en 1985 par le Centre international de créations théâtrales et jamais réédité depuis, ce classique contemporain de la scène est enfin rendu à son public.

  • Lu par l'auteur

  • J'ai toujours été fasciné par le personnage de saint François d'Assise, l'un des plus impressionnants en son temps et jusqu'aujourd'hui de l'histoire médiévale. D'abord par le personnage historique qui, au coeur du tournant décisif du XIIe au XIIIe siècle, où naît un Moyen Âge moderne et dynamique, fait bouger la religion, la civilisation et la société. [...] Mais l'homme aussi m'a fasciné, alliant simplicité et prestige, humilité et ascendant, ouverture et refus, physique ordinaire et rayonnement exceptionnel, se présentant dans une authenticité accueillante qui permet d'imaginer une approche à la fois familière et distanciée. François a été très tôt celui qui, plus que tout autre, m'a inspiré le désir d'en faire un objet d'histoire totale, exemplaire pour le passé et le présent. Ce qui m'a retenu d'écrire cette vie, c'est que j'étais absorbé par une réflexion et des travaux d'historien d'un caractère plus général et qu'en outre il existait d'excellentes biographies de François.
    Ne me satisfaisant pas, aujourd'hui, d'avoir investi l'essentiel de mon entreprise biographique dans un Saint Louis très différent par son héros et par la dimension monumentale de ma tentative, je me suis résolu à publier l'ensemble des textes que j'ai consacrés à saint François.
    Jacques Le Goff.

  • Ces entretiens entre Marguerite Duras et François Mitterrand ont été enregistrés de juillet 1985 à avril 1986, à l'initiative de Michel Butel, directeur de L'Autre Journal qui, dès qu'ils ont été décryptés, les a publiés dans son hebdomadaire avec des photographies de Marie-Laure de Decker.
    Début 2006, à l'occasion du dixième anniversaire de la mort de Marguerite Duras, France Culture diffusait ces entretiens, et les Éditions Gallimard en réunissaient les textes, légèrement remis en forme, dans un livre préfacé par Mazarine Pingeot intitulé Le bureau de poste de la rue Dupin et autres entretiens. Il nous semble que l'édition de la version originale, orale, diffusée par France Culture, s'impose aussi.
    La rencontre de ces deux amis de jeunesse évoquant la Deuxième Guerre mondiale, conversant sur l'Afrique ou sur les États-Unis, avec leurs silences, leurs intonations, leur maîtrise orale de la langue française apporte une vie et un éclairage complémentaire au texte écrit.

  • Cinéma

    Gilles Deleuze

    De 1981 à 1984, Gilles Deleuze s'est consacré au cinéma. Pendant ces années de cours à Paris VIII, il a écrit et publié aux Editions de Minuit L'image-mouvement et L'image-temps (1983 et 1985). Ses cours, puis ses deux livres ne sont pas une histoire du cinéma. Deleuze n'aborde pas le cinéma sous son aspect technique ni artistique au sens où le ferait un critique, mais il le prend comme pensée au même titre que la philosophie ou la science.
    Parmi les centaines d'heures de cours, Claire Parnet et Richard Pinhas ont choisi près de six heures. Elles leur ont paru, entre tous les agencements créés ces années-là, exprimer le travail de Gilles Deleuze. Hors l'émotion suscitée par la force des idées, écouter un philosophe penser la conception même du cinéma est radicalement nouveau.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Contient 2 CD audio. Durée d'écoute : 112 mn 32 s

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le Mahabharata, immense poème épique au creuset duquel se sont forgés la culture indienne, est à la démesure de l'imaginaire du sous-continent. Pour nombre d'Occidentaux, il s'agit d'une oeuvre inassimilable car trop complexe, trop foisonnante, trop étrange. L'annonce faite par Peter Brook qu'il monterait en 1985 pour le festival d'Avignon une pièce basée sur cette épopée fit l'effet d'un coup de tonnerre, et le résultat, qui emporta l'adhésion totale du public, devait faire date dans l'histoire contemporaine du théâtre.
    À ce succès phénoménal, le texte de Jean-Claude Carrière n'était pas étranger. Avec une limpidité exemplaire, il fait revivre la lutte cosmique que se livrèrent les Kauravas et les Pandavas, impliquant les mondes des démons, des hommes et des dieux.
    Publié en 1985 par le Centre international de créations théâtrales et jamais réédité depuis, ce classique contemporain de la scène est enfin rendu à son public.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Contient 1 CD audio. Durée d'écoute : 62 mn 09 s

  • Contient 1 CD audio. Durée d'écoute : 47 mn 50 s

    Ajouter au panier
    En stock
  • Contient 1 CD audio. Durée d'écoute : 56 mn 12 s

  • Contient 1 CD audio. Durée d'écoute : 61 mn 57 s

    Ajouter au panier
    En stock
  • En mars 1975, Jean-Paul Sartre décide de rendre publique la demi-cécité qui a détruit son métier d'écrivain. Avec Michel Contat, l'un des spécialistes de son oeuvre et aussi l'un de ses proches, il enregistre à Junas, chez Arlette Elkaïm-Sartre, la matière d'une interview destinée à paraître dans Le Nouvel Observateur à l'occasion de ses 70 ans. Entre le vieil homme frappé dans sa santé et le jeune homme qui l'aime et l'admire,se noue un dialogue émouvant, où chacun s'efforce d'être vrai, tout en pensant au public qui lira le texte dans un grand journal. Les cassettes de cet entretien avaient été conservées ; elles ont été diffusées par France Culture en octobre 2001. Voici maintenant ce document irremplaçable proposé au public.

    Ajouter au panier
    En stock
  • " Comme dans le rêve que j'avais fait pendant d'innombrables nuits, j'ai entendu l'appel des cheminées du paquebot sur lequel je m'embarquerais quelques mois plus tard, et qui m'emporterait vers l'inconnu (L'étudiant étranger). " Alors voilà : on a affaire à un garçon qui veut être emporté par un paquebot vers l'inconnu, et l'inconnu s'appelle l'Amérique. Donc mon Amérique, c'est ça. Cela n'a rien de rationnel, c'est une pulsion, et c'est un fantasme. A quoi ressemble ce que j'ai lu, vu, entendu, cru et rêvé ? Philippe Labro

    Ajouter au panier
    En stock
  • Contient 1 CD audio. Durée d'écoute : 1 h 12 mn

    Ajouter au panier
    En stock
  • Contient 1 CD audio. Durée d'écoute : 54 mn 46 s

  • Nicole Le Douarin, embryologiste, professeur honoraire au Collège de France, secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences, raconte ici son itinéraire, des premières années passées en Bretagne dans la classe de sa mère, institutrice, à la mise au point d'un système de marquage des cellules, jusqu'à ses dernières recherches sur les cellules souches.
    À travers son récit vivant et chaleureux, passe l'enthousiasme inaltérable du chercheur « qui construit des chimères, isole des gènes, clone des cellules pour les obtenir en nombre et goûte ainsi, de temps en temps, au plaisir inégalé de voir, petit à petit, un coin du voile se lever. »

  • Contient 1 CD audio. Durée d'écoute : 54 mn 14 s

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après avoir écouté Camille Laurens sur France Culture (2005-2006), Philippe Mion lui a proposé de créer une mise en scène musicale à partir de ses chroniques sur les mots.
    Il a repris certains textes de la radio, en a enregistré d'autres.
    La musique électroacoustique, très présente, sème le trouble dans l'écoute. Chacun des dix-sept mots de cette nouvelle création devient un drame, nous intrigue, nous suspend au moindre bruit...

  • Contient 1 CD audio. Durée d'écoute : 52 mn 03 s

empty