Sciences humaines & sociales

  • Violente, puissante, aveugle, destructrice... Pour beaucoup, la foule est dangereuse.
    Pourtant, elle peut aussi faire preuve d'intelligence collective. Dans les laboratoires, les scientifiques cherchent à percer son mystère. Qu'est-ce qui explique les bousculades meurtrières ? Pourquoi le comportement des piétons diffère-t-il selon les pays ? Peut-on comparer les hommes à des bancs de poissons ? Quels enseignements tirer de Facebook et des réseaux sociaux ?
    Dans cet ouvrage de vulgarisation scientifique, Mehdi Moussaïd nous invite à découvrir comment agissent les foules, dans quelles circonstances, et à les comprendre. Avec un langage clair, il nous délivre toutes les solutions pour y échapper.
    Un livre passionnant pour ne plus être un piéton comme les autres !

  • «Vous êtes saisis d'horreur parce que nous voulons abolir la propriété privée. Mais, dans votre société actuelle, la propriété privée est abolie pour les neuf dixièmes de ses membres : si cette société existe, c'est précisément parce qu'elle n'existe pas pour ces neuf dixièmes. Vous nous reprochez donc de vouloir abolir une forme de propriété qui a pour condition nécessaire que l'immense majorité de la société soit frustrée de toute propriété. En un mot, vous nous accusez de vouloir abolir votre propriété à vous. En vérité, c'est bien ce que nous voulons.» Publié pour la première fois en février 1848 à Londres, le Manifeste de Marx et Engels, rigoureux et tranchant, n'a rien perdu de sa vigueur critique.

  • « Dans le combat contre les inégalités, la France détient un bien sombre record : il faut en moyenne 180 ans pour que la descendance d'une famille pauvre atteigne le revenu moyen de notre pays ».

    Aujourd'hui, plus de 8 millions de Français, en majorité des jeunes, vivent dans la précarité. On sait désormais qu'un enfant né pauvre a de fortes chances de le rester. Et inversement : la plupart des postes prestigieux se transmettent parmi les élites. Dans ce contexte, la promesse de mobilité sociale est devenue une farce.
    Mais ces inégalités, avant tout sociales et éducatives, pourraient être corrigées. Pour cela, Niels Planel propose trois mesures radicales. Trois mesures, c'est peu. Pourtant, elles auraient le pouvoir de tout changer et d'éviter que le destin des jeunes générations ne soit écrit d'avance.

  • Mémoires de Christiane Taubira, femme politique et auteure de la loi qui reconnaît la traite négrière et l'esclavage comme crimes contre l'humanité. Elle revient sur son parcours, ses expériences personnelles et politiques et fait le point sur l'élection présidentielle de 2002 et sa candidature au nom du Parti radical de gauche.

  • Hommes, femmes, journalistes, chercheurs, ouvriers, fonctionnaires, français, étrangers : ils ont été le bras armé de la Résistance intérieure et l'honneur de la nation. « Gallia », « le commandant Bourgat », « Joseph Pascal », « George », « Mme Delepine », « Rex » ou « Max », « Raymond », « Rémy », « Roulier » ou encore « Duval »... Plongés dans l'une des périodes les plus troubles de l'histoire de France, chacun d'entre eux est devenu, par conviction, par des choix répétés, par fidélité à ses valeurs, l'incarnation du courage.
    Découvrez le portrait de ces dix figures de la Résistance, à lire comme de véritables récits d'aventures. Ils sont enrichis de leurs textes, lettres ou discours, les plus emblématiques.

  • Grande figure de la médecine palestinienne, le Dr Abuelaish exerce régulièrement dans les hôpitaux israéliens. Il y noue des relations étroites dépassant la haine et les préjugés. Lorsqu'une roquette israélienne vient frapper sa maison, tuant trois de ses filles, Izzeldin est en direct de chez lui dans une émission télévisée pour parler de la situation à Gaza. La tragédie fera le tour du monde. Le Dr Abuelaish raconte ici son histoire, le quotidien des Palestiniens, leur souffrance, leurs humiliations, prisonniers entre les autorités israéliennes et la tutelle militariste du Hamas. Un témoignage courageux, celui d'un humaniste qui a consacré sa vie à la réconciliation israélo-palestinienne. « Une indispensable leçon contre la haine et la vengeance. » Élie Wiesel

  • A la mort de son père en 1943 à Auschwitz, Serge Klarsfeld se fait la promesse d'obtenir le jugement et la condamnation des principaux responsables nazis de la déportation. Il témoigne, du procès d'Eichmann aux commandos pour déstabiliser Lischka, jusqu'à la tentative d'enlèvement de Klaus Barbie en Bolivie.

  • « Je ne prends pas de la testostérone pour me transformer en homme, mais pour trahir ce que la société a voulu faire de moi. » Beatriz Preciado constate que les normes de la sexualité sont aujourd'hui produites et contrôlées par l'univers du porno, comme par la diffusion de substances chimiques. Auto-cobaye pour les besoins de l'écriture, en prenant de la testostérone pendant 236 jours, elle entend prouver que son corps n'appartient « ni à sa famille, ni à l'État, ni à l'industrie pharmaceutique ».
    Expérience politique avant tout, cet ouvrage transgresse les limites traditionnelles de l'essai philosophique. Un véritable questionnement sur le genre et l'identité.

  • « Après Mes étoiles noires, Lilian Thuram continue son travail pédagogique et militant pour une société métissée, plurielle, riche de ses différences.
    Pour défendre son combat autour de sujets tels que les religions, le métissage linguistique, les origines de la pluralité, l'inégalité homme-femme, il convie : Jean-Didier Vincent, Yves Coppens, Marylène Pathou-Mathis, Carole Reynaud-Paligot, Chéri Samba, Louis Sala-Molins, Françoise Héritier, Caroline Mécary, Michel Wieviorka, Henriette Walter, JR, Odon Vallet, Elisabeth Caillet, Françoise Vergès, Bruce Clarke, Tzvetan Todorov, Pascal Boniface, Patrick Zachmann, Marie Rose Moro, Doudou Diéné, Grand Corps Malade, Ninian Van Blyenburgh, Arsène Wenger, Plantu, Virginie Raisson.
    Un livre utile, passionnant et fédérateur.

  • Carnets de Verdun "Baïonnette au canon. Grenades en main. Chacun a un coin. Ordre de tenir jusqu'à la mort." Forêt-sépulture où reposent 90 000 âmes, Verdun garde les cicatrices des 26 millions d'obus qui ont laminé les collines, fracturé les roches et rayé de la carte neuf villages. Sur quatre hommes qui montent au front, un seul revient indemne. Crapouillots, brancardiers, médecins-major ou mitrailleurs, ils en ont tenu le journal. Cette sélection de lettres aux familles et de carnets de guerre, souvent rédigés sur le vif, parfois remaniés après les combats, provient des archives des mémoriaux de Péronne et de Verdun. L'ouvrage est complété par des annexes pédagogiques comprenant une chronologie, une bibliographie et un lexique.

  • Un essai sur l'amour et les moyens d'atteindre un état de joie perpétuelle par son biais, par un examen philosophique de ses sentiments qui permet de vivre au mieux ses relations amoureuses. Fondé sur l'expérience personnelle du philosophe et sur des exemples littéraires, ce programme aborde les thèmes de la culpabilité, du devoir personnel et social, de la morale, de la loyauté, du désir, etc.

  • Juillet 1942.
    Au camp de transit de Beaune-la-Rolande où il a été transféré avec toute sa famille après une sinistre étape au Vél'd'Hiv, Joseph Weismann a déjà perdu l'insouciance de ses onze ans. Quand arrive le jour de la déportation, les forces de l'ordre s'emparent brutalement des adultes, laissant des centaines d'enfants déchirés de douleur. Les soeurs de Joseph ont également été emmenées. A bout de larmes, le jeune garçon décide de s'enfuir avec un copain.
    Ils mettront cinq heures à traverser les barbelés qui cernent le camp... Jusqu'à la Libération, ce gamin chétif va se cacher. Dénonciation ignoble, protection inattendue de deux gendarmes, maltraitance de certaines familles d'"accueil" et enfin un couple merveilleux qui va en faire un homme. Désormais, il a pour devise : "Le bonheur droit devant". Il veut tout gommer, la souffrance a presque engendré le déni.
    Et ses cauchemars, la nuit, il n'en parle à personne. Ce n'est qu'en se rendant à Auschwitz, où les siens ont disparu avec tant d'autres, qu'il accepte de regarder l'horreur en face. Et c'est Simone Veil, un jour, qui l'incite à témoigner. Pour que les jeunes générations sachent. Pour qu'elles veillent à ce que l'Histoire ne se renouvelle pas.

  • À 17 ans, la vie d'Edmond Vidal bascule à la suite d'un vol... de cerises. Le verdict est sans appel : soixante-trois jours de prison ferme. Le temps pour lui d'apprendre en cellule les secrets du grand banditisme. Dès sa sortie, Edmond enchaîne les braquos : cavales, adrénaline, coups magistraux... Une organisation minutieuse où criminalité et amitié sont étroitement liées. Dès 1970, le célèbre « gang des Lyonnais » met en échec toutes les polices de France. Après le casse de la Poste de Strasbourg, le plus spectaculaire des hold-up jamais réalisés, la tête d'Edmond Vidal est mise à prix ; une traque qui l'empêche de se ranger, ne pouvant aboutir qu'à la prison ou à la mort. Désormais grand-père - et libre -, Edmond retrace son parcours, évoquant les péripéties de la « grande époque », mais aussi la solitude et les remords.

  • Gandhi

    Christophe Bouillet


    La vie de Gandhi, grande figure humaniste, assassiné par un extrémiste hindou.


  • Cet ouvrage propose, outre une exploration par thèmes de l'évolution de la France agricole sur cent ans, de découvrir des documents collés dans la page ou glissés dans des enveloppes : plan d'exploitation, lettres des tranchées, carnet d'un paysan enrôlé en 1943, livre de comptes, etc.

  • 1915 : un soir de blues, Hans Leip, jeune aspirant allemand qui va rejoindre le front russe, unit dans un poème les prénoms des deux femmes, Lili et Marleen, qui le rattachent à la vie.
    Il ne sait pas encore que, après un échec provisoire, La Chanson d'une jeune sentinelle deviendra en 1941, grâce à la radio, le tube planétaire de la Seconde Guerre mondiale, plébiscité par les civils et par les soldats des deux camps, et détesté par les nazis qui le trouvaient défaitiste. Lili Marleen porte en elle la mémoire du XXe siècle. On a failli oublier Lale Andersen, sa première interprète, qui fit rêver la terre entière bien avant Marlene Dietrich.
    Leur histoire est incroyable: plus forte que n'importe quelle fiction !

  • De nombreux livres ont été ou vont être publiés sur les soldats de la Grande Guerre. Jean-Louis Beaucarnot de son côté applique sa technique de recherche qui rassemble une belle connaissance historique avec la multiplication de témoignages pour reconstituer la vie quotidienne des familles pendant le premier conflit mondial du XXe siècle : familles séparées, divisées, éclatées, transplantées, brouillées ; familles ruinées (ou enrichies...) ; couples unis, désunis, réunis,) ; familles victimes de la grippe espagnole ou, comme en Alsace, dramatiquement divisées entre deux camps ; familles de l'après-guerre aussi, devant organiser leur deuil et panser leurs blessures, tant au plan physique que moral, avec aujourd'hui de curieux héritages, d'ordre psychogénéalogique...
    Près de 200 témoignages inédits et de nombreux dossiers - de la guerre espagnole à la vie des Poilus, des correspondances aux monuments des morts. Un livre intime et complet sur tout ce que l'on cherche à savoir sur l'histoire non événementielle de la Grande Guerre.

empty