Vie pratique & Loisirs

  • Voyager sans peur : pour ne plus trembler en avion Nouv.

    Cet ouvrage raconte 25 ans d'animation du stage «S'envoler Sans S'affoler». Concept importé à Genève par sa fondatrice Lucienne Skopek en 1981, cette structure a déjà aidé plus de 4 500 aviophobes. Elle a bénéficié du soutien de l'aéroport de Genève, de la compagnie SWISSAIR puis de SWISS.
    L'histoire du stage, c'est d'abord celle de femmes et d'hommes qui ont un jour été bloqués dans leurs projets par une peur irrationnelle de l'avion. Ce livre présente notre travail, les types de peur, les rencontres, des anecdotes parfois drôles quand la réalité dépasse la fiction. La spécificité de notre stage est la présence effective de coachs, en particulier pour les vols. Les anciens participants aident les nouveaux.
    Au récit d'une merveilleuse aventure humaine, nous avons ajouté un guide de questions des phobiques: Réponses techniques d'un commandant de bord et d'un chef de cabine.
    À lire avant et pendant un vol pour gagner en sérénité !

  • Le grand public a toujours été fasciné par l'aviation mais ne retient souvent que les récits et les exploits des pilotes. Ces derniers doivent pourtant s'appuyer sur un personnage essentiel, véritable héros de l'ombre souvent ignoré, sans qui aucun avion ne pourrait décoller?: le mécanicien.

    Déroulant le fil rouge de la carrière de l'auteur, ancien officier mécanicien de l'Armée de l'air, ce livre lève un coin du voile et nous emmène au fond des hangars, là où les « mécanos » démontent et réparent les machines, ou encore sur les parkings, dans la spirale des « pistards » orchestrant le ballet des avions.
    On y découvre aussi les coulisses des opérations extérieures, de la première guerre du Golfe à l'ex-Yougoslavie en passant par l'Afrique ou celles plus feutrées des états-majors où sont prises des décisions majeures. On y découvrira enfin certains aspects fort méconnus de la fonction technique de l'Armée de l'air.

  • Malgré les dénégations de certains, le facteur humain reste le maillon faible de la sécurité aérienne. Manque de formation... Autosatisfaction dangereuse... Négligences routinières... Quelles que soient les raisons, l'homme est presque toujours à l'origine des accidents :

    - Le pilote utilise ses inverseurs pour faire une marche arrière avec son Boeing : il finit dans un fossé (photo de couverture).
    - Le commandant effectue une approche en Alaska sans respecter les indications de ses instruments. Il se plante...
    - L'équipage d'un jumbo-jet ne tient pas compte de la présence d'un énorme orage sur l'aéroport de Dallas. L'avion est pris dans un cisaillement de vent et s'écrase.
    - À la suite d'une panne du Pilote Automatique, le commandant d'un Sukhoi RRJ95 ne parvient pas à piloter à la main. Il finit en flammes sur l'aéroport de Moscou Sheremetyevo.
    - C'est le premier vol du copilote sur ce trajet. C'est lui qui est aux commandes du Boeing 737-800. La météo est mauvaise. Il rate son atterrissage et finit dans l'eau en bout de piste.

  • L'édition précédente a rencontré un grand succès en accompagnant de nombreux pilotes dans leur formation en vol pour la licence PPL(A). Avec cette nouvelle édition, l'auteur met à jour le livre en y intégrant les évolutions de la règlementation mais également les particularités de la formation pour la licence LAPL(A) qui est de plus en plus courante en aviation légère. Ce manuel permet une préparation méthodique, précise et efficace pour toutes celles et ceux qui souhaitent obtenir la licence de pilote privé.
    Couplé au livret de progression, cet ouvrage devient un programme de formation officiel utilisé par de nombreuses écoles de pilotage.

  • En 2014, un Boeing 777 disparaît mystérieusement quelque part dans l'océan Indien.
    Le temps a passé et personne encore ne peut dire avec certitude ce qui est arrivé.
    Comment un avion transportant 239 personnes a-t-il pu se volatiliser?? Le contrôle aérien malaisien a-t-il été défaillant ? Quelle trajectoire l'avion a-t-il suivie ? Pourquoi l'épave n'a-t-elle pas été localisée?? Se trouve-t-elle vraiment là où on l'imagine ?
    Avec son expertise du contrôle aérien, Gilles Diharce revient sur une énigme qui ne doit pas sombrer dans l'oubli.
    Il rouvre le dossier sous un angle inédit et étudie chaque indice connu. En cohérence avec tous les aspects techniques liés au fonctionnement d'un Boeing 777, il rapproche les éléments concordants, invalide certaines hypothèses et en établit de nouvelles.
    Gardons l'espoir de retrouver cet avion pour rendre hommage aux familles et à tous ceux qui ont disparu ce jour-là.

    Nouvelle édition augmentée & derniers rapports inclus.

  • Dans cet ouvrage, l'auteur partage sa passion pour les choses de l'air avec le lecteur. Les officiers mécaniciens navigants ont aujourd'hui disparu des cockpits, vaincus par l'évolution des techniques. Ils sont restés trop longtemps discrets sur leur rôle dans l'évolution du transport aérien. On connaît peu de choses sur leur mission au sein des équipages et sur leur rôle dans la sécurité des vols...

  • Crashs ou incidents aéronautiques graves... Tous les éléments des récits sont parfaitement exacts : les lieux, les dates, les numéros de série des avions. La plupart de ces accidents ont fait la une de l'actualité et pourtant le lecteur apprendra de nombreux détails totalement inconnus du grand public :

    - LE CRASH DU VOL TWA 800 : Bombe, missile ou défaillance technique, la vérité sur ce crash à propos duquel les vrais questions n'ont pas été posées.

    - LE CRASH de l'Airbus d'Air Inter au Mont Saint-Odile : avec les enregistrements des conversations des pilotes jamais révélées à la presse.

    - LE CRASH du DC 9 de Miami : Feu à bord.

    - LE CRASH du Boeing 757 d'Etiopian Airlines ( photo de couverture).

    - LE CRASH d'un ATR 42 à cause de la volonté suicidaire du pilote.

    - LE DC 9 de Houston : l'équipage ne sort pas le train d'atterrissage (100 passagers à bord).

    - Etc.

  • Le PPL(A) est la licence de pilotage incontournable pour toutes celles et ceux qui souhaitent réaliser leur rêve de devenir pilote privé ou une étape pour ceux qui souhaitent devenir pilote professionnel.

    Les livrets de briefing et de progression vous y prépareront avec méthode, précision et efficacité :- Un outil efficace pour traiter l'ensemble du programme officiel.
    - Un contenu réparti en cinq phases de formation.
    - Une progression adaptée à la chronologie de la formation pratique.

    - Un réel support pédagogique pour le briefing avant vol.

    Le LIVRET DE BRIEFING est la liaison parfaite entre la formation théorique et la pratique en vol. Chaque chapitre regroupe le « Need to know » de votre prochain vol autour d'explications, de schémas ou d'extraits des documents utilisés pour le vol.

    Le LIVRET DE PROGRESSION détaille le contenu des quarante et un programmes de la formation pratique.
    Plus qu'un guide sur le contenu de chaque vol, il vous suivra et s'adaptera à votre progression pourfinalement devenir l'archive officielle de votre formation (conservée au minimum 3 ans).

    Thibault PALFROY a pensé et écrit cette méthode de formation complète qui répond aux exigences de la nouvelle réglementation européenne tout en conservant la chronologie connue et utilisée par la plupart des instructeurs français. Il nous livre ici un ouvrage pratique et concis qui rassemble son expérience d'instructeur et d'examinateur pour la licence PPL mais également de pilote de transport militaire, de pilote de jet privé et plus récemment de pilote commercial long courrier.

  • L'édition précédente de ce livre a rencontré un grand succès en accompagnant de nombreux pilotes dans les révisions de l'examen en vol pour la licence PPL(A). Avec cette nouvelle édition, l'auteur met à jour le livre en y intégrant les évolutions de la règlementation et également les particularités de l'examen pour la licence LAPL(A) qui est de plus en plus courante en aviation légère.

    Cette nouvelle édition permet de réviser avec méthode, précision et efficacité le programme du test en vol :
    - Un contenu réparti selon les 5 sections de l'examen PPL et LAPL, - Un outil efficace pour découvrir l'ensemble du programme officiel, - Un support pédagogique pour ne rien oublier dans les révisions et la préparation de l'examen.

  • Depuis plus de 60 ans, le transport aérien connaît, année après année, une croissance phénoménale, et rien ne semble pouvoir l'arrêter. Il faut donc de plus en plus de personnel pour faire voler tous les avions.

    Ce livre présente les métiers du transport aérien directement liés aux vols (navigants, maintenance et opérations). Il expose tout d'abord le contexte des opérations : conception des avions, flotte des compagnies, aérodromes, contrôle aérien, météorologie, travail en équipage, etc. Il aborde les différents types d'activité : long courrier, low cost, transport de fret et aviation d'affaires. Finalement, pour chaque métier, les formations et les évolutions de carrière sont évoquées avec les nombreuses possibilités qui s'offrent aux jeunes.

    Claude Lelaie, polytechnicien, ancien pilote de chasse et de ligne, pilote d'essais, a occupé le poste à hautes responsabilités de directeur des essais en vol et directeur de la sécurité des vols chez Airbus. En avril 2005, il était aux commandes de l'Airbus A380 lors du tout premier vol du géant des airs. Il a suivi tout le processus de certification de l'appareil.

  • Enfant, Dominique Bouquet avait l'absolue certitude qu'il deviendrait pilote et qu'il vivrait des aventures rocambolesques.
    Il fut servi jusqu'à plus soif...
    Cet ouvrage relate les innombrables d'aventures qu'il a vécues : débuts dans l'Armée de l'Air, puis la vie en Afrique, au Canada, au Vietnam... Le lecteur est amené à voyager en jet privé, en avion charter ou en cargo pour toutes sortes de missions parfois même totalement saugrenues.
    La mort est souvent toute proche mais heureusement, un génie bienfaisant protège l'aventurier et sort par trois fois un « joker » afin de déjouer les desseins de la Faucheuse.
    La vision peu banale d'une aviation révolue peut apparaître fantasque. Elle semble parfois sortir d'une bande dessinée, mais tout est rigoureusement authentique.

  • Le lâché train classique n'est pas une simple formalité qui peut se satisfaire de quelques tours de piste avec un instructeur. L'obtention d'une variante « tailwheel » passe par une maîtrise du pilotage de base, un affinement de la dextérité aux commandes, voire parfois une redécouverte de certaines techniques oubliées depuis longtemps.
    Le but de cet ouvrage est de démystifier le pilotage des avions à roulette de queue sans pour autant en passer les difficultés sous silence.
    Il est destiné tant au débutant qu'au pilote qualifié désireux de se perfectionner.

  • Le vol en montagne est une discipline aéronautique réputée pour son exigence de rigueur. En effet qu'il s'agisse de la synthèse du dossier météorologique, de la maîtrise des performances de la machine, ou de la connaissance des limites du pilote, tous ces facteurs concourent à la sécurité du vol.

    Cet ouvrage n'est pas un manuel théorique mais un rappel des fondamentaux que le pilote de montagne doit connaître impérativement. Car la pratique du vol en montagne est aussi bien un état d'esprit qu'une technique et un art de la décision qui s'accommode mal de l'approximation.
    Enfin, si derrière la maîtrise et la facilité apparente il y a le labeur, devant nos yeux émerveillés apparaît toujours la récompense : des paysages sublimes, des sommets, des rochers, des alpages et des vallées vus comme seul un aigle... ou un pilote de montagne peuvent les découvrir !

  • À travers ce récit, Claude Bossu raconte l'aventure d'UTA (Union de Transports Aériens), une compagnie française qu'il a vu évoluer jusqu'à son absorption par Air France. Il décrit les moments heureux de sa longue carrière mais aussi les instants difficiles de la compagnie.

    Claude Bossu est ingénieur Arts et Métiers. En 1962, il est recruté par la compagnie aérienne UTA au sein de laquelle il occupera le poste de Directeur Industriel. Sa fonction l'amène à voyager partout dans le monde. Il participe notamment aux essais nucléaires de la France dans la Pacifique car UTA est chargé de la maintenance des avions militaires.

    Il a également été Président de l'Aéro-club UTA pendant 30 ans, et a continué à sillonner le monde pour son plaisir, assurant toujours les fonctions de président du Musée UTA.

  • Ils sont à la fois, pilotes, pompiers et marins... Tous disposent d'une expérience aéronautique considérable : ils ont effectué des milliers d'heures de vol dans des conditions incroyablement difficiles. Car la plupart des missions se font dans la fumée, dans la turbulence ou au milieu des collines. C'est un combat sans fin contre les feux mais aussi contre la folie des hommes. Et puis, ils ont besoin d'eau et il n'est pas simple d'aller écoper en mer par toutes les météos ou de se glisser sur un lac au milieu des planches à voile.
    Ingratitude des médias, ces hommes passent leur temps à sauver des vies et certains meurent parfois dans l'indifférence générale.

    Dans cet ouvrage sont racontées des missions de bombardiers d'eau qui ne se pas vraiment déroulés comme le pilote l'aurait souhaité :
    - Ligne haute tension accrochée.
    - Panne simultanée des deux moteurs.
    - Le navigant est assommé par la turbulence.
    - Un feu sous des lignes électriques.
    - Crash en mer.
    - L'eau est chère.
    - Il manque un bout d'aile.
    - Etc.

    Au travers de ces récits étonnants, le lecteur découvrira la vie de ces navigants hors du commun. Même s'ils ne répondent pas aux critères médiatiques de notre époque, ce sont de véritables Héros.

  • Les défaillances techniques sont rarissimes sur les avions d'aujourd'hui... La réalité, c'est que les accidents aériens sont majoritairement causés par des erreurs humaines. Dans ce huitième opus de la série Erreurs de Pilotage, Jean-Pierre OTELLI décrypte de nouveaux crashs avec la plus grande précision.
    - Un Boeing 747 pénètre dans l'espace aérien soviétique : 269 morts. Une bourde qui aurait pu déclencher une guerre mondiale.
    - Le pilote ne vole que sous « cocaïne ». La drogue lui donne un sentiment d'invulnérabilité.
    - L'équipage de l'Airbus effectue des essais après révision au milieu du trafic aérien.
    -Le commandant du Jumbo Jet rate son atterrissage. Son avion termine au sol... sur le dos.
    -Le stagiaire passe un examen sur Boeing 777... L'instructeur ne corrige pas ses erreurs.
    - Etc.

  • Le nombre d'ouvrages publiés sur l'aérodynamique des voilures tournantes est assez conséquent pour qu'il paraisse téméraire, sinon inutile, d'en rajouter. Sans prétendre avoir découvert, en vol, quoi que ce soit de neuf ou de croustillant sur le sujet, je propose un regard pratique de pilote sur la théorie du vol des hélicoptères, avec un accent particulier sur quelques phénomènes aérodynamiques, pour certains potentiellement dangereux.
    Aucun développement mathématique, ce n'est pas le but. Ce livre s'adresse à toute personne curieuse du fonctionnement de ce tapis volant magique qu'est l'hélicoptère, ainsi bien sûr, qu'à tout pilote désirant éclaircir rapidement une phase de vol.
    Volontairement schématiques, les dessins, constructions vectorielles et illustrations peuvent donner une impression de simplisme aux experts et spécialistes mais de nombreuses années d'enseignement m'ont convaincu de l'efficacité des explications brèves, claires, dans un langage commun, quelquefois métaphorique si nécessaire.
    D'autre part, il m'a paru souhaitable d'inclure quelques « Fortunes de vol » vécues, ou dont j'ai été témoin, pour illustrer la théorie et reprendre souffle.
    Sauf indication contraire, les raisonnements aérodynamiques se déroulent dans des conditions de vent calme ou nul pour un rotor « américain » (rotation anti-horaire).

  • 10 mai 1940, Belgique...
    La forteresse la plus moderne du monde tombe en moins de 20 minutes sous les coups de 80 parachutistes allemands débarqués silencieusement d'engins d'un type nouveau : des planeurs de combat.

    Adoptées dans l'urgence par les Alliés, ces machines seront alors de tous les débarquements aux côtés des parachutistes. Elles finiront même par transporter des tanks.

    Machines spécifiques de la Seconde Guerre mondiale, réputées dangereuses, elles tombèrent dans l'oubli avec les soldats qu'elles transportèrent, et furent reléguées dans l'ombre des troupes aéroportées, dont elles ont pourtant fait partie. Cet ouvrage est leur histoire...

  • Une nouvelle fois, Jean-Pierre Otelli et François Bousseau ont conjugué leurs talents pour raconter et illustrer des histoires authentiques de pilotes, pleines de suspense et d'émotion. Dix-sept récits authentiques tels que Abordage en patrouille, Défaillance en R-44 ou encore Super Constellation sans profondeur ! composent un livre dans lequel les passionnés d'aviation vivront des aventures exceptionnelles.

    Cet ouvrage est aussi une magistrale leçon de pilotage illustrée de superbes dessins au trait vigoureux.

  • Avec cet ouvrage vous ne penserez plus qu'il est indispensable de passer par la case « maths-sup maths-spé » pour être aux commandes d'un monoplace volant à Mach 2. Titulaire d'un bac D, Alain Maubert est né en 1967 à Marseille. Il entre dans l'armée de l'air le 29 janvier 1986 et le 14 décembre de la même année, il est qualifié sur Alphajet. Le rêve de gosse est devenu une réalité en moins d'un an.
    À travers le parcours de ce pilote de chasse, le lecteur embarquera sur des montures de plus en plus puissantes (Mirage F1C puis 2000N) à la manière d'un sportif de haut niveau qui repousse sans cesse ses limites physiques.

  • Malgré les dénégations de certains, le facteur humain reste le maillon faible de la sécurité aérienne. Manque de formation... Autosatisfaction dangereuse... Négligences routinières... Quelles que soient les raisons, l'homme est presque toujours à l'origine des accidents :

    Saint-Barthélemy : précipitation pour assister à un match de football.
    Tahiti : méconnaissance des systèmes du Boeing 747.
    Medellin : négligence criminelle du pilote propriétaire de la compagnie.
    Saint Paul : incompétence totale du commandant de bord.
    Detroit : excès de confiance.
    New York : manque de confiance.

  • L'homme reste le maillon faible dans la chaîne de la sécurité aérienne. Manque de formation... Réflexes inadaptés... Autosatisfaction dangereuse... Négligences routinières... Quelles que soient les raisons, le facteur humain est pratiquement toujours à l'origine des accidents.

    - New York, l'équipage ne calcule pas le poids des bagages et du carburant (photo de couverture).

    - Indonésie, le commandant improvise une réinitialisation de l'ordinateur de bord alors que le copilote est aux commandes. Ce dernier a alors une réaction de débutant : l'avion décroche.

    - Detroit... L'équipage néglige un paramètre vital avant le décollage.

    - Tallahassee... Le copilote se fait piéger par le phénomène du trou noir...

    - Norvège, l'équipage d'un Hercules C-130 militaire ne connaît pas les reliefs de la Suède.

    - Amsterdam... Pendant plus de 13 ans, le commandant a oublié un élément essentiel pour piloter un avion.

  • Au-delà de leur intérêt anecdotique, ces récits authentiques ont une valeur pédagogique incontestable. Certaines compagnies aériennes ne s'y sont pas trompées puisqu'elles utilisent régulièrement les précédents ouvrages de Jean-Pierre Otelli pour sensibiliser leurs élèves pilotes sur le problème de la sécurité aérienne. Dans un style qui se démarque de la froideur des rapports officiels, l'auteur sait faire toute la lumière sur les circonstances exactes de certaines catastrophes aériennes.

  • Voici le tout dernier opus de la série « Erreurs de pilotage ». Cet ouvrage contient les compte-rendu inédits d'accidents aériens qui ont défrayé la chronique. Malgré les dénégations de certains, c'est l'homme qui reste le maillon faible dans la chaîne de la sécurité aérienne. Manque de formation... Autosatisfaction dangereuse... Négligences routinières... Graves problèmes de santé... Quelles que soient les raison, le facteur humain est presque toujours à l'origine des accidents.

    Le copilote est victime d'un grave problème neurologique, il ne contrôle pas ses jambes et freine en permanence pendant le décollage.
    Le commandant est sourd, myope et alcoolique, il confond la piste avec une route qui mène vers un grand hôtel.
    Le copilote veut se venger de sa compagnie : il entraîne volontairement tous les passagers avec lui dans la mort.
    Andréas Lubitz se suicide aux commandes d'un Airbus : 150 victimes.
    Etc.

empty