Sciences sociales / Société

  • Un enfant est curieux. Il pose beaucoup de questions et il attend des réponses précises et convaincantes. On ne triche pas avec les questions d'un enfant. C'est en m'accompagnant à une manifestation contre un projet de loi sur l'immigration que ma fille, âgée de dix ans, m'a interrogé sur le racisme. Nous avons beaucoup parlé. Les enfants sont mieux placés que quiconque pour comprendre qu'on ne naît pas raciste mais qu'on le devient. Parfois. Ce livre qui essaie de répondre aux questions de ma fille s'adresse aux enfants qui n'ont pas encore de préjugés et veulent comprendre. Quant aux adultes qui le liront, j'espère qu'il les aidera à répondre aux questions, plus embarrassantes qu'on ne le croit, de leurs propres enfants.

  • Les jeunes sont une proie privilégiée pour la peur qui s'est installée au coeur de l'Europe, et en France en particulier, depuis les derniers attentats djihadistes.

    Comment les aider à s'en libérer ?

    En mettant des mots sur la chose. En retraçant l'histoire du mot terrorisme et des réalités qu'il désigne, depuis certains des épisodes les plus sanglants de l'histoire jusqu'au déchaînement actuel du fondamentalisme islamiste, auquel l'essentiel du dialogue est consacré.

    A nouveau, c'est avec sa fille que Tahar Ben Jelloun s'explique ici.

  • En quoi consiste aujourd'hui la tolérance ? Et comment la pratiquer, concrètement, au XXIe siècle ? À ces questions, ce livre clair et accessible apporte des réponses précises.Il met d'abord en lumière les différents sens de la notion (sens faible : absence de sanction, quand, par exemple, le stationnement est «toléré» sur le trottoir ; sens fort : pleine reconnaissance du droit des autres à leurs croyances et opinions), et retrace les grandes étapes de son élaboration de l'Antiquité à nos jours, en passant par la Renaissance, les Lumières et les analyses des penseurs contemporains. Axe principal : comment être à fois croyant et tolérant, comment concilier la vérité à laquelle j'adhère et celle des autres ? Faut-il être sceptique ou indifférent pour être tolérant ?Mais la tolérance ne concerne pas seulement les religions. Elle engage aussi notre attitude envers les manières de vivre des autres. Surgit ensuite la question des limites de la tolérance et du refus de l'intolérable, car être tolérant, ce n'est jamais tout tolérer.Finalement, il apparaît que la pratique de la tolérance n'a pas pour objectif d'être gentil mais d'éviter les guerres - entre individus, communautés ou civilisations. Dans le monde d'aujourd'hui, multiculturel et multiconfessionnel, elle est donc vitale. C'est pourquoi l'expliquer à tous est urgent.

  • Vikash Dhorasoo revient sur ce qui, depuis son enfance et tout au long de son parcours de footballeur puis de citoyen engagé dans sa ville, l'a mené à entrer dans l'action politique, et à proposer sa candidature pour les Municipales 2020 aux côtés de Danielle Simonet, soutenu par La France insoumise.

    Est-ce qu'on naît de gauche ? Comment on le devient ? Est-ce qu'on peut l'être sans le savoir ? Est-ce que finalement ce ne sont pas nos actes qui définissent nos valeurs ? Pourquoi faut-il sauver les terrains de sport au coin de nos rues ? A quoi ressemble le quartier où nous voulons voir jouer, vivre, grandir et rêver nos enfants, tous nos enfants, ces prochaines années ?

    Ce sont quelques questions parmi d'autres, que Vikash aborde de manière directe, honnête et toujours à partir de son expérience, qui traversent ce livre, et nous aident à penser notre propre rôle à jouer dans la construction collective de la ville de demain.

  • Pour guider sa petite-fille dans l'exploration du pays judiciaire, terre de contrastes que se disputent une Justice rêvée et la justice vécue par les justiciables, Gilles Perrault dispose d'atouts précieux.

    Très jeune, au début des années 1950, il s'inscrit au Barreau de Paris. Pendant le temps passé sous la robe noire, il ne plaide aucun « grand procès » mais devient l'un des soutiers de l'institution judiciaire à laquelle sont confrontés les justiciables ordinaires. Son départ du barreau ne signifie nullement désintérêt pour la scène judiciaire. En 1978, la publication du Pull-over rouge, ouvrage consacré à l'affaire de Christian Ranucci, jeune homme de 22 ans condamné à mort et exécuté le 28 juillet 1976 à la prison marseillaise des Baumettes, lui fait reprendre le chemin des palais de justice. C'est pour s'assoir, non plus sur le banc de la défense mais sur le banc d'infamie. En ces années-là, il conquiert avec vélocité, entre Marseille et Aix- en Provence, le titre de champion de France de la condamnation pour diffamation de la police (en l'occurrence, la sympathique police marseillaise).

  • Première publication : 1999.La réédition d'un " classique " de la collection " Expliqué à... ", augmenté d'une préface qui dresse le constat chiffré de la persistance du fléau de la faim aujourd'hui. Une manière de souligner que le texte original n'a pas pris une ride.

  • Pourquoi divorce-t-on si souvent aujourd'hui ? comment peut-on se séparer, et quelquefois se détester, lorsqu'on a tout partagé ou point de concevoir ensemble des enfants ? les questions des adolescents sur le divorce laissent en général les adultes sans voix tant elles sont directes.
    Pour eux, comme pour les adultes, la rupture représente une épreuve dont il ne sert à rien de minimiser les effets. ne sont-ils pas les premiers concernés par les déménagements, les changements d'école ou l'apprentissage d'une nouvelle organisation familiale, souvent contraignante ? comment leur donner les moyens de se construire en confiance, sans rien renier de leur histoire personnelle, entre deux maisons et deux univers différents ? a partir d'exemples vécus, les auteurs s'attachent à dédramatiser une situation douloureuse et à dégager les repères dont tout enfant a besoin lorsque ses parents se séparent.

empty