Arts de l'image

  • Issu du lexique mécanique et de la production industrielle, «montage» est un terme employé dès la fin du XXe siècle par les auteurs des premiers photomontages dadaïstes et par Lev Koulechov dans ses premiers textes sur le cinéma. Au cours des années vingt et trente, une série de pratiques et de réflexions théoriques se développe à partir de cette double origine. Le principe du montage, entendu comme agencement d'images et de textes dans le domaine du cinéma, de la littérature, de la critique, des expositions et de la recherche historique, commence à être exploré dans son potentiel artistique et épistémique. Les six études rassemblées ici se concentrent sur les écrits et les projets de trois des grands noms de cette période qu'on pourrait considérer comme «l'âge du montage» : Béla Balázs, Walter Benjamin, et Sergueï Eisenstein.

  • Monographie rétrospective du photographe et cinéaste Paolo Gioli, membre actif de l'avant-garde italienne des années 1970 : une vue d'ensemble de son oeuvre, avec une dizaine d'essais, un entretien, les écrits de l'artiste et des notices détaillées sur chaque série de films, vidéos, photographies, dessins et peintures.
    Infatigable bricoleur de dispositifs photographiques et filmiques, Paolo Gioli est l'une des figures les plus singulières issues de la scène artistiques italienne des années 1970. Unique au vu de son positionnement excentrique, mais également irrésistiblement double, c'est-à-dire scindé dans son analyse parallèle d'images fixes et en mouvement. Ce livre collectif considère, pour la première fois, l'ensemble de son travail, en empruntant les démarches complémentaires de l'esthétique des dispositifs et de l'archéologie des médias.
    />

empty