Mimesis

  • Issu du lexique mécanique et de la production industrielle, «montage» est un terme employé dès la fin du XXe siècle par les auteurs des premiers photomontages dadaïstes et par Lev Koulechov dans ses premiers textes sur le cinéma. Au cours des années vingt et trente, une série de pratiques et de réflexions théoriques se développe à partir de cette double origine. Le principe du montage, entendu comme agencement d'images et de textes dans le domaine du cinéma, de la littérature, de la critique, des expositions et de la recherche historique, commence à être exploré dans son potentiel artistique et épistémique. Les six études rassemblées ici se concentrent sur les écrits et les projets de trois des grands noms de cette période qu'on pourrait considérer comme «l'âge du montage» : Béla Balázs, Walter Benjamin, et Sergueï Eisenstein.

empty