• Accueillie dans la collection Major, la série Le Chemin des philosophes présente la philosophie comme un chemin à parcourir. Comprendre une pensée, c'est suivre son mouvement : celui-ci est désormais jalonné par de très nombreux sous-titres et intertitres, qui mettent en valeur sa cohérence et sa progression.
    Ce volume explore la pensée de Jacques Rancière : depuis la Leçon d'Althusser, qui refuse d'opposer le savoir d'une science à l'illusion de l'idéologie, en passant par Le philosophe et ses pauvres, qui démasque les enjeux de pouvoirs du discours philosophique, Rancière interroge les conditions d'une émancipation réelle des hommes.

  • Une philosophie exposée " à la manière des géomètres " fournit elle-même les définitions de ses principaux concepts.
    Le vocabulaire de spinoza que nous présentons ici au lecteur est cependant bien autre chose qu'un simple relevé. spinoza ne définit pas toujours les termes qu'il emploie. il lui arrive d'en définir sans les employer. plus souvent encore, il les emploie en plusieurs différents sens. etudier le vocabulaire de spinoza est ainsi un geste un peu irrespectueux, vérification soupçonneuse plutôt que récitation docile ; mais un geste très respectueux aussi, respectueux de la moindre phrase effectivement écrite par le philosophe, du moindre mot, du moindre adjectif, jusqu'au genre, jusqu'au nombre.
    Ce respect irrespectueux dans l'attention aux détails, qui fait vivre la doctrine dans son interprétation, n'est-ce pas d'ailleurs spinoza lui-même qui nous l'aurait enseigné, dans sa patiente et impatiente lecture des ecritures ?.

  • Quel est le rapport entretenu par Descartes entre la notion de promesse et le contexte moral? Pourquoi Descartes ne valorise-t-il pas la promesse, dans sa morale provisoire, alors qu'il valorise la persévérance dans les règles que l'on se fixe à soi-même ? En réalité si toute la morale provisoire de Descartes consiste à restreindre sa liberté, en vue de la plus juste des actions, on peut alors tenter de regarder son engagement personnel, moral et existentiel à travers sa correspondance : on y voit le maintien d'une liberté absolue, et la fidélité résolue à une règle de vie. Cet ouvrage présente dans ce cadre, une enquête systématique sur la « promesse » chez Descartes et tout ce qui s'y rattache (« voeux », « contrats », « engagements », « obligations » ou « résolutions »).

  • La " théorie mimétique ", coeur de la pensée de René Girard, a connu ses derniers développements avec l'ouvrage de 2007 Achever Clausewitz.
    Englobant maintenant l'ensemble du champ anthropologique, de " l'apprentissage " par imitation à la menace de " l'apocalypse " nucléaire, en passant par les variations infinies du " désir mimétique ", elle ne pouvait manquer d'entrer en rivalité avec d'autres grandes hypothèses. Le présent recueil confronte ainsi, de façon inédite, la théorie mimétique avec les théories de la reconnaissance et de l'empathie (Honneth, Spinoza, Smith), l'existentialisme phénoménologique (Sartre), la doctrine théologico-politique de Juan Donoso Cortés, la théologie paulinienne de la foi, et l'autre catastrophisme de Günther Anders.
    Une contribution majeure à l'épistémologie des sciences humaines. Contributions de Benoît Chantre, Domingo Gonzatez, Christian Lazzeri, Charles Ramond et Stéphane Vinolo.

  • "Comment Spinoza peut-il être encore aujourd'hui notre « contemporain » ? Ces études proposent plusieurs types de réponses à cette question au coeur des relations entre la philosophie et son histoire. C'est d'abord la persistance d'un dialogue entre les philosophes contemporains et Spinoza. C'est surtout une vision de la politique selon l'extériorité, l'immanence et la loi quantitative du « compte ». La démocratie comme « régime absolu » (Spinoza) est encore devant nous."

  • INTRODUCTION GÉNÉRALE, 5 Première partie QUALITÉ ET QUANTITÉ EN DIEU Première Section DEGRÉS DE RÉALITÉ ET DEGRÉS DE PERFECTION CHAPITRE I - DEGRÉS DE RÉALITÉ ET DEGRÉS DE PERFECTION DANS LES PREMIERS ÉCRITS DE SPINOZA, 13 III - Les Dialogues du Court Traité, 18 III - Les preuves "par les effets" dans les Principes de la philosophie de Descartes, 22 1 / La première preuve, 22 L'instable éminence, 24 Réalité objective et réalité formelle : le double modèle de l'idée-effet et de l'idée-image, 28 Les livres et le portrait, 30 2 / La seconde preuve, et l'axiome "qui peut le plus peut le moins", 36 III - Le doublet "perfection/réalité" dans les Principia et les Cogitata, 41 1 / Le singulier et le pluriel, 41 2 / L'équivocité de l'être, 45 CHAPITRE II - DEGRÉS DE RÉALITÉ ET DEGRÉS DE PERFECTION DANS L'ÉTHIQUE, 49 III - L'impossible production d'une substance par une autre, 54 III - L'unicité de Dieu, 61 III - , 66 L'éternité de Dieu, 66 IV - Nécessité de l'action divine, 71 IV - L'étendue en Dieu, 75 VI - La perfection et la puissance, 80 1 / Les preuves a priori chez Descartes et dans les premiers écrits de Spinoza, 80 2 / Les preuves de l'Ethique, 87 Appendices, préfaces, scolies, 93 Deuxième Section LES DEUX VOIES DE L'INFINI INTRODUCTION - LES DISTINCTIONS DE LA LETTRE SUR L'INFINI, 103 CHAPITRE I - INFINITÉ QUALITATIVE ET INFINITÉ QUANTITATIVE DES ATTRIBUTS, 115 1 / La "distinction formelle", 121 2 / Constitution de l'infini par lui-même, 126 CHAPITRE II - L'INDÉFINI ET L'INFINI, 131 III - L'infini de l'entendement et celui de l'imagination, 131 III - "Infini", "indéfini", "à l'infini", 135 1 / "Infiniment" et "indéfiniment", 135 2 / "Indéfini", "et ainsi à l'infini", 136 3 / L'adjectif "infini", 140 III - Infinité et indéfinité des "modes infinis", 148 IV - Actualité et potentialité, 153 IV - L'infini par construction et l'infini par limitation, 161 VI - Mathématiques, physique et philosophie : la question du mouvement dans son rapport avec l'infini, 166 Deuxième partie QUALITÉ ET QUANTITÉ DANS LES CHOSES SINGULIÈRES INTRODUCTION - LE RENVERSEMENT, 173 Première Section DÉTERMINATION QUANTITATIVE ET DÉTERMINATION QUALITATIVE DES ESSENCES CHAPITRE I - THÉORIE GÉNÉRALE DE L'ESSENCE, 181 III - L'originalité de la théorie spinoziste de l'essence, 181 III - La quantification déterminée de la nature naturée, 188 1 / Le "rapport précis de mouvement et de repos", 189 2 / L' "effort pour persévérer dans l'être", 190 III - Les "grandeurs intensives", 194 CHAPITRE II - L'INDIVIDUATION PAR LA QUANTITÉ, 206 III - Les parties et le tout, 206 III - La hiérarchie des choses singulières, 211 III - Les "degrés de complexité", 218 IV - L'essence comprise entre un "minimum" et un "maximum", 222 CHAPITRE III - L'ORDRE DE LA NATURE, 231 III - L'ordre illusoire et l'ordre réel, 231 III - Les noms de l'essence, 235 III - Monstres, miracles, chimères..., 237 IV - La discontinuité dans la "nature naturée" : essences "singulières" et essences "spécifiques" l'essence de l'homme, 245 Deuxième Section VARIATIONS ET SAUTS DE LA PUISSANCE D'AGIR CHAPITRE I 150

  • Les études rassemblées ici portent, chez Spinoza comme dans l'ensemble de la pensée moderne (Descartes, Pascal, Hobbes, Leibniz), sur la nature exacte de la qualité: comment atteindre la qualité objective, autrement dit, comment atteindre la certitude et la rationalité ? Charles Ramon montre à quel point l'objectivité s'est toujours dérobée aux philosophes de l'âge classique, lorsqu'elle a fait l'objet de recherches directes. On reconnaîtra donc là, négativement et positivement, l'illustration multiple d'une seule thèse, valable pour la philosophie comme pour son histoire: autant d'impossibles constatations, autant de nécessaires constitutions de l'objectivité.

  • Le spinozisme est par excellence, au XVIIe siècle, la philosophie de la nature - par où s'expliqueraient aussi bien le succès initial de Spinoza auprès des panthéistes et des libertins du XVIIIe, que ses prolongements dans la Naturphilosophie du XIXe, puis dans les diverses entreprises de « naturalisation » du XXe siècle.
    Et pourtant, chez Spinoza comme dans l'ensemble de la philosophie moderne, la notion de « nature » s'avère bien plus mystérieuse et énigmatique que ne pourrait le laisser croire l'essor soudain, à la même époque, des « sciences de la nature ». Les études rassemblées dans le présent volume, issues des recherches les plus actuelles sur Spinoza, mettent en évidence la complexité, parfois la difficulté, d'une référence à la « nature », qu'il s'agisse de cosmologie, d'anthropologie, de morale ou de politique. Un miroir des pensées de notre temps ?

  • Vocabulaire de derrida (le)

    Charles Ramond

    • Ellipses
    • 12 Septembre 2001

    La philosophie de jacques derrida, une des plus novatrices, mais aussi une des plus lues, traduites, et commentées aujourd'hui au monde, se caractérise par une création verbale constante, prolifique, et souvent provocante.
    Si vous ne supportez plus de ne pas saisir exactement ce que désignent " la différance " (avec un " a "), " l'archi-écriture ", la " déconstruction ", la " grammatologie ", mais aussi le " coup de donc ", la " cartepostalisation " ou " l'exappropriation " (pour s'en tenir aux termes les plus connus et les plus répétés depuis plus de trente ans), ce vocabulaire est fait pour vous ! la plupart des termes significatifs employés ou créés par derrida y sont en effet expliqués aussi clairement que la matière le permet, tout comme les raisons des obscurités délibérées - sans que soit ici promise au lecteur quelque maîtrise totale ou définitive, qui irait à contresens du geste même de la doctrine.

  • La déconstruction reste la marque de la philosophie de Derrida et elle est entrée dans le langage courant, sans doute en partie par son caractère ouvertement paradoxal. Cet ouvrage cherche à montrer la variété et la richesse des débats contemporains autour et à partir de la déconstruction dans les domaines de la philosophie du langage et du linguistic turn, de la théorie de la communication, de la psychiatrie, de la psychanalyse, de la théorie esthétique, de la critique littéraire et de l'histoire de la philosophie. Est-il possible de tout déconstruire ?

  • Qu'est-ce qu'une « vie humaine » ? Question posée à chacun, et qui inquiète la philosophie depuis Socrate, si philosopher consiste à lier de façon étroite les mots qu'on emploie, les thèses que l'on soutient et la façon dont on vit -et s'il est par ailleurs aussi difficile de vivre une « vie humaine » qu'impossible d'en vivre une qui ne le soit pas... La production contemporaine atteste de la permanence de telles interrogations. Les études rassemblées dans le présent volume dessinent ainsi pour le lecteur curieux, de Montaigne à Deleuze, en passant par Gassendi, Spinoza, Hobbes, Kant, Nietzsche et austin, les traits les plus actuels de cette très ancienne recherche.

    />

  • Ce coffret comprend les enregistrements CD audio correspondant aux livres "LE BASQUE UNIFIE" et "INICIACION AL EUSKARA".
    Les enregistrements reprennent l'intégralité des textes en basque des leçons et des exercices de traduction du livre.
    Ils sont interprétés, à un rythme progressif, par des locuteurs natifs professionnels.

  • Robert boyle (1627-1691), membre fondateur de la royal society de londres, est une figure emblématique de la philosophie anglaise moderne.
    Héritier de bacon et des alchimistes, celui qui aimait se donner le nom de sceptical chymist ou de christian virtuoso entremêle expériences de laboratoire et discours apologétiques. a travers ses débats avec hobbes, more, huygens ou spinoza, son principal souci reste de mettre la méthode expérimentale au service des théories mécanistes : boyle contribue ainsi largement aux progrès scientifiques et techniques de l'âge classique.
    On redécouvre aujourd'hui l'originalité de sa " philosophie naturelle ". le présent volume, réunissant des contributions de spécialistes internationaux, propose ainsi pour la première fois en france une étude complète de cette oeuvre éclectique et complexe.

  • Il s'agit ici de la langue commune à tous les Basques, tant français qu'espagnols. Les auteurs ont réuni un maximum d'éléments lexicaux et grammaticaux pour vous permettre de parler cette langue, que vous soyez à Bayonne ou à Bilbao, à Vitoria ou à Mauléon.

    Les enregistrements reprennent l'intégralité des textes en basque des leçons et des exercices de traduction du livre. Ils sont interprétés, à un rythme progressif, par des locuteurs natifs professionnels.

  • Ce guide vous invite à visiter, d'un point de vue linguistique, le Pays basque des deux côtés de la frontière franco-espagnole. Outre les bases de la langue basque, qui peut sembler déroutante, (re)découvrez les éléments de conversation, ainsi que des anecdotes et renseignements concernant la culture locale !

  • Décidément, Marianne ne se lasserait jamais de mettre sa protégée dans des situations les plus insolites. C'est ce que pensait Marie-Paule, alors qu'ensemble elles descendaient le boulevard. À ce train-là, toute la ville allait savoir le jeu auquel elle se livrait. Personne n'ignorerait plus que la petite enseignante de collège dévoilait chaque détail de son anatomie à qui voulait bien d'elle et personne non plus n'ignorerait la façon dont elle jouissait sous les doigts ou la langue perverse de Marianne. Sous la férule de cette dernière, elle connaîtra les supplices les plus fins et les contraintes les plus sordides. Elle apprendra à jouir dans la honte, et ses tourmenteurs ne se lasseront pas d'arracher de son ventre les orgasmes les plus fous. Longtemps exilé dans le Piémont italien, Jean-Charles Rhamov vit aujourd'hui dans le Sud-ouest. Il joue des fantasmes médicaux et de ceux du milieu enseignant pour offrir un roman aux accents indéniablement auto­biographiques où il nous fait partager son expérience de la soumission féminine.

empty