Le Manuscrit

  • Pustule

    Pascale Dietrich

    Voilà quelques-uns des grands problèmes de ce monde. Dans ce contexte il est évident que sortir de chez soi n'est pas très raisonnable. J'ai longuement pesé le pour et le contre. Cherché la voix de la sagesse dans quelques livres mensongers, sur la bande FM parasitée par les cris de mouettes et sur le petit écran qu'il est conseillé de regarder uniquement sous calmants. Ai rien trouvé. Alors j'ai tout bonnement décidé de ne plus mettre le nez dehors. De vivre à cinquante mètres d'altitude. Entre un canapé pelucheux, une cafetière enrhumée, un lit deux places qui s'emploie chaque nuit à me briser les reins et une plante verte qui aurait bien besoin d'un séjour en thalassothérapie. Vivre là, entre ces murs, ma boîte, ma réclusion volontaire.

empty