Littérature générale

  • L'arrivée du virus a foudroyé le monde entier, stoppant l'immense partie de l'économie de chaque pays. C'est, selon Nassim N. Taleb, la manifestation du cygne noir : l'arrivée d'un événement imprévisible aux conséquences considérables et exceptionnelles. Nous connaissons tous le dicton « never waste a crisis ». Malheureusement, nous avons tous la mémoire courte. Pendant la crise de 2008, l'État a dû opérer un sauvetage des banques qui a considérablement creusé les déficits budgétaires. Mais même dans des bonnes années, les états dépensent trop ! S'agit-il d'un manque de vision à long terme ? Ces comportements sont à la fois néfastes pour les citoyens, la collectivité et hypothèquent ainsi le futur de l'État providence.

empty