• Après quoi Alexandre Poussin court-il ? Ou plutôt marche-t-il ? Ce journaliste, écrivain et voyageur parcourt la planète à pied. Des milliers de kilomètres à la découverte d'un monde libre et ouvert. À la découverte des autres. À la découverte de lui-même.
    Ce récit dévoile à tous ceux qui voudraient lui emboîter le pas le pouvoir insoupçonné de la marche. Des mémoires à la fois pratiques et philosophiques, personnelles et universelles. Le témoignage d'un homme passionné et curieux. D'un aventurier des temps modernes.

  • Vous vous souvenez de Sonia et Alexandre et de leur longue marche en Afrique ? Ils récidivent avec leurs deux enfants, Philaé et Ulysse, âgés de 9 et 6 ans, toujours à pied, mais avec une charrette à zébus et deux équipiers malgaches. Ce premier tome couvre les mille premiers kilomètres sur près de cinq mille kilomètres parcourus en quatre ans à travers un pays grandiose qui, malgré ses nombreuses richesses, est l'un des plus pauvres au monde. La courageuse famille part à l'assaut de pistes vertigineuses, traverse des zones infestées de bandits, franchit des fleuves immenses en faisant flotter sa charrette et nager ses zébus au milieu des crocodiles, pousse sa roulotte dans les marécages de la côte ouest, parmi les moustiques et les baobabs géants, avant de gagner des plages immaculées... Au-delà de ces péripéties, les Poussin découvrent un pays profondément enclavé et des populations résilientes, luttant pour leur survie alimentaire. Leur périple est semé d'embûches mais il est aussi un bel hymne à la sobriété heureuse, à l'aventure en famille et à la nécessaire solidarité.

  • Le point de départ ? Un beau pari : faire le tour du monde à bicyclette, en un an jour pour jour, avec pour tout budget moins de 1 000 euros chacun !
    365 jours après, Alexandre et Sylvain sont revenus avec 31 pays et 25 000 kilomètres dans les mollets. Ils ont traversé l'Afrique, le continent américain, l'Asie, les pays de l'Est et enfin l'Europe de l'Ouest, vivant chez l'habitant, au gré de leurs rencontres. Improvisation et débrouillardise, anecdotes burlesques, petites et grosses contrariétés, mais aussi splendeur et poésie émaillent le récit de leur voyage.
    Au-delà de l'exploit sportif, les aventures surprenantes de deux jeunes Français qui racontent, avec toute la fraîcheur de leurs vingt ans, cette année à la découverte du monde. Ils ont suscité, depuis, beaucoup de vocations...

  • Partis du Bhoutan, ils se sont sentis tout petits devant l'immensité des montagnes. Six mois et 5 000 kilomètres plus tard, Alexandre Poussin et Sylvain Tesson entraient au Tadjikistan, après avoir accompli la traversée intégrale de l'Himalaya, à pied, d'est en ouest. Les deux jeunes gens se sont lancés dans ce pari sans préjugés ni certitudes. Ils se sont refusé les tentes, les vivres, les porteurs. Ainsi, dans cette région très peu peuplée, n'ont-ils pu compter que sur des rencontres, sur ce rapport d'échange oublié entre l'étranger et ses hôtes, pour se nourrir et s'abriter. Ensemble, ils ont franchi des frontières, clandestines ou non, géographiques ou spirituelles, et nous livrent un récit enthousiaste, un regard sur les autres et sur le monde profondément sympathique.

  • En 1998 à saigon, michaël pitiot et marielle laheurte embarquent sur la jonque qu'ils ont construite dans un chantier traditionnel.
    Sao mai, l'"etoile du matin" en vietnamien, va les porter, via singapour, madagascar et le brésil, jusqu'à saint-malo, qu'ils atteignent au terme de deux ans de navigation. répondant à l'appel du large, vingt-huit équipiers se relaient à bord, dont thomas goisque, le photographe, et bertrand de miollis, l'illustrateur de cet ouvrage. sao mai a parcouru 20 000 milles, en suivant les anciennes routes pour trouver les vents et les courants portants.
    Le spectre de la piraterie en mer de chine, un double démâtage au cap de bonne-espérance et la traversée de l'atlantique nord à hauteur de terre-neuve ont marqué ce périple d'exception.


  • consacrer trois ans de notre vie à marcher au coeur de l'afrique, sans assistance et sans sponsors, sans prendre de moyens de transport : c'est la pari que nous avons tenu.
    pour aborder l'afrique différemment. lui rendre la parole, la comprendre et l'aimer. pour cela, partager la condition de ceux qui nous recevaient chez eux, le temps d'un soir et d'un échange, avant que nous reprenions la route. au programme : la traversée de l'afrique du sud, du lesotho, du mozambique, du malawi, de la tanzanie, du kenya, de l'ethiopie, du soudan, de l'egypte et d'israël : 14 000 kilomètres à pied, sans interruption de parcours, sans rentrer en france.
    une marche du cap de bonne-espérance au lac de tibériade en passant par le drakensberg, le zambèze, le kilimanjaro, les terres massaïs, la mer de jade, la vallée de l'omo, le batn el-hagar. m'afrique a été bonne avec nous. aujourd'hui, tous ces efforts et ces épreuves - maladies, peurs, incertitudes, manque d'hygiène et d'intimité, fatigue - s'effacent au profit de notre moisson de rencontres, mosaïque de visages et de témoignages.
    le récit de notre périple étant paru aux éditions robert laffont, sous les titres africa trek i (2004) et africa trek ii (2005), nous espérons dans cet album - empreint de durée, d'espace, de lenteur, d'africanité - faire aimer l'afrique et rendre à nos hôtes le témoignage de notre reconnaissance.

  • Sonia et Alexandre Poussin ont entrepris de remonter l'Afrique à pied, du cap de Bonne-Espérance au lac de Tibériade.
    Trois ans de marche le long de la vallée du Rift en Afrique de l'Est, pour refaire symboliquement le premier voyage du premier homme, de l'australopithèque à l'homme moderne. Dans ce volume qui retrace les sept mille premiers kilomètres de leur périple, du Cap (Afrique du Sud) au Kilimandjaro, ils nous font partager une Afrique intime. Ces aventuriers ont affronté le soleil implacable de la brousse, les attaques d'animaux sauvages, les déserts et les jungles.
    Seuls, à l'aventure, sans sponsors ni logistique, partageant le dénuement de leurs hôtes, ils nous parlent à chaque page de la générosité et de l'enthousiasme de ces hommes et ces femmes qui peuplent la terre d'Afrique. Jour après jour, Sonia et Alexandre sont devenus un peu plus africains.

  • Madatrek t.1 : de Tana à tuléar Nouv.

    Vous souvenez-vous de Sonia et Alexandre dans Africa Trek, leur marche en Afrique ? Ils récidivent, ici à Madagascar et toujours à pied, avec leurs deux enfants, une charrette à zébus et deux équipiers malgaches. Ce tome couvre les mille premiers kilomètres à travers un pays grandiose mais aussi l'un des plus pauvres du monde malgré ses richesses. La famille se lance sur des pistes vertigineuses, traverse des zones infestées de bandits, franchit des fleuves au milieu des crocodiles, pousse sa roulotte dans des marécages, parmi les insectes, jusqu'aux plages immaculées...
    Leur périple semé d'embûches est un hymne à la sobriété heureuse, à l'aventure en famille et à la solidarité. (Suite du voyage en fév. 2022)

empty