• L'art de nourrir

    Bruno Verjus

    "La façon dont on se nourrit décide du monde dans lequel on vit. " Cette phrase m'est venue spontanément, c'était en 2012, par une belle journée de mai. Elle fut l'acte de naissance de ce qui allait devenir un an plus tard le restaurant Table. Ma petite enfance s'est nourrie au berceau poétique, sauvage et mystérieux d'une rivière, le Renaison. A quelques pas de Roanne, ville des magiciens du goût - Troigros, Pralus et Mons.

    Je les ai quittés pour Lyon et des études de médecine, entre andouillette, saucisson brioché, grenouilles et poularde. J'ai voulu voir l'Amérique, ce fut Los Angeles, avant d'atteindre en Chine le graal du business et des saveurs. Cette vie d'avant fut mon fil rouge vers l'Art de nourrir que je pratique à Paris depuis 2013, à Table et au quotidien. Cuisiner, c'est ne jamais quitter des yeux le vivant.

    Alors je vais tout vous dire. Tout ce que je sais. Tout ce que j'ai appris et senti. Pour que cuisiner soit pour vous aussi simple que respirer. Et pour partager à l'égal d'une philosophie, la belle cuisine et la vie.

  • Le tour de l'île d'Yeu en 45 histoires et 45 recettes : voilà un livre qui vous fait prendre le large.
    Loin des courants, vivez un voyage au centre de la gourmandise. Croisez des portraits d'hommes et de femmes. Nourrissez-vous de produits iodés, d'anecdotes piquantes, voire salées, de souvenirs emportés par les vagues. Au fil des historiettes, apprenez comment différencier un homard demoiselle d'un homard mâle, comment cuisiner des patagos, cueillir des détournes. Découvrez l'héroïsme discret des saumons sauvages ou les moeurs nonchalantes des tourteaux.
    Entre contemplation amusée et joie de vivre, vous convierez l'île d'Yeu à votre table, foi d'hédoniste! Un livre à emporter sur une île déserte. A embarquer d'urgence.

  • À tous les A.A. (Amoureux Anonymes), ceux qui ont du coeur et de l'honneur. À tous ceux qui ont la langue bien pendue et, gourmands, ne se sentent jamais rassasiés d'amour. Aux excessifs qui débordent comme une crème sur le feu, généreux de leurs sentiments, et confèrent au monde une saveur unique, précieuse. À ceux pour qui aimer ne va pas sans déguster : chaque instant, chaque goût, chaque personne. Aux passionnés, aux amoureux sans mouron, qui jardinent leurs émotions comme leur table.

    A lire aussi : Carte blanche à Ingrid Astier Les dix recettes.
    - Chaud chaud le choc ola.
    - Cocotte plein champ blottie en feuilles de figuier.
    - lieu jaune et vert, rencontre crue comme un printemps.
    - Mousse au chocolat blanc, voile de cédrat confit.
    - On ne badiane pas avec les ris de veau.
    - Papillons d'Uta beach en chair de grenade.
    - Sharon poudré de thé matcha.
    - Soupe de gros coeur de boeuf, glace à la moutarde.
    - Tartare pour repas tardifs et tartine vertueuse.
    - Tarte aux fruits de la passion et gingembre.

  • Tous en cuisine

    Bruno Verjus

    Epris d'authenticité, de qualité et d'humanité, grand amateur de vins, Bruno Verjus sait écouter, goûter, toucher, sentir et regarder.
    Il glane les produits et saisit les talents partout où il les croise. Son esprit libre, curieux et dénué de préjugés le prédispose aux expériences gustatives. Tous en cuisine est un condensé de ses rencontres et apprentissages. Yann Arthus-Bertrand tire le portrait de ces hommes et femmes - chef cuisinier, bottier, vigneron, boucher, éditeur, écrivain, pâtissier et maraîcher - symboles d'exigence et de qualité.
    Les produits, simples ou sophistiqués, sont toujours mis en avant, révélés par un tour de main ou une cuisson, réinterprétés avec humour ou sublimés par une association de goûts. De l'île d'Yeu au Lubéron, Erick Bonnier a suivi l'auteur dans ses pérégrinations. Carottes râpées très peu cuites, Bar aux fenouils vert et bronze comme à Ker Viroux, Purée de topinambour et foie gras de canard juste poêlé, Sorbet de petit caillé de brebis, Poulet crapaudine juste relevé de piment rouge, feuilles de roquette, Cuir de veau rôti à tout petit feu, trévise à la plancha, Framboises gourmandées d'une crème fouettée de betterave, les recettes illustrent cette géographie gourmande.

  • L'art du pesto exige de faire tourner délicatement le pilon de façon à déchirer sans trancher.



    Les dix recettes.
    - Carpaccio de bar, pesto d'inflorescences de fenouil.
    - Chair d'araignée de mer, pesto de coriandre.
    - Entrecôte de cochon, pesto de sauge et cacahuète.
    - Sole rôtie au beurre salé, pesto de persil.
    - Langoustines d'épave, rattes, pesto de roquette sauvage.
    - Risotto all'arrabbiata, pesto basilic, ail et piment.
    - Légumes racines, pesto de curry.
    - Sorbet de citrons de Menton, pesto de verveine.
    - Soupe de petits pois, coquillages, pesto de cosses.
    - Tartines de pain rôties, culatello pesto rosso.

  • «Si l'on devient ce que l'on mange, nourrir ses enfants revêt une importance inouïe.» Parce que la cuisine est synonyme de partage et qu'elle constitue une formidable leçon de vie, Bruno Verjus, blogueur, chroniqueur et chef de cuisine du restaurant Table à Paris, ouvre grand les portes de cette discipline aux enfants.
    Après Recettes pour ma femme, voici 52 recettes spécialement confectionnées pour satisfaire les appétits multiples des gourmets en herbe : désir de mettre la main à la pâte, envie de s'amuser, faim de découvrir, sans oublier les plaisirs d'un palais parfois capricieux ou trop porté sur de «mauvais goûts».
    Réalisées par les grands (avec parfois la complicité des petits), elles font la part belle aux ingrédients de qualité et aux associations gourmandes, aident à apprécier les bonnes choses et recèlent quelques surprises de taille pour conquérir les plus récalcitrants des rejetons...
    Au menu : grands classiques culinaires particulièrement appréciés des enfants, recettes d'autrefois à déguster en famille mais aussi réjouissantes créations inspirées par la world food... sans oublier la recette magique qui fait aimer les épinards. Bon appétit les petits!

  • Le champagne fait partie de ces données terrestres vouées au céleste.
    Tout en lui est ode à l'élévation. Vu à travers le prisme des écrivains, le champagne redouble d'effervescence: Michel Onfray ne le tient-il pas pour le «vin des vins», parce qu'il a "toutes les qualités des autres vins sans jamais en avoir un seul défaut"? Même son ivresse semble sacrée, dans ce pacte entre l'aérien et l'allégresse. Amélie Nothomb salue la "griserie des bulles" tandis que Manuel Vasquez Montalban n'hésite pas à l'adoucir de Mandarine Napoléon...
    Le champagne, dont la robe joue de la palette des ors, est l'allié du spectaculaire et de la séduction. A boire jusqu'à la liesse en compagnie de Marcel Proust, Régis Jauffret, Michel Houellebecq, Patrick Modiano, Anton Tchekhov, David Foenkinos, Colette et bien d'autres...

empty