• À quoi ressemble la vie d'un curé de campagne ? À l'heure de la désertification et des crises de conscience, celui-ci a-t-il encore un rôle à jouer ? Le père Christophe Bazin en est convaincu. En charge d'une soixantaine de villages et d'une cinquantaine d'églises, il s'est mis au service des fidèles, notamment des plus fragiles, et parcourt chaque jour des kilomètres pour leur apporter son soutien. Loin du repli sur soi, il cherche la rencontre de tous, dans le cadre de missions originales. Sans négliger ses temps de prière, il doit organiser, avec son équipe (prêtres, diacre, paroissiens...), les messes et cérémonies dans son doyenné et faire face à toutes sortes de questions relatives au patrimoine, aux relations humaines, aux finances... Homme d'Église résolument moderne, il a à coeur d'évoluer avec son temps et ne craint pas d'utiliser tous les outils propres à faciliter sa tâche.
    Dans ce témoignage, l'auteur partage les joies et les doutes, les initiatives et les difficultés qui parsèment son quotidien de curé de campagne.

  • Survy, banlieue sordide comme il y en a trop. Des familles se croisent sans se connaître, chacun avec ses di cultés. Mais tous, consciement ou pas, subissent l'infl uence du caïd Omar.
    Les petits trafi cs en tous genres sont le quotidien de jeunes en manque de repères. Exister pleinement quand on habite dans un quartier dévalorisé où sévit un début d'anarchie demande une solidarité de tous les instants. Marianne, Leïla, Boubacar, chacun avec ses références culturelles, s'interrogent : faut-il laisser faire? Faut-il partir? Faut-il résister ? C'est dans ce contexte qu'Abdelaziz, homme respecté pour son intégrité et son travail social, oeuvre en faveur de l'échange, l'entraide et le soutien. Son combat s'oppose à celui d'Omar, qui voit d'un mauvais oeil cette alternative à son organisation.

empty