Littérature générale

  • Pour la plupart des gens de théâtre, Stanislavski est comme un saint, un héros, un sage ou un fou.
    Dans ce livre, Stanislavski résume l'essentiel de son expérience et de son enseignement : pour lui, il s'agit avant tout d'incarner sur scène un personnage au lieu de se contenter de le revivre, démarche qui suppose le contrôle et la critique de soi, grâce à l'usage équilibré d'une technique tant spirituelle que corporelle. Vie intérieure et vie extérieure doivent se soutenir mutuellement afin de libérer totalement l'acteur.
    Loin d'être asservi, il devient alors créateur, jouant à volonté de son instrument, et trouve celui de sa propre vie.

  • " Au fil des Notes artistiques, écrit dans sa préface Jean-Pierre Thibaudat, on découvre, sans fard et sans intermédiaire, le grand homme de théâtre dans l'intimité de son travail sur l'acteur et dans ses tourments de directeur de théâtre. Stanislavski prend des notes. Sur le "Livre" (qu'il n'écrira jamais), sur sa vie d'homme de théâtre tirée à hue et à dia, sur tout ce qui l'occupe, le préoccupe. Le voici, formulant quelque intuition, faisant l'inventaire de ses récriminations, réglant son compte au critique de théâtre, ressassant un point, un concept pour aller de l'avant ".
    Impression d'intimité encore renforcée par le fait que ces Notes artistiques, contrairement à la plupart des autres ouvrages du même auteur, ont été traduites directement du russe à partir de la deuxième édition des oeuvres complètes actuellement en cours d'achèvement à Moscou sous la direction d'Anatoli Smelianski. Nul doute qu'ainsi restituée à son authenticité et à son immédiateté, la pensée de Stanislavski, qui n'a cessé depuis presque un siècle de nourrir le théâtre, apparaisse dans toute sa radicalité et dans son immarcescible nouveauté.

  • En 1901 et 1903, Constantin Stanislavski met en scène deux pièces de son ami Tchekhov, Les Trois Soeurs et La Cerisaie. Pour préparer le travail de répétition, il rédige pour chacune des pièces un Cahier de régie, où il note en regard du texte de Tchekhov une foule d'indications sur la mise en scène et le jeu des acteurs. Riches en détails, ces Cahiers permettent de suivre le déroulement quasi cinématographique de la représentation, et de pénétrer au coeur de la manière dont les personnages ont été envisagés par Stanislavski lors de la création de ces chefs-d'oeuvre de la littérature dramatique. Théâtre dans un fauteuil, découverte d'un univers slave envoûtant, excitation de l'imaginaire du spectateur, ces Cahiers de régie sur Les Trois Soeurs et La Cerisaie révèlent ces oeuvres à elles-mêmes.

  • Ce livre fut une révolution.
    Reconsidération totale de l'acteur, il propose une méthode quotidienne de travail d'une efficacité reconnue mondialement.
    Créateur du Théâtre d'Art de Moscou, Constantin Stanislavski a été le premier dans le monde à offrir une leçon fondamentale de l'art dramatique et de celui du comédien. C'est à lui que l'on doit le nouveau « théâtre réaliste ».
    Rouché, Antoine, Copeau, Dullin, Jouvet - pour ne citer qu'eux - ont profité de son enseignement.
    Le théâtre et le cinéma américains se sont largement inspirés de ses principes. Son élève, Michael Chekhov, neveu du célèbre écrivain, a créé l'Actors Studio, de réputation mondiale.
    Stanislavski a laissé une trace ineffaçable dans l'art dramatique de tous les pays.

empty